Notez des films
Mon AlloCiné
    Fire Force : que vaut l’animé événement ?
    Par Clément Cusseau (@ClayMancuso) — 10 juil. 2019 à 16:48

    Lancé chez nous le week-end en simulcast sur ADN et Wakanim, l’animé "Fire Force" – adapté du manga éponyme d’ Atsushi Ōkubo – réunit tous les éléments d’un shônen à succès. Notre avis à chaud du premier épisode !

    David Production
    De quoi ça parle ?

    L'humanité est terrifiée par le phénomène de combustion humaine. Des brigades spéciales Fire Force ont donc été mises en place avec pour mission de trouver la cause de ce mystérieux phénomène ! Le jeune Shinra, nouvelle recrue surnommée le Démon, rêve de devenir un héros. Mais le chemin sera long et il devra, avec ses camarades, apprendre à affronter quotidiennement des Torches humaines !!

    A quoi ça ressemble ?
    Fire Force - saison 1 Bande-annonce VO

     

    Sur quelle chaîne c’est diffusé ?

    Le vendredi en simulcast sur les plate-formes ADN et Wakanim.

    Ce qu’on en retient

    Avant même sa diffusion, Fire Force s’annonçait comme l’une des plus grosses attentes de l’été, en grande partie grâce à la popularité rencontrée dans nos contrées par le manga signé Atsushi Ōkubo (Soul Eater), édité chez Kana. Lancée le 6 juillet dernier au Japon, la série a été proposée chez nous dans l’heure qui a suivi sa diffusion nippone en simulcast sur les plate-formes ADN et Wakanim (précédé d'une projection en avant-première à la Japan Expo), pour un engouement à la hauteur des attentes.

    Car la grande force de Fire Force est d’entrer dans le vif du sujet avec un premier épisode doublement introductif de l’univers de la série et celle du personnage principal Shinra Kusakabe. Doté de pouvoirs surnaturels, ce dernier est surnommé "le démon" en raison du sourire compulsif qu’il ne peut réprimer. Dans un monde où l’humanité se change en "torches humaines", le jeune homme entend intégrer à tout prix l’équipe des Fire Force, dernier rempart contre ces démons faits de feu.

    Plus tard dans ce même épisode, des flashback nous permettront de mieux comprendre pourquoi Shinra tient tant à rejoindre cette équipe : alors qu’il n’était qu’enfant, un incendie a coûté la vie à sa mère et à son jeune frère ; accusé d’avoir accidentellement déclenché le feu à cause de ses pouvoirs de 3e génération, le jeune héros soutient pourtant avoir aperçu quelqu'un rôder chez lui peu avant que le sinistre ne se déclenche. Récit de rédemption et de recherche de la vérité, Fire Force pose dès ce premier épisode les bases de son captivant fil rouge.

    Autre élementqui nous saute aux yeux à la vision de ce premier épisode : la qualité de son animation. Après tout, fallait-il en attendre autrement d’une série produite par le studio David Production, également responsable du reboot de Captain Tsubasa (actuellement diffusé les week-end sur TF1 dans l’émission TFOU) ? Le défi était pourtant de taille, tant l’animation des brasiers nécessitaient un travail de titan pour rendre la chose crédible, mais force est de constater que le défi a été relevé haut la main.

    En réunissant tous les codes du shônen classique dans une œuvre qui se lit également comme un hommage appuyé aux soldats du feu, l’adaptation animée de Fire Force s’annonce comme un franc succès, une réussite qu’il convient toutefois de confirmer ces prochaines semaines; mais si les futurs de l’épisode se révèlent à la hauteur de cette introduction, nul doute que la série sera un triomphe au Japon comme en France.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top