Notez des films
Mon AlloCiné
    La série Un Prophète sur Netflix ? Abdel Raouf Dafri (Braquo) n'est pas contre !
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 17 janv. 2020 à 17:30

    Pour son premier film en tant que réalisateur, "Qu'un sang impur...", nous avons longuement rencontré le scénariste Abdel Raouf Dafri, qui a aussi évoqué la série à venir "Un Prophète", et Canal +.

    AlloCiné

    C'est de notoriété publique : Abdel Raouf Dafri n'a pas sa langue dans sa poche, et parle sans filtre. Pour tout dire, il est d'une sincérité et d'une franchise rare et magnifique dans l'industrie du cinéma et de la télévision. Après avoir oeuvré en tant que scénariste pour le dyptique MesrineUn Prophète de Jacques Audiard, et la série Braquo à partir de la saison 2, pour laquelle il a d'ailleurs remporté un International Emmy Award, il signe à 55 ans son premier long métrage en tant que réalisateur, Qu'un sang impur..., en salle mercredi prochain. Un film coup de poing, sans concession, sur la Guerre d'Agérie.

    Nous avons eu le grand plaisir de longuement nous entretenir avec un homme passionné, et passionnant, pour évoquer son film et sur lequel nous reviendrons très prochainement. Mais aussi prendre des nouvelles de l'adaptation en série du film Un Prophète, dont les dernières informations remontent tout de même à octobre 2018.

    "Avec mon camarade Nicolas Peufaillit et sous la houlette du producteur Marco Cherqui, l'arche narrative est terminée. On a 10 épisodes, on a une première saison. La question désormais, c'est quelle est la chaîne ou la plateforme qui acceptera de signer ? En tout cas tout est prêt; on va réfléchir au meilleur des réalisateurs; j'ai déjà quelques noms en tête. Je peux vous garantir que ceux qui ont jusqu'à présent lu l'arche narrative qu'on a écrite l'ont trouvé fabuleuse". De quoi furieusement aiguiser l'appétit.

    Nous demandons alors : "vous seriez par exemple prêt à la proposer et signer avec Netflix ?" Réponse sans détour de l'intéressé : "Ah oui, tout à fait ! J'adorerai travailler avec Netflix. D'ailleurs je crois davantage aux plateformes aujourd'hui". Et de lancer un violent tacle sur Canal+ : "hélas, Canal+ n'est plus tout à fait la chaîne qu'elle était... Les créations originales de Canal ne sont plus à la hauteur. Je me suis bien amusé avec Braquo, on a fait de très belles audiences, on a cartonné, on a même raflé un International Emmy Award... Je suis triste de voir que les séries sur Canal+ ne sont plus de qualité, et qu'elles n'intéressent plus personne.

    Et d'enfoncer le clou un peu plus loin : "C'est la vérité ! Il faut regarder le nombre d'abonnés en France de Netflix par rapport à celui de Canal+. Et si vous interrogez n'importe quel jeune dans la rue en lui demandant sur quelle chaîne il regarde ses séries, je suis sûr que pas un seul d'entre eux vous répondra Canal+. Ils vous diront Netflix, Amazon, Streaming... Je trouve que les séries de Canal+ manquent sérieusement d'audace. Bon, il y a des gens à qui ça plaît. Mais je ne suis pas persuadé que Canal fasse encore des créations originales. Ca tient à plusieurs choses, comme un manque de caractérisation des personnages. Vous-même, en parlant de mon film, m'avez dit qu'il était âpre, dur, frontal, etc. Depuis "Braquo" sur Canal, je n'ai pas encore vu de série qui attaque de manière frontale son sujet. En revanche, j'en vois beaucoup sur Netflix. Certes, toutes leurs séries ne sont pas superbement réussies. Sur HBO, ils cherchent encore leur nouveau Game of Thrones... Mais tout ça, ce n'est pas qu'une question d'argent. C'est aussi une question d'audace sur les sujets, de quelle manière veut-on les traiter. Vraiment, je suis attristé que Canal + ne fasse plus de séries innovantes, fortes, et je n'ai rien vu de bon depuis un moment. Et vous pouvez l'écrire ! Les gens comme Maxime Saada [NDR : président du directoire de Canal +] ou Fabrice de la Patellière [NDR : directeur des fictions françaises et des coproductions sur Canal+] savent ce que je pense ! Ils ont changé de ligne éditoriale. Pourtant, j'aimerai bien continuer à travailler avec Canal ! J'ai par exemple dans mes cartons une arche narrative avec bible sur Madame Claude. C'est une série vraiment forte, qui nous montre le personnage [NDR : proxénète française qui, dans les années 1960-1970, est à la tête d'un réseau de prostitution qui travaille pour des dignitaires de différents gouvernements]. Ca m'étonnerait que Canal + signe pour la série. Ils édulcorent tout ce qu'ils touchent. Avec Braquo, j'ai été protégé, avec ce que j'ai pu faire sur la saison 2, l'Emmy Award obtenu... Donc j'ai pu faire ce que je voulais jusqu'à la saison 4. Après tout devenait un problème : la violence, le langage trop cru, etc... Donc au bout d'un moment, on s'est dit avec mon producteur : "mieux vaut arrêter et en rester là. Ne faisons pas la saison de trop, qui se ferait dans une ambiance tendue. Donc basta !"

    Ci-dessous, la bande-annonce de "Qu'un sang impur...", écrit et réalisé par Abdel Raouf Dafri, en salle mercredi prochain...

    Qu'un sang impur... Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top