Notez des films
Mon AlloCiné
    Coronavirus, séries, chaînes et plateformes : quels impacts sur les tournages, les diffusions et les nouveautés à venir ?
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 22 avr. 2020 à 15:22
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Quand est-ce que vos séries préférées reviendront à l'antenne de TF1, France 2 ou M6 ? Netflix va-t-elle devoir faire face à une pénurie de nouveautés ? On essaye de répondre à toutes vos questions sur l'impact du coronavirus sur la production télé..

    Avec des tournages à l'arrêt depuis bientôt deux mois, en France comme aux Etats-Unis, la crise du Coronavirus va avoir un impact sans précédent sur la production télévisuelle, non seulement cette année 2020, mais certainement bien au-delà. Alors que la fin des mesures de restriction est encore incertaine et ne suivra pas les mêmes modalités selon les pays et peut-être même selon les chaînes et plateformes, voici un point sur la situation à l'instant T. 

    TF1, FRANCE TELEVISIONS, M6... 

    Du côté des chaînes françaises historiques, on attend évidemment avec impatience, comme les 67 millions de français, de savoir quelles seront les règles à suivre lors du déconfinement du 11 mai prochain et dans quelle mesure les tournages de fictions, qui constituent aujourd'hui le coeur de la programmation, pourront reprendre. A noter toutefois que ce sont les sociétés de productions qui doivent prendre les décisions et non les diffuseurs directement. Cela va poser un certain nombre de problèmes, entre les différents engagements des comédiens et des équipes techniques, des plans de travail qui doivent être revus entièrement et le rôle des assurances sera bien entendu déterminant.

    Le premier à avoir annoncé un retour sur les plateaux, c'est le producteur Jean-Luc Azoulay, à la tête de la série des week-ends de TMC, Les Mystères de l'amour. La reprise du tournage de la saison 23 est ainsi fixée au 12 mai. Les équipes techniques et acteurs devraient être équipés de masques et de gants afin de garantir au mieux leur sécurité. Cependant, aucun test de dépistage n’est prévu, faute de stock. Du côté des trois feuilletons quotidiens Demain nous appartient (TF1), Un Si Grand Soleil (France 2) et Plus Belle La Vie (France 3), aucune date de reprise n'est pour le moment fixée. Le premier a environ 6 semaines de stock d'épisodes, le deuxième légèrement moins, tandis que le troisième, qui a poursuivi sa diffusion, devrait se retrouver à sec au début du mois de mai. 

    Du côté des fictions de prime-time, séries ou téléfilms, tout a été stoppé net au début du mois de mars. Cest le cas notamment de la saison 2 d'Infidèle pour TF1. Le producteur Thomas Anargyros a précisé au JDD qu'il ne restait que quelques jours de tournage seulement. Il faudra donc attendre très probablement la rentrée pour retrouver Claire Keim à l'écran. Les tournages de Je te promets, le This Is Us français, de La Promesse, de Grand Hotel ou encore d'Une affaire française, sur le petit Grégory, n'ont pas encore de dates de reprise. D'autres projets seront repoussés de quelques mois, comme Your Honor avec Kad Merad ou Plan B avec Julie de Bona. Parmi les séries tournées, en attente de diffusion : la suite de la saison 10 de Profilage, la saison 10 de Clem, le téléfilm Pourquoi je vis qui retrace le parcours de Grégory Lemarchal ou encore Coup de foudre à l'ïle Maurice

    Chez M6, le patron des programmes et des antennes du groupe Thomas Valentin a indiqué dans les colonnes du JDD: "Nous sommes dans l'incapacité de mettre à l'antenne, entre octobre et janvier, quelque nouveauté que ce soit".  Une déclaration à tempérer toutefois puisqu'à ce jour, la chaîne n'a diffusé qu'une seule nouvelle série française (Prise au piège) parmi celles prévues sur la saison 2019/2020. Sont encore en stock : Ils étaient dix adaptée d'Agatha Christie, L'homme que j'ai condamnéUn homme ordinaire basée sur l'affaire Dupont de Ligonnès, la comédie Toi toi mon toit ou encore le téléfilm Apprendre à t'aimer

    Chez France Télévisions, si la saison 8 de Candice Renoir doit être stoppée après la diffusion des 4 premiers épisodes sur 10 suite à l'interruption de la post-production, les chaînes du groupe ont pu continuer à proposer de l'inédit puisque contrairement aux chaînes privées, le marché de la publicité beaucoup plus faible en ce moment n'a pas d'incidence directe sur ses prime-time, la pub y étant interdite. RéunionsMeurtres au paradis ou encore Mongeville ont donc pu être diffusées comme prévu, avec d'ailleurs un certain succès. 

    En matière de séries américaines et étrangères, TF1 et les autres ont gardé certaines de leurs plus grosses cartouches pour la période où le marché publicitaire sera plus favorable; ils ont par ailleurs rationné le nombre d'épisodes inédits diffusés, comme M6 avec son succès Why Women Kill passé au rythme d'un épisode par semaine. L'occasion pour d'autres, comme la série médicale The Resident sur TF1, d'arriver plus tôt que prévu, voire de profiter d'une plus belle exposition que prévue. Enfin, plusieurs séries proposées au plus près de la diffusion américaine, comme Grey's Anatomy ou Prodigal Son, n'ont pas pu être doublées en intégralité et ont donc dû arrêter leur diffusion avant la fin des inédits. Selon Xavier Gandon sur Europe 1, directeur général de TF1, Grey's Anatomy reviendra à la rentrée pour les 10 derniers épisodes de la saison 16.

    NETFLIX, AMAZON, DISNEY+...

    Pour les plateformes de streaming, le confinement est évidemment une aubaine pour faire le plein d'abonnés et augmenter le volume de visionnages. C'est d'ailleurs dans ce contexte que Disney+ a été lancée partout en Europe fin mars, début avril chez nous, pouvant annoncer le chiffre de 50 millions d'abonnés dans le monde six mois après son lancement, un cap qu'ils ne pensaient pas passer avant plusieurs années ! Les grosses productions Marvel et Star Wars, en dehors de la saison 2 de The Mandalorian, ne pourront toutefois pas arriver aussi tôt que prévu. Netflix, quant à elle, vient d'annoncer atteindre en avril les 183 millions d'abonnés. Elle devrait en grapiller encore pas mal d'ici à la fin de l'année, une prévision évoque 7,5 millions d'abonnés supplémentaires.

    Aux Etats-Unis, la nouvelle plateforme d'Universal Peacock vient d'être lancée discrètement car à cause de la crise elle ne pourra pas proposer ses séries inédites avant 2021 et ne pourra pas non plus profiter des JO 2020 pour faire sa promotion comme c'était prévu à l'origine pusqu'ils ont été reportés à 2021. Quant à HBO Max, plateforme de TimeWarner, elle sera bien lancée le 27 mai prochain aux US, avec plusieurs programmes inédits, mais la fameuse émission de réunion du cast de Friends n'a pas pu être tournée pour le moment, il faudra donc faire sans cet événément médiatique majeur. 

    Malgré cette concurrence de plus en plus forte, Netflix ne se dit pas inquiète sur les mois qui viennent puisque son directeur des contenus Ted Sarandos a assuré dans une conférence en ligne adressée aux investisseurs que le calendrier de sorties 2020 allait être respecté avec beaucoup de programmes déjà en boîte. "Nos films et séries prévus pour 2020 sont pour la plupart déjà prêts à être diffusé ou en post-production. Pour The Crown par exemple, on en est aux touches finales donc la série sortira bien cette année", s'est-il félicité. "C'est très compliqué bien sûr mais c'est aussi remarquable : beaucoup de contenus vont être terminés depuis les salons, les chambres et les cuisines des équipes, partout dans le monde !"

    A noter toutefois que cette crise devrait avoir un impact sur les programmes de 2021, surtout si la reprise venait à tarder, mais l'avantage de Netflix c'est qu'elle propose déjà tellement de nouveaux contenus chaque semaine qu'en lancer un peu moins pendant une période ne se verra presque pas. Par ailleurs, les français ont pu remarquer que les VF des nouveautés ne pouvaient pas être assurées, les sociétés de doublage étant elles aussi fermées pendant le confinement. L'occasion de se mettre à la VOST ! En matière de productions françaises, Damien Couvreur, le directeur des séries originales, a assuré au Figaro que tous les projets en pré-production, production ou en développement -une vingtaine- vont se poursuivre, notamment la saison 2 de Family Business, ainsi que Arsène Lupin avec Omar Sy en gentleman-cambrioleur.

    ABC, CBS, NBC, FOX, CW, HBO, Showtime...

    Du côté des chaînes américaines historiques, des networks ou du câble, l'impact de la crise va être beaucoup plus fort à une période où elles sont déjà très déstabilisées par les plateformes. Ainsi, des conséquences irréversibles pourraient en découler. Elles ont d'abord vu s'épuiser leur stock d'inédits du fait de leurs tournages en flux tendu. Plusieurs séries n'ont donc pas pu achever leurs saisons en cours, à quelques épisodes près, alors même que les audiences ont fait un léger bond grâce au confinement.

    Mais surtout, la traditionnelle "saison des pilotes", période pendant laquelle les chaînes choisissent leurs nouvelles séries pour la rentrée suivante et qui se déroule habituellement de janvier à mai, n'a pas pu avoir lieu. Un seul pilote seulement, d'une comédie (B Positive), a pu être tourné et monté en intégralité sur la cinquantaine commandée ! Résultat : les networks devraient repousser voire annuler certains projets et commander les plus solides sans passer par la case pilote, une méthode qui est d'ailleurs celle des plateformes, qui a l'avantage d'être plus rapide mais plus risquée aussi. De ce fait, si les tournages reprennent en juillet, comme espéré, alors la rentrée pourrait se dérouler presque comme si de rien n'était. Mais c'est la version la plus optimiste. Il se pourrait aussi que la rentrée ne soit vraiment possible qu'à partir de janvier 2021... 

    Par conséquent, les chaînes du monde entier ne pourront pas se presser aux screenings de mai, à Los Angeles, pendant lesquelles elles visionnent et mettent des options, voire achètent directement, les séries américaines qu'elles programmeront dans les mois suivants sur leurs antennes. Pour le moment, l'événement est reporté à une date ultérieure quand les producteurs auront des épisodes à montrer. La saison des pilotes pourrait au final connaître ses derniers instants à cette occasion alors que les principaux dirgeants des networks avaient déjà émis le souhait depuis plusieurs années de changer de modèle.

    Chez HBO, donc sur OCS en France, on a déjà décalé certaines séries prévues pour le printemps, comme The Undoing avec Nicole Kidman, à l'automne. Il devrait en être de même pour les autres chaînes du câble. L'été s'annonce un peu moins rempli que d'habitude...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • Manuelo D.
      Et OCS... Allociné ce n'est plus c'que c'était !
    • Seke
      Allociné qui met toujours le mot Coronavirus en tête de ses news pour pouvoir apparaite en 1ère page des recherches Google ^^
    • Satirycon
      NETFLIX, AMAZON, DISNEY+... Mais ça ne parle pas un seul instant d'Amazon, plutôt à 75% de Netflix.
    Voir les commentaires
    Back to Top