Mon compte
    Dune : dans quels pays voir les incroyables décors du film de Denis Villeneuve ?
    18 sept. 2021 à 12:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Bercé dès son plus jeune âge par le cinéma du Nouvel Hollywood, Vincent Formica découvre très tôt les œuvres de Martin Scorsese, Coppola, De Palma ou Steven Spielberg. Grâce à ces parrains du cinéma, il va apprendre à aimer profondément le 7ème art, se forgeant une cinéphilie éclectique.

    Un des aspects les plus impressionnants de Dune est son hallucinant travail sur les décors. Denis Villeneuve n'a pas lésiné sur les moyens pour mettre en place sa vision de cette oeuvre titanesque créée par Frank Herbert.

    Dune, l'épopée mise en scène par Denis Villeneuve, est enfin sorti dans les salles ! Le metteur en scène canadien a relevé un défi astronomique, adapter l'oeuvre mythique de Frank Herbert. Un des challenges les plus difficiles consistaient à trouver les décors qui allaient devenir Arrakis, planète aride dans laquelle se déroule le récit.

    L’une de ses conditions pour mener à bien ce défi a été de filmer la plupart des scènes dans le désert, dans de vrais décors. Denis Villeneuve voulait plonger ses acteurs dans un environnement plus vrai que nature.

    "C’est comme pour Les Dents de la Mer : ils n’ont pas tourné dans une piscine ! Le film s’appelle Dune et vous devez donc sentir l’infini de ce désert qui se déroule devant vous. Pour moi Dune, c’est la tragédie d’une famille traversant un bouleversement de leur environnement. C’est un film sur la capacité que nous avons de nous adapter face à toute situation extrême… un peu comme ce que nous traversons en ce moment", analysait le cinéaste à notre micro en septembre 2020.

    Dune
    Dune
    De Denis Villeneuve
    Avec Timothée Chalamet, Rebecca Ferguson, Oscar Isaac, Jason Momoa, Stellan Skarsgård
    Séances (626)
    AUTHENTICITÉ !

    Le producteur Joe Caracciolo, Jr. a été impressionné par la démarche du metteur en scène canadien. Cette dernière consistait à donner à son film le plus d'authenticité possible. "Très en amont, Denis Villeneuve nous a prévenus qu’il ne voulait pas s’appuyer massivement sur les effets visuels, sauf quand c’était absolument nécessaire. Il y en a, bien sûr, mais il tenait à tourner physiquement autant de scènes que possible, avec d’authentiques éclairages, de véritables reflets et jeux d’ombres, et il souhaitait que les acteurs soient vraiment au contact du sable, de la poussière et de la terre", confie le producteur.

    L'équipe de Dune a donc tourné en décors réels en Hongrie, en Jordanie, à Abu Dhabi et en Norvège. Le réalisateur et ses équipes artistiques ont ainsi pu créer leurs propres planètes. Pour l'aider dans cette lourde tâche, Villeneuve a notamment engagé le chef-décorateur Patrice Vermette, avec lequel il a déjà travaillé sur Sicario,Enemy, Prisoners et Premier contact.

    DU SABLE SINON RIEN

    La planète Arrakis n'est pas surnommée Dune pour rien. Elle est recouverte de sable dans sa totalité, offrant une beauté désertique s'étendant à perte de vue. Pour Villeneuve, son chef-opérateur Greig Fraser et son chef décorateur Patrice Vermette, le défi était de renoncer aux fonds verts pour créer le paysage idéal de Dune sur Terre. Ils ont donc tourné sur les plateaux et les extérieurs des studios Origo à Budapest en Hongrie, et sur des sites naturels de Jordanie avant de conclure ce périple par une semaine à Abu Dhabi.

    "Ce que Patrice Vermette a construit à Budapest rappelait l’âge d’or hollywoodien. On voit rarement des décors de cette envergure de nos jours où tout est transformé numériquement. Mais pour ce projet, tout se résume à la vision de Denis qui voulait que l’ensemble soit filmé réellement, sans se reposer sur le numérique. On a donc bâti des décors en dur d’une bien plus grande envergure que la plupart des productions actuelles", précise la productrice Mary Parent.

    Les décors construits aux Studios Origo à Budapest ont accueilli le tournage des intérieurs situés sur la planète Caladan, où le film démarre. L'équipe décoration a notamment réalisé la vaste bibliothèque où Dame Jessica et la Révérende Mère Mohiam parlent de l’avenir de Paul, et la demeure familiale des Atréides. Le sauna où se trouve le Baron Harkonnen quand on le rencontre pour la première fois a aussi été entièrement créé pour les besoins du film. Certaines scènes en extérieur, comme celle de l’atterrissage de l’ornithoptère sur Arrakis, ont été filmées sur le plateau extérieur des studios. L'équipe de décoration était composée d'environ mille personnes.

    FIDÉLITÉ AU ROMAN

    Le but de Denis Villeneuve était d’envisager l’univers du film avec humilité de sorte que les fans de la première heure du roman reconnaissent les descriptions de Frank Herbert, sa façon de représenter ou de décrire la moindre chose, objet, meuble, pièce, bâtiment, architecture ou lumière. "Je voulais que tout soit aussi fidèle à l’esprit du livre que possible et inspiré par la nature : la lumière, le vent, la sensation de la poussière. Dune est un univers monumental qui ne ressemble à rien de ce qu’on connaît et bien sûr, je pouvais compter sur Patrice Vermette pour me permettre d’y parvenir", explique le metteur en scène.

    La Jordanie a aussi été une destination privilégiée pour accueillir le tournage des scènes se déroulant dans le désert. La team Dune a passé 4 semaines dans le Wadi Rum, situé dans le sud du pays. Cet endroit est aussi connu sous le nom de Vallée de la lune, en raison de son paysage irréel, taillé dans le granite et le grès. C’est ici que Denis Villeneuve a tourné certains extérieurs d’Arrakis dans des décors naturels exceptionnels. C’est aussi là que certains effets visuels ont été réalisés et que les prises de vues aériennes par hélicoptères ont été filmées.

    À noter que Villeneuve avait déjà tourné en Jordanie. Il avait donc conscience des trésors que ce pays avait à offrir. "Je me souviens d’être tombé amoureux des habitants et des paysages de Jordanie qui sont magnifiques. C’est impressionnant de voir le paysage changer tous les 40 kilomètres. Il y a là-bas de nombreux types de désert, ce qui dépasse l’entendement. La première fois que je m’y suis rendu, je me rappelle m’être dit que, si jamais je réalisais un film comme Dune, ce serait l’endroit rêvé. C’est lié à la luminosité, à l’âme du pays que nous avons restituée à l’écran, à mon avis. Je n’ai ressenti ce genre d’émotion nulle part ailleurs. Il y a une atmosphère assez grandiose dans ces paysages qui convient parfaitement à Dune", analyse le canadien.

    UN ENDROIT SPÉCIAL

    L'équipe de tournage a même pu filmer des scènes sur un site où personne n'avait encore été autorisé à y poser des caméras. Cet endroit se trouvait dans une région connue des gens du coin sous le nom de Dunes militaires, à la frontière entre la Jordanie et Israël. Utilisé pour des entraînements militaires, il était interdit au public jusqu'à ce que Denis Villeneuve débarque. "Le sable y est complètement vierge, personne ne l’avait jamais foulé. Les dunes se déversent sans obstacle dans le désert et changent continuellement. C’est merveilleux mais c’est aussi justement ce qui rend le travail en extérieur compliqué ! Soudain, les dunes dérivent en raison du vent et le paysage est sans cesse en mutation", précise le régisseur d’extérieurs Nick Oliver.

    Avant l’arrivée de l’équipe technique, le régisseur et ses assistants ont dû bâtir un camp de base dans la région pour les 4 semaines de tournage. "Il n’y a aucune infrastructure dans cette partie de la Jordanie, rien que du sable. Il a fallu six semaines et à peu près 200 ouvriers pour préparer le camp et faire en sorte que nous ayons tout ce dont on avait besoin. On a créé une gigantesque infrastructure : des petits bâtiments préfabriqués, un réseau de communication portable et des cabines pour les acteurs au lieu de faire venir des caravanes ou camping-cars. Il y avait des compresseurs pour protéger le matériel et les composants électroniques du sable. Dès qu’on avait terminé quelque part, on s’acheminait vers la zone de tournage suivante et on recommençait", confie Oliver.

    Timothée Chalamet, interprète de Paul Atreides, était ravi que Denis Villeneuve privilégie l'authenticité : "J’ai adoré sa façon de réaliser ce film car, vous ne me croirez pas, mais je n’ai tourné que deux scènes sur fond vert ! Tout le reste existe réellement autour de moi. C’était une production grandiose ! Ça a été pour moi une expérience quasi spirituelle. Me retrouver dans ces décors gigantesques de sable, ces costumes fantastiques… Quelle expérience inoubliable", s'enthousiasmait le comédien à notre micro en septembre 2020.

    Denis Villeneuve et ses équipes ont donc vu les choses en grand pour ce premier volet de Dune, dépensant sans compter. Cette pharaonique entreprise, estimée à 165 millions de dollars, va-t-elle connaître le succès en salles ? Réponse dans quelques semaines !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • jesrad
      Où voir les décors, je ne sais pas mais la post prod, ça c'est sur, c'est des filtres insta!
    • Phil Lamarmotte
      Certaines scènes des dents de la mer ont en réalité était tournés dans une piscine. Donc faut se renseigner. Pour un site de ciné, ça fait vraiment pas pro.
    • pierre.tchr
      J’ai adoré sa façon de réaliser ce film car, vous ne me croirez pas, mais je n’ai tourné que deux scènes sur fond vert !Alors comment te dire, Timothée, je t'adore, mais non en effet, je ne te crois pas. mais pas du tout.
    • bassmann
      2 news en 1 journée nickel
    • cgarycooperconnard
      C'est clair. Un jour on va avoir un article sur la voiture qui a vraiment fait un tonneau
    • Cuderoy
      Triste de voir que la méthode de Villeneuve est devenu exceptionnelle aujourd'hui.
    • tueurnain
      Oui, on a compris Allociné, vous êtes partenaire du film!
    Voir les commentaires
    Back to Top