Mon compte
    Luca sur Disney+ : Miyazaki, Stand By Me, Fellini,… quelles sont les inspirations du film Pixar ?
    21 juin 2021 à 09:30
    Mégane Choquet
    Mégane Choquet
    -Journaliste ciné et séries Streaming
    Journaliste spécialisée dans l'offre ciné et séries sur les plateformes quel que soit le genre. Ce qui ne l'empêche pas de rester fidèle à la petite lucarne et au grand écran.

    Premier long-métrage d’Enrico Casarosa, Luca est une véritable ode à l’Italie, mais pas que. Le réalisateur est revenu pour AlloCiné sur ses principales inspirations pour mettre en scène le film d’animation Pixar.

    Artiste de storyboard sur Ratatouille ou encore Là-hautEnrico Casarosa a fait ses armes en tant que réalisateur chez Pixar en mettant en scène le court-métrage La Luna avant de diriger son premier long-métrage d’animation Luca, disponible sur Disney+.

    Luca
    Luca
    Sortie le 18 juin 2021 | 1h 36min
    De Enrico Casarosa
    Presse
    3,6
    Voir sur Disney+

    Ce film, qui représentait "un vrai défi" pour lui, raconte comment deux jeunes garçons, Luca et Alberto, passent un été inoubliable dans une petite ville côtière de la Riviera italienne à savourer des pâtes et des glaces, à faire des virées en Vespa et à rêver d’ailleurs.

    Walt Disney Company

    Mais les deux amis sont en réalité des créatures marines et doivent faire attention aux pécheurs et autres marins de Portorosso qui voudraient les capturer. Heureusement pour eux, la jeune Giulia les embarque dans une folle compétition dont il ressortira une aventure épique placée sous le signe de la bienveillance, de la tolérance et de la puissance de l’amitié.

    Pour réaliser ce nouveau petit bijou de Pixar, Enrico Casarosa a puisé dans diverses inspirations afin de retranscrire à l’image ses souvenirs d’Italie et son histoire d’amitié et de passage à l’âge adulte qui plairont aux petits comme aux grands.

    HAYAO MIYAZAKI

    Enrico Casarosa voue une adoration pour le travail d’Hayao Miyazaki et les amateurs n’auront pas manqué de noter le petit hommage au film d’animation Porco Rosso de 1992, qui se passe également en Italie, dans Luca puisque la petite ville côtière dans laquelle Luca et Alberto s’aventurent se nomme Portorosso.

    Walt Disney Company

    Le réalisateur nous a expliqué sa passion pour Miyazaki : "L’amour que j’ai pour Miyazaki et son travail est dans mon ADN. J’aime tous ses storyboards et ce, depuis des années. J’ai observé et collecté son travail et j’ai pu le rencontrer quelques fois. C’est presque naturel qu’il soit une source d’inspiration. Il y a quelque chose de magique et d’unique dans ce qu’il fait."

    STAND BY ME et d’autres films d’apprentissage

    Pour la puissante histoire d’amitié entre Luca, Alberto et Giulia, Enrico Casarosa cite en inspiration le film Stand By Me de Rob Reiner mais aussi d’autres longs-métrages de fortes amitiés qui changent une vie. Le réalisateur nous a mentionné notamment La Bande des quatre, "un film incroyable et à part qui nous a vraiment inspiré."

    "Les histoires qui ont influencé l’intrigue de Luca sont ces merveilleux films d'été pour enfants dont l’essence a été, dès le premier jour, quelque chose que nous voulions capturer. Nous voulions une histoire d’enfants épique. Les épopées sont les histoires les plus intéressantes."

    SA PROPRE VIE

    Lors de notre entretien, Roberto Casarosa a expliqué qu’il s’était également inspiré de sa propre enfance et d’une belle histoire d’amitié en Italie : "J’ai ce merveilleux souvenir d’avoir vécu sur la Riviera mais surtout d’y avoir grandi avec mon meilleur ami. J’ai eu l’impression que cette expérience personnelle était un excellent point de départ."

    L’ÂGE D’OR DU CINEMA ITALIEN

    Enfin, le réalisateur a évidemment puisé son inspiration dans le cinéma italien, et surtout l’âge d’or du cinéma italien, notamment de Federico Fellini : "J’ai toujours été un grand fan de Giulietta Masina, je trouve que La Strada est un film exceptionnel.

    Walt Disney Company

    J’ai montré Giulietta Masina aux animateurs de Luca pour qu’ils voient ses yeux et son incroyable jeu d’actrice. Ce que j’ai puisé chez Fellini aussi c’est son sens de l’imaginaire et comment il le mettait en scène, notamment dans Huit et demi, qui jouait sur l’imagination et le rêve."

    Revoir des films italiens a été utile pour Enrico Casarosa notamment pour le design de Luca afin de retranscrire une certaine vérité à l’écran : "On s’est inspiré d’un certain néoréalisme, notamment dans Le Voleur de bicyclette de Vittorio De Sica et La terre tremble de Luchino Visconti. C’était vraiment génial de se replonger dans ce cinéma italien avec toute l’équipe."

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Mr._Arno
      Ce dessin animé est pas trop mal mais je ne pense pas que je le regarderai un 2ème fois. J'espère que la plateforme de streaming de Disney ne va pas faire baiser la qualité des dessins animés en augmentant la quantité.Ma peur est équivalente pour les univers Marvel et Star Wars
    Voir les commentaires
    Back to Top