Mon compte
    Dragon Ball Super : le Vegeta en images de synthèse ne plaît pas à tout le monde
    3 févr. 2022 à 15:00
    Vincent Formica
    Vincent Formica
    -Journaliste cinéma
    Comme de nombreux enfants des années 80, il découvre l'animation japonaise grâce au Club Dorothée. Nicky Larson, Dragon Ball Z... autant de séries qui l'initient à la japanimation. Après l'arrêt du célèbre programme, il continuera à se passionner pour les animes jusqu'à aujourd'hui.

    Attendu pour le courant de l'année 2022, Dragon Ball Super: Super Hero sera une suite de Broly, long-métrage sorti en 2019. L'animation de ce nouveau film va-t-elle faire couler beaucoup d'encre ? En tout cas, un animateur a émis un bémol à ce sujet.

    Après le succès mondial de Dragon Ball Super Broly en 2019, le studio Toei a très vite lancé la mise en chantier d'une suite. Le long-métrage, dont l'action se déroulait après les événements de la série Dragon Ball Super, a récolté 115 millions de dollars de recettes mondiales pour un budget estimé à 8,5 millions.

    Dans l'Hexagone, les aventures de Goku et Vegeta ont conquis près de 600 000 spectateurs, un vrai triomphe pour un film d'animation japonais. Depuis, Demon Slayer Le Train de l'Infini a confirmé cet engouement pour l'expérience en salles, attirant plus de 700 000 fans. 

    My Hero Academia World Heroes Mission, en ce moment à l'affiche, va-t-il également susciter autant d'enthousiasme ? Réponse dans quelques semaines. En attendant, Dragon Ball Super : Super Hero, suite de Broly, débarquera cette année au cinéma.

    Doragon boru supa supa hiro
    Doragon boru supa supa hiro
    De Tetsuro Kodama
    Spectateurs
    3,2

    L'oeuvre sera entièrement supervisée par le créateur de la saga, Akira Toriyama himself. "Tout comme le film précédent, je suis très impliqué dans le scénario et les dialogues. Je ne dois pas en dévoiler trop sur l'intrigue, mais attendez-vous à des combats extrêmes et divertissants, qui pourraient impliquer un personnage inattendu", a déclaré Toriyama-san.

    "Nous explorerons des territoires inconnus, en termes d'esthétique visuelle, pour donner au public une expérience incroyable. J'espère que tout le monde a hâte de voir ce nouveau film", a-t-il confié en marge du New York Comic Con et la révélation de la bande-annonce.

    UN PROBLÈME AVEC VEGETA ?

    C'est justement une image de ce trailer qui a interpellé Masaki Sato, ancien animateur sur les séries Dragon Ball et Dragon Ball Z. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que l'artiste n'y va pas de main morte. 

    "Comme je ne suis pas impliqué dans ce film, je peux en parler. Je déteste l'ombrage. J'essaie toujours de ne pas ombrer les nez, ça me paraît tout simplement nul", a-t-il asséné sans ménagement sur Twitter, évoquant un plan sur Vegeta, un des personnages les plus populaires de la franchise.

    "L'animation dessinée à la main est un argument de vente essentiel. Je ne suis pas trop intéressé par l'animation entièrement en images de synthèse. Mais si l'intrigue est intéressante, je pense que c'est acceptable ! La seule façon d'en être sûr sera de regarder le film", a-t-il conclu, visiblement pas très convaincu par le parti-pris visuel de ce nouveau long-métrage.

    Masaki Sato est-il trop exigeant ou a-t-il raison d'émettre quelques craintes ? Quoi qu'il en soit, chacun se fera son opinion sur le sujet. Vous pouvez voir le plan dont parle Masaki Sato à 36 secondes dans la bande-annonce ci-dessous.

    Dans Super Hero, le légendaire Goku est évidemment de retour aux côtés du mythique Vegeta. Deux nouveaux personnages de vilains font leur apparition, Gamma 1 et Gamma 2. Un ennemi mythique du célèbre Saiyan fait aussi son grand retour : l'armée du Ruban Rouge.

    Le film sortira le 22 avril au Japon. Côté français, la date de sortie n'a pas encore été dévoilée. Compte tenu du succès du premier opus, cela ne devrait pas tarder.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top