Notez des films
Mon AlloCiné
    Au revoir là-haut sur France 2 : quel acteur se cache derrière le masque ?
    Par Vincent Formica — 4 oct. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Après avoir été révélé au grand public dans l'acclamé 120 battements par minute, Nahuel Perez Biscayart continue son ascension aux cotés d'Albert Dupontel dans l'ambitieux Au revoir là-haut, diffusé ce soir sur France 2. Zoom sur sa carrière.

    LES DEBUTS EN ARGENTINE

    Nahuel Pérez Biscayart fait ses premiers pas d'acteur à la télévision argentine. Dès l'âge de 17 ans, il apparaît dans plusieurs miniséries (DisputasSol NegroSangre fría...). On le retrouve notamment dans l'adaptation argentine de Desperate HousewivesAmas de casa desesperadas, dans laquelle il interprète le personnage équivalent à Zach Young, très présent dans les premiers moments de la série.

     

    Sur grand écran, le jeune acteur débute par de petits rôles mais joue déjà aux côtés de grands ; notamment la superstar Ricardo Darin dans El Aura, le dernier film de Fabián Bielinsky. Il tourne ensuite dans le premier long d'Ariel Winograd en 2006, Cara de queso -mi primer ghetto-, l'histoire d'un groupe d'adolescents de la banlieue de Buenos Aires. Le jeune acteur décroche également plusieurs rôles principaux (Tatuado qui le fait remarquer, Glue...).

    L'ASCENSION

    S'il confie ne jamais avoir rêvé de cinéma, Nahuel Pérez Biscayart voit pourtant sa carrière d'acteur s'épanouir, partagée entre films d'auteur et séries télévisées grand public. En 2010, il fait une première incursion dans le cinéma international avec Benoît Jacquot, qui le dirige dans Au fond des bois aux côtés d'Isild Le Besco. L'acteur continue d'enchaîner films et séries dans son pays natal et reçoit de nouvelles propositions en Suisse et en Belgique (Je suis à toi de David Lambert...).

     

    120 BATTEMENTS DE REVELATION

    Le comédien revient en France avec Grand Central de Rebecca Zlotowski, mais c'est Robin Campillo qui le révèle dans 120 battements par minute, une histoire d'amour sur fond de combat militant au moment de la création d'Act-Up Paris, unaninement saluée au Festival de Cannes. Il sera récompensé du César du meilleur espoir en 2018 pour sa performance. Il donne ensuite la réplique à Gael Garcia Bernal et Marine Vacth dans Si tu voyais son coeur et s'illustre dans le très attendu Au revoir là-haut d'Albert Dupontel. L'acteur y campe Edouard Péricourt, un soldat défiguré à la guerre et qui va monter une arnaque durant les années folles.

    Au Revoir Là-haut
    Au Revoir Là-haut
    Sortie le 25 octobre 2017 | 1h 57min
    De Albert Dupontel
    Avec Nahuel Perez Biscayart, Albert Dupontel, Laurent Lafitte, Niels Arestrup, Emilie Dequenne
    Presse
    3,9
    Spectateurs
    4,3
    louer ou acheter

    Nahuel prend ensuite son temps pour bien choisir ses projets sans se précipiter. "Je me laisse porter par les choses que j’aime et les rencontres je peux faire. Les gens imaginent toujours que les acteurs vivent des choses intenses en permanence ce qui est faux. (...) Je prends mon temps avant de refaire un film car je ne veux pas me décider à la légère. Je ne suis pas un homme pressé", confie-t-il.

    On retrouvera l'artiste le 27 janvier 2021 au cinéma dans Les Leçons Persanes. Le récit se déroule en 1942, dans la France occupée. Gilles (Nahuel Perez Biscayart) est arrêté pour être déporté dans un camp en Allemagne. Juste avant de se faire fusiller, il échappe à la mort en jurant aux soldats qu'il n’est pas juif mais persan. Ce mensonge le sauve momentanément puisque l’un des chefs du camp souhaite apprendre le farsi pour ses projets d’après-guerre. Au risque de se faire prendre, Gilles invente une langue chaque nuit, pour l'enseigner au capitaine SS le lendemain. La relation particulière qui se crée entre les deux hommes ne tarde pas à éveiller la jalousie et les soupçons des autres...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Au revoir là-haut : des gueules cassées à l'impossible deuil de 14-18
    • César 2018 : 120 battements par minute sacré Meilleur film !
    • Au revoir là-haut - Albert Dupontel : "Un vrai pamphlet élégamment déguisé contre le monde actuel"
    Commentaires
    • Hunnam29
      120 battements par minute + Au-revoir là-haut la même année, c'était du lourd pour l'acteur.
    Voir les commentaires
    Back to Top