Mon compte
    Luc Besson accusé de viol : la justice prononce un non-lieu
    9 déc. 2021 à 15:55
    Marine de Guilhermier
    Passionnée par le grand et le petit écran et fascinée par les acteurs, elle a des goûts très éclectiques. Elle a néanmoins une préférence pour les productions américaines et dévore tout ce qui lui passe devant les yeux, de l'immense blockbuster au plus petit film indépendant.

    La justice a tranché. Le tribunal judiciaire de Paris a prononcé un non-lieu en faveur de Luc Besson concernant les accusations de viol qui le visaient.

    Chris Delmas / Bestimage

    En 2018, l’actrice Sand Van Roy, vue dans Taxi 5, avait porté plainte contre Luc Besson pour viols et agressions sexuelles au cours de ce qu’elle qualifiait d’une “relation d’emprise professionnelle”. D’abord classée sans suite, l’enquête avait été rouverte par la justice en octobre 2019 après une nouvelle plainte de la comédienne avec constitution de partie civile.

    Les réquisitions du parquet de Paris suivies par la juge

    Entendu par le juge d’instruction en janvier 2021, le réalisateur n’avait pas été mis en examen et en octobre dernier, il avait été révélé que le ministère public allait demander au juge d’instruction de prononcer un non-lieu en faveur de Luc Besson.

    C’est effectivement ce qu’il s’est passé puisque l’AFP confirme aujourd’hui qu’une juge d'instruction du tribunal judiciaire de Paris a prononcé un non-lieu pour le cinéaste.

    "Après une procédure qui a duré trois ans et demi (...) la juge d'instruction vient de rendre son non-lieu qui innocente enfin Luc Besson des accusations dont il se défend depuis le début", a déclaré l’avocat du réalisateur, Me Thierry Marembert, cité par l’AFP.

    Sand Van Roy va faire appel

    En novembre dernier, Sand Van Roy s’était pour la première fois exprimée à la télé française. Dans le numéro de "Complément d'enquête" consacré à Roman Polanski elle avait notamment confié : "Cette plainte a complètement brisé ma vie (...) Je regrette d'avoir porté plainte en France, parce que ce pays ne protège pas les victimes des gens connus."

    Contactée par Le Parisien à l’annonce du non-lieu, la comédienne a fait savoir que cette décision ne signifiait pas la fin de la procédure et qu’elle comptait faire appel auprès de la chambre de l’instruction. Sur Twitter, elle a ajouté : "Je porte plainte pour faux contre Marie-Claire Noiriel", qui n’est autre que la juge d’instruction en charge de l’affaire.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Luc Besson accusé de viol : "La France ne protège pas les victimes des gens connus" déplore Sand Van Roy
    • Luc Besson accusé de viol : vers un non-lieu en faveur du réalisateur ?
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top