Mon compte
    The Dead Don't Die, Dernier Train pour Busan... 4 films de zombies passés par Cannes
    Par Brigitte Baronnet & Yoann Sardet — 14 mai 2019 à 12:45

    Rares sont les films de zombies à avoir eu les honneurs du Festival de Cannes. A l'occasion de l'Ouverture du Festival ce soir avec "The Dead Don't Die" de Jim Jarmusch, focus sur 4 films de zombies passés par la Croisette.

    Cannes sous le signe des zombies ! Par le passé, ça a notamment donné L'Armée des morts (Séance de Minuit en 2004) ou Dernier Train pour Busan (Séance de Minuit en 2016).  Les morts-vivants ont cette année les honneurs de l'ouverture du Festival de Cannes, et une présence en compétition avec The Dead Don't Die. Voici 4 films de zombies choisis par Cannes.

    The Dead Don't Die de Jim Jarmusch (2019)

    Cette comédie signée Jim Jarmusch confronte la petite ville de Centerville et un casting DINGUE (Bill Murray, Adam Driver, Tilda Swinton, Chloë Sevigny, Steve Buscemi, Danny Glover, Iggy Pop, RZA, Selena Gomez ou Tom Waits !) à une invasion de cadavres ambulants. C'est la neuvième sélection en compétition pour le cinéaste, déjà récompensé par le passé par la Caméra d'Or (Stranger Than Paradise, 1984), la Palme d’Or du court métrage (Coffee and Cigarettes, 1993) et le Grand Prix (Broken Flowers, 2005). Celui qui avait mis en scène des vampires dans Only Lovers Left Alive promet avec The Dead Don't Die un film "à réveiller les morts", idéal pour lancer cette quinzaine 2019. Et bonne nouvelle pour les non-festivaliers, le film sort dèsce soir dans les salles, dans toute la France ! 

    La bande-annonce de The Dead Don't Die, en salles dès ce soir, partout en France :

    The Dead Don't Die Bande-annonce VF

     

    Zombi Child de Bertrand Bonello (2019

    Après Tiresia (2003), De la guerre (2008) et L’Apollonide (2011), l’une des figures de proue du cinéma d’auteur français revient sur la Croisette. Un retour doublé d’un nouveau pari : Zombi Child est la première incursion de Bertrand Bonello dans le film de genre, en l’occurrence le film de zombie. Pour les besoins de son récit, le cinéaste situe l’action en Haïti, terre d’occultisme dont Jacques Tourneur avait fait le décor de son Vaudou.

    "A la frontière de l’ethnologie et du fantastique, Bertrand Bonello retrace le destin du Haïtien Clairvius Narcisse, victime d’un sortilège vaudou qui l’a transformé en zombi, indiquait Arte, producteur du film, dans un communiqué. Entremêlant les récits et les époques entre Haïti en 1962 et Paris aujourd’hui, entre Narcisse, une jeune haïtienne de 15 ans et sa tante, prêtresse vaudou, Bonello replace le zombi haïtien, aux origines du genre cinématographique, dans son histoire et sa dimension politique." 

    Zombi Child sera projeté à la Quinzaine des réalisateurs ce vendredi 17 mai 2019.

    Playtime
    Zombi Child de Bertrand Bonello
    Dernier train pour Busan de Yeon Sang-Ho (2016)

    Après avoir réalisé plusieurs films d’animation, le réalisateur sud coréen Yeon Sang-ho passe pour la première fois au live action avec Dernier train pour Busan. Présenté en Séance de minuit en 2016, le film s’inscrit dans la continuité de Seoul Station, un film d’animation d’apocalypse zombie ! L’intrigue commence après les événements de Seoul Station, quand les personnes présentes dans la station de Séoul tentent de s’échapper à bord d’un train à grande vitesse en direction de Busan.

    Yeon Sang-Ho avait déjà présenté un film sur la Croisette, The King of Pigs, à la Quinzaine des réalisateurs, en 2011. Dernier train pour Busan a reçu un bel accueil lors du Festival de Cannes 2016, et un remake US est d'ailleurs sur les rails avec James Wan et le scénariste de Ça et La Nonne.

    La bande-annonce de Dernier train pour Busan :

     

    L'Armée des morts de Zack Snyder (2004)

    Cannes 2004. Séance de minuit. Les festivaliers ont rendez-vous avec le remake de Zombie, confié à un jeune "pubeux" méconnu nommé Zack Snyder.  La séance s'annonce bon enfant, avec l'espoir de passer un bon moment, mais sans croire une seconde que le film égalera le chef d'oeuvre de Romero. Pourtant la claque est au rendez-vous. Et si L'Armée des morts ne détrône pas son modèle, il parvient à dynamiter le genre, en adaptant aux morts-vivants la vitesse et l'urgence que Danny Boyle avait injecté dans 28 jours plus tard.

    Désormais, les zombies courent, et ils sont TERRIFIANTS. Le film est dès lors moins politique, mais plus dynamique, plus nerveux, alors que le terrain de jeu est plus vaste (ah, cette scène d'ouverture dans un quartier résidentiel...) et que des seconds rôles venus du cinéma indé (Sarah Polley et Michael Kelly en tête) apportent une vraie humanité à cette aube des morts vivants, où sont distillés de sympathiques caméos. Mention spéciale au générique de fin, qui hantera (et intriguera, aussi) les Cannois jusqu'à la fin de la Quinzaine.

    Un cinéaste était né. Il confirmera sa patte avec 300, Watchmen et Sucker Punch, avant de se perdre quelque peu dans le DCverse pour les besoins de Man of Steel, Batman v Superman et Justice League. Heureusement, son prochain projet le ramènera vers ce qui le fit exploser aux yeux de la planète cinéma : Army of the Dead et son braquage en territoire zombie, attendu en 2020 sur Netflix. 

    Notre Top 5 des invasions de zombies 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Johnson J.
      Bien la peine j'ai adoré excellente mise en scène, écriture des persos et des dialogues au cordeau, c'est magnifiquement drôle, très bien référencé.
    • tomkatt59
      Pas la peine de l’attendre: il est nul ce film, je sors de l’avant première, dialogues mous, rythme inexistant, pas de scénario, personnages ridiculement peu développés voire inexistant : j’ai perdu 1h45, ne faites pas la même erreur
    • Hunnam29
      Pareil pour moi !
    • Might Guy
      En attendant la suite d'un homme et une femme par Lelouch.Chuis déjà sorti...
    • Hareng rouge
      pas difficile en même temps
    • Johnson J.
      Impatient de voir The Dead Don't Die ce soir
    • ghyom
      Sachant que 2 des 4 ne sont pas sortis, Busan n'enterre donc que L'Armée des morts de Snyder. ^^
    • Hareng rouge
      busan les enterre tous!
    Voir les commentaires
    Back to Top