Notez des films
Mon AlloCiné
    Jojo’s Bizarre Adventure sur Netflix : adaptation réussie pour manga inadaptable
    Par Clément Cusseau — 1 mars 2020 à 10:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Netflix propose dès aujourd’hui les deux premières saisons de l’anime "Jojo’s Bizarre Adventure", adaptation du manga éponyme de Hirohiko Araki en publication depuis l’hiver 1986 ! Pourquoi cette série japonaise est un incontournable du genre ?

    David Production

    Voilà quelques semaines que Netflix tease la mise en ligne ce dimanche 1er mars des deux premières saisons de la série animée Jojo’s Bizarre Adventure. Véritable ovni du genre, elle est l’adaptation du manga éponyme de Hirohiko Araki, en publication depuis le mois de décembre 1986 et longtemps considéré comme inadaptable.

    La raison principale à cela tient au concept même du manga. Résumer Jojo’s Bizarre Adventure n’est d’ailleurs pas une mince affaire : chaque arc suit les aventures d’un membre de la famille Joestar, dont les techniques de combat se transmettent toutes les deux générations. Bien plus que simples sauts dans le temps, ces ellipses permettent également à la série de se renouveler et de changer de ton.

    Car Jojo’s Bizarre Adventure est une série nourrie de l’imaginaire de son auteur, mais également de ses références : les genres cinématographiques et littéraires se mélangent tandis que visuellement, Jojo s’imprègne de l'histoire de l'art, qu'il s'agisse d'emprunts à la peinture classique, à la sculpture et plus généralement aux cultures internationales (le récit change très régulièrement de pays donnant à la série une résonance internationale)…

    La saison 1 de l’anime (composée de 26 épisodes) est ainsi l’adaptation des deux premiers arcs narratifs du manga : Phantom Blood et Battle Tendancy. Si le premier sert d’introduction à la série avec les origines de la rivalité entre Jonathan Joestar et son frère adoptif Dio Brando dans l’Angleterre victorienne du XIXème siècle, le second suit les aventures de son héritier Joseph dans les années 30 dans une aventure qui mêle nazis, vampires et kung-fu et emprunte énormément aux séries Z du cinéma d’exploitation des années 60 et 70.

    Mewtwo contre-attaque Evolution sur Netflix : saviez-vous qu'il s'agit d'un remake du tout 1er film Pokémon ?

    La seconde saison est, quant à elle, l’adaptation du troisième arc narratif intitulé Stardust Crusaders ; outre la réapparition de l’emblématique Dio Brando, cette saison marque l’introduction des Stands, du nom des doubles générés par les pouvoirs de l’Orbe qui va marquer un point majeur dans la mythologie de Jojo au point qu’il ne soit pas exagéré de parler de nouveau départ pour la série.

    Résumer Jojo’s Bizarre Adventure en quelques mots est donc complexe, tant l'anime regorge de niveau de lectures et d’interprétations. Aussi bien série d’aventure et d’horreur dont le récit alterne régulièrement entre situations comiques et bastons épiques, l'histoire de Jojo se raconte tant pour le biais de son récit que pour son caractère parodique des autres mangas d’arts martiaux publiés par le célèbre magazine japonaise Weekly Shônen Jump (Dragon Ball, Les Chevaliers du Zodiaque, Ken le survivant...).

    Succès tardif en France où le manga s’est tout d’abord fait connaître chez l’éditeur J’ai lu avant de faire l'objet d'une réédition de qualité chez Tonkam, Jojo’s Bizarre Adventure connaît aujourd’hui des sommets de popularité inouïs grâce à sa série d’animation dont la diffusion sur Netflix devrait enfin lui permettre de se faire connaître du grand public hexagonal.

    Le générique de la première saison de la série animée Jojo's Bizarre Adventure :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Sur Netflix du 28 février au 5 mars : 7 nouveaux Ghibli, The 100, Jojo’s Bizarre Adventure...
    • One Piece : Netflix commande la série live-action adaptée du manga
    • Death Note : une suite du film live développée par Netflix
    Commentaires
    • Laurent L
      Mon commentaire a été effacé... on se demande pourquoi ! Visiblement il ne faut rien dire sur Allociné.
    • Johan David .
      Oui ! C'est totalement compréhensible de ne pas trop accrocher à la première partie. Celle-ci ne dure que 9 épisodes, avant de céder sa place à la 2ème partie et au deuxième JoJo, plus intéressante je trouve Mais surtout : tente la saison 2 Stardust Crusaders, c'est la plus culte. L'avantage de la franchise c'est que les parties sont assez indépendantes ;)
    • ZEPHYR
      Jojo c'est aussi un animé où les musiques sont bien choisies. Le générique de début est toujours japonais pour rappeler la provenance de l'oeuvre tandis que le générique de fin est toujours étranger avec des classiques dans pas mal de styles différents (des USA avec du RnB/pop-rock/jazz, de l’Angleterre avec du rock, d'Australie, et d’Allemagne). Cette diversité musicale qui colle toujours au thème de l'histoire, on la trouve dans aucun autre animé. L'ost de manière générale colle parfaitement à l'univers assez étrange de ce manga atypique. Suffit de voir la popularité sur internet du thème de Giorno (saison 3) pour se rendre compte que c'est un succès même chez ceux qui n'ont pas regardé l'animé
    • Splendiiiiide
      J'ai eu un mal fou rien qu'avec le premier épisode et pourtant je suis friand des créations nipponnes. Le dessin est moche, l'animation dans les chaussettes, les voix insupportables (ça hurle toutes les 2sec), pire l'histoire ne m'a pas accroché. Dois-je persévérer ?
    • Red Devil
      Le meilleur animé tiré d’un manga exceptionnel tout simplement!!! À voir et à revoir sans modération!!!
    • Alucard REDLOGE
      Oui... J ai remarqué après -)
    • Alucard REDLOGE
      Sympa de parler de Netflix mais l'intégrale de JoJo's est déjà dispo depuis des mois sur ADN, plateforme française et avec un catalogue de gratuit (dont jojo).
    Voir les commentaires
    Back to Top