Mon AlloCiné
    Inspecteur la Bavure sur France 2 : de quel célèbre gangster le personnage de Depardieu est-il inspiré ?
    Par Laurent Schenck — 30 mars 2020 à 13:00

    La comédie policière "Inspecteur la Bavure" est diffusée cet après-midi sur France 2. A cette occasion, petit focus sur la source d'inspiration du gangster joué par Gérard Depardieu : Jacques Mesrine.

    Dans Inspecteur la Bavure, qui réunit deux des acteurs les plus demandés de la fin des années 1970, Coluche et Gérard Depardieu, Michel Clément obtient de justesse son diplôme d'inspecteur stagiaire et rêve d'arrêter l'ennemi public numéro un, Roger Morzini. Celui-ci, devenu méconnaissable suite à une opération de chirurgie esthétique, se lie d'amitié avec lui... A l'occasion de la diffusion de cette comédie policière cet après-midi sur France 2, retour sur la source d'inspiration principale du personnage de Morzini : Jacques Mesrine, ex-véritable ennemi public numéro un tué par la police en 1979.

    Capture d'écran
    Gérard Depardieu et Coluche

    Après avoir rejeté l'école, Jacques Mesrine officie en tant que parachutiste commando lors de la guerre d'Algérie et est même décoré. A son retour, il se tourne rapidement vers la criminalité en région parisienne et enchaîne les braquages et autres cambriolages, tout en se mariant et fondant une famille. En 1962, ses activités illicites l'amènent pour la première fois en prison. A sa sortie, un an plus tard, il trouve un travail mais le perd rapidement pour cause de licenciement économique. Il redevient alors criminel, et sévit en France, mais aussi à l'étranger, comme à Majorque ou en Suisse.

    A la fin des années 1960, Jacques Mesrine se rend au Québec, où ses nombreux braquages le mènent dans une prison de haute sécurité, de laquelle il s'évade de manière spectaculaire. De retour en France, il se retrouve, là encore, condamné à une longue peine à la prison de la Santé, mais d'où il se fait, à nouveau, la malle (avec son complice François Besse). Il s'engage alors dans une longue et très médiatisée cavale, ponctuée de nombreux crimes. Jacques Mesrine est finalement abattu par la police en 1979, Porte de Clignancourt, dans sa voiture.

    Le Gendarme à New York à 21h sur M6 : pourquoi Louis de Funès est un excellent médicament

    Un tel parcours a bien évidemment eu droit à ses adaptations au cinéma. Hormis le film de Claude Zidi qui s'en est inspiré de manière comique, l'histoire de ce criminel aguerri a plusieurs fois été racontée dans des polars et/ou biopics : La Guerre des polices de Robin Davis, Mesrine d'André Génovès et bien sûr le diptyque de Jean-François Richet, permettant à Vincent Cassel de livrer une prestation anthologique (Gérard Depardieu y joue d'ailleurs, dans le premier volet L'Instinct de mort, le malfrat expérimenté Guido qui se lie d'amitié avec le natif de Clichy).

    Pour concevoir le personnage de Roger Morzini, le gangster se faisant passer pour un auteur dans Inspecteur la Bavure, les scénaristes Claude Zidi et Jean Bouchaud se sont donc inspirés de Jacques Mesrine (sans retranscrire sa violence comme il s'agit d'une comédie) : pour la capacité de ce dernier à passer inaperçu en se déguisant (il était surnommé "l'homme aux mille visages"), mais aussi pour son audace, son charisme et son éloquence. Des particularités ayant contribué à forger sa réputation et qui se retrouvent clairement dans le personnage de Depardieu !

    A sa sortie, en 1983, Inspecteur la Bavure a réalisé pas loin de 3,7 millions d'entrées sur le sol français. Une solide performance, même si plusieurs comédies mises en scène par Claude Zidi ont mieux marché.

    Inspecteur la bavure
    Inspecteur la bavure
    Sortie le 3 décembre 1980 | 1h 40min
    De Claude Zidi
    Avec Coluche, Gérard Depardieu, Dominique Lavanant, Julien Guiomar, Hubert Deschamps
    Spectateurs
    3,1
    louer ou acheter

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Peur sur la ville : qui joue Minos, le traumatisant tueur en série traqué par Belmondo ?
    • Jean Dujardin, Coluche, Michaël Youn… 10 humoristes qui se sont pris au sérieux pour un film
    Commentaires
    • cartu
      Superbe film j'adore Gérard Depardieu et je regrette Coluche Hommage à Julien Guiomar, Alain Mottet, André Chaumeau, Hubert Deschamps dit Marcel Watrin, et François Perrot, qui nous a quitté le 20 janvier 2019.
    • lili brandt
      Le film s'inspire de « ennemi public numéro un » au début des années 1970, Jacques Mesrine, connu, en France, pour des braquages médiatisés et pour ses évasions. Après un an et demi de cavale, il est tué par les forces de l'ordre porte de Clignancourt. dans le film superbe BMW 3.0 S [E3] produites de 1968 à 1977, elle remplace auparavant la BMW 1802, la BMW 1500, la BMW 1600, la BMW 507, la BMW 700. Mais la BMW 3.0 S [E3] seront remplacées par la Série 7. superbe Panhard PL17. Gérard Depardieu aime la vigne le vin, la culture et l'art entre 1980 et 2000, un artiste francais connu Jean-Joseph Sanfourche qui ça fera 10 ans sa disparition Jean Dubuffet, à été son maître il on abriter ou n'abrite plus des tableaux des bronzes ou autres y'a eu Gérard mais Tina Turner , Jean Paul Belmondo, Anne Sinclair, Georges Pompidou, Jean Marais, Julien Guiomar, Yves Montand, Claude Nougaro, Roger Moore, Pascal Sevran, Roland Dumas, Xavier Darcos et d'autres… un clin d'œil a sa ville à Gérard Chateauroux.
    • LEBELIER
      Merci c'est sympa !! Kiefer Shuterland l'un de mes acteurs préférés surtout dans 24 heures chrono. série qui aura marquée toute une génération .
    • US Marshal
      J'adore votre avatar !!! 😀
    • LEBELIER
      De toute évidence Jacques Mesrine !.. après cette comédie devenue culte est l'une de mes préférées des années 80.
    Voir les commentaires
    Back to Top