Mon compte
    Blade Runner sur Netflix : combien de versions du film existe-t-il ?
    1 juin 2020 à 10:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Ce 1er juin, Netflix a ajouté dans son catalogue la version "Final Cut" de Blade Runner, le chef d'oeuvre SF de Ridley Scott. Mais saviez-vous qu'il existait plusieurs versions du film ?

    Warner Bros.

    Netflix a mis en ligne ce 1er juin le Final Cut de Blade Runner mais il faut savoir qu’il existe pas moins de sept versions diffusées ou projetées du chef d’oeuvre néo-noir de Ridley Scott. Parmi les plus notables, on retrouve la version Workprint, la version Theatrical Cut, le Director's Cut approuvé par le cinéaste et le Final Cut. Cette dernière version de l'adaptation du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick est l'ultime version connue et accessible au public, totalement approuvée par Ridley Scott.

    Attention, spoilers. Les paragraphes suivants révèlent des éléments d'intrigue de Blade Runner selon les versions. Si vous ne voulez rien savoir, ne lisez pas ce qui suit.

    La version Workprint (1982)

    La toute première version de Blade Runner, appelé Workprint, est une version de travail qui a été présentée à un petit public à Dallas et Denvers en mars 1982. D’une durée de 113 minutes, la version Workprint a servi de projection test pour recueillir les premières réactions et les retours furent négatifs. L’ironie du sort a voulu que la version Workprint de Blade Runner a été redécouverte une dizaine d’années plus tard et a été prise à tort pour une version finale puis diffusée au début des années 1990 en tant que Director’s Cut, sans l’accord de Ridley Scott. Dans cette version Workprint, il y a plusieurs éléments qui ne figurent pas telles que la séquence d’ouverture qui présente les replicants, la licorne ou le générique de fin. La mort de Batty (Rutger Hauer) est bien différente et commentée par Deckard (Harrison Ford). Enfin, le film se termine sur la scène de l’ascenseur.

    La version de l’avant-première à San Diego (1982)

    Cette deuxième version de Blade Runner unique n’a été présentée qu’une fois à l’avant-première de San Diego en mai 1982. Trois scènes inédites figurent dans cette version mais elles n’ont jamais été réintégrées dans les versions suivantes. On dit que cette version a été perdue.

    Warner Bros. France
    Le Theatrical Cut (1982)

    D’une durée de 166 minutes, la version US Theatrical Cut est connue comme la version originale officielle de Blade Runner sortie dans les salles américaines. Publiée en VHS l’année suivante, cette version est longtemps restée inédite en DVD jusqu’à ce qu’elle soit incluse dans le coffret anniversaire de 2005. Cette version est très controversée puisque Warner a eu le dernier mot sur le montage, au détriment de Ridley Scott. La version US Theatrical Cut est narrée par Harrison Ford, en désaccord avec cette décision, afin que le public comprenne mieux le film, selon les producteurs. Le film se termine également sur un happy end où Rachel (Sean Young) et Deckard s’enfuient en voiture et traversent un paysage naturel loin de la ville néo-noire de Los Angeles. Les dernières images en prises de vue aériennes n’ont pas été tournées par Ridley Scott, il s’agit de séquences inutilisées par Stanley Kubrick pour Shining, exploitées par Warner Bros avec l’autorisation du cinéaste. Ces rushs correspondent au début de Shining où Jack Torrance (Jack Nicholson) se rend avec sa famille à l'hôtel Overlook.

    La version International Cut (1982)

    Connue également sous le nom de "Criterion Edition", la version International Cut de Blade Runner est celle qui a été projetée en Australie, en Asie et en Europe. Cette version contient trois scènes plus violentes et plus sanglantes que la version cinéma américaine concernant Tyrell et l'affrontement entre Deckard et Pris. Indisponible aux États-Unis pendant longtemps, la version International Cut du film a été publiée en VHS et par Criterion Collection en Amérique du Nord avant d'être rééditée en 1992.

    La version télé (1986)

    Blade Runner connaît également une version pour la télévision en 1986. La chaîne CBS a censuré cette adaptation pour le petit écran en éditant plusieurs scènes pour amoindrir la nudité et la violence et ainsi respecter les restrictions télévisuelles. A noter également que la voix-off expliquant la nature d’un replicant n’est pas celle d’Harrison Ford mais d'un inconnu et que le texte a été modifié pour faire comprendre que Deckard n'est pas un replicant.

    Warner Bros. France
    Le Director’s Cut (1992)

    Comme expliqué précédemment, un premier Director’s Cut a été projeté par Warner Bros mais il s’agissait en réalité de la version Workprint qui avait été retrouvée. La projection de cette version a suscité un regain d’intérêt de la part du public pour ce film mal-aimé à ses débuts, ce qui a poussé Warner Bros a produire, sous la direction de Ridley Scott, un deuxième et véritable Director’s Cut, sans voix off, avec la scène onirique de la licorne et surtout sans la séquence de happy end. Même si le réalisateur, avec l’aide de Michael Arick, qui avait retrouvé la version Workprint, a pu produire une version plus proche de ce qu’il souhaitait et la préfère largement à celle de 1982, Ridley Scott regrette le manque de temps imparti pour réaliser cette bonne version du Director’s Cut. A l’époque, il était occupé avec le tournage de Thelma et Louise.

    Le Final Cut (2007)

    L’ultime version de Blade Runner, sortie en 2017 à l’occasion de l’édition 25ème anniversaire, est la préférée de Ridley Scott car il s’agit de son final cut sur lequel il a eu le contrôle total de la direction artistique. Le réalisateur a pu retravailler les effets, le son et le montage et a même pu retourner quelques séquences avec Joanna Cassidy qui incarne Zhora. Cette version de 117 minutes, qui a bénéficié d’une sortie en salle et d’une sortie en DVD HD et en Blu-ray, est celle qui a été mise en ligne sur Netflix ce 1er juin.

    Blade Runner
    Blade Runner
    Sortie : 15 septembre 1982 | 1h 57min
    De Ridley Scott
    Avec Harrison Ford, Rutger Hauer, Sean Young, Daryl Hannah, M. Emmet Walsh
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    4,2
    louer ou acheter

    La bande-annonce de Blade Runner :

    Blade Runner Bande-annonce ressortie 2015 VOST

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Décès de Syd Mead, légendaire designer de Blade Runner
    • Rutger Hauer et Blade Runner : l'acteur est mort la même année que son personnage
    Commentaires
    • LeToto72
      Je pense que c'est une erreur, le theatrical cut doit faire 116 minutes, et non 166. Je ne me souviens pas avoir vu une version de blade runner de plus de 2h30...
    • Petrucci18
      tiens étonnant que la version approuvée par le real soit celle plus courte de + de 45min que celle voulue par les studios, d'habitude c'est l'inverse
    • S. Stamper
      Oui, il fait parti de ces films qui résiste au temps. Un grand film en somme.
    • The world is yours
      Pour moi le meilleur film de SF bizarrement j’aime toute les versions que j’ai pu voir,elles ont tous une particularité.Mais effectivement l’une se détache des autres,clairement la meilleure !Je ne compte même plus le nombre de VHS,Laserdisc,DVD,Blu-ray,4K,édition collector que j’ai en ma possession.Ce film est extraordinaire,traverse et se bonifie dans le temps.
    • andiran23
      Et il n'y en a qu'une seule aux yeux du public : le final cut. Celui qui fait le plus l'unanimité, il semblerait. Et je suis d'accord
    Voir les commentaires
    Back to Top