Notez des films
Mon AlloCiné
    Hunters sur Amazon : la scénariste explique le final et ses rebondissements
    Par Mégane Choquet — 4 mars 2020 à 17:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Pleine de rebondissements, la première saison de la série Hunters, centrée sur des chasseurs de nazis dans les années 1970, s'est achevée sur deux énormes twists. La scénariste Nikki Toscano s'en explique.

    Christopher Saunders / Amazon Studios

    Attention, les paragraphes suivants révèlent des éléments d'intrigue majeurs de la série Hunters. Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit.

    En 10 épisodes, la saison inaugurale de la série Hunters a su tenir les spectateurs en haleine jusqu'à un final explosif plein de rebondissements. Le dernier chapitre de la série Amazon a offert deux twists surprenants, l'un sur le personnage incarné par Al Pacino et l'autre sur l'arrivée d'un personnage très inattendu. La scénariste Nikki Toscano, qui a collaboré avec le showrunner David Weil sur l'écriture de la série, a expliqué que ces révélations étaient prévues depuis le début.

    LA VÉRITABLE IDENTITÉ D'AL PACINO

    Alors que Jonah (Logan Lerman) pensait enfin tisser des liens avec son grand-père Meyer Offerman (Al Pacino), leader des chasseurs de nazis, le jeune homme fait une terrible découverte lorsqu'il pense lui amener le Loup, responsable des atrocités subies par sa grand-mère Ruth (Jeannie Berlin) et Meyer dans les camps de concentration. Lorsque Meyer est incapable de réciter le Kaddish, une prière qu'il avait promis à Ruth de prononcer s'il venait enfin à se venger du Loup, Jonah comprend que Meyer n'est pas Meyer mais… le Loup lui-même !

    Obligé de se confesser, le Loup, alias Wilhelm Zuchs, explique à Jonah qu'il a tué Meyer dans son sommeil et qu'il a pris son identité pour fuir les autorités russes à la fin de la Seconde Guerre mondiale. C'est pourquoi il a fait croire à Ruth qu'il la quittait en lui laissant le collier de Meyer. Pour cacher sa véritable identité, Wilhelm est allé jusqu'à se tatouer le numéro de détenu de Meyer et se scarifier la poitrine mais aussi jusqu'à subir une chirurgie plastique grâce au docteur Friedrich Mann (William Sadler), celui que Jonah pensait être le Loup.

    Christopher Saunders / Amazon Studios

    Pour expier ses péchés, l'ancien nazi Zuchs, devenu Meyer, a appris les rudiments de la religion juive et est ironiquement devenu un chasseur de nazi en revoyant Ruth des années plus tard. Il explique à Jonah que cette transformation "l'a réveillé d'un coma de haine" après avoir vécu pendant 30 ans comme un juif. Horrifié, Jonah récite le Kaddish et finit par tuer Zuchs/Meyer. Si l'on en croit Nikki Toscano, l'une des scénaristes de la série, cet incroyable twist était prévu depuis le début par le showrunner David Weil, comme elle l'explique dans une interview à Refinery 29 :

    "Nous le savions très tôt que c'était une intrigue que nous devions développer. Il s'agissait surtout de maintenir le suspense et de faire en sorte que la construction narrative soit cohérente afin que le twist ait un sens rétroactivement pour les spectateurs qui souhaiteraient voir la série une seconde fois. Ils pourront ainsi voir des indices parsemés dans la série sans que la révélation ne soit gâchée."

    En effet, quelques pistes pouvaient amener à cette réflexion, telles que la manière dont Meyer se lavait les mains, comme un chirurgien. Pour rappel, Wilhelm Zucks exerçait cette fonction dans les camps de concentration. Nikki Toscano pointe également l'épisode 5 où l'ancienne nazie Tilda semble percer à jour Meyer. Par ailleurs, le passé de Zuchs/Meyer explique aussi comment il a réussi aussi rapidement à rassembler des informations cruciales sur d'anciens membres du IIIe Reich cachés aux Etats-Unis afin des les éliminer.

    HITLER TOUJOURS EN VIE

    Autre coup de massue pour les chasseurs de nazis, le final de la première saison d'Hunters montre Adolf Hitler toujours en vie, caché en Argentine et entouré de petits blondinets prêts à rejoindre les rangs d'un IVe Reich en formation. C'est la terrible découverte que fait Joe (Louis Ozawa Changchien), capturé par les hommes de main d'Eva Braun (Lena Olin). Le repère de nazis en Argentine est une manière d'illustrer la peur de la montée de l'antisémitisme et une sorte de flashback de la jeunesse d'Hitler.

    Ce twist était également prévu par les showrunners, comme l'explique Nikki Toscano : "Lorsque nous avons commencé l'écriture de la série, David [Weil] avait une vision assez claire de ce qu'il voulait. Même si des changements ont eu lieu au fur et à mesure de la rédaction du scénario, [le twist sur Hitler] faisait partie des premières idées de David. Nous avons tout fait pour préserver la surprise durant toute la série parce que c'est une révélation vraiment drôle et surprenante".

    Christopher Saunders / Amazon Studios

    Dans le final de la série, on apprend aussi qu'Eva Braun est "le Colonel" avec qui la sœur Harriet (Kate Mulvany), pourtant membre des "Hunters", est en contact. Ce qui laisse à penser qu'elle aussi est une traîtresse à la double identité, comme Zuchs/Meyer. Son comportement douteux pose beaucoup de questions et la première saison n'y répond pas, un choix conscient pour la scénariste qui souhaitait laisser planer le doute dans la tête des spectateurs : "Si nous avons la chance d'obtenir une deuxième saison, ses motivations et son dessein seront explorés. Pour le moment, la question principale reste : êtes-vous avec les chasseurs ou contre eux ?". Reste à savoir si Amazon accordera une deuxième saison à Hunters.

    La bande-annonce de la première saison de la série Hunters, disponible sur Amazon Prime Video :

    Hunters - saison 1 Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Wasapat
      série à ne surtout pas louper il ne faut pas etre dérouté par les premières minutes les explications viennent après
    • chips493
      Je n'ai pas vu cette série, je ne compte pas la regarder et j'en connaissais juste le synopsis. Mais juste en voyant les mots énormes twists, j'ai tout de suite pensé à ce qui s'est avéré être effectivement le premier twist. On vit dans un monde où rien que d'évoquer l'existence d'un twist te spoile quand même, tellement on nous a fait le coup des identités cachées/rêves depuis le début/méchant pas si méchant...
    Voir les commentaires
    Back to Top