Mon compte
    Batman - The Long Halloween, Justice Society : 2 films d'animation DC en vidéo pour les vacances
    2 juil. 2021 à 19:00
    Maximilien Pierrette
    Batman ou Flash. Le nouveau reboot de Spider-Man. Des X-Men marginalisés. L’évolution du personnage de Captain America. L’architecture complexe du Marvel Cinematic Universe. Les tentatives indé. Les super-héros du grand et du petit écran n’ont aucun secret pour lui. Ou presque.

    D'un côté, l'adaptation de l'un des plus célèbres comic books consacrés à Batman. De l'autre, Flash qui se retrouve plongé dans la Seconde Guerre Mondiale. Cet été, DC s'illustre dans vos salons grâce à deux films d'animation.

    Warner Bros. Animation

    L'été dernier, le DC Animated Movies Universe se concluait (provisoirement ?) avec son seizième et dernier opus, l'épique Justice League Dark - Apokolips War, qui ouvrait la porte à un reboot de l'univers. Lequel n'a pas encore vu le jour. Mais cela n'empêche pas des adaptations animées, indépendantes les unes des autres, de continuer à voir le jour.

    Il y a par exemple eu Superman - Man of Tomorrow ou encore Batman - Soul of the Dragon, qui faisait évoluer l'Homme Chauve-Souris dans une ambiance de kung-fu et de blaxploitation. On peut d'ailleurs retrouver le super-héros depuis le 23 juin, dans l'adaptation de l'une de ses plus célèbres histoires : Un long Halloween.

    Batman: The Long Halloween, Part One
    Batman: The Long Halloween, Part One
    Sortie : 23 juin 2021 | 1h 22min
    De Chris Palmer
    Spectateurs
    3,7
    louer ou acheter

    Publié entre 1996 et 1997 aux États-Unis, le récit écrit par Jeph Loeb et illustré par Tim Sale lance Batman sur les traces d'un mystérieux tueur en série qui commet ses méfaits les jours de fête (Halloween, Thanksgiving, Noël...), permettant à l'intrigue de coller au rythme des publications mensuelles.

    Au fur et à mesure de son enquête, l'Homme Chauve-Souris croise plusieurs de ses ennemis iconiques (dont le Joker, l'Epouvantail, Catwoman ou Poison Ivy), alors que le comic book revisite la transformation d'Harvey Dent en Double-Face.

    Après avoir séduit public et critique, et influencé d'autres adaptations (dont certains segments des jeux vidéo "Arkham", ou The Dark Knight de Christopher Nolan pour le personnage d'Harvey Dent), "Un long Halloween" fait donc l'objet d'une transposition en deux parties, la seconde étant attendue chez nous le 25 août.

    Si l'animation, correcte, reste dans la lignée de ce que DC fait avec ses longs métrages (non sans rendre hommage aux dessins de Tim Sale dans le générique de début), le récit est quant à lui plus fidèle à celui de son modèle.

    Il manquera donc de surprises pour ceux qui le connaissent, mais a tout pour séduire les néophytes, qui devraient immédiatement être pris dans cette intrigue en forme d'enquête policière. Laquelle, selon certaines rumeurs, ni confirmées ni démenties, aurait servi de base au scénario de The Batman de Matt Reeves.

    S'il faudra patienter, au plus tard, jusqu'au 2 mars 2022, pour voir à quel point le film porté par Robert Pattinson s'est inspiré de "Un long Halloween", la conclusion de son adaptation animée sera visible dans un peu moins de deux mois. Toujours en vidéo.

    Peu avant The Long Halloween - Part. 1, c'est dans la Seconde Guerre Mondiale que Warner Bros. Animation nous a propulsés, avec Barry Allen : alors que celui-ci se battait aux côtés de Superman à Metropolis, sa vitesse lui a fait remonter le temps. Et il se retrouve à combattre les nazis au sein d'une équipe composée de Wonder Woman, Hourman ou encore Jay Garrick, premier alter ego de Flash dans les comic books DC.

    Justice Society: World War II
    Justice Society: World War II
    Sortie : 26 mai 2021 | 1h 24min
    De Jeff Wamester
    Spectateurs
    2,8
    louer ou acheter

    Très vite, Justice Society - World War II met les choses au clair : Barry Allen est en réalité dans un monde parallèle, et le long métrage ne cherche pas à réécrire l'Histoire en jouant la carte de l'uchronie dans laquelle l'implication des super-héros dans la résolution aurait été cachée. Et cela pourra décevoir quelques téléspectateurs.

    Car le but du récit est plutôt de donner à Barry Allen l'idée de fonder une super-équipe dans son univers, après avoir aidé la Justice Society of America, ancêtre de la Justice League. A l'arrivée, le résultat n'est pas aussi mémorable qu'espéré, mais il réunit plusieurs générations d'icônes de DC en associant ce Flash à son homologue de l'âge d'or des comic books (1938 - 1954), et met en avant des protagonistes moins connus du grand public.

    On y croise notamment Docteur Fate, qui fera ses débuts en chair et en os sous les traits de Pierce Brosnan dans Black Adam, attendu le 27 juillet dans nos salles. D'ici-là, nous aurons sans doute découvert d'autres longs métrages animés adaptés de DC.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top