Notez des films
Mon AlloCiné
    Les 100 : rencontre avec Lindsey Morgan (Raven) et Richard Harmon (Murphy)
    Par Lucie Reeb, propos recueillis le 16 juin 2019 à Monte-Carlo — 3 sept. 2019 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le festival de télévision de Monte Carlo en juin dernier a été l'occasion parfaite de rencontrer Lindsey Morgan et Richard Harmon, de la série "Les 100", pour leur poser quelques questions sur l'évolution de leurs personnages et sur la saison 6

    A partir de ce mardi 3 septembre à 21h, Syfy lancera la diffusion de la saison 6 de Les 100, qui verra cette fois nos héros faire face à une nouvelle société. Allociné a pu rencontrer Lindsey Morgan et Richard Harmon, qui interprètent respectivement Raven et Murphy, afin d'en savoir un peu plus sur cette nouvelle saison.

    Allociné : Le personnage de Murphy n'était pas le plus apprécié au début de la série. Maintenant, il est presque considéré comme un héros. Comment avez-vous vu son évolution?

    Richard Harmon : Je trouve que c’était un challenge plutôt intéressant de transformer Murphy, qui, à l’origine était un personnage que les gens détestaient, en quelqu’un que les fans puissent apprécier sans forcément aller jusqu’à l’aimer. C’était surtout important que les gens comprennent pourquoi il fait ce qu’il fait…

    Lindsey Morgan : Je pense que les fans aiment le détester...

    R.H. : Ce qui me va très bien aussi (rires).

    Quelle a été l’évolution de la relation entre vos deux personnages qui n’avaient pas démarré sous les meilleurs auspices ?

    L.M. : Il y a eu une évolution très intéressante entre les deux. Murphy, au fil des saisons, a vraiment blessé Raven que ce soit physiquement, émotionnellement mais aussi mentalement. Il l’a traumatisé. Mais le fait que Raven trouve la force de le pardonner prouve à quel point elle a un sens moral développé. Et ça a été une dynamique vraiment intéressante à explorer parce que ces deux personnages ne s’aiment vraiment pas.

    R.H. : C’est d’ailleurs une des relations que je trouve la plus intéressante dans la série.

    Durant les 6 saisons qui composent la série, beaucoup des 100 qui sont arrivés sur Terre sont morts. Pensez-vous que vous allez survivre jusqu’à la fin de la série ?

    L.M. : Il faudrait déjà que nous survivions à la fin de cette saison (rires). Mais nous ne pouvons pas vraiment en dire plus pour l'instant.

    Des fans de la série lui ont souvent reproché de se répéter au fil des saisons. N’avez-vous pas peur que la série tourne en rond ?

    R.H. : Je ne pense pas que nous soyons coincés dans une boucle. Nous faisons surtout des parrallèle avec les saisons précédentes, particulièrement dans la saison 6. Elle apporte en effet une réinvention tout en mettant les mêmes personnages dans une situation dans laquelle ils se sont déjà trouvés précédemment et où ils ont royalement tout foutu en l’air en plusieurs occasions. Cela permet en réalité de voir si la nature humaine peut changer, avoir une seconde chance et surtout mieux faire.

    L.M. : Et puis l’Histoire, elle aussi, se répète jusqu’à ce que l’humanité apprenne les leçons de ses erreurs passées. Je pense que Les 100 en est un bon exemple. C’est une sorte de satire de notre monde et de toute notre histoire. A travers ces personnages, nous voyons que non, nous ne retenons pas de nos erreurs. Nous sommes des humains, qui continuons à faire des bêtises et à détruire ce qui nous entoure. Selon moi c’est ça, être humain. Les derniers mots de Monty (Christopher Larkin) sont d’ailleurs le mantra de cette saison : il faut faire mieux et être de meilleures personnes. C’est ce qu’on tente d’atteindre dans cette saison 6... excepté pour Murphy, bien sûr, qui s’en fiche (rires).

    Depuis le début de la série, les personnages de Bellamy et Clarke, incarnés par Bob Morley et Eliza Taylor, se tournent autour. Pensez-vous qu’ils vont enfin finir ensemble ?

    L.M. : La relation entre Bellamy et Echo (Tasya Teles) n’est pas beaucoup mise en avant cette saison, parce qu’ils ont un amour très fort l’un pour l’autre, et qu’il n’est pas forcément nécessaire de le développer et de l'expliquer. Ils sont très unis, heureux et épanouis. Bellamy et Clarke, quant à eux, ont une dynamique fantastique. L’une des meilleures de la série d’ailleurs …

    R.H. : Ce qui explique pourquoi les fans ont une connexion avec eux. Et qu’ils veulent voir une relation amoureuse entre les deux personnages.

    L.M. : C’est vrai qu’il y a une belle alchimie entre eux. Ce sont deux leaders qui ont appris à travailler ensemble. Ils avaient parfois des divergences d’opinion mais ils ont toujours réussi à se retrouver. Ils forment tous les deux une belle équipe. Et je me demande justement si une histoire d’amour ne pourrait pas détruire ça...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top