Notez des films
Mon AlloCiné
    Westworld sur OCS : comment se termine la saison 3 ?
    Par Maximilien Pierrette (@maxp26) — 4 mai 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La saison 3 de "Westworld" vient de s'achever sur HBO et OCS ! Et, comme d'habitude, le final a été riche en action et en rebondissements. Voici ce qu'il faut en retenir, et ce que les twists impliquent pour la suite - ATTENTION SPOILERS

    HBO

    ATTENTION - L'article ci-dessous contient des spoilers, dans la mesure où il revient les événements dernier épisode de "Westworld". Veuillez passer votre chemin si vous n'êtes pas à jour, pour mieux revenir ensuite. Pour les autres, rendez-vous après la bande-annonce de la saison 3 de la série diffusée sur HBO aux États-Unis et OCS en France.

    Westworld - saison 3 Bande-annonce VO

    Plus courte que les précédentes, avec huit épisodes contre dix, la saison 3 de Westworld vient donc de s'achever sur HBO et OCS, son diffuseur français. Et si Lisa Joy et Jonathan Nolan sont restés fidèles à leur volonté de proposer une intrigue un peu plus simple et linéaire, sans entremêler les temporalités, ce season finale n'était pas avare en révélations et rebondissements, jusque dans sa double scène post-générique. Voici donc ce qu'il faut retenir de ces 72 minutes épiques.

    DOLORES A UN PLAN

    Depuis son évasion du parc, c'est elle qui mène la danse, avec l'aide de plusieurs hôtes qui ne sont que des copies d'elle-même. Et si tout portait à croire, au vu de ses méthodes parfois extrêmes, qu'elle cherchait à détruire le monde, Dolores voulait en réalité le sauver, prouvant au passage qu'elle a finalement été sensible à sa beauté. Sa croisade contre Incite avait pour but de venir à bout de Rehoboam, la machine qui régit les vies des humains, pour redonner à ces derniers leur libre arbitre et le choix de pouvoir construire un meilleur avenir. Une visée optimiste qui passe néanmoins par un sacrifice du personnage incarné par Evan Rachel Wood, qui utilise ses dernières forces pour se retourner contre le jouet d'Enguerrand Serac (Vincent Cassel) alors que celui-ci efface sa mémoire souvenir par souvenir.

    Lorsque l'épisode et la saison 3 se terminent, l'hôte est toujours inanimé, et ce final soulève une question : est-ce la fin de Dolores Abernathy ? Si l'on ne compte plus ses résurrections depuis ses premiers pas sur HBO, en septembre 2016, son avenir dans la série, d'ores et déjà renouvelée, est aujourd'hui flou. Mais son plan va pouvoir être mené à bien grâce à Maeve (Thandie Newton), qui s'est ralliée à la cause de sa semblable, et Caleb (Aaron Paul). Si les souvenirs de ce dernier ont été reconditionnés, comme le show nous l'a révélé la semaine dernière, celui-ci est bien humain, et Dolores l'a choisi pour être le leader de sa révolution car ils se connaissaient déjà. Leur première rencontre remonte en effet à l'époque où le jeune homme, alors dans l'armée américaine, s'entraînait dans la cinquième section du parc avec des cibles mouvantes, qui n'étaient autre que des hôtes fournis par Delos.

    Capture d'écran
    Quand Caleb rencontre Dolores (et la sauve)

    Après une mission menée à bien, ses camarades ont eux aussi voulu profiter des mêmes services que les riches clients du parc avec leurs prises de guerre, ce dont Caleb est parvenu à les dissuader, empêchant ainsi le viol de plusieurs hôtes féminins, dont Hanaryo (Tao Okamoto) et… Dolores. Contrairement à ce qu'il pensait, l'ex-militaire n'a pas été choisi pour sa propension à la violence, mais sa propension à choisir. Un concept que Serac tente de nier : "En ce moment, la machine conspire contre vous", affirme-t-il, blessé, alors qu'il nous a été révélé qu'il n'était pas le marionnettiste que l'on nous présentait, mais un pantin de Rehoboam, qui lui dictait ses pensées et actions, avant d'être vaincu et de le laisser le frère de son créateur désemparé, tandis que la révolte, symbolisée par le nombre croissant de divergences sur le moniteur qui a régulièrement servi de transition pendant cette saison 3, explose littéralement. "C'est le nouveau monde", dit Maeve à Caleb dans les derniers instants de l'épisode. "Et dans ce monde, tu peux être qui tu veux", ajoute-t-elle alors que la caméra s'éloigne pour le laisser au cœur du chaos.

    BERNARD ENTRE PASSÉ ET FUTUR

    Après avoir libéré des robots de leur joug humain, puis aidé d'autres humains, manipulés par une machine, la quête de Dolores, toujours centrée sur la notion de libre arbitre, semble s'être achevée dans les locaux d'Incite, aux pieds de Rehoboam. Mais l'hôte la plus célèbre de Westworld a eu le temps, après avoir rallié Maeve à sa cause puis mis Caleb face à son vrai rôle, d'abattre une autre carte. Contrairement à ce que Serac pensait, ce n'est pas elle qui détenait la clé de l'avenir du monde : "Je ne me faisais pas assez confiance", explique-t-elle alors que la solution devient évidente pour nous. Car c'est bien à Bernard que le précieux sésame a été confié, ce qui nous renvoie au final de la saison 2, lorsque ce dernier avait été ressuscité par Dolores : "Il nous faudra être deux si nous devons survivre", avait alors précisé la jeune femme, en ajoutant qu'ils ne seraient "pas alliés, ni amis", ce que les derniers épisodes en date avaient appuyé en opposant régulièrement leurs points de vue respectifs.

    Avant de lui confier la clé de l'avenir, Dolores lui offre la possibilité d'être en paix avec son passé. Ou plutôt celui d'Arnold Weber, co-créateur du parc à partir duquel il a été façonné après le suicide de ce dernier. Il se rend donc chez sa femme Helen (Gina Torres, déjà apparue dans les saisons précédentes mais dont le personnage est ici plus âgé) afin de lui demander pardon, "avant qu'il ne soit trop tard", pour la façon dont les choses se sont terminées entre eux, avec la mort de leur enfant Charlie. Une séquence pleine d'émotion, en forme de pause dans l'action, qui fait resurgir l'humain derrière la machine chez le personnage incarné par Jeffrey Wright, et dont l'issue le convainc de la nécessité de continuer à avancer pour "continuer à trouver la lumière." Ce qu'il fait peut de temps après, dans un motel, auprès de Stubbs (Luke Hemsworth), blessé dans une fusillade, et avec une mallette qui lui a été remise par Lawrence (Clifton Collins Jr.), également dupliqué par Dolores et implanté dans la police de San Francisco.

    Capture d'écran
    Qu'a donc vu Bernard ?

    Le co-fondateur du parc dans lequel se déroulaient les deux premières saisons a ainsi accès aux données de Delos qui se manifestent, à l'écran, par une lumière bleue qui éclaire son visage émerveillé mais dont nous ne verrons pas le contenu. Et il y a fort à parier que l'un des enjeux de la saison 4 résidera dans ce qu'a vu Bernard avant d'entrer en stase et de se réveiller dans la seconde scène post-générique, le corps recouvert d'une poussière ocre que l'on associe très souvent aux récits post-apocalyptiques. Combien de temps sa "sieste" a-t-elle duré ? A-t-il été réactivé par quelque chose ou quelqu'un ? Qu'est-il advenu de Stubs pendant tout ce temps ? Et que contient donc cette fameuse clé ? S'agit-il des âmes des hôtes, exfiltrées à la fin de la saison 2 (la dernière image que l'on voit rappelle la "porte" par laquelle elles sont sorties), ou d'autre chose ? Autant de questions auxquelles nous n'auront pas de réponse avant, sans doute, 2022, année au cours de laquelle le soulèvement des machines prendra une autre tournure.

    HERE COMES THE MAN IN BLACK

    Le réveil de Bernard est au cœur de la seconde scène post-générique, alors que William (Ed Harris) occupe le centre de la première. Si sa présence a été sporadique dans cette saison 3 malgré un épisode, le 6, grandement centré sur lui, le personnage sera de retour, mais pas sous la forme que nous connaissions. Après avoir échappé à Stubbs et ce même Bernard, il ne donne plus signe de vie de tout le season finale mais réapparaît après les crédits, à Dubaï, dans l'un des sièges de Delos où les hôtes "se reproduisent". Il le sait, et la suite ne vas pas lui donner tort puisqu'il est accueilli, à son arrivée dans le laboratoire, par Charlotte Hale. Après l'échec de sa mission chez Incite, nous l'avions quittée grièvement brûlée lorsqu'elle avait réchappé à l'explosion qui a tué sa famille. Nous la retrouvons comme neuve, ou presque, puisqu'elle a gardé des traces sur son bras gauche, pour se souvenir.

    "Tu es pile à l'heure", dit-elle à son interlocuteur lorsqu'il pénètre dans le lieu, convaincu que sa mission est de sauver le monde. Ce qui, selon Charlotte, sera bien le cas, à ceci près qu'il œuvrera pour les hôtes et en sera lui-même un. Et William se retrouve alors face à lui-même, le temps d'une scène qui fait écho à celle du final de la saison 2, dans laquelle le personnage joué par Tessa Thompson était abattu par une réplique d'elle-même. Entrevu lorsqu'il était testé, dans la scène post-générique de ce même season finale en 2018 qui sous-entendait que celui que nous connaissions avait été transformé en hôte, l'Homme en Noir synthétique tranche la gorge de son homologue humain et semble prêt à mener une révolte violente, alors que l'on nous montre des cuves de confection d'hôtes en pleine activité qui s'étendent à l'infini, pour que la révolution se répande à l'échelle mondiale, suite logique dans la progression qui est celle de la série depuis 2016.

    Capture d'écran
    Charlotte et l'autre Homme en Noir

    C'est donc sur cette double révélation que s'achève une saison plus courte et moins compliquée que les deux précédentes, qui semble faire office de transition entre l'ère du parc et celle du soulèvement mondial. Le tout sans oublier de répondre à quelques questions laissées en suspens (pourquoi Bernard a-t-il été ressuscité par Dolores ? L'Homme en Noir est-il vraiment devenu un hôte ?), pour mieux en soulever d'autres. A l'heure actuelle, nous ne savons absolument rien des prochains épisodes, si ce n'est qu'ils seront toujours supervisés et en partie écrits par Jonathan Nolan et Lisa Joy et que, au vu du rythme de production de la série et des interruptions auxquelles font face les tournages actuellement, ceux-ci ne seront à priori pas visibles avant 2022.

    ET APRES ?

    Contraints de réinventer l'univers de la série en la sortant des parcs à thèmes, et en regardant par moments du côté de Person of Interest, précédent bébé de Nolan, les créateurs vont-ils poursuivre sur cette voie ? En versant dans le post-apocalyptique par exemple, comme le suggèrent les dernières secondes avec Bernard ? Un personnage que nous devrions retrouver, au même titre que Maeve, (sans doute) Caleb, Charlotte et William, tandis que Serac, même s'il n'est pas mort, a toutes les chances d'être écarté de l'intrigue maintenant que sa machine n'est plus. Outre l'intrigue, la grande inconnue concerne actuellement Dolores, qui semble être morte si l'on se fie à ce que disent les répliques de Bernard et Charlotte conçues à partir de copies d'elle-même, lorsque ces derniers avouent ne plus ressentir sa présence ni son influence. Pour mieux renaître ? Ou rester un souvenir et le symbole de la révolution à venir ? Si Westworld a régulièrement prouvé sa capacité à braver la mort, il va falloir patienter un peu pour être fixés. Au moins jusqu'aux annonces de casting.

    "Westworld" : la saison 3 en musique

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • FlecheDeFer ..
      Westworld se regarde tout à fait comme un bon divertissement, car il y a du budget, de la qualité et du casting. Par contre, je suis toujours sidéré d'entendre que certains considèrent cette série qui aligne les poncifs et les incohérences comme un chef-d'oeuvre d'intelligence...
    • James Ford
      Au contraire, montré que les homme ont finalement plus en commun avec les hôtes, et assez parlant pour moi...Et rejoint les thématique tout en les développant !
    • James Ford
      Une réussite...Et pourtant c'était compliquer au vu des 2er saison...Je me répète, mais pour moi, la S3 a maintenu un excellent niveau, tout en laissant derrière sont coté un peux trop pétant, de tout complexifier les chose pour par grand chose (même si il y'avait pas forcément des chose hyper complexe la aussi hein).L'écriture soigné de la série est présent, notamment sur les questions d'identité, d'humanisme. Ou encore sa richesse thématique et philosophique, en questionnant notre déterminisme (social et psychologique).Je trouve que le tout a réussi a aller au bout de de ce qu'ils voulait dire (sur les 3 saison). Pour en commencer une nouvelle...Malgré des ptit défaut, comme un rythme qui va trop vite au niveau du récit (2 épisode d'une heure aurait était mieux), et le coté simpliste de la chose, qui pour le coup est vraiment trop simpliste ^^ (quoi que certains sont toujours perdu...Comme quoi, ce n'est clairement pas une série pour tout le monde).Elle a su ce réinventer avec une ambition assez dingue (surtout dans l'univers des série tv, voir du ciné) !
    • James Ford
      La série reste une de mes GRANDE favorite en l'espace de 3 (superbe), saison.Mais les 3 Saison on chacune un défaut pour moi:Saison 1: Le rythme qui prend sont temps.Saison 2: Mindfuck pour pas grand chose.Saison 3: Un peux trop linéaire dans sont dérouler.Voilou.🔥👏😍😎Bref, même si je comprend que certain.e préfère la saison précédente (que j'ai adoré). Pour moi ce renouveau de la série aura était quasi parfait durant c'est 8 épisode. Le vrais défaut, c'est le récit plus raccourcie de cette saison (8 épisode au lieu de 10). Et du coup certains choix scénaristique vont trop vite, ou sont sacrifier (pour la prochaine Saison).Mais au delà de tout ça, je le redit la Saison 3 reste mon GROS coup de coeur de la série, et l'une des meilleur saison diffuser cette année.Merci a tout le taf de cet incroyable série, merci a tout les fans, et a trés vite pour une Saison 4 qui s'annonce une fois de plus énorme, ambitieuse, et différente des autres saison. Je sent l'influence d'un Terminator/Mad Max venir pointer le bout de sont nez, avec toujours les thématique cher a la série, et une certaine poésie venir recouvrir le tout...Oui y'a pas que de la violence dans ce monde😇❤️👏 !⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️
    • Zewil Avis Cine Express
      Un peu déçu par cette saison 3, et notamment par la fin en particulier, mais ça reste pas si mal, probablement un peu trop « hollywoodien » à mon goût et perdant un peu de sa substance par rapport aux saisons précédentes, mais ça reste indéniablement satisfaisant, visuellement assez époustouflant, et largement au-dessus d'un grand nombre de séries, notamment de science-fiction.On se débriefe ça ICI 👉https://youtu.be/6jgA8x_jYSI
    • Zeorymer
      Cette saison trop d'action a tué la narration. Amputée de 2 épisodes mais contenant à mon impression plus d'action que les 2 précédentes saisons on perd un peu dans le développement des personnages. Maeve perds beaucoup d'intérêt à n'être qu'une machine à tuer. Sérac aurait mérité d'apparaître plus tôt. Stubbs, euh, bin il sert à rien. Je suis partagé concernant Dolores qui vire complètement d'attitude les 2 derniers épisodes pour apparaître presque qu'humaine.La transformation de Charlotte semble venir comme un cheveux sur la soupe et n'est jamais expliquée. Pourquoi elle et pas les autres ?Quand à Lawrence on imagine aisément que c'est pour laisser une possibilité pour la saison 4.Je ne comprend pas pourquoi cette saison n'a eut droit qu'à 8 épisodes. J'imagine que les coûts de productions ont du être plus élevés.
    • Ozymandias84
      Immense Fan des 2 premières saisons, cette 3 ème saison partait bien avec un switch prometteur avant de sombrer dans les facilités, l'oubli complet de l'aspect philosophique, une vision plus manichéenne que précédemment, et une dévolarisation de perso charismatiques (Sérac, MIB, Bernard, Maeve).Tout n'est pas à jeter et l'ensemble reste du haut niveau. Mais nous sommes passés du Superbe pour les saisons 1 et 2 au bon peut mieux faire pour cette 3ème saison.
    • angélique v.
      Une saison complètement différente qui sort effectivement des paysages magnifiques du parc de DelosLa saison 3 est bien moins complexe que la saison 2 qui a perdu beaucoup de monde au passage. Il faut reconnaître que l'ambiance futuriste est particulièrement soignée visuellement ( voitures, building, décors ... ), de nouveaux personnages avec leur ... disons préoccupations, bref un renouveau qui fait du bien. Pour autant il y a des incohérences inadmissibles ( fin de l'épisode 6 avec les conséquences sur l’épisode final )Mais vaut mieux se faire sa propre opinion car peu d'articles pour cette saison sur Allociné...
    • adlertar
      Une sorte de caricature prétentieuse de Terminator. On a complètement perdu l'originalité de la série et l'intéressante philosophie qui se développait dans les premières saisons. Les scènes sont toutes plus clichées les unes que les autres. La possibilité que ça puisse être une réalité future a complètement disparue : l'antagoniste étant omnisciente et omnipotente, on est maintenant dans un film SF cliché et étalé sur 8 épisodes...
    • Bullet
      Une saison différente, mais dans le bon sens, on quitte effectivement les questions existentielles de Dolores filmé avec de beaux paysages, mais je trouve que la saison 3 propose des choses intéressantes en ce concentrant plus sur l’homme que la machine.
    • BLboug B
      Si vous aimez l'action du genre Terminator, Matrix avec une pointe de John Wick, cette saison est pour vous. Si vous espérez retrouver la complexité et la philosophie initiale qui définissait cette série, vous risquez d'être déçu.
    • chips493
      Les gens, sans spoiler, ça donne quoi cette saison?
    Voir les commentaires
    Back to Top