Notez des films
Mon AlloCiné
    Luke Perry : 5 choses que vous ignoriez peut-être sur la star de Beverly Hills et de Riverdale
    Par Jérémie Dunand (@JejeSeries) — 5 mars 2019 à 17:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Décédé ce lundi 4 mars à l'âge de 52 ans, Luke Perry c'était évidemment "Beverly Hills" et "Riverdale", mais pas que. Découvrez 5 anecdotes que vous ignoriez peut-être à propos de celui qui a aussi collaboré avec Joss Whedon et Luc Besson.

    CW

    Luke Perry, rendu célèbre au début des années 1990 pour son rôle de Dylan McKay dans la série culte Beverly Hills, qui a également révélé Jason Priestley, Jennie Garth, ou encore Tori Spelling, est décédé ce lundi 4 mars à l'âge de 52 ans, des suites d'un AVC. Devenu depuis le papa d'Archie dans Riverdale pour une nouvelle génération de téléspectateurs, il laisse orphelins un grand nombre de sériephiles, qui ont grandi avec lui.

    Les fans purs et durs de Beverly Hills ou de Riverdale ne savent cependant probablement pas tout de la carrière de Luke Perry, qui pouvait se targuer de posséder une filmographie fournie et éclectique, qui l'a aussi bien vu collaborer avec Aaron Spelling qu'avec Luc Besson et Joss Whedon, rien que ça !

    Il a joué dans Buffy (ou presque)

    En 1992, alors qu'il tient le rôle de Dylan depuis maintenant près de deux ans et qu'il est plus que jamais la coqueluche des adolescentes, Luke Perry demande à ce que son planning de tournage soit aménagé afin qu'il puisse s'absenter cinq semaines, le temps de tourner dans le long métrage Buffy, tueuse de vampires, réalisé Fran Rubel Kuzui et porté par Kristy Swanson dans le rôle de Buffy Summers... renommée Bichette dans la VF (allez savoir pourquoi !).

    Luke Perry prête quant à lui ses traits à Pike, le love interest principal de la jeune tueuse, dans ce film écrit par Joss Whedon, qui connaît un succès modeste au box-office américain et se fait descendre par la critique. La faute, peut-être, à un script totalement retravaillé par la production, qui décide de réécrire bon nombre des dialogues imaginés par Whedon et gomme l'aspect trop sombre pour en faire une comédie légère. Une façon de faire qui ne plaît pas au papa d'Angel ou de Firefly qui finit par quitter le navire avant même le début du tournage. Mais heureusement, Whedon se rattrapera par la suite avec la série Buffy contre les vampires, bien plus connue que le film, à laquelle il pourra, en toute liberté, apporter la noirceur qui faisait défaut au long métrage.

    20th Century Fox
    Luke Perry et Kristy Swanson dans Buffy, tueuse de vampires
    Le demi-frère de Krusty dans Les Simpson, c'était lui !

    En 1993, Luke Perry fait encore une fois des infidélités à Beverly Hills pour prêter sa voix, dans son propre rôle (ou presque), à un épisode de la saison 4 de la série d'animation Les Simpson, également diffusée sur Fox. Dans "Krusty, le retour" ("Krusty Gets Cancelled" en VO), Lisa et Bart tente d'aider Krusty le clown après l'annulation de son émission et décident de monter un téléthon dans le but de relancer sa carrière, en faisant appel à plusieurs célébrités, dont Luke Perry, qui devient alors une attraction à lui tout seul durant le show télévisé et est présenté comme le demi-frère "sans intérêt" de Krusty.

    Un caméo vocal marrant, qui prouve le second degré du comédien, mais qui n'était visiblement pas assez fort pour la version espagnole des Simpson diffusée en Amérique latine puisque le personnage a été renommé... Robert Redford ! Un choix étrange quand on sait qu'à l'époque Beverly Hills était un énorme succès partout dans le monde, Amérique du Sud y compris.

    Un extrait de l'épisode en question avec Luke Perry :

    Il a tenu un petit rôle dans Le Cinquième élément

    Après son départ momentané de Beverly Hills en 1995, en cours de saison 6 (il reviendra par la suite dans la série pour les deux dernières saisons), Luke Perry tente de se faire une place au cinéma. Il donne la réplique à Ashley Judd dans Normal Life en 1996, puis décroche un petit rôle l'année suivante dans le blockbuster de Luc Besson Le Cinquième élément, porté par Bruce Willis et Milla Jovovich. Crédité parmi les acteurs principaux du long métrage, à cause de sa popularité à l'époque, le comédien n'apparaît pourtant que quelques minutes à l'écran puisque c'est lui qui incarne Billy, l'assistant du professeur Pacoli (John Bluthal), lors de la séquence d'ouverture se déroulant en Egypte.

    Une collaboration furtive qui semble pourtant avoir marqué Luc Besson qui, dans l'ouvrage L'histoire du Cinquième élément, paru chez Intervista en 1997, déclarait au sujet de Perry : "Luke Perry a tout de suite compris les règles du jeu et il est là justement pour oublier la télé. Complètement ouvert, sur le coup, ce sera un grand plaisir de le faire travailler. Toujours aimable, jamais d'histoire, il mériterait vraiment de tourner plus au cinéma".

    Luke Perry dans Le Cinquième élément, ça donne ça :

    Il a été la star d'une série de téléfilms westerns

    Après Oz ou Jeremiah, et avant de retrouver un rôle de taille dans Riverdale en 2017, Luke Perry s'essaye au genre du western en 2011 en produisant et en tenant le rôle principal de la série de téléfilms La loi de Goodnight, qui compte trois opus, dont un réalisé par Jason Priestley, le Brandon de Beverly Hills. Diffusée sur Hallmark Channel, La loi de Goodnight permet visiblement à Luke Perry de s'amuser dans un registre inédit qui le voit entrer dans la peau de John Goodnight, un avocat qui devient juge itinérant dans les territoires de l'Ouest.

    The Hallmark Channel
    Luke Perry dans La loi de Goodnight en 2012
    Il a failli passer à côté de Riverdale

    Si Riverdale relance indéniablement la carrière de Luke Perry au moment de son lancement en janvier 2017 sur la chaîne américaine The CW, le comédien a pourtant bien failli passer à côté de ce dernier rôle marquant puisqu'il a avoué au site TVLine, lors de la promotion de la série, avoir été très sceptique lorsque son agent lui a parlé du rôle de Fred Andrews : "Je n'avais pas vraiment envie de le faire, mais mon agent m'a dit "Non, non, tu dois lire le script", alors je l'ai écouté et j'ai été bluffé". "C'est très en phase avec le 21ème siècle, ils ont vraiment réussi à apporter une touche actuelle", finissait-il par ajouter, en référence certainement à Beverly Hills, le teen drama qui a fait de lui une star et dans la lignée duquel Riverdale s'inscrit clairement, malgré une ambiance plus dark.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top