Mon compte
    Disney, Pixar, Dreamworks... les meilleures chansons des films d'animation
    22 juil. 2019 à 09:29
    Corentin Palanchini
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    Découvrez notre sélection de quelques-unes des meilleures chansons du cinéma d'animation (animés exclus).

    Hakuna Matata (Le Roi Lion)

    Quel chant fantastique ! Un titre plein d'optimisme écrite par Tim Rice et composée par Elton John... "sans aucun soucis !" Retrouvez la chanson par ici.

    Je suis ton ami (Toy Story)

    Pixar nous offrait avec le premier épisode de Toy Story une chanson sur l'amitié entre un jouet et l'enfant qui l'utilise. Elle est interprétée par Charlélie Couture. Retrouvez la chanson par ici.

    Bye bye, déjà (Basil, détective privé)

    Lorsque Ratigan fait prisonnier Basil, il lui passe un disque à la fin duquel une arbalète géante viendra le transpercer. La chanson qui l'accompagne est pleine d'ironie et annonce indirectement la mort prochaine de Basil. Retrouvez la chanson par ici.

    Histoire éternelle (La Belle et la Bête)

    La chanson qui décrit l'amour naissance entre Belle et la Bête. La version française est signée par Lucie Dolène (qui assure la voix de Madame Samovar) et en VO il s'agit d'Angela Lansbury. Retrouvez la chanson par ici.

    Comme un homme (Mulan)

    L'entraînement de Mulan est intensif, mais elle en remontre à son maître en démontrant tout son talent, sa volonté, sa force... En bref, elle peut mieux faire que les hommes ! Retrouvez la chanson par ici.

    Thomas O'Malley (Les Artistochats)

    Une tentative de drague plutôt culottée mais ne manquant pas de gouaille de Thomas O'Malley le chat de gouttière envers Duchesse. Retrouvez la chanson par ici.

    Tout le monde veut devenir un Cat (Les Aristochats)

    Un morceau de jazz entre chats de gouttière, quoi d'autre ? Retrouvez la chanson par ici.

    Libérée, délivrée (La Reine des neiges)

    La chanson culte aux 316 millions de vues sur Youtube qui met en scène le moment où Elsa réalise l'étendue de ses pouvoirs et construit un palais de glace et un bonhomme de neige qui s'animera et deviendra... Olaf !  Retrouvez la chanson par ici.

    C'est la fête ! (La Belle et la Bête)

    Une composition d'Alan Menken sur des paroles de Howard Ashman. Ce dernier décéda du Sida en 1991 alors qu'il travaillait sur Aladdin et La Belle et la Bête. Ce dernier lui sera dédié. Retrouvez la chanson par ici.

    Tu t'envoles (Peter Pan)

    Rêver sa vie en couleurs, c'est le secret du bonheur ! Et le moyen d'accéder au Pays imaginaire. "Deuxième étoile à droite et tout droit jusqu'au matin". Mais quand même, ils auraient pu emmener Nana avec eux !

    Je suis ton meilleur ami (Aladdin)

    "Je me coupe en quatre pour mes amis !" Toutes les paroles de la chanson de rencontre entre Aladdin et le génie sont culte ! Avec l'inoubliable voix de Richard Darbois. Retrouvez la chanson par ici.

    Jamais dire jamais (Fievel et le Nouveau-Monde)

    Une chanson-conseil : il ne faut jamais dire jamais. L'optimisme conduit au bonheur et ainsi, tout peut arriver. La chanson incitera Fievel à ne pas abandonner la recherche de ses parents. Retrouvez la chanson par ici.

    Can't Stop the Feeling (Trolls)

    Justin Timberlake signe un tube digne d'un tube de l'été, qui fut pourtant sorti... en octobre ! Un titre imparable !

    Rendez-vous (Les Triplettes de Belleville)

    Le compositeur Benoît Charest remporta le César de la Meilleure musique écrite pour un film. Retrouvez la chanson par ici.

    L'histoire de la vie (Le Roi Lion)

    La chanson d'ouverture du Roi Lion, et la présentation de Simba du haut de son rocher aux sujets de son père Mufasa. Encore aujourd'hui, un titre qui met des frissons. Retrouvez la chanson par ici.

    Sous l'Océan (La Petite Sirène)

    Pour inciter Ariel à rester sous l'eau, Sébastien se livre à un reggae entraînant avec ses camarades poissons et crustacés pour au final se rendre compte qu'Ariel est partie malgré tout pour la surface. Retrouvez la chanson par ici.

    Chanson du mois de mai n°12 (Le Roi et l'oiseau)

    Ce conte écrit par Jacques Prévert et Paul Grimault composé par Joseph Kosma fait partie des classiques de l'animation française, à mettre devant tous les yeux, et toutes les oreilles. Retrouvez la chanson par ici.

    L'Air du vent (Pocahontas)

    Une chanson écologique et ôde à la tolérance remettant en cause la vision de l'homme blanc de la nature et les autochtones du Nouveau-Monde. Une chanson qui résonne toujours aujourd'hui. Retrouvez la chanson par ici.

    Il en faut peu pour être heureux (Le Livre de la jungle)

    Baloo apprend à Mowgli à se satisfaire du nécessaire, un éloge de la vie simple et insouciante. Il faut prendre la vie du bon côté ! Retrouvez la chanson par ici.

    Loin du froid de décembre (Anastasia)

    Revenant dans un palais dont elle n'avait pas souvenir, des bribes de moments commencent à revenir à Anastasia. Ce film (qui n'est pas produit par Disney, comme on le pense souvent) possède peu de chansons, mais celle-ci a fait pleurer une génération. L'interprétation d'Hélène Ségara n'y est pas pour rien. Retrouvez la chanson par ici.

    Hé-oh ! (Blanche-Neige et les sept nains)

    "Dans la mine, dans la mine !" Les 7 nains travaillent à la mine pour trouver des pierres précieuses. Leur célèbre "Hé-oh, hé-oh, on rentre du boulot" est quasiment entré dans le langage courant. Retrouvez la chanson par ici.

    Bibbidi-Bobbidi-Boo (Cendrillon)

    Comment faire d'une citrouille un carosse ? Facile avec une baguette magique ! C'est la chanson qui va faire de Cendrillon la mystérieuse attraction du bal. Mais la magie s'arrêtera à minuit, contrairement à la chanson, que l'on peut réécouter à l'envi : Retrouvez la chanson par ici.

    Avec la foi (Le Prince d'Egypte)

    When You Believe en version originale, elle sera notamment interprétée par Whitney Houston en duo avec Mariah Carey. Retrouvez la chanson par ici.

    J'en ai rêvé (La Belle au Bois-Dormant)

    Aurore attend le Prince dont elle a tant rêvé, et joue en attendant de le rencontrer avec les animaux de la forêt jusqu'à ce que... le Prince arrive ! Retrouvez la chanson par ici.

    Tout est super génial (La Grande aventure Lego)

    La chanson électro de La Grande aventure Lego propose un "rêve magique" dans lequel le café est à 37 dollars ! Retrouvez la chanson par ici.

    Belle Nuit (La Belle et le Clochard)

    Le mythique plat de spaghettis bolognaises qui réunit Lady et Clochard par une "belle nuit" méritait bien une chanson à l'accordéon, petite romance italienne... Retrouvez la chanson par ici.

    Toujours dans mon cœur (Tarzan)

    La chanson de Kala pour consoler et endormir Tarzan alors qu'il n'est qu'un bébé est une des meilleures berceuses proposées par Disney. A réemployer par tous les parents. Retrouvez la chanson par ici.

    Quand on prie la bonne étoile (Pinocchio)

    Jiminy Cricket est la conscience de Pinocchio et sait que la fée bleue peut exaucée tous les souhaits. Cette chanson raconte les pouvoirs de la fée et celle de la bonne étoile. Retrouvez-la par ici.

    DreamWorks SKG

    Un moment de tristesse dans le torrent de rires provoqués par Shrek (surtout le 2). L'interprète de cette reprise de Leonard Cohen est John Cale (dans le film) et Rufus Wainwright (dans la BO). Retrouvez la chanson par ici.

    Si je ne t'avais pas (Monstres et Cie)

    Une vraie chanson d'amitié entre Sulli et Bob, que vous pouvez retrouver ici.

    Les bannis ont droit d'amour (Le Bossu de Notre-Dame)

    Esmeralda prie pour les "bannis", qui au sein de Notre-Dame de Paris, ont droit d'amour. Cela fait référence au fameux "droit d'asile" que l'on peut demander à un lieu de culte. Retrouvez la chanson par ici.

    Quand elle m'aimait (Toy Story 2)

    Ne plus servir à l'enfant qui grandit, quelle plus forte détresse pour un jouet ? Une chanson qui parlera aux grands enfants. Retrouvez-la par ici.

    Que vois-je ? (L’Étrange Noël de monsieur Jack)

    Jack découvre la ville de Noël où tout le monde est joyeux et tout semble parfait. Il en est émerveillé et cela passe par une chanson entraînante et surprenante. Retrouvez la chanson par ici.

    Quelqu'un t'attend là-bas (Bernard et Bianca)

    Penny attend qu'on vienne l'adopter. Mais elle a été enlevée par la redoutable Médusa. Après qu'on lui ait dit que personne ne viendra jamais la réclamer, Penny va au balcon et espère. Heureusement, Bernard et Bianca viendront l'aider. Retrouvez la chanson par ici.

    Believe (Le Pôle express)

    Chanson-thème du film, Believe colle parfaitement à cette histoire de jeune garçon qui se met à douter de l'existence du père Noël. La chanson le poussera à croire. Retrouvez la chanson par ici.

    Ne m'oublie pas (Coco)

    Oscar de la meilleure chanson originale en 2018, Ne m'oublie pas est immédiatement entré au panthéon des chansons émouvantes proposées par Disney. Retrouvez la chanson par ici.

    L'Amour brille sous les étoiles (Le Roi Lion)

    Composée par Elton John sous le titre Can You Feel The Love Tonight cette chanson d'amour raconte les sentiments entre Simba et Nala. Retrouvez la chanson par ici.

    Un jour, mon Prince viendra (Blanche-Neige et les sept nains)

    Blanche-Neige vit dans la forêt mais rêve à son Prince, qui arrivera pour lui offrir son amour. Retrouvez la chanson par ici.

    Ce rêve bleu (Aladdin)

    La chanson d'amour de toute une génération d'enfants... devenus adultes ! Personne ne nous dit "c'est interdit !" Retrouvez la chanson par ici.

    Le Bleu Lumière (Vaiana, la légende du bout du monde)

    Une déclaration d'amour de Vaiana à sa culture, son histoire et son île. Retrouvez la chanson par ici.

    Blame Canada ! (South Park, le film)

    Les parents rejettent la responsabilité des actions de leurs enfants sur le Canada et déclarent la guerre aux Canadiens. Réaction normale dans South Park... Retrouvez la chanson (qui fut nommée aux Oscars) par ici.

    Cruelle diablesse (Les 101 dalmatiens)

    Cruella D'enfer débarque chez Roger et Anita pour voir les chiots dalmatiens dont elle compte (en secret) utiliser la peau pour se faire un manteau. Roger émet sa désapprobation en chantant et jouant de la musique beaucoup trop fort. Hilarant ! Retrouvez la chanson par ici.

    Mon tout petit (Dumbo)

    La chanson d'un parent cherchant à protéger son enfant a de quoi toucher, mais lorsque ledit parent (ici, la maman) est enchaînée et ne peut donner un calin à son "tout petit" comme elle le voudrait, il y a l'une des scènes les plus émouvantes de l'animation Disney. Retrouvez la chanson par ici.

    Partir là-bas (La Petite Sirène)

    Ariel raconte à Polochon que son statut de princesse et tout avoir ne lui suffit pas et qu'elle rêve de voir la surface et rencontrer les humains. "Moi je veux savoir, moi je veux pouvoir". Retrouvez la chanson par ici.

    Oh-de-lally - Quel beau jour vraiment (Robin des bois)

    Une simple balade qui présente Robin et Petit Jean, leur insouciance face au shérif de Nottingham et ses troupes. Simple et imparable. Retrouvez la chanson par ici.

    Boogie Wonderland (Happy Feet)

    Une reprise de Boogie Wonderland par des Pingouins sur la banquise. Il n'y a pas grand-chose à ajouter... Retrouvez la chanson par ici.

    C'est aujourd'hui jour de Noël (Le Noël de Mickey)

    Petit bonus, une chanson d'enfance issue du court métrage Le Noël de Mickey, qui fut présenté en salle en 1983 en complément de programme d'une ressortie de Blanche-Neige et les 7 nains. Retrouvez la chanson par ici.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top