Mon compte
    Danny Elfman, Hans Zimmer... Quand les compositeurs investissent les Jeux vidéo
    28 avr. 2021 à 10:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Depuis de nombreuses années maintenant, il est fréquent de voir des compositeurs de musiques de films - certains fameux - mettre leurs talents au service de l'industrie des jeux vidéo. Voici quelques exemples.

    British Film Institute

    Clint Mansell

    Dès la sortie de Requiem for a Dream, son thème musical "Lux Aeterna", composé pour la bande originale du film, s'est inscrite dans la culture populaire. Depuis, Clint Mansell est resté l'une des "baguettes" les plus suivies de la planète cinéma, oeuvrant pour son réalisateur fétiche Darren Aronofsky (The Fountain, The Wrestler, Black Swan, Noé), mais aussi sur des longs métrages comme Sahara, Mi$e à prix, L'affaire Farewell, Stoker ou le bijou SF Moon.

    A l'heure où la maîtrise absolue de la communication règne chez les éditeurs de jeux vidéo, c'est de manière surprenante, au détour d'une passionnante interview donnée en 2011 au site thequietus.com, que Clint Mansell a déclaré travailler pour la première fois pour l'industrie des jeux vidéo.

    En l'occurrence, engagé par l'éditeur Electronic Arts et son studio de développement Bioware pour signer la BO du 3e volet de la saga Space Opera Mass Effect. A l'époque, sans doute un poil agacé de s'être fait griller la politesse, l'éditeur EA avait refusé de commenter l'annonce du compositeur.

    "Je suis vraiment intéressé par ces possibilités qui s'offrent à moi, c'est notamment pour cette raison que je travaille souvent sur des courts métrages" expliquait le compositeur dans l'interview.

    "Ce qui est intéressant dans l'exercice, c'est que vous avez tous ces éléments qui changent en fonction de ce que fait le joueur. Vous devez donc réfléchir à une symphonie dans son ensemble et être capable de la découper et de la casser en plusieurs parties, souligner par exemple un sentiment de douleur lorsque c'est nécessaire".

    Au-delà de la polémique sur la fin de la trilogie, jugée bâclée par les fans, la BO du jeu signée Clint Mansell a eu au moins le mérite de mettre à peu près tout le monde d'accord pour souligner sa grande qualité. On espère donc que la contribution du compositeur aux jeux vidéo n'en restera pas à ce One Shot.

    Ci-dessous justement, un petit extrait...

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Monster Hunter Rise, plus haut et plus fort que le film !
    • Michael Giacchino revient aux jeux vidéo en signant la BO de Medal of Honor : Above and Beyond
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top