Mon compte
    Cannes 2021 : Hafsia Herzi, un drame russe et un mouton au palmarès Un Certain Regard
    16 juil. 2021 à 20:45
    Maximilien Pierrette
    Maximilien Pierrette
    -Journaliste cinéma
    Boulevard de la mort, Marie-Antoinette, Leto, Paterson ou Mademoiselle côté salles. Bill Murray & Tilda Swinton, Jodie Foster, Park Chan-wook, Eva Green, Joachim Trier ou, récemment, Adam Driver, côté interviews : certaines de ses plus belles séances et rencontres ont eu lieu sur la Croisette.

    "Bonne mère" d'Hafsia Herzi figure au palmarès de la catégorie Un Certain Regard, dont le Grand Prix a été attribué au drame russe "Les Poings desserrés". Le film fantastique "Lamb" et son mouton ont également été récompensés.

    SBS Distribution

    Un Certain Regard 2021, le palmarès complet  

      20 longs métrages (dont 7 premiers films) étaient sur la ligne de départ, et le jury emmené par Andrea Arnold n'en a retenu que 6. Avec des surprises à plusieurs niveaux, puisque les très appréciés OnodaUn monde et The Innocents sont absents du palmarès dominé par le drame russe Les Poings desserrés de Kira Kovalenko, qui semblait avoir fait moins de bruit. Et parce que l'on retrouve des Prix d'Ensemble, du Courage et de l'Originalité parmi les récompenses.

      Les Poings desserrés
      Les Poings desserrés
      De Kira Kovalenko
      Avec Milana Aguzarova, Alik Karaev, Soslan Khugaev, Khetag Bibilov, Arsen Khetagurov
      Sortie le 9 février 2022

      Grâce au Prix d'Ensemble, Hafsia Herzi est la seule représentante française à figurer parmi les lauréats grâce à Bonne mère, tandis que l'étrange Lamb s'empare du Prix de l'Originalité et La Civil celui du courage, avec cette histoire vraie d'une femme qui prend les choses et les armes en main pour secourir sa fille, enlevée par un cartel dans le Nord du Mexique. Un opus qui fait écho à Noche de Fuego, mention spéciale, dans lequel des fillettes sont sous la menace d'enlèvement dans le pays.

      Lamb et La Civil peuvent d'ailleurs espérer s'adjuger un autre trophée d'ici la fin du festival, puisque tous deux en lice pour la Caméra d'Or, qui récompense le meilleur premier long métrage, toutes sections confondues, lors de la cérémonie de clôture.

      Entre les histoires de famille, les propos politiques et les quelques touches de genre, le jury présidé par Andrea Arnold a brassé différents types de cinémas et, peut-être sans le vouloir, instauré une continuité. Car en 2019, le jury de Nadine Labaki remettait le prix de la mise en scène à Une grande fille de Kantemir Balagov, co-scénariste de Sofichka, le premier long métrage de sa compatriote Kira Kovalenko, en 2016.

      "Bonne mère" sortira le 21 juillet dans nos salles

      Bonne mère Bande-annonce VF
      FBwhatsapp facebook Tweet
      Sur le même sujet
      Commentaires
      Voir les commentaires
      Back to Top