Mon compte
    Nona et ses filles sur Arte : "la maternité, c'est toujours la responsabilité des femmes" selon Valérie Donzelli
    Par Julia Fernandez — 2 déc. 2021 à 19:00

    A l'occasion du lancement de "Nona et ses filles" ce soir sur Arte, rencontre avec la réalisatrice et ses comédiennes, Clotilde Hesme et Virginie Ledoyen. Toutes trois incarnent des soeurs triplées dont la mère (Miou-Miou) tombe enceinte à 70 ans.

    Dans Nona et ses fillesMiou-Miou incarne une femme libre et indépendante vivant au coeur du quartier de la Goutte d'Or à Paris. Lorsqu'elle se retrouve enceinte à 70 ans, tout bascule. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses trois filles triplées, Manu (Virginie Ledoyen), Gaby (Clotilde Hesme) et George (Valérie Donzelli), qui décident de retourner vivre chez leur mère pour l'aider à traverser ce chamboulement.

    "Je trouvais ça intéressant de montrer qu'une femme qui a milité toute sa vie se retrouve encore piégée", explique Valérie Donzelli. "Parce que finalement, la maternité, c'est toujours la question des femmes, c'est jamais celle des hommes. C'est toujours la responsabilité des femmes."

    Nona et ses filles
    Nona et ses filles
    Sortie : 2 décembre 2021 | 30 min
    Série : Nona et ses filles
    Avec Miou-Miou, Virginie Ledoyen, Valérie Donzelli, Clotilde Hesme, Barnaby Metschurat
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,7

    Sous couvert d'une histoire à priori fantasque, la réalisatrice de Notre Dame et La Reine des pommes, qui a coécrit Nona et ses filles avec la scénariste Clémence Madeleine-Perdrillat (Mixte), voulait s'emparer de la question de la sororité, à travers un portait de femme décalé et absurde.

    "Quand j'étais petite, on disait des idioties du genre : "l'amitié entre les femmes, ça n'existe pas, l'amitié entre les hommes, c'est génial..." Des espèces de poncifs comme ça. J'avais envie de raconter que ce n'était pas vrai, tout simplement. Je sais que les femmes entre elles sont solides et aimantes, et c'était quelque chose que j'avais envie de montrer."

    Pour Clotilde Hesme, qui interprète Gaby, une sexologue faussement libérée, cette thématique était essentielle à interroger à travers la fiction. "C'est un thème aujourd'hui, on en parle, mais est-ce qu'on voit des fictions qui le mettent vraiment en scène ?"

    Manuel Moutier - Arte
    Clotilde Hesme (Gaby) et Virginie Ledoyen (Manu)

    "Avec mes propres sœurs," poursuit-elle, "on s'est demandés si on avait vu des fictions étant plus jeunes qui n'opposaient pas les femmes entre elles... Et il n'y en avait pas beaucoup qui ne mettaient pas en scène des femmes qui ne sont pas rivales, qui ne se déchirent pas pour un homme."

    Virginie Ledoyen, quant à elle, interprète Manu, "l'aînée" des triplées, et la seule d'entre elles à avoir choisi une vie rangée.  Habituée à porter le poids des responsabilités familiales, elle va se retrouver "confrontée à des situations qu'elle a passé beaucoup de temps dans sa vie à éviter" selon l'actrice. L'extraordinaire événement que représente la grossesse de sa mère va l'obliger à "revisiter la vie qu'elle a choisi."

    Nona, elle, n'a pas voulu de cette maternité, qu'elle considère comme une véritable catastrophe."Souvent au cinéma, la maternité nous est montrée comme étant un joyeux cadeau de la vie, or ce n'est pas forcément le cas." Un fardeau qu'elle va réussir à porter grâce à ses trois filles, qui décident de faire front pour aider leur mère. "Finalement, la maternité, c'est toujours la question des femmes, jamais celle des hommes. C'est toujours la responsabilité des femmes."

    Nona et ses filles est diffusée les jeudis 9, 16 et 23 décembre à 20h55 sur Arte, et est disponible en intégralité sur Arte.tv 

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top