Mon compte
    Black Snake, Black Panther, Black Lightening... 21 Super-héros Noirs à l'écran
    19 févr. 2019 à 21:00
    Olivier Pallaruelo
    Olivier Pallaruelo
    -Journaliste cinéma / Responsable éditorial Jeux vidéo
    Biberonné par la VHS et les films de genres, il délaisse volontiers la fiction pour se plonger dans le réel avec les documentaires et les sujets d'actualité. Amoureux transi du support physique, il passe aussi beaucoup de temps devant les jeux vidéo depuis sa plus tendre enfance.

    Non, il n'y a pas que Black Panther en super-héros Noir à l'écran, qu'il soit afro-américain ou non. En voici même vingt-et un !

    Black Panther (2018)

    T'Challa, alias Black Panther, incarné par le comédien Chadwick Boseman.

    Black Snake (2019)

    Oubliez Black Panther, place à Thomas Ngijol, alias Black Snake ! Avec lui vient de "grands pouvoirs"... Mais "zéro responsabilité" ! Élevé par un grand-père chinois expert en arts martiaux (sic !), persuadé d’avoir été trouvé dans une poubelle, il ignore tout du glorieux passé de ses parents. Mais il va pourtant être rattrapé par son destin...

    Steel, le justicier d'acier (1997)

    Sous les traits de Steel, le justicier d'acier se cache l'ex roi de la NBA Shaquille O’Neal. S'il existe bien un super-héros du même nom créé chez DC Comics en 1993,  l'histoire est presque totalement différente. Le personnage s'appelle bien John Henry Irons et a un marteau étonnamment puissant et armé, mais dans ce film, Steel ne vole pas et n'a pas de "S" sur sa poitrine. Le film fit un bide assez énorme.

    Spawn (1997)

    Michael Jai White est Spawn, autrefois connu sous le nom d'Al Simmons, employé par une organisation gouvernementale secrète, qui est trahi par son supérieur qui le fait périr dans l'explosion d'une usine d'armes biochimiques. Simmons se retrouve alors devant Malebolgia, seigneur des ténèbres. Simmons devient alors un guerrier infernal à la force et aux pouvoirs illimités.

    Meteor Man (1993)

    Un des plus gros flops au Box Office US avec à peine 8 millions de $ de recettes, Meteor Man raconte l'histoire de Jefferson Reed. Frappé par un petit météorite, il se découvre d'étranges pouvoirs. Il peut voler, mais a peur du vide. Il peut contrôler l'information... mais pour seulement quinze minutes. Ses amis et sa famille font appel à lui pour les sauver d'une terrible menace : les Golden Lords.

    Luke Cage (2016)

    Diffusée sur Netflix mais annulée au bout de deux saisons, Luke Cage (incarné par Mike Colter) est un colosse surpuissant à la peau impénétrable après avoir été le cobaye d'une expérience sabotée, Luke Cage s'enfuit et tente de recommencer à zéro dans le Harlem d'aujourd'hui, à New York. Bientôt tiré de l'ombre, il va devoir se battre pour le cœur de sa ville dans un combat qui l'oblige à affronter un passé qu'il espérait avoir enterré.

    Hancock (2008)

    Il y a les héros, les super-héros et il y a... Hancock. Ses super-pouvoirs lui ont souvent permis de sauver d'innombrables vies, mais les dégâts monstrueux qu'il fait au passage ont fini par le rendre impopulaire. Les habitants de Los Angeles n'en peuvent plus et se demandent ce qu'ils ont bien pu faire pour mériter un "héros" pareil, qui a les traits de Will Smith.

    La trilogie Blade (1998-2004)

    Blade, de son vrai nom Eric Brooks, est un super-héros créé en 1973 pour Marvel Comics par le scénariste Marv Wolfman et le dessinateur Gene Colan. Mi homme mi vampire, il possède une force et une résistance surhumaine. Wesley Snipes prête ses traits à ce super-héros ultra badass, qui n'aime rien tant que découper les vampires avec son épée.

    Black Lightening (2018)

    Jefferson Pierce, un super-héros qui a raccroché son costume depuis plusieurs années, se voit dans l'obligation de ré-endosser son identité secrète lorsque sa fille et un de ses élèves se retrouvent en danger. Il redevient Black Lightning, un méta-humain qui contrôle les champs électro-magnétiques...

    John Wraith dans "X-Men Origins : Wolverine" (2009)

    Incarné par Will.I.Am dans X-Men Origins : Wolverine, John Wraith est autrement connu sous le nom de Kestrel.  Il fut un temps soldat, puis mercenaire avant de rejoindre la CIA. Sous le nom de code Kestrel, il fit partie de la Team X. Il possède le pouvoir de se téléporter très rapidement. Mais pas assez pour échapper à Sabretooth dans X-Men Origins : Wolverine.

    Tornade dans "X-Men" (2000)

    Incarnée par Halle Berry dans le premier volet de la saga réalisé par Bryan Singer, Tornade est capable de contrôler les éléments météorologiques. Elle peut aussi voler, possède une  Invulnérabilité à la température, et maîtrise aussi l'électrokinésie.

    Blankman (1994)

    Comédie réalisée par Mike BinderBlankman (incarné par Damon Wayans) raconte l'histoire de Daryl Walker, un inadapté socialement, réparateur, qui n'est pas tout à fait un super-héros mais utilises son côté Géo Trouvetou pour créer des gadgets et les tester de manière pas vraiment contrôlée, avant de se muer en justicier du nom de Blankman...

    Steve Montgomery dans "Chronicle" (2012)

    Incarné par Michael B. Jordan, comédien habitué aux rôles de super-héros, Steve Montgomery est l'un des trois membres de la bande de potes lycéens se découvrant des super-pouvoirs après avoir été en contact avec une mystérieuse substance. Il est notamment capable de télékinésie.

    Johnny Storm / La Torche dans "Les 4 Fantastiques" (2015)

    Dans le reboot des 4 Fantastiques de 2015, gros échec au Box Office US, le personnage de Johnny Storm, autrement connu sous le nom de La Torche, est incarné par Michael B. Jordan.

    Valkyrie dans "Thor : Ragnarok" (2017)

    Le personnage de Valkyrie, joué par Tessa Thompson, est selon la légende nordique une formidable guerrière, la dernière de son espèce, qui protège à la fois la Terre et le royaume d'Asgard.

    Darwin dans "X-Men : le commencement" (2011)

    Darwin, autrement connu sous le nom d'Armando Muñoz (et incarné à l'écran par Edi Gathegi) est un très sympathique super-héros, capable, comme son nom le laisse clairement entendre, de s'adapter totalement à son environnement pour survivre. Dans le visuel d'illustration, il se met à respirer avec des branchies alors qu'il a la tête dans un aquarium.

    War Machine dans les "Iron Man" et "Captain America"

    Si Terrence Howard a incarné le personnage dans le premier film Iron Man, c'est Don Cheadle qui a pris par la suite la relève. Créé par le scénariste David Michelinie et le dessinateur Bob Layton, le personnage de fiction apparaît pour la première fois dans Iron Man n°118 en 1979 sous l'identité de James Rupert Rhodes, alors pilote privé au service de Tony Stark. Avec son système d'armement et sa force logiquement surhumaine du fait de son armure, ce personnage a définitivement la classe.

    Bishop dans "X-Men: Days of Future Past" (2014)

    Joué par notre frenchy Omar Sy dans X-Men: Days of Future Past, Bishop est un mutant dont le pouvoir consiste à absorber et à décharger à volonté l'énergie sous plusieurs formes (rafales de force, micro-ondes, laser). L'énergie absorbée augmente aussi légèrement sa force physique, son endurance et sa capacité de récupération. C'est un combattant très expérimenté et un bon tireur !

    Heimdall dans la saga "Thor" (2011-2017)

    Joué par le toujours impeccable Idris Elba, le personnage Asgardien Heimdall a été créé par Stan Lee et Jack Kirby, d'après le dieu scandinave Heimdall. Il apparaît pour la première fois dans le comic book Journey into Mystery n°85, une aventure de Thor d'octobre 1962. La présence du personnage est sensiblement accrue dans le dernier opus des (més)aventures de Thor.

    Cyborg dans "Justice League"

    C'est le comédien Ray Fisher qui prête ses traits au personnage de Cyborg dans la Justice League. De son vrai nom Victor Stone, c'est un super-héros de l'univers de DC Comics, créé par Marv Wolfman et George Pérez. Cyborg est partiellement robotique, ce qui lui donne une force et une endurance surhumaines.

    Abar, The First Black Superman (1977)

    Autant terminer avec le "super-héros" le plus improbable de notre sélection. Il s'agit d'Abar (Tobar Mayo) dans Abar, The First Black Superman. Réalisé en pleine période du cinéma de la Blacksploitation, Abar, The First Black Superman raconte l'histoire d'un père de famille scientifique et persécuté, qui se décide à donner un élixir de super-pouvoirs à un garde du corps, qui devient un justicier. Oui oui, c'est le pitch du film...

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top