Notez des films
Mon AlloCiné
    Normandie nue sur France 2 : comment François Cluzet a-t-il accepté de se montrer nu à l'écran ?
    Par Laurent Schenck — 6 sept. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    "Normandie nue", avec François Cluzet, est diffusé ce soir sur France 2. A cette occasion, focus sur la fameuse scène finale du film.

    Sorti en 2018, Normandie nue est une comédie dramatique agricole se déroulant à Mêle-sur-Sarthe, un petit village normand où les éleveurs sont touchés par la crise. Georges Balbuzard (François Cluzet), le maire de la ville, n’est pas du genre à se laisser abattre et décide de tout tenter pour sauver son village… Le hasard veut que Blake Newman, grand photographe conceptuel qui déshabille les foules, soit de passage dans la région. Balbuzard y voit l’occasion de sauver son village. Seulement voilà, aucun Normand n’est d’accord pour se mettre à nu…

    Sévérine Brigeot / Les Films des Tournelles
    François Cluzet

    Pour la scène finale dans laquelle de nombreux personnages apparaissent nus, Philippe Le Guay est parvenu à convaincre ses comédiens (composés en grande partie d'habitants du village de Mêle-sur-Sarthe) de se déshabiller. Au départ réticents, ils ont accepté de jouer le jeu. Le réalisateur se souvient :

    "Le paradoxe c’est qu’apparemment la société est supposée tout montrer, il n’y a en principe plus de tabous. Et cependant, dès qu’on en revient à la pudeur et à l’intime, on se heurte à des situations archétypales où l’air du temps n’a pas sa place. Les gens du village ont compris qu’ils pourraient exprimer quelque chose de leur condition en participant ensemble à cette photo. Certains y sont allés "par solidarité avec la cause", d’autres ne voyaient pas le problème – "Si tout le monde y va, j’y vais aussi". Je ne suis pas allé recruter des modèles à Paris et ça se voit au résultat..."

    Normandie Nue : "Acteur, c'est pas montrer son cul, c'est montrer son cœur" déclare François Cluzet

    La séquence n'a pas été réalisée le dernier jour de tournage parce que Philippe Le Guay craignait que la météo ne soit pas bonne. Il l'a donc tournée un mercredi au lieu du vendredi prévu. Une bonne idée puisqu'en deux jours, la température a baissé de quinze degrés. Le metteur en scène et son équipe ont par ailleurs visité des dizaines de champs avant de choisir le bon, parce que bien exposé au soleil, "avec ce grand tilleul magnifique, un élément vertical et un élément horizontal, ainsi qu’un monticule pour que les personnages puissent se déployer", précise-t-il, en poursuivant :

    "J’appréhendais de tourner cette scène et de filmer les modèles de façon frontale. D’où l’idée de l’hélicoptère de l’associé de Demaison qui vient le chercher à la fin du film. Je voulais utiliser ce point de vue en hauteur pour diminuer la frontalité de la nudité. J’ai fait faire des dessins par un storyboarder pour les montrer aux acteurs et les rassurer. On avait tous le trac, mais finalement tous se sont lancés dans un élan libérateur, comme des enfants qui sautent du grand plongeoir."

    myCanal : 5 films qui cultivent une veine écolo

    François Cluzet a confié qu'il a failli renoncer à jouer dans Normandie nue parce qu'il ne voulait pas se montrer dénudé. Philippe Le Guay l'a cependant rassuré en lui disant qu'il porterai un cache sexe. Les choses se sont ensuite bien passées, comme s'en rappelle l'acteur :

    "J’avais tellement envie de faire le film, j’ai accepté. Mais, plus le tournage arrivait, plus je me rendais compte que tout le monde allait jouer le jeu sauf moi et ce n’était pas possible. J’ai décidé d’oublier le cache sexe". Au final, la photo est très pudique : le plan a été pris d'assez loin, du coup le spectateur ne voit que des silhouettes. "Je me souviens avoir eu du mal à enlever mon jean, il me collait à la peau tellement il faisait chaud, j’ai fini par y réussir, je voyais tous les autres partir, je me suis mis à courir et tout d’un coup, je suis tombé sur une multitude de fesses. C’était drôle et hallucinant !"

    Normandie Nue
    Normandie Nue
    Sortie le 10 janvier 2018 | 1h 50min
    De Philippe Le Guay
    Avec François Cluzet, Toby Jones, François-Xavier Demaison, Julie-Anne Roth, Arthur Dupont
    Presse
    2,9
    Spectateurs
    2,9
    louer ou acheter

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • demencia
      Dans un pays où on autorise la baignade en burka , comment voulez-vous qu'on se ballade à poil !
    • Maud Cambronne
      C'est assez inquiétant de voir dans notre pays le nombre de gens à qui la nudité pose problème.Bon sang, ce n'est que notre corps tel que la nature l'a fait! Pourquoi devrait-on avoir peur ou honte qu'on voie nos fesses, nos seins, notre vulve, notre pénis?Les Grecs ou les Romains allaient aux bains publics plusieurs fois par semaine, c'était un devoir civique, sinon, on était considéré comme un mauvais citoyen. Croyez-vous qu'ils y mettaient un maillot de bain?!Si dans nos piscines municipales, sur nos plages, on se passait de maillot (rappelons que son invention date du XIXème siècle), les gens seraient beaucoup mieux dans leur corps ou dans leur tête.La pudeur, ça crée et alimente des désordres psychiques et sexuels, qui ne sont pas anodins. Exhibitionnisme, voyeurisme, gens accros au porno, impuissance, pudeur telle que la vie sexuelle peut en être gâchée, tout ça à cause de la peur débile qu'on voie certaines zones de notre corps!Et le pire est que plein de gens, pensant bien faire, transmettent ces blocages à leurs enfants.Il faudrait que dans chaque village, dans chaque quartier, les gens tournent de telles scènes, parce qu'à lire les déclarations de ceux qui y ont pris part, tous nous disent ça m'a vraiment libéré.En attendant, on pourrait simplement cesser de rendre le maillot de bain obligatoire à la piscine ou sur les plages, c'est facile à mettre en oeuvre. Quitte à réserver des lieux ou horaires à maillot obligatoire pour les plus pudiques.
    Voir les commentaires
    Back to Top