Mon compte
    Disney : tous les méchants des films sont liés !
    26 juin 2020 à 20:00
    Thomas Imbert
    Thomas Imbert
    -Chef de rubrique - Infotainment
    De la Terre du Milieu aux confins de la galaxie Star Wars en passant par les jungles de Jurassic Park, il ne refuse jamais un petit voyage vers les plus grandes sagas du cinéma. Enfant des années 90, créateur des émissions Give Me Five et Big Fan Theory, il écrit pour AlloCiné depuis 2010.

    De "Blanche-Neige et les sept nains" à "Zootopie", retour sur une caractéristique précise que partagent de très nombreux méchants des films d'animation Disney.

    Walt Disney Animation Studios

    Même si aucune explication officielle n'existe à ce sujet, un étrange point commun relie la plupart des méchants qui hantent les classiques animés Disney (disponibles sur la plate-forme Disney+). Depuis Blanche-Neige et les sept nains, sorti en 1937, et jusqu'à aujourd'hui, les antagonistes principaux des films d'animation réalisés par le studio enchanté sont presque tous liés à la couleur verte, qu'il s'agisse de leurs pupilles, de leurs vêtements ou de l'environnement dans lequel ils évoluent. 

    Cette marque de fabrique n'est pas une règle d'or, et certains méchants emblématiques tels que Jafar ou Ratigan ne sont pas concernés. Mais lorsqu'on dresse une liste de tous les personnages maléfiques liés à cette étrange couleur verte (comme dans le diaporama ci-dessus), le bilan reste assez troublant. 

    Souvent utilisée pour représenter les forces maléfiques dans les arts médiévaux, la couleur verte peut ainsi revêtir de nombreux symboles. L'un d'entre eux est la jalousie (ou l'envie, la soif de pouvoir) : un trait de caractère qui correspond parfaitement à chacun des personnages représentés plus haut. De la sorcière de Blanche-Neige (envieuse de la beauté de la jeune princesse) au prince Hans de La Reine des Neiges, qui souhaite mettre la main sur le royaume d'Arendelle, force est de constater que les méchants Disney sont très souvent... verts de jalousie.

    Découvrez la liste de tous les films à voir sur Disney+

    Jalouse de la beauté de Blanche-Neige, qu'elle soit sous son apparence normale ou transformée en ignoble sorcière, la Méchante Reine a les yeux vert pomme.

    Sous ses pupilles vertes, le Cocher de Pinocchio censé emmener le pantin de bois sur l'Île aux Plaisirs cache de bien sombres projets.

    Envieuse à l'égard de Cendrillon, dont le Prince du royaume est tombé éperdument amoureux, Lady Tremaine elle aussi a les yeux verts...

    ... tout comme son chat Lucifer qui, lui, ambitionne simplement de boulotter les souris de la maison.

    C'est dans un brasier verdâtre que la sorcière Maléfique apparaît pour jeter un sort à la princesse Aurore, au début de La Belle au bois dormant...

    ... et c'est sous la forme d'un terrible dragon, crachant d'autres flammes vertes, qu'elle livre son ultime combat contre le Prince Philippe.

    Encore une sorcière aux yeux verts, certes moins effrayante que les précédentes, mais tout aussi redoutable lorsqu'il s'agit de livrer un duel contre Merlin l'enchanteur.

    Cupide et avide de richesses, la méchante Médusa des Aventures de Bernard et Bianca possède elle aussi une paire de pupilles vertes, entourée de faux cils qu'elle s'arrache méticuleusement tous les soirs.

    Lorsqu'elle allume une cigarette dans la maison d'Anita et de Roger, la malveillante Cruella des 101 Dalmatiens laisse échapper une épaisse fumée verdâtre...

    ... de même que l'ignoble Bill Sykes lorsqu'il tire sur son cigare dans Oliver & Compagnie.

    Lorsqu'il déploie sa magie pour tenter de ressusciter sa maléfique armée, le ténébreux méchant de Taram fait suinter son sinistre chaudron d'une infâme potion verte.

    Au moment de conclure son sinistre marché avec La Petite Sirène, la tentaculaire Ursula est éclairée par une maléfique lumière verdâtre...

    ... tout comme le Dr Facilier lorsqu'il fait affaire avec le Prince Naveen dans La Princesse et la grenouille.

    Quant à Scar, le venimeux oncle de Simba dans Le Roi Lion, c'est lorsqu'il se retrouve entouré d'une répugnante fumée verte qu'il parachève son plan pour s'emparer du pouvoir. Et a-t-on vraiment besoin de le préciser : lui aussi a les yeux verts.

    Le Fleuve des Enfers, dans lequel Hadès propose à Hercule de plonger pour sauver Megara, n'est pas de n'importe quelle couleur...

    ... la lanterne qu'agite Mère Gothel sous le nez de Raiponce non plus.

    Si Anna avait regardé un peu plus attentivement les prunelles du Prince Hans dans La Reine des Neiges, peut-être ne lui aurait-elle pas si facilement accordé sa confiance...

    Même chose avec Judy Hopps et Nick Wilde, qui auraient mieux fait d'observer avec plus d'attention les prunelles de l'adjointe au maire Bellwether en menant leur enquête dans Zootopie. Bref, pour résumer, la prochaine fois que vous voyez apparaître un personnage avec les yeux verts dans un Disney, méfiez-vous !

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top