Mon compte
    3 séries pour faire (un peu) peur aux enfants : Chair de poule sur Netflix, Fais-moi peur...
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 27 avr. 2020 à 19:00

    À la télévision, les années quatre-vingt-dix ont été marquées par une poignée de séries qui initiaient les jeunes téléspectateurs à l'horreur et au fantastique. Retour sur trois d'entre elles.

    D.R.
    Chair de poule (1995-1998)

    En 1992, l'écrivain R.L. Stine donne vie à Chair de poule, une série de livres horrifiques pour enfants et adolescents qui comptabilise, aujourd'hui, plus de 200 volumes. Fort de son immense succès auprès des lecteurs, l'auteur voit ses romans transposés à l'écran dans une série télévisée diffusée dès 1995 et qui s'est poursuivi le temps de quatre saisons. Chaque épisode, adapté d'un tome en particulier, suit les mésaventures de jeunes personnages en proie à des phénomènes paranormaux. Toujours avec un ton plutôt léger, la série réussit à offrir quelques frissons au public grâce à une ambiance inquiétante très réussie et des effets spéciaux qui, même s'ils peuvent paraître aujourd'hui démodés, donne un charme old school au programme.

    Deux épisodes de la première saison, disponible sur Netflix, retiennent l'attention : le premier, intitulé Sous-sol interdit, est un bel hommage à L'Invasion des profanateurs. Divisé en deux parties, il raconte le cauchemar d'un frère et d'une sœur qui découvrent que leur père n'est pas celui qu'ils croyaient.  Le second, La Pantin maléfique, met en scène, quant à lui, une poupée vivante et dangeureuse prénommée Diabolo. Deux adaptations cinématographiques ont vu le jour en 2015 et 2018, preuve que l'esprit de R.L. Stine continue d'inspirer les foules.

    (Re)découvrez le générique culte de Chair de poule :

    Chair de poule - générique

     

    Fais-moi peur ! (1992-2020)

    S'entourer de ses amis et se raconter d'étranges histoires autour d'un feu, c'est le concept même de Fais-moi peur !À la manière de La Quatrième dimension, série dans laquelle tous les épisodes sont introduits par Rod Serling, Fais-moi peur ! s'ouvre avec la Société de Minuit, un groupe d'adolescents qui se réunit dans les bois pour se faire une peur bleue. Grâce à une mise en abyme, on suit les différents récits horrifiques de chacun avant de revenir, en fin d'épisode, au sein du groupe d'amis. Créée en 1992 par D. J. MacHale, la série ne s'est jamais réellement arrêtée depuis. Elle a même été adaptée en une série de livres, en jeu de société, ainsi qu'en jeu vidéo pour ordinateur.

    En 2019, trois nouveaux épisodes ont été diffusés sur la chaîne américaine Nickelodeon. Ce revival, de très bonne qualité, rend hommage à La Foire des ténèbres de Jack Clayton et à de nombreux classiques de l'horreur, en restant tout de même accessible pour les âmes sensibles. Parmi les meilleurs épisodes de la série, on pense à L'Histoire de la folie de minuit, deuxième chapitre de la deuxième saison. Dans ce dernier, une créature aux allures du Nosferatu de F. W. Murnau sort d'un écran de cinéma pour rejoindre le monde des humains. Une façon de plus pour la série de mêler la fiction à la réalité.

    Découvrez la bande-annonce du revival de Fais-moi peur, sorti en 2019 :

    Aux portes du cauchemar (2001-2002)

    Beaucoup moins connue que Chair de pouleAux portes du cauchemar est pourtant une autre série d'anthologie créée par R.L. Stine. Toujours adapté des romans de l'auteur, le programme s'inscrit dans le même style que son prédécesseur, à la seule différence qu'on y retrouve des histoires plus sombres et plus matures. Par ailleurs, un message d'avertissement était même diffusée avant le début de chaque épisode. De nombreux talents sont apparus dans la série, comme Shia LaBeouf dans le deuxième épisode, Frankie Muniz, mais aussi Tippi Hedren, une des muses d'Alfred Hitchcock et star de Pas de printemps pour Marnie et des Oiseaux. L'icône hollywoodienne y interprète une sorcière diabolique.

    Dans les épisodes notables, il y a Double vue, qui parlera beaucoup aux passionnés de cinéma puisqu'il raconte l'histoire d'un jeune garçon qui parvient à voir des extra-terrestres grâce à ses lunettes de soleil. Un concept très similaire au classique de John Carpenter, Invasion Los Angeles. Le premier épisode, Ne m'oubliez pas !, reste particulièrement efficace puisqu'il s'intéresse à une peur commune : celle de disparaître totalement de l'esprit de ceux qui nous entourent.

    (Re)découvrez le générique de la série Aux portes du cauchemar :

    MAIS AUSSI...

    Les trois séries citées précédémment restent les plus notables du genre. Pourtant, d'autres viendront à l'esprit des plus nostalgiques comme Crypte Show, créée en 1993 par Jeffrey Hause, une version animée et édulcorée des Contes de la Crypte. Parodique et loufoque, Le Loup-garou du campus, série canadienne avec Brandon Quinn, utilise, quant à elle, les codes de l'horreur pour mieux les détourner avec une ambiance nanardesque assumée. Diffusée sur France 2 dans l'Hexagone, le programme a connu pas moins de trois saisons.  

    (Re)découvrez le générique de la série Le Loup-garou du campus :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • KOLCHAK
      Chair de poule très bonne série, j'aimait bien Le loup-garou du campus bien délirantfais-moi peur m'a pas emballer série bofau portes du cauchemar bof aussipar contre les contes de la crypte pas conseiller pour les gosses ferait cauchemars lol
    • Plaza13
      L'horreur c'est aussi pour les enfants : au delà de 1000 mots de vocabulaire, c'est dur pour certains rédacteurs...Le titre aurait du être : L'épouvante c'est aussi pour les enfants...de rien c'est gratuit.
    Voir les commentaires
    Back to Top