Mon compte
    Le Seigneur des Anneaux : les secrets de la scène de Legolas sur l'oliphant
    27 sept. 2021 à 19:00
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    Focus sur la spectaculaire séquence du "Retour du Roi" où Legolas, à l'aide de son agilité et de quelques flèches, parvient à anéantir un gigantesque Mûmakil, ainsi que tous ses occupants.

    Un joli numéro de funambule sur une chaîne au fin fond de la Moria, un rodéo sur la tête d'un troll des cavernes, une petite démonstration de surf sur un bouclier au Gouffre de Helm ou encore un tir capable d'abattre une trentaine d'ennemis d'une seule flèche...

    Le Seigneur des anneaux : le retour du roi
    Le Seigneur des anneaux : le retour du roi
    3h 21min
    De Peter Jackson
    Avec Sean Astin, Elijah Wood, Viggo Mortensen, Ian McKellen, Liv Tyler
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    4,5
    Voir sur Prime Video

    Dans La Communauté de l'Anneau et dans Les Deux tours - les deux premiers volets de la trilogie du Seigneur des Anneaux - les séquences de bravoure au cours desquelles Legolas brille par sa précision, son agilité et son audace ne manquent pas.

    Il était donc logique que dans Le Retour du Roi - troisième opus et véritable apothéose de la saga - l'Elfe soit à nouveau à l'honneur le temps d'une dernière acrobatie, encore plus spectaculaire que les précédentes.

    Ainsi, durant la gigantesque Bataille des Champs du Pelennor, celui que le Nain Gimli surnomme parfois "Doré Pointu" se jette sans hésiter à l'assaut d'un colossal oliphant, qu'il parvient à abattre en une minute chrono, regagnant la terre ferme en glissant tranquillement sur la trompe de la bête.

     

    Mais comment cet impressionnant morceau de bravoure, totalement absent de l'oeuvre de J.R.R. Tolkien, a-t-il été conçu ?

    "Si cette séquence a vu le jour, c'est uniquement parce que les cabrioles de Legolas dans les deux premiers films ont impressionné le public", admet le cinéaste Peter Jackson, dans le commentaire audio du film.

    "Or, il n'avait encore rien fait dans Le Retour du Roi. Après le surf sur un bouclier au Gouffre de Helm et le grimpé de troll dans La Communauté de l'Anneau, il nous manquait une prouesse de Legolas. Ses exploits précédents avaient été de tels succès qu'il fallait lui réserver quelque chose dans ce film. Je ne voyais rien d'autre, en regard du contexte, que de lui filer un Mûmak. C'est comme ça qu'est née cette séquence."

    Metropolitan FilmExport

    Ainsi que l'explique également le réalisateur néo-zélandais, toujours dans le commentaire audio du Retour du Roi, Orlando Bloom, interprète de Legolas, n'a été que très peu mis à contribution sur la scène en question, qui n'a exigé qu'un seul jour de tournage, et qui a presque intégralement été créée en images de synthèse :

    "Les graphistes de Weta ont réalisé une séquence animée avant l'arrivée d'Orlando en Nouvelle-Zélande", explique Peter Jackson.

    "Il n'y a que peu de plans sur l'ensemble de la séquence où c'est vraiment lui. Du coup, tout a été tourné en une seule journée. On n'avait pas un jour de plus car il tournait déjà Ned Kelly en Australie. Ou bien est-ce qu'il allait déjà partir tourner Troie ? J'ai oublié. Il ne pouvait pas rester plus de 3 jours. On avait le concours de pintes le premier jour, autre chose le lendemain et cette scène le dernier jour. Elle a été planifiée de façon très minutieuse."

    Aujourd'hui encore, l'assaut de l'oliphant par Legolas demeure parmi les instants mémorables de la Bataille des Champs du Pelennor.

    (Re)découvrez notre vidéo spéciale sur Legolas...

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • F X.
      Les fantômes verdâtres, je suppose, l'Armée des Morts. C'est vrai que c'est un peu trop facile avec eux.
    • Fenrir .
      Une scène tellement surcotée, plein de faux raccords et d'incohérences ... x)Avec des éléments qui disparaissent et des personnages qui se téléportent.Et tuer une créature aussi massive avec juste une flèche ... Bien sûr.Vous ne me ferez jamais croire que la flèche a traversé la peau, l'os du crâne et le cerveau d'une bestiole aussi énorme ^^Elle se serait juste planter dans la peau du crâne et c'est tout. Pas suffisant pour one shot un mastodonte pareil.
    • Sophie120769
      Des zombies ? Tu les vois ou les zombies là-dedans ?
    • -Nomade-
      Oliphant, c'est en langue commune, alors que Mumak est en langue des Orientaux, qui utilisent ces bestioles. Tolkien utilise les deux noms, en fonction de qui en parle.
    • Blasi B
      les secretsla CGI... voila le secret ^^oliphant ou Mûmak? faudrait savoir (j'avais jamais entendue ce terme d'ailleur, mumak... ça viens des livres?)ah et Doré Pointu? il l'appel comme ça dans quoi? dans les films? j'en ai aucun souvenir... en tout cas en VO...
    • Mouton alpha
      le meilleur opus avec le premier si on enlève le truc stupide avec les zombies
    Voir les commentaires
    Back to Top