Mon compte
    Coupez à Cannes 2022 : "ovni", "savoureux", "poseur"... que pense la presse de la comédie de zombies de Michel Hazanavicius ?
    18 mai 2022 à 21:00
    Emilie Schneider
    Emilie Schneider
    -Journaliste
    Amatrice d’œuvres étranges, bizarres, décalées et/ou extrêmes, Emilie Schneider a une devise en matière de cinéma : "si c'est coréen, c'est bien".

    Pour sa 75ème édition, le Festival de Cannes s'est ouvert ce 17 mai avec la présentation de "Coupez !", la nouvelle comédie de Michel Hazanavicius. À cette occasion, petit tour d'horizon de ce qu'en pense la presse française...*

    Familier du Festival de Cannes où il a présenté The Artist – prix d'interprétation masculine pour Jean Dujardin –, The Search et Le RedoutableMichel Hazanavicius est de retour sur la Croisette. Il présente hors-compétition Coupez !, qui fait l'ouverture de la 75ème édition du festival. En offrant une relecture du film japonais Ne coupez pas ! de Shin'ichirô Ueda, le cinéaste nous plonge dans les coulisses d'un tournage de film Z perturbé par l'irruption de véritables morts-vivants. Sous ce pitch de film gore se cache une comédie déjantée qui rend hommage aux artisans du 7ème art. A-t-elle conquis la presse ? 

    Coupez !
    Coupez !
    Sortie : 18 mai 2022 | 1h 50min
    De Michel Hazanavicius
    Avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Grégory Gadebois, Finnegan Oldfield, Matilda Lutz
    Presse
    3,8
    Spectateurs
    3,8
    Séances (201)
    De quoi ça parle ?

    Un tournage de film de zombies dans un bâtiment désaffecté. Entre techniciens blasés et acteurs pas vraiment concernés, seul le réalisateur semble investi de l’énergie nécessaire pour donner vie à un énième film d'horreur à petit budget. L’irruption d’authentiques morts-vivants va perturber le tournage…

    Coupez ! réalisé par Michel Hazanavicius, avec Romain Duris, Bérénice Bejo, Grégory Gadebois...

    En salles depuis le 17 mai 2022.

    Qu'en pense la presse ? 

    Selon Le Journal du dimanche :

    "Avec une structure narrative complexe qui réserve son lot de rebondissements, l’ovni brille par son écriture aux petits oignons, qui manie un humour absurde savoureux dans les dialogues et les situations en décalage complet, et par sa mise en scène inventive, précise et rythmée." (Stéphanie Belpêche) 5/5

    Selon Le Parisien :

    "Une incroyable déclaration d’amour au cinéma, mais aussi une franche tranche de rigolade et un film « sang pour sang » drôle, dans lequel brillent des acteurs aussi inattendus là qu’investis, comme Bérénice Bejo, Romain Duris, Finnegan Oldfield ou Grégory Gadebois." (Michel Valentin) 5/5

    Selon Ouest France :

    "Michel Hazanavicius retrouve son art de la comédie si bien développé dans ses deux OSS 117." (Gilles Kerdreux) 5/5

    Selon CinemaTeaser : 

    "On pourrait avoir l’impression que tout ça, au départ, sent un peu trop le canular chic. Mais si on se laisse porter par les personnages et leurs trajectoires, si on accepte à rebours de déconstruire le dispositif pour en percevoir la sincérité, alors Coupez ! révèle tout son charme, sa tendresse et son humour." (Renan Cros) 4/5

    Selon L'Obs :

    "Mieux caractérisé et mis en scène que son modèle, avec quelques ajouts (le musicien, joué par Jean-Pascal Zadi) et ajustements bienvenus (les personnages féminins plus affirmés, un petit côté méta), ce faux making of catastrophe célèbre la joie collective de faire du cinéma." (Nicolas Schaller) 4/5

    Selon Télérama :

    "Ode aux artisans d’un cinéma fauché qui vivent leur travail comme une mission sans se soucier de fabriquer un chef-d’œuvre ou un navet, Coupez ! est une Nuit américaine zombie. Il s’en dégage la même joie collective, le même élan jusqu’au-boutiste." (Jérémie Couston) 4/5

    Selon Les Cahiers du Cinéma :

    "La première partie de Coupez ! joue à fond des codes de la série Z (peinture rouge au litre, cadre approximatif, acteurs à la ramasse) tout en donnant une pénible sensation de surplomb. La seconde l’emporte en débordant le pastiche initial et en lui offrant son contre-champ (...)." (Élisabeth Lequeret) 3/5

    Selon Première :

    "Le cinéaste libère son côté sale gosse mais ne perd jamais la maîtrise, en s’appuyant sur la force de sa direction d’acteurs et son envie de susciter de l’émotion par-delà le rire." (Thierry Chèze) 3/5

    Selon Le Monde :

    "Ode plaisante à la médiocrité, le film désamorce le surmoi pesant du cinéma pour vanter le chantier collectif qui en découle." (Mathieu Macheret) 2/5

    Selon Libération : 

    "Coupez ! surjoue bien trop le délire régressif pour ne pas sembler poseur à force de mimer le cheap. Si bien que sa modestie de façade, barbouillée d’autodérision, se contredit constamment." (Sandra Onana) 2/5

    L'intégralité des critiques presse de Coupez ! sont à retrouver ici.

    * Selon le panel presse présent sur AlloCiné à la date du 18 mai 2022.

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top