Mon compte
    Gloria sur TF1 : "C'était un véritable défi de porter ce personnage" confie Cécile Bois
    18 mars 2021 à 19:00
    Jérémie Dunand
    Jérémie Dunand
    -Chef de rubrique télé / Journaliste
    Passionné de séries en tous genres, mais aussi d'horreur et de teen movies, Jérémie Dunand a été biberonné aux séries ados et aux slashers des années 90, de Buffy à Scream, en passant par Dawson. Chef de rubrique télé, il écrit aujourd'hui principalement sur les séries et unitaires français.

    Star de "Candice Renoir" depuis maintenant 9 saisons, Cécile Bois incarne dès ce soir sur TF1 l'héroïne de "Gloria", un drame tendu adapté de la série galloise "Keeping Faith". Ce rôle très fort, le tournage, ses partenaires, la comédienne se confie.

    Julien Cauvin / Denis Manin / QUAD/ TF1

    AlloCiné : Qu’est-ce qui vous a séduite dans Gloria lorsqu’on vous a proposé le projet ?

    Cécile Bois : Déjà, en lisant le scénario, j’avais du mal à m’arrêter. C’était haletant, j’avais envie de savoir, j’avais besoin de comprendre. Et puis, j’aime bien le format 6 x 52 minutes et j’ai peu d’occasions d’en faire à cause de Candice Renoir. Là, il se trouve que mon emploi du temps le permettait. Et bien sûr, c’était une gageure que d’être là tous les jours, d’être de toutes les scènes. C’était un véritable défi de porter ce personnage et de lui donner corps lorsque tout est difficile pour elle.

    Et vous aviez également envie de travailler avec la productrice Iris Bucher, c’est bien cela ?

    Oui, j’aime la productrice qu’elle est. Je trouvais ses projets culottés, courageux, avec de bons castings. Je lui avais écrit, sans réponse, et puis on s’est croisées un soir où elle m’a dit qu’elle n’arrêtait pas de penser à moi pour un projet dont elle n'avait pas encore lancé l'écriture, ce qui n’était pas du tout dans ses habitudes ! Alors, je lui ai dit que j’étais intéressée et on s’est revues une seconde fois, avant que je ne lise le scénario en septembre 2019. Et c’était parti !

    Gloria
    Gloria
    Sortie le 18 mars 2021 | 52min
    Série : Gloria
    Avec Cécile Bois, Barbara Schulz, JoeyStarr, Nicole Calfan, Michaël Cohen
    Presse
    2,6
    Spectateurs
    2,9
    Voir sur Salto

    Connaissiez-vous Keeping Faith, la série originale dont est adaptée Gloria ?

    Non. Je savais que Gloria était adaptée d'une série originale mais je n'ai pas souhaité la regarder.

    Le fait que ce soit un remake, est-ce que c’est quelque chose qui vous a fait hésiter au départ ou pas du tout ?

    Non, pas du tout, car l’argument était de dire que la série originale était pleine de défauts et que le but du remake serait de l’élever. À partir de ce moment-là, je suis partie en confiance sur le projet.

    Comment décririez-vous votre personnage ?

    Faillible, puissante, intègre… C’est un bulldozer. Mais c’est aussi un personnage qui évolue et qui se définit au fur et à mesure. Ce qu’illustre très bien la série, c’est que : tant qu’on n'a pas traversé une adversité majeure dans sa vie, on ne sait pas ce dont on est capable ou ce dont on n'est pas capable.

    Julien Cauvin / Denis Manin / Quad / TF1

    Le pitch est très fort et nous force un peu tous à nous demander "Est-ce qu’on connaît vraiment nos proches ?", même si on espère évidemment que oui...

    Oui, et cela ne se décline pas seulement sur son mari, mais aussi sur sa belle-mère, sur sa belle-soeur, sur le personnage de JoeyStarr… Tous les personnages sont multifacettes, et au fur et à mesure, on découvre de bonnes ou de mauvaises surprises. Plus souvent des mauvaises (rires) !

    Comment vous êtes-vous préparée à incarner Gloria, qui voit sa vie s’écrouler, qui va de déboire en déboire ?

    Comme c’est un personnage qui est dans l’adversité en permanence, il fallait que je trouve des nuances, des états intermédiaires dans son évolution. Alors j’ai pris un carnet et j’ai noté toutes les scènes importantes : où elle tombe, comment elle tombe, quand est-ce qu’elle se relève, quand est-ce qu’elle est susceptible d’aller mieux, etc… Et puis, le réalisateur [Julien Colonna, ndlr] avait aussi une idée très précise du personnage, donc j’ai essayé d’immiscer mon travail personnel dans ses demandes à lui.

    La série met également en scène une sorte de duel entre votre personnage et celui de Barbara Schulz, qui est elle aussi une mère en souffrance, qui a perdu la garde de ses enfants et en veut beaucoup à Gloria. Comment décririez-vous cette relation ?

    Leur relation est totalement inamicale. Dès le début, il y a un déséquilibre. D’un côté, Gloria est dans l’indifférence totale. Et de l’autre, le personnage de Barbara fait porter son échec personnel à Gloria, qui, au final, ne fait que son job d'avocate.

    Est-ce que vous vous connaissiez Barbara et vous avant de tourner ensemble ?

    Oui, on s’était rencontrées lors d'un casting collectif. On devait avoir entre 20 et 25 ans… Et depuis ce jour, j’étais persuadée qu’on travaillerait ensemble à un moment ou à un autre. Je ne pensais pas que ça arriverait si tard (rires) ! Mais c’est un rendez-vous que nous n’avons pas manqué et ça me réjouit !

    Et puis il y a ce duo de choc que vous formez avec JoeyStarr. Comment s’est passée la collaboration avec lui ?

    Je n’écoute pas beaucoup de rap ou de musique urbaine donc avant de rencontrer Joey, tout ce que je savais de lui c’était sa réputation de mauvais garçon et ses frasques du passé. Et puis, j’ai rencontré un homme résilient, qui a évolué et mûri, qui a un charisme incroyable. Il est puissant, massif, très cultivé, très délicat dans sa pensée. Finalement, toute cette mauvaise réputation qui lui colle à la peau s’est estompée en quelques heures et notre collaboration s’est très bien passée.

    Julien Cauvin / Denis Manin / Quad / TF1

    Est-ce qu’il y a une scène en particulier que vous retenez ?

    Je me souviens d’une scène sur la plage, au petit matin. Il faisait incroyablement doux, il n’y avait personne. C’était une scène où je devais être en colère, je devais crier. C’était très agréable et libérateur. Je me souviens d’une scène sur le parvis du tribunal, en plein été, où il faisait horriblement chaud. J’étais avec un manteau, col roulé, chaussettes et chaussures chaudes… Je comptais les secondes qui me séparaient de l’ombre !

    Je me souviens aussi d’une autre scène, qu’on a faite et refaite, et qu’on n'a jamais pu finir (rires). Et puis, la première scène que j’ai partagé avec Mathieu Madenian, qui a tissé notre relation tout de suite. À chaque fois que je le voyais, je savais que j’allais rire au moins une fois dans la journée.

    Le tournage de la série a été interrompu en mars, après 29 jours, à cause du coronavirus, et a finalement repris en juillet. Ça n’a pas été trop dur de se remettre dedans après plusieurs mois ?

    La reprise n'a pas été facile... Je n’étais pas tout à fait guérie du Covid. J’ai cru que j’allais mourir. Ça change quelqu’un. Je suis revenue sur le tournage davantage préoccupée par ma santé que par le fait qu’il fallait boucler la série. Heureusement, la crainte s’est estompée au fur et à mesure, mais il y a eu des moments difficiles.

    La série originale a connu deux saisons, et une troisième est en préparation. Une saison 2 de Gloria est-elle possible ?

    Honnêtement, je ne sais pas. Et quand bien même, ce n’est pas à moi de prendre la décision. Je sais qu’Iris [Bucher] n’est pas réputée pour faire des saisons 2. Elle est plutôt intéressée par l’impact d’une seule saison et ce n’est pas vraiment dans son tempérament de tirer sur la corde, donc je ne sais vraiment pas…

    Vous tournez actuellement la saison 9 de Candice Renoir. Que pouvez-vous teaser ?

    En fait, je n’ai pas suffisamment de recul. On tarde à finir cette saison en raison du Covid... Tout ce que je peux vous dire c’est que Candice rentre dans le bureau d’Antoine avec l’IGPN et que des sanctions vont être prises. Celles-ci auront un impact direct et violent sur la vie personnelle et professionnelle de Candice. Cette saison sera vraiment celle d'une grande réflexion pour elle : elle va devoir trouver sont point de vue, revoir ses priorités…

    Fabien MALOT - BOXEUR 7 - FTV

    Vous ne ressentez aucune lassitude après neuf ans ?

    Ce qui me lasse ce sont les 6 000 kilomètres par mois, c’est la distance avec ma vie personnelle. Ça me fatigue physiquement et intellectuellement. J’ai deux enfants, à qui je manque beaucoup. Tout ça me pèse, mais en même temps, c’est une telle joie de retrouver mon personnage, de partager des scènes avec Raphaël Lenglet et de le voir évoluer en tant que réalisateur. Cest une telle joie de retrouver Pascal Lahmani et Nicolas Picard-Dreyfuss

    Je vis une expérience unique donc je ne peux pas dire que j’ai envie de passer à autre chose. Au bout de 9 ans, c’est une chance de pouvoir toujours tout remettre en question comme si rien n’était acquis, y compris le succès. Et le point d’interrogation sur la suite de Candice est là : est-ce qu’on peut continuer encore longtemps sans tourner en rond ?

    Vous avez joué dans plusieurs drames forts ces dernières années : Envers et contre tous, Tu vivras ma fille, Examen de conscience, maintenant Gloria. Pour vos prochains projets, avez-vous envie de davantage de comédie, de légèreté, un peu comme sur Candice qui alterne entre drame et comédie sur chacun de ses épisodes ?

    Encore plus après cette année, oui ! En France, les bonnes comédies sont rares mais je pense qu’on a beaucoup de scénaristes talentueux qui peuvent nous permettre d’en développer et d’ouvrir des portes dans le paysage audiovisuel. Et puis, je pense qu’en 2021, après tout ce qu’on a traversé, la comédie est une nécessité. Moi, en tant que citoyenne et comédienne, j’ai besoin de ça. J’ai besoin de me plonger dans des choses légères.

    Avez-vous d’autres projets à venir dont vous pouvez parler ?

    Après Candice, je vais surtout me reposer ! Je vais revoir ma famille, mes amis. J’ai trois mois devant moi pour renouer, regarder, toucher, embrasser, me serrer contre… Je vais prendre du temps pour ça.

    Propos recueillis le 3 mars 2021 par Jérémie Dunand / Retranscription et édition : Lucie Perrone.

    La bande-annonce de Gloria, qui débute ce soir à 21h05 sur TF1 et est d'ores et déjà disponible en intégralité sur Salto :

    Gloria - saison 1 Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top