Notez des films
Mon AlloCiné
    Solo A Star Wars Story sur TF1 : pourquoi le film a-t-il été un échec cuisant ?
    Par Vincent Formica — 20 déc. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Solo A Star Wars Story est diffusé ce soir sur TF1, l'occasion de revenir sur l’échec critique et commercial du film. Pourquoi a-t-il été un tel fiasco ?

    Sorti en mai 2018, 5 mois seulement après Les Derniers JediSolo A Star Wars Story a été un échec cuisant pour Disney/Lucasfilm. L'épisode 8, malgré les nombreuses controverses à son sujet, était parvenu à générer 1,3 milliard de recettes mondiales. Quant au spin-off sur le cowboy de l'espace, il a peiné à atteindre les 392 millions de billets verts pour un budget de 275M.

    Pourquoi Solo a-t-il été boudé par les spectateurs et lynché par la critique ? Malgré l'astronomique côte de popularité du personnage, le pari d'en raconter les origines est perdu. Pour les fans, personne ne peut remplacer Harrison Ford, et certainement pas Alden Ehrenreich, acteur choisi pour prêter ses traits au jeune contrebandier. Dès l'annonce de son casting, les aficionados de la franchise intergalactique ont grincé des dents.

    Solo: A Star Wars Story
    Solo: A Star Wars Story
    Sortie le 23 mai 2018 | 2h 15min
    De Ron Howard
    Avec Alden Ehrenreich, Woody Harrelson, Emilia Clarke, Donald Glover, Thandie Newton
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    3,4
    louer ou acheter

    Mais avant cela, Kathleen Kennedy, présidente de Lucasfilm, annonçait des projets de spin-off à foison, de Solo à Lando Calrissian en passant par Boba Fett ou Obi-Wan Kenobi. Très (trop ?) confiante, la patronne de la franchise Star Wars débordait d'optimisme, sans doute grisée par le succès de Rogue One et son milliard au box-office.

    Au départ, Kennedy engage le duo Phil Lord / Chris Miller, auteurs du déjanté La Grande aventure Lego, pour mettre en scène les aventures du flibustier de l'espace. Après 5 mois de tournage, les deux hommes sont remerciés et remplacés par Ron Howard. La raison ? Des divergences artistiques. Selon The Hollywood Reporter, les scénaristes Lawrence et Jonathan Kasdan ne supportaient pas la tonalité trop légère insufflée à Solo par Lord et Miller.

    Le tandem, qui aime laisser beaucoup de libertés aux acteurs sur le tournage, s'est heurté au cahier des charges très précis d'un blockbuster. De plus, on ne s'amuse pas comme on veut avec un personnage emblématique comme Han Solo. "Les gens doivent comprendre que Han Solo n'a pas une personnalité comique. Il est sarcastique et égoïste", expliquait une source anonyme rapportée par The Hollywood Reporter.

    Le site américain a aussi révélé l'atmosphère extrêmement délétère qui régnait sur le plateau entre les cinéastes et l'équipe de production. Lord et Miller sont obligés de suivre un planning très contraignant et n'ont que très peu de libertés créatives. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase aurait été le tournage d'une séquence-clé, pour laquelle la production exigeait une quinzaine de caméras alors que le duo n'en utilisait que trois. Finalement, le désir de comédie SF décomplexée souhaité par le tandem s'est heurté à l'exigence d'une aventure familiale voulue par Disney.

    Les réalisateurs sont logiquement évincés au profit de Ron Howard, qui va reshooter environ 70% du film. Ce dernier va souffrir de ces mauvaises nouvelles avant même sa sortie en salles. Dans le coeur des fans, le côté obscur a gagné, Disney préférant miser sur une oeuvre plus sage, même si cela est contraire à la personnalité du chien fou Han Solo. "Lord et Miller ont pu voir un montage non-définitif et m'ont donné quelques notes, des retours. C'était très collégial. Ça devait être horrible pour eux. C'est dommage que les choses se soient déroulées ainsi", déplorait Ron Howard dans le podcast Happy Sad Confused.

    Lucasfilm
    Solo et Chewbacca

    À cause de ces problèmes de production, Disney ne communique aucune bande-annonce ni teaser avant février 2018, trois mois seulement avant la sortie du film. Face à toutes les rumeurs, les fans de la saga s'impatientent et finissent par ne plus croire à ce projet. Un de ces bruits de couloir concernait l'acteur principal lui-même, Alden Ehrenreich. Ce dernier aurait eu du mal à entrer dans le personnage de Solo ; la production aurait donc eu recours à un coach pour l'aider à perfectionner son jeu.

    Un autre problème qui peut expliquer le peu d'engouement du public pour Solo est la manière dont Disney a fait la promotion du film : "Disney et Lucasfilm n'ont pas vendu Solo pour ce que c'était, contrairement à Rogue One qui avait une vraie dramatisation mise en avant. Ils auraient dû l'annoncer comme un pop-corn movie ou un western-fun", expliquait le journaliste Stéphane Boudsocq sur RTL. En plus de tous ces déboires, la firme aux grandes oreilles décide de sortir Solo seulement un mois après Avengers Infinity War, se tirant une balle dans le pied.

    La super-production Marvel était sûrement l'oeuvre la plus attendue de l'année. Il semble logique que ce spin-off de Star Wars n'ait pas pu tenir la distance face à ce mastodonte. Pour couronner le tout, il a aussi souffert de la sortie une semaine plus tôt de Deadpool 2, qui a aussi tout raflé sur son passage. Après ce fiasco, Disney/Lucasfilm vont revoir leur copie.

    La production de tous les spin-off est mise en pause pour se concentrer sur L'Ascension de Skywalker, sorti en décembre 2019. Pour Patrice Girod, co-auteur de Star Wars : Objets du mythe, "c'était une vraie erreur marketing de sortir Solo aussi près des Dernier Jedi. Star Wars a connu 6 films en 40 ans. Puis 4 nouveaux en trois ans !" L'écrivain insiste sur la saturation et la lassitude du public autour des oeuvres estampillés Star Wars. De plus, revisiter et expliquer les mystères liés au flibustier au pistolaser était-il pertinent ? L'aura de ce personnage rebelle résidait surtout dans son côté énigmatique et insaisissable. Le run de Kessel, l'acquisition du Faucon Millenium ou sa rencontre avec Chewie devaient-ils rester de l'ordre du fantasme de fans ?

    UN DEEPFAKE BLUFFANT AVEC HARRISON FORD DANS SOLO

     

    Quoi qu'il en soit, Kathleen Kennedy change de stratégie, notamment sous l'impulsion du succès de The Mandalorian sur Disney+. L'avenir de la franchise Star Wars se jouera désormais sur cette plateforme, censée accueillir les futures séries Obi-Wan Kenobi, Ahsoka ou Lando. La semaine dernière, la présidente de Lucasfilm a dévoile de nombreux projets autour de la saga. On les retrouvera sur Disney+ mais aussi sur grand écran avec Rogue Squadron de Patty Jenkins ou le Star Wars de Taika Waititi, prévus pour 2023 et 2025. (La trilogie de Rian Johnson semble être passée à la trappe.)

    En juillet dernier, Ron Howard confirmait, au micro de l'émission RadioAndy, sur SiriusXM, qu'"il n'y avait pas de suite prévue pour Solo". "Ce que je peux dire, c'est que c'est incroyable d'avoir fait partie d'un film Star Wars qui semble être une sorte de succès underground. Ce n'était pas quelque chose qui était attendu. Ce film a été un bizarre et étrange voyage. Il a rapporté pas mal d'argent, mais il n'a pas répondu aux attentes. Je suis venu en étant impatient d'aider, j'ai senti que je le pouvais, et je me suis éclaté. Normalement, cela prend trois ans. Là, j'ai travaillé huit mois et eu une belle expérience. J'aime beaucoup le résultat final", confiait le réalisateur.

    Pour le cinéaste, ce retour en arrière pour donner une origin story à personnage adulé n'était peut-être pas ce que les fans recherchaient. "J’aurais aimé remplir nos objectifs aux box-office. C’est décevant. Pourquoi le film n’a pas marché ? Peut-être que cela est dû à la date de sortie, au ton nostalgique du film ou aux réactions négatives du précédent volet… et les réactions négatives des internautes à coup sûr. Il est notable qu'avant la sortie du long-métrage, les trolls ont eu un impact sur certains algorithmes, que ce soit Metacritic ou Rotten Tomatoes. Il y a eu un plombage excessif sur les intentions de voir le film ou même sur le vote des fans. mais je ne l’ai pas pris personnellement", analyse-t-il.

    Malgré tout, pour Alden Ehrenreich, la porte est ouverte pour un retour dans la série Lando. En septembre dernier, le comédien, quelque peu amer, expliquait que le naufrage de Solo avait été exagéré par la presse. Selon lui, les journalistes ont aussi leur part de responsabilité dans cet échec, trop enclins à faire leurs choux gras sur le box-office des films, qu'ils soient bons ou mauvais. On comprend l'amertume du comédien, qui était partant pour jouer le cowboy de l'espace sur les trois films prévus au départ. De plus, la présence de Dark Maul à la fin de Solo laissait augurer une future intrigue alléchante. La suite se passera sans doute sur Disney+, comme le souligne Jonathan Kasdan, co-scénariste de Solo, sur Twitter.

    "Je pense que personne n’a l’intention de réaliser une suite à Solo pour le moment. Je pense que ce serait difficile à vendre et le programme de Disney + est plutôt… plein. Que des séries que j’attends de voir avec impatience."

    LES PETITS DETAILS DE SOLO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Star Wars 6 Le Retour du Jedi sur TMC : comment les jouets Han Solo ont sauvé le personnage
    • Star Wars 5 L'Empire contre-attaque sur TMC : pourquoi Carrie Fisher s'est-elle disputée avec Harrison Ford ?
    • Star Wars : pas de suite pour Solo selon Ron Howard
    Commentaires
    • Nower
      J'aimerais bien savoir d'après quelles sources on sait que Kennedy n'avait pas son mot à dire sur Mandalorian et tout à dire sur la post-logie.Vu l'ampleur marketing des 3 films, il serait plus logique qu'au contraire, les actionnaires aient davantage imposé leurs conditions (dont la deadline).Donc oui, je pense que toi, et beaucoup de gens, assumez que Kennedy n'avait pas de pouvoir sur Mandalorian et tous pouvoirs sur les 3 films.Quand à JJ, il a bossé sur la préproduction de la trilogie entière, en plus de réaliser l'épisode 7. Donc c'est quand même un tout petit peu de sa faute si ça part en a cacahuètes
    • Blasi B
      avec toute la bonne volonté du monde JJ ne pouvait accoucher d'un bon film... la principale contrainte étant cette deadline totalement intenable qui lui a fait tout revoir à la baisse... deadline imposer par le studio, et donc kennedy. Donc exit le fait de pouvoir peaufiner le scénario ou d'y mettre le moins d'effets numérique possible, (c'était quand même une des promesses à l'époque du 7, mettre le plus possible de vrai décor et d'animatronique... et au final on ce retrouve avec des cgi absolument partout, plus encore que dans la prélogie... non pas que le vrai soit gage de qualité, juste pour dire que JJ n'a pas pu faire le film qu'il voulait faute de temps... ) ou même de réfléchir directement à une histoire en trois actes... vue qu'on a à peine le temps d'écrire le scénario d'un seul film...le pire c'est qu'il n'ont même pas retenue leur erreur et ont mis des deadline à chaque fois, quitte à ce que la monteuse monte le film directement sur le plateau pour le 9 (nouvel technique cela dit que JJ et sa monteuse ont trouvé plutôt cool finalement)Pour Mandalorian on sait que Favreau a eu les point pouvoirs sur sa série et kennedy n'avait pas le droit à la parole (confiance des mecs au dessus d'elle en favreau, contrat de favreau lui octroyant les plein pouvoirs, je ne sais pas pourquoi, mais il semblerait que ce soit un fait) plein pouvoir qui avait d'ailleurs mis dans la tête des journaliste qu'il serait peut être le prochain mec à la tête de l'univers star wars de disney, quand kennedy ce sera fait lourder (rumeur qui date de la saison 1 de la série, je ne sais pas si c'est encore d'actualité).Donc s'il te plait, ne me prend pas pour un mec qui hait kennedy juste... parce que , je lui met effectivement plein de trucs sur le dos, mais il semblerait que ce soit des trucs avéré que j'ai vue ou lu, je n'invente rien...je pourrais te retorqué que tu as décidé que rien était de la faute de kennedy, du coup... mais ce serait mesquin :)
    • t-rexx
      Oui, bon... Quand les derniers irréductibles de Star Wars cesseront de voir les grands bonbons trop sucrés que Disney essaye de nous faire avaler, DIsney comprendra PEUT-ÊTRE que leur façon d'exploiter jusqu'à la moelle l'univers concerné n'est pas la bonne. Je n'ai aucun espoir, cependant, qu'ils le réalisent avant qu'il ne soit trop tard. Le monde est ainsi fait que, lorsqu'il faut changer de paradigme, qu'il faut se remettre radicalement en cause dans la façon de faire ce qu'on fait, le réflexe est plus d'essayer de remettre le couvert sur ce qui marchait bien avant que de faire les choses différemment... C'est difficile.
    • Nower
      Ce n'est juste pas son univers, il n'est pas sorti de son imagination. Elle n'a pas de vision artistique dessus (et n'a d'ailleurs pas la prétention d'en avoir) mais, étant dans l'entreprise depuis longtemps, elle a surement un lien avec tous les gens qui la composent donc elle est la bonne personne pour mener cette barque.Ensuite, elle cherche les nouveaux artistes capables de créer du nouveau Star Wars, tout en devant faire des compromis pour satisfaire les exigences stupides des actionnaires Disney. Plus l'événement est gros, plus le film est un bidon de lessive conçu pour être une vitrine à produits dérivés.
    • Nower
      Et les films ont aux commandes (en tout cas 2/3) le mec qui a bossé sur Lost et les films Star Trekk, fait un hommage à Spielberg et réputé pendant longtemps pour être un gros passionné.Mais non, tu as décidé que Kennedy n'est pas impliquée sur Mandalorian mais qu'elle l'est sur les 3 derniers films....
    • Rygel_the_King
      Pauvre Alden Ehrenreich, il était bon dans le rôle et j'en ai mare d'entendre l'histoire du coach devant l'aider pendant le tournage.C'est quelque chose de banal ! Surtout quand l'acteur en question doit reprendre certains phrasés et certaines postures d'Harrison Ford. On a beau être un excellent acteur, avoir un coach comportementaliste est nécessaire et normal.Le seul responsable de l'échec du film, c'est Disney. Le film est mal marketé jusqu'au jour de sortie prévu alors qu'à Noel 2018, il aurait probablement fait le double d'entrées. Le film est plutôt fun et mériterait une suite, maintenant que tout est bien établi. Et puis, avec le recul, le film a plutôt bonne réputation aujourd'hui.Je ne comprends pas pourquoi le personnage n'aurait pas une seconde chance dans les séries tv à venir. Séries, qui d'ailleurs, témoignent de solutions de facilité prises par Disney. Pourquoi ne pas se risquer à faire une série plus collégiale plutôt qu'une série par personnage...J'aime beaucoup The Mandalorian, mais ce genre de show, tu peux en faire 50 avec la qualité et les moyens de productions qu'ils ont. Pourquoi le prochain film star wars est Rogue Squadron. 0 prises de risques et on sent Disney incapable de pondre quelque chose de nouveau, avec une armée de scénaristes pourtant au travail pour créer un univers commun à la marvel.C'est étrange cette histoire... Et maintenant qu'ils ont une série phénomène, ils en annoncent 50. Drôle de façon de faire.
    • Aquagirl
      l'exigence d'une aventure familiale voulue par DisneyTout est dit.La même erreur que les épisodes 7/8/9Disney n'a rien à voir avec Star Wars, Lucas à vendu sa saga culte à la mauvaise société c'est toutIls lui ont proposé un gros chèque donc il a craqué point.
    • Maxumbrella
      et on l'a eu dans le 7 et c'était pas terrible
    • The French Doctor
      C'est très simple. En dehors de ces quelques défauts, Solo a eu le malheur de sortir moins d'un an après l'épisode 8. Qui avait laissé un goût amer à une grande partie du public (pas la totalité, une grande partie j'ai dis). Solo a donc été victime d'un bashing sur internet, avant même sa sortie en salle. Rappel une fois de plus qu'internet est la poubelle de l'humanité.Ce sont ces deux éléments qui expliquent ce flop.Ce film est loin d'être parfait, c'est indéniable! En revanche, il ne mérite en rien le bashing excessif dont il a été victime.
    • Ha'Otep
      C'est parce que l'actrice qui joue Daenerys porte la poisse :D
    • PSEUDO
      Formaté, basique, sans éclat, sans originalité,...etcConnaissant comme nous tous la production rocambolesque de ce film, ceci en est sans doute la raison.
    • PSEUDO
      Je suis donc peut-être pas loin de la vérité.
    • cedlaballll
      Nous sachons ^^
    • palatine chénat
      Ceutait MieUX aVAnt
    • palatine chénat
      pas présence de jedis + personnage dont tout le monde s'en fout
    • FlecheDeFer ..
      Cette escroquerie n'est quand même rien à côté de ceux qui prétendent que la Terre est ronde!
    • FlecheDeFer ..
      On peut reprocher beaucoup de choses au film, principalement de raconter des choses sans intérêt, mais par contre il y a une chose qu'on ne peut pas critiquer c'est Ehendrich: j'étais de ceux qui le trouvaient une erreur de casting avant de voir le film, mais en fait il était parfait dans le rôle.
    • Gleskard
      La sortie trop rapproché avec le VIII se faisait tout de même sentir car là où l'épisode 7, Rogue One et le 8 avait au moins 1 ans de teasing avec le premier trailer.Solo n'avait que 5 mois même pas, avant sa sortie pour créer un évènement autour.Infinity War n'a pas aidé non plus en effet.Quand à la production chaotique c'est pas tant pour le public que je disais ça mais plus pour l'équipe Marketing qui savait pas trop sur quel pied danser et quel ton devait avoir ce film Solo.
    • Titis P.
      De mon coté, je me souviens très bien, j'avais boycotté le film à cause de SW8 qui a été une des plus grandes escroqueries de l'humanité.
    • Drakkhen
      J'adore comment l'article fait l'impasse sur la vraie raison de l'échec au box-office du Solo. Cela n'a rien à voir avec le film en lui même qui est regardable même si oubliable : c'est le dégout suite au 8 qui a fait qu'un grand nombre de personne se sont jurées de ne plus aller voir un SW au cinéma.
    Voir les commentaires
    Back to Top