Mon compte
    Sorties cinéma : Persona non grata, 100 kilos d’étoiles, Les Beaux menteurs... Les films de la semaine
    Par Emilie Schneider, Vincent Formica et Laurent Schenck — 16 juil. 2019 à 17:00

    Anecdotes de tournage, notes d'intention, informations cinéphiles : chaque semaine, découvrez les coulisses des sorties cinéma.

    Persona non grata de Roschdy Zem

    Avec Raphaël PersonnazNicolas DuvauchelleRoschdy Zem...

    Le saviez-vous ? Roschdy Zem avait déjà joué aux côtés de Nicolas Duvauchelle dans Happy Few (2010) et l'avait fait tourner dans Bodybuilder (2014), son troisième long métrage dans lequel il jouait aussi. Prochainement, Zem et Hafsia Herzi seront tous les deux à l'affiche du biopic Madame Claude.

     

    100 kilos d’étoiles de Marie-Sophie Chambon

    Avec Laure DuchêneAngèle MetzgerPauline Serieys...

    Le saviez-vous ? Les quatre comédiennes principales, Laure Duchêne, Angèle Metzger, Zoé de Tarlé et Pauline Serieys, sont parties en résidence avant le début du tournage. Une expérience qui leur a d’abord permis de faire connaissance, mais surtout d’appréhender le texte et de le retravailler avec la réalisatrice. Le personnage de Stannah, interprétée par Pauline Serieys, est handicapée et se déplace en fauteuil roulant. La comédienne a donc passé la semaine à s’entraîner avec le fauteuil afin d’être prête pour le tournage.

     

    Les Beaux menteurs de Bruno Mercier

    Avec Alice CarelMorgan PerezMark Austin...

    Le saviez-vous ? Bruno Mercier ne voulait pas faire un énième film sur la trahison dans le couple. Ce qui a intéressé le réalisateur n'est pas tant le fait de savoir pourquoi Léon a trompé Valentine, mais la façon dont le piège va se refermer sur lui. Il explique : "Léon est sûr de lui, il domine les autres, et pourtant il va se piéger tout seul et toute sa belle carapace va se fissurer et laisser voir sa vulnérabilité. Et dans ce processus de lente destruction, dans cette mise en scène de Léon - qu’il pense parfaite pour coincer ses amis - il est tout autant jouissif de voir le chasseur pris à son piège, de le voir se débattre, de voir la façon qu’il va devoir trouver pour s’en sortir. Il était nécessaire pour moi de trouver la voie la plus sincère pour le pardon. Sans fioriture."

     

    Ombres et lumières de Olivier Nolin

    Avec Maïalen EyherabideLaurent MuzyDiane Prost...

    De quoi ça parle ? Dans son approche onirique du quotidien, c’est un film hors norme aux images envoûtantes. Il nous parle des naufragés de l’amour. Comme une partition de musique de chambre  où domine une atmosphère de voluptueuse torpeur, il évoque quatre histoires d’amour passionnées où la part d’ombre souligne la lumière des âmes. 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top