Notez des films
Mon AlloCiné
    C'est quoi le female gaze ? La place des femmes (et de leur regard) à l'écran [PODCAST]
    Par Brigitte Baronnet — 6 mars 2020 à 07:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La place des femmes à l'écran, du regard à la critique... Emission spéciale, à la faveur de la journée internationale des droits des femmes, ce dimanche 8 mars, avec nos deux invitées : Iris Brey, autrice et critique, et Marine Turchi, journaliste.

    Quelle place pour les femmes à l'écran ? Quel regard porte-t-on sur elles ? Quelle place pour les femmes dans le milieu de la critique cinéma-séries réputé très masculin ? La critique doit-elle être paritaire ? 

    Des questions que nous abordons dans cette émission spéciale, enregistrée dans le cadre du Stream, avec Yoann Sardet, Menraw, Laetitia Ratane et Léa Bodin, et présentée par Brigitte Baronnet, autour de nos invitées, Iris Brey, autrice, critique et universitaire, spécialiste de la question du genre et de ses représentations, et Marine Turchi, journaliste à Mediapart, spécialiste des affaires de violences sexuelles et sexistes. 

    • Spotify
    • Apple Podcasts
    • Deezer
    • Soundcloud

    > L'émission est préparée et présentée par Brigitte Baronnet (@BBaronnet), avec Yoann Sardet, Menraw du Stream, Laetitia Ratane @LRAllocine et Léa Bodin @LealyBodin. Habillage : Julien Lambert.

    N'hésitez pas à partager, noter, commenter l'émission et suivre le fil de "Spotlight" sur les plateformes de podcasts.

    Le replay intégral de la spéciale femmes de AlloCiné, l'émission sur Le Stream : 

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • souslesoleil
      L'horrible condescendance de Pierre C. montre bien ce qu'il y a dans la tête de tous ceux qui cherchent à tout prix à changer la langue pour imposer leurs idées à la majorité.
    • souslesoleil
      Il suffit d'écouter 5 minutes Iris Brey (et d'être un tant soit peu sincère) pour constater qu'elle n'a aucune réelle culture cinématographique et qu'elle est venue au cinéma par l'idéologie. Sa perception des films est biaisée et la plupart du temps assez sotte. Je connais des lycéens et des lycéennes qui ont davantage de sensibilité pour les films et la mise en scène. Sa façon de se positionner dans le camp du Bien actuel lui permet d'occuper le terrain, c'est désespérant. Voilà le résultat de l'importation de concepts anglo-saxons comme le female gaze : le règne des médiocres. Nous sommes français, nous sommes latins, nous sommes vivants, nous sommes dérangeants, nous ne sommes pas politiquement corrects : débarrassons-nous de ces produits d'importation de médiocre qualité avant que tous les films ne soient sommés de ressembler à ceux de Céline Sciamma : sans chair, sans mise en scène et fabriqués pour plaire.
    • seuldanslasalle
      C'est quoi le Human gaze ? La place des êtres humains (et de leur regard) à l'écran. [GENDER MERGE PODCAST]Notre humanitude pris dans son sens philosophique tend à faire des enfants des Êtres Humains en devenir. Le Human gaze au cinéma, regard sur nous même et sur notre environnement serait un des moyens pour atteindre cet objectif. Pour cela il faut considérer que tout les regards de cette humanitude et auto-fabriqués sont importants (enfants, femmes, hommes) mêmes si certains sont plus à réajuster que d'autres. Kof ! Kof ! Kof ! (toux du philosophe averti que je suis agrémenté d'une pause stratégique d'un master black belt en Human cooking gender que personne ici n'osera contesté le prestige). Que cela soit porté à l'écran en inventant de nouveaux codes et une nouvelle mythologie du genre universel filmé ! Le cinéma sous le prisme du genre Humain, quel projet Ad kalendas graecas ! .....(la petite citation latine est toujours de bon aloi dans une discussion entre spécialistes reconnus)....Et voyez, je n'ai même pas évoqué le genre féminin et le genre masculin...je suis trop balèze moi pour résoudre les problèmes de genre de mes contemporains ! Et voilà, encore un commentaire qui va droit dans le décor de tout ce cinéma !
    • b@z66
      Parce qu'il faut bien laisser un os à ronger à certains pour leur faire passer le temps et ne pas à les entendre râler en permanence. S'ils préfèrent le terme hyper-beau et progressiste d'autrice à celui patriarcal d'auteure, grand bien leur fasse. Moi, perso, ça m'en touche une sans faire bouger l'autre.
    • Hareng rouge
      c'est vrai que ca semble logiquemais dans ce cas pourquoi c'est pas validé par l'academie?
    • Pierre C.
      Faux. C'est un retour aux sources, point.
    • ScaarAlexanderTrox
      Aborder sérieusement de la condition de la femme en compagnie de quelqu'un comme Iris Brey, c'est un peu comme discuter éducation avec Pol Pot. Et comme je vois très mal les rigolos d'Allo faire un podcast avec quelqu'un tenant des propos contraires histoire de contrebalancer un peu, on peut parler de propagande pure et simple.
    • Hareng rouge
      ben oué bien sur .. c'est juste que ca ressemble a du forcage
    • Pierre C.
      C'est parce que tu manques de connaissances concrètes à ce sujet.
    • Hareng rouge
      j'ai rien contre l'evolution de la langue .. mais la ca n y ressemble pas
    • Pierre C.
      Il n'empêche qu'autrice est étymologiquement correct, tout comme directrice.En France, le gouvernement considère que la féminisation des noms de métiers doit être encouragée dans les administrations et établissements publics depuis la circulaire du 6 mars 1998 relative à la féminisation des noms de métier, fonction, grade ou titre.De son côté, si l'Académie française a condamné en 2002 la plupart de ces féminisations et ne recommandait pas leur utilisation, elle adopte en 2019 le rapport La féminisation des noms de métiers et de fonctions énonçant qu'il n'existe aucun obstacle de principe à la féminisation des noms de métiers et de professions.
    • Hareng rouge
      sure de ca? moi on m'a appris auteure ou auteur par defautEn tout cas ca sonne pas terrible ..
    • Francois L.
      Y en a pas un peut marre de ce matraquage progressiste ? On va finir par réclamer une journée sans femelle.
    • Léa Bodin
      Depuis toujours, c'est le féminin d'auteur, oui.
    • Hareng rouge
      on dit autrice maintenant?
    • Ha'Otep
      Et les licornes ? elles sont ou les licornes ?
    • Barbo69
      Avec des paillettes
    • Plaza13
      c'est quoi le female gaze : un pet qui sent la rose peut-être ?
    Voir les commentaires
    Back to Top