Mon compte
    Danny Elfman, Hans Zimmer... Quand les compositeurs investissent les Jeux vidéo
    28 avr. 2021 à 10:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Depuis de nombreuses années maintenant, il est fréquent de voir des compositeurs de musiques de films - certains fameux - mettre leurs talents au service de l'industrie des jeux vidéo. Voici quelques exemples.

    Michael Giacchino

    Une fois n'est pas coutume, c'est par le prisme des jeux vidéo que le prolifique compositeur Michael Giacchino est entré dans le petit monde du cinéma, et non l'inverse.

    Sorti diplômé en 1990 de la School of Visual Arts de New York suivi d'un cursus de formation musicale à la célèbre Juilliard School, Michael Giacchino fut d'abord embauché par Universal puis par Disney pour travailler dans la publicité. C'est là qu'il commença comme producteur de jeux vidéo au sein du département Disney Interactive, pensant qu'il pourrait ainsi écrire lui-même la musique pour les jeux qu'il produirait.

    C'est dans les années 1990 qu'il se fait remarquer pour son travail, en composant les BO de jeux comme Gargoyles, sorti sur la Mega Drive de SEGA, ou différentes adaptations en jeu du Roi Lion.

    Mais c'est au sein de Dreamworks Interactive qu'il s'épanouit le plus : son travail sur les musiques du jeu Lost World en 1997, adapté du film de Spielberg, lui vaut carrément les éloges du réalisateur, qui demande à ce que sa musique soit enregistrée en grande pompe avec un orchestre live. C'est un des tous premiers jeux à bénéficier d'un tel traitement.

    Ci-dessous, un extrait de son fantastique travail sur la BO du jeu "Jurassic Park : the Lost World"...

    Spielberg lui confiera la composition de la musique de son Medal of Honor, et le compositeur restera fidèle à la franchise puisqu'il a signé la BO de 5 jeux de la licence, le dernier en date étant Medal of Honor : Airborne en 2007. On lui doit aussi la BO du premier volet de la saga Call of Duty en 2003, puis de deux autres opus sortis tous deux en 2004 (COD : la grande offensive et COD : le jour de gloire).

    Ci-dessous, le superbe thème principale du jeu "Medal of Honor". Ou comment s'inspirer d'Il faut sauver le soldat Ryan"...

     

    Plus de vingt ans après ses débuts dans l'univers musical des jeux vidéo, Michael Giacchino est devenu un talent incontournable à Hollywood. Couronné par plus de 55 prix dont deux Grammy Awards, un BAFTA, un Golden Globe et un Oscar pour son fantastique travail sur la BO de Là-haut de Pixar, et même un Emmy Award pour sa partition sur la série Lost, Giacchino est absolument partout.

    Outre ses collaborations avec J.J. Abrams (Lost, les deux Star Trek, Super 8...), il travaille aussi avec les studios Pixar depuis Les Indestructibles en 2004. On continue ? Il signe les BO de Ratatouille, John Carter, Mission impossible - protocole fantôme, La Planète des singes - l'affrontement, ... Jusqu'au carton planétaire de Jurassic World.

    Comme une belle et savoureuse ironie lorsqu'on se penche sur les débuts de ce brillant artiste.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Monster Hunter Rise, plus haut et plus fort que le film !
    • Michael Giacchino revient aux jeux vidéo en signant la BO de Medal of Honor : Above and Beyond
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top