Notez des films
Mon AlloCiné
    Transformers 5 sur 6ter : quelle polémique le tournage de The Last Knight a-t-il créée ?
    Par Vincent Formica — 27 sept. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Transformers The Last Knight, 5ème opus de la saga robotique, a suscité une vive émotion au moment de son tournage en Angleterre en 2016. Explications.

    Sorti le 28 juin 2017, Transformers The Last Knight rassemble 1,4 millions de spectateurs en France et génère 605 millions dollars de recettes mondiales. Un succès assez mitigé compte tenu de son budget estimé à 217 millions de billets verts.

    Ce 5ème opus de la saga fait voler en éclats les mythes essentiels de la franchise Transformers, et redéfinit ce que signifie être un héros. Humains et Transformers sont en guerre. Optimus Prime n’est plus là… La clé de notre salut est enfouie dans les secrets du passé, dans l’histoire cachée des Transformers sur Terre.

    Transformers: The Last Knight
    Transformers: The Last Knight
    Sortie le 28 juin 2017 | 2h 29min
    De Michael Bay
    Avec Mark Wahlberg, Laura Haddock, Anthony Hopkins, Isabela Merced, Stanley Tucci
    Presse
    2,3
    Spectateurs
    2,5
    louer ou acheter

    Sauver notre monde sera la mission d’une alliance inattendue : Cade Yeager, Bumblebee, un Lord anglais et un professeur d’Oxford. Il arrive un moment, dans la vie de chacun, où l’on se doit de faire la différence. Dans Transformers: The Last Knight, les victimes deviendront les héros. Les héros deviendront les méchants. Un seul monde survivra : le leur… ou le nôtre.

    Pour mettre en scène ce récit qui traverse les époques, Michael Bay voit les choses en grand. Pour les besoins d'une séquence se déroulant dans le passé, le cinéaste adepte des explosions dantesques loue le château de Blenheim en Angleterre. Connu pour être le lieu de naissance de Sir Winston Churchill en 1874, cet endroit est très important aux yeux des britanniques.

    Pour mettre en boîte la scène, Michael Bay et son équipe ont décoré le château avec des drapeaux nazis. Des véhicules du IIIème Reich et des acteurs habillés en soldats SS étaient aussi présents pour tourner cette séquence se déroulant pendant la Seconde Guerre mondiale. Cette appropriation de la demeure qui a vu naître l'ancien Premier Ministre anglais n'a pas plu du tout aux britanniques, qui ont pris cela comme un grave manque de respect envers ce héros de la nation.

    L'édifice, recouvert de gigantesques croix gammés, a suscité une vive émotion outre-Manche. Le palais a non seulement vu naître "le Vieux Lion" qui s'est opposé à Hitler, mais il est aussi un symbole emblématique de la culture britannique depuis le 18ème siècle. C'est pour cela que les vétérans ont notamment tapé du poing sur la table. Ces derniers ont vivement manifesté leur mécontentement de voir ce bijou de la Couronne défiguré par une iconographie nazie. Des associations ont également dénoncé un "manque de respect symbolique envers l’illustre Premier Ministre britannique."

    Interrogé sur cette polémique, Michael Bay avait répondu à la BBC en septembre 2016 : "Les gens n'ont pas eu la chance de lire notre scénario, et ne savent pas que Churchill dans ce film est un grand héros. Il en sourirait. Lorsque vous verrez le film, vous comprendrez. Personnellement, j'ai tourné avec plus de vétérans et militaires actifs hommes ou femmes que n'importe quel réalisateur. Vous pouvez vérifier. Je ne ferais rien qui puisse manquer de respect aux vétérans."

    Ce scandale fait écho à celui du film Un Sac de billes, survenu en 2015. Le matin du 28 septembre, les niçois se sont réveillés face à une immense bannière nazi suspendue sur la façade du Palais préfectoral de la ville. Ce drapeau, qui a suscité des réactions scandalisées de la part des habitants, était en fait présent pour les besoins du tournage du film. L'édifice représentait l'Hôtel Excelsior, réquisitionné par les SS pour y accueillir le QG de la section anti-juive.

    Cet événement est loin d'être isolé : en 1996 par exemple, Lyon accueillait le tournage de Lucie Aubrac, long-métrage signé Claude Berri et consacré à la résistante du même nom. Rues et places ont été ainsi couvertes de fanions nazis, provoquant un trouble certain chez les habitants de la ville.

    Petit résumé de la saga dans l'émission Pour la faire courte

     

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Des Gardiens de la Galaxie à Transformers : The Last Knight, qui est Laura Haddock ?
    • Transformers The Last Knight : on était sur le tournage !
    • Transformers The Last Knight : quel est le point commun avec Fast & Furious 8 ?
    Commentaires
    • Blasi B
      je crois que la camaro c'est juste un clin d'oeil...
    • PENN-AR-BED (COMMS)
      Si Hasbro dit qu'il s'agit d'un reboot, je ne vois pas en quoi il faudrait mettre cette parole en doute !Je ne crois être détenteur de rien du tout, je me renseigne, moi ...
    • Popcorn
      Il est content, lui. Il se « renseigne sur internet » et croit être détenteur, comme tout le monde, de la vérité universelle.
    • Blasi B
      et ça va ils s'en sont remis? Ou leur mémoire est salie pour des siècles et de siècles?Du coup ils ont fait comment tout les films qui parle du nazisme? ils ont du tourner systématiquement en studio? type jojo rabbit , pour ne citer que le dernier qui me viens en tête...? la c'est toute une ville qui a été sali par de l'iconographie nazie.... pas de polémique?
    • Blasi B
      différence entre s'offusquer et constater ;)
    • Blasi B
      Nous aurions fait de même chez nous sur la maison de Charles De Gaulle, il y aurait eu aussi polémique certains relou , je te l'accord, mais le commun des mortels aurait juste compris qu'il s'agissait d'un film et ne ce serait donc pas offusquer pour ci peux... la c'est de l'agacement visuel quoi, en aucun cas y'a une validation, ou un encouragement, ou une propagande camouflé ou autre.... c'est un décors de film...point, pas de quoi créer une polémique ... Moi demain on loue ma baraque pour un décors de film, et on y met ce genre de fanion, je serais pas offusquer... faire la part des choses quoi...
    • Blasi B
      je confirme, c'est officiellement un reboot, un peu camouflé et bizarre je te l'accorde, mais il n'est officiellement pas dans le même univers... et ça ce voit dans le film avec, comme dit plus bas, toute les incohérences...
    • PENN-AR-BED (COMMS)
      Suffit de se renseigner sur internet ...
    • Popcorn
      Ton commentaire est débile et déplacé.Oui, de nos jours, les gens s’offusquent de beaucoup de choses. Et ce n’est pas (non plus) pleurnicher que de faire également remarquer cette réalité.
    • Popcorn
      Tu as un lien, en ce qui concerne l’officialisation par Hasbro?Je dois admettre que même si j’aurais largement préféré qu’il s’agisse d’un spin-off, le film contient de trop nombreuses incohérences avec la saga de Bay (qu’il n’aurait lui-même jamais faites, d’ailleurs).
    • PENN-AR-BED (COMMS)
      Du tout. Il s'agit bel et bien d'un reboot, ça a été officialisé par Hasbro.Ça se voit quand même ! Il est bourré d'incohérences avec les films de Bay.
    • D85
      Bumblebee n'est pas un reboot mais un film dédié au robot jaune que j'ai trouvé assez frais. Il se passe effectivement avant transformers 1.
    • Subotaï
      Les gens s'offusquent pour un rien. C'est affligeant ...Les gens qui s'offusquent que les gens s'offusquent pour un rien c'est assez affligeant aussi...Un beau combat de ouin ouin
    • PENN-AR-BED (COMMS)
      - Il en sourirait.Toujours pratique de parler a la place d'un mort. C'est vrai qu'il y avait de quoi déranger, je comprends les anglais. Nous aurions fait de même chez nous sur la maison de Charles De Gaulle, il y aurait eu aussi polémique.Sinon, quand la suite est-elle prévue ? J'ai bien aimé ce cinquième opus, bien plus que le reboot BUMBLEBEE (si, c'est bien un reboot).
    • Jimmy C
      Eh oui, faut mettre un genoux a terre maintenant.
    • Fenrir .
      Les gens s'offusquent pour un rien. C'est affligeant ...Et c'est de pire en pire. C'est la même chose avec ces histoires racistes et/ou homophobes. On ne peut plus rien dire sans créer un scandale pour certains. On est en train traverser une époque très étrange et très pénible ou la liberté d'expression n'a jamais été aussi fragile. Vivement que cette époque se termine.
    Voir les commentaires
    Back to Top