Mon compte
    Ici tout commence :"Eliott sera très important pour Greg" selon Mikaël Mittelstädt
    10 mars 2021 à 17:30
    Jennifer Radier
    Jennifer Radier
    -Rédactrice séries
    Adepte de la zapette depuis toute petite, elle a vécu mille et une vies derrière son écran de télévision et décortique avec passion tout ce qui passe sur le petit écran.

    La vie de Greg s’apprête à connaître un véritable chamboulement dans les prochains épisodes d’"Ici tout commence". Mikaël Mittelstädt, son interprète, revient pour nous sur son histoire avec Eliott et l’arrivée de ses parents à l’Institut.

    AlloCiné : Depuis le début d’Ici tout commence, vous incarnez Greg, un personnage controversé aux propos ouvertement homophobes. N’avez-vous pas eu peur de l’accueil du public par rapport à la personnalité de votre personnage ?

    Mikaël Mittelstädt : Je ne me suis pas vraiment posé la question parce que je me suis dit qu’en commençant à penser à ça, cela finirait forcement par affecter mon travail. J’essaie de me détacher le plus possible de cette idée de rendu pour pouvoir approfondir au mieux la partition qu’on me donne. Effectivement, quand les premiers épisodes sont sortis, ça a été un peu une lapidation publique. Surtout sur les réseaux sociaux [rires]. Mais cela veut dire, et je parle aussi du binôme que je forme avec Lucien Belvès, qu’on a bien fait les choses. Pour provoquer tant de réactions, cela veut dire qu’au final on a touché juste.

    Ici Tout Commence
    Ici Tout Commence
    Sortie le 2 novembre 2020 | 26min
    Série : Ici Tout Commence
    Avec Clément Rémiens, Vanessa Demouy, Frédéric Diefenthal, Elsa Lunghini, Aurélie Pons
    Presse
    3,1
    Spectateurs
    3,1
    Voir sur Salto

    Greg semble avoir besoin d’exister aux yeux des autres. S’il rappelle en permanence que son père est un grand chef étoilé, il n’hésite pas non plus à utiliser la violence verbale ou à écraser les autres pour s’affirmer. Est-ce sa nature profonde ou est-ce un moyen pour lui de cacher un certain mal-être ?

    Ça traduit un certain mal-être c’est certain. C’est vrai qu’on peut se dire qu’il y a quelque chose qui cloche chez lui. Là où c’est intéressant, c’est que pendant les 100 premiers épisodes, Greg intervient ici et là, souvent pour être piquant, agressif et moqueur. Pour moi, l’idée c’était de vraiment faire écho au stéréotype que les américains appellent le "bully", celui qui vient maltraiter les élèves à l’école, pour ensuite amener progressivement la face cachée de l’iceberg qui vient d’être amorcée récemment à l’écran et qui se renforcera d’autant plus avec l’arrivée des parents de Greg. C’est une sorte de préambule pour se préparer et pour bien le détester.

    Dans les derniers épisodes, Greg commence à s’interroger sur son orientation sexuelle. Ouvertement homophobe depuis le début de la série, comment va-t-il gérer son attirance pour les hommes et fera-t-il son coming out ?

    Je ne sais pas du tout s’il va le gérer. Il va certainement le subir. Le moment où il se pose des questions sur son orientation sexuelle tombe pile sur le garçon que son meilleur ami déteste, pile à l’arrivée de ses parents et pile lorsque son couple va mal. Dans toute cette marmite d’eau bouillante, Greg va essayer de se dépatouiller comme il peut. Plutôt que de gérer une chose à la fois, il va vouloir s’en sortir en réglant tout ce qui lui arrive en même temps. Il va vite comprendre que tout cela est révélateur de sa vérité refoulée depuis toutes ces années en partie à cause de ses parents et de son entourage. Est-ce qu’il va trouver la force intérieure de surmonter, d’affronter et d’accepter cette vérité ou au contraire va-t-il activement la rejeter en étant conscient ? Pour quelqu’un comme Greg, qui a grandi dans un contexte familial avec un père autoritaire et exigent qui attend de son fils de grandes choses, comment se détache-t-on de son héritage familial ? Ça parle de ça aussi.

    C’est la question qui brûle toutes les lèvres en ce moment, Greg et Eliott vivront-ils une histoire d’amour et que pouvez-vous nous dire là-dessus ?

    Tout ce que je peux dire, c’est qu’Eliott (Nicolas Anselmo) va être un catalyseur pour ce voyage intérieur que Greg va vivre. En travaillant en cuisine sur le plat de la cheffe Guinot (Catherine Marchal), Eliott et Greg parviennent à trouver une certaine vibration commune qui leur permet d’être créatifs tout en étant performants. On voit bien que Greg a la technique mais qu’il n’est pas très innovant alors qu’Eliott l’est. A deux, ils fonctionnent très bien et ce qui s’est passé dans la cuisine va se traduire dans la vraie vie. Quant à savoir si cela sera une relation durable, je laisse le mystère planer. Tout ce que je peux dire c’est qu’Eliott va être présent ces prochaines semaines pour vraiment catalyser et aider Greg à aboutir dans sa quête intérieure. En tous cas, Eliott sera très important pour Greg.

    Etant donné qu’il est avec Charlène (Pola Petrenko), Greg va-t-il se montrer honnête avec elle ?

    Ça fait peut-être partie des choses que Greg va avoir le plus de mal à gérer. C’est très intéressant parce qu’avec tout ce qui lui arrive, c’est la chose avec laquelle il a le plus de mal. Il va gérer du mieux qu’il peut mais effectivement c’est avec Charlène qu’il va avoir le plus de difficultés à se montrer honnête. En plus, il va vivre un coup dur en apprenant que Charlène n’a pas été honnête avec lui sur son passé avec Hugues. Nous avons affaire à des humains et lorsque des choses comme celle-là se passent, on n’a pas forcément envie de pardonner ni d’être honnête en retour. Greg ne va pas faire exception à la règle et ne va pas être honnête tout de suite avec Charlène parce qu’il va réagir à chaud.

    On se doute que Lionel finira par apprendre la vérité. Comment va-t-il réagir et quel impact ces révélations auront-elles sur leur amitié ?

    C’est intéressant parce qu’on parle de deux meilleurs potes qui sont homophobes depuis longtemps et tout d’un coup, l’un d’entre eux se pose des questions en le cachant à l’autre. Ça vient poser la question de la conviction de l’homophobie. Est-ce qu’on est homophobe parce qu’on a vraiment un problème contre l’homosexualité ou est-ce qu’au final c’est un prétexte pour faire des blagues ? Dans un premier temps, on va lever le voile sur ça, et là où ça va faire mal à Lionel, c’est que cette remise en question est une vérité pour Greg. Entre amis, on est justement censé partager nos vérités et la frustration de Lionel va aller au-delà du fait que son ami est peut-être homo ou qu’il a une attirance pour les hommes. Ça va aller carrément sur le terrain de la trahison parce qu’il va se demander "Pourquoi tu ne me l’as pas dit ? Pourquoi tu ne m’en as pas parlé ?". La blessure va se faire ici. Lionel va d’abord réagir de manière très mature puis les choses vont se compliquer. Ce qui est sûr, c’est que leur amitié sera challengée au cours des prochaines semaines. C’est là qu’on va voir à quel point deux amis sont vraiment des amis.

    Les parents de Greg s’apprêtent à faire leur entrée dans l’univers d’Ici tout commence. Que pouvez-vous nous dire sur cette intrigue à venir ?

    Les parents de Greg forment un couple très soudé et très fort. Benoit (Joseph Malerba) est le cuisiner et Delphine (Christelle Reboul) est plus dans la logistique. Ils ont fondé cet univers Delobel qui est le Gordon Ramsay français. Ils sont aussi soudés dans le travail que dans leur vie familiale et sont aussi très proches de leur fils parce que jusqu’à preuve du contraire, il est fils unique. C’est une famille complice et qui se fait confiance au premier abord. Effectivement, Greg va avoir un secret et on va se demander s’il va leur en parler. En tout cas, cette complicité va être remise en question.

    D’une manière générale, qu’espérez-vous pour l’avenir de votre personnage ?

    Je ne me pose pas trop de questions sur l’avenir de Greg. C’est aux auteurs de choisir où l’emmener et ils savent très bien ce qu’ils font. Et comme ils font super bien leur boulot, je leur fais une confiance aveugle.

    Avez-vous d’autres projets en dehors de la série dont vous pouvez nous parler ?

    Je travaille sur un projet aux Etats-Unis qui devrait sortir l’année prochaine. C’est une mini-série science-fiction assez rigolote dans la veine de Blade Runner. C’est un petit projet étudiant que je prépare gentiment parce qu’il y a pas mal de choses à faire.

    Propos recueillis par téléphone le 8 mars 2021.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top