Mon compte
    Après Madres Paralelas, découvrez 6 autres films de Pedro Almodóvar avec Penélope Cruz
    5 déc. 2021 à 10:00
    Julia Fernandez
    Julia Fernandez
    -Journaliste Séries TV
    Elevée à « La Trilogie du samedi », accro aux séries HBO, aux sitcoms et aux dramas britanniques, elle suit avec curiosité et enthousiasme l’évolution des séries françaises. Peu importe le genre et le format, tant que les fictions sortent des sentiers battus et aident la société à se raconter.

    A l'occasion de la sortie en salles du nouveau film du cinéaste madrilène, retrouvez les films qui ont marqué sa collaboration avec son actrice fétiche.

    Marquant la septième collaboration de Penélope Cruz avec le réalisateur Pedro Almodóvar, pour lequel elle a remporté le Prix d'Interprétation Féminine au Festival de Venise en 2021, Madres Paralelas est actuellement en salles depuis le 1er décembre. 

    L'occasion de parcourir la filmographie du cinéaste, qui a fait de l'actrice l'une de ses actrices phares, jusqu'à lui donner le rôle de sa propre mère dans Douleur et Gloire, son précédent film aux accents autobiographiques.

    En Chair et en os (1997)

    Victor Plaza, fils d'une prostituée, vit une nuit d'amour avec Elena, qu'il vient de rencontrer. Mais, lorsqu'il se présente chez elle quelques jours après leur brève rencontre, ce n'est pas lui qu'Elena attend mais son dealer. L'intrusion de deux policiers au sang chaud dans leur histoire complique la situation, au point de bouleverser la vie de chacun...

    Dans ce drame mêlant violence, folie et vengeance, Penélope Cruz ne fait qu'une brève apparition dans En Chair et en os, qui marque sa première incursion dans le cinéma d'Almodovar. Elle joue déjà une figure de mère, celle du héros, incarné par Javier Bardem.

    Tout sur ma mère (1999)

    El Deseo

    Manuela, infirmière, vit seule avec son fils Esteban, passionné de littérature. Après l'avoir emmené au théâtre voir Un tramway nommé désir pour l'anniversaire de ses dix-sept ans, Manuela parle pour la première fois à Esteban de son père, qu'il n'a jamais connu. Bouleversé, celui-ci est alors renversé par une voiture. Folle de douleur, Manuela part à Barcelone à la recherche de son ancien amant.

    Dans Tout sur ma mère, mélodrame mené par Cecilia Roth et Marisa Paredes, l'une des autres muses du cinéaste, Penélope Cruz joue Soeur Rosa, une jeune nonne enceinte qui trouve refuge auprès de Manuela, sorte de miroir tendu à l'héroïne elle-même tombée enceinte à dix-huit ans de son fils Esteban.

    Volver (2005)

    Avec Volver, drame social faisant la part belle à ses actrices, Almodovar donne à Penélope Cruz son premier rôle principal dans sa filmographie : celui de Raimunda, une mère de famille vivant dans les quartiers populaires de Madrid marquée dans sa chair par les violences domestiques. Mais lorsque sa propre fille Paula est menacée par son mari, Raimunda est prête à tous les sacrifices pour la protéger.

    Un nouveau personnage de mère pour l'actrice, et une consécration qui lui vaudra, à elle ainsi qu'à l'ensemble du casting féminin (Carmen MauraLola DueñasBlanca PortilloYohana Cobo et Chus Lampreave) le Prix de la Meilleure interprétation féminine au Festival de Cannes en 2006.

    Etreintes Brisées (2009)

    Mateo Blanco, écrivain et réalisateur célèbre, a perdu la vue suite à un accident de voiture qui a également coûté la vie à Lena, la femme de sa vie. Résolu à tirer un trait sur son passé, il a changé son nom, et fait tout pour oublier ce drame...

    Véritable déclaration d'amour du réalisateur au cinéma qui rend hommage aux films d'Hitchcock, aux icônes hollywoodiennes comme Audrey Hepburn ou encore à Ingmar Bergman, Etreintes Brisées installe durablement l'actrice dans son statut de muse almodovarienne sous les traits de Lena, une actrice dont le metteur en scène va tomber éperdument amoureux. Un film noir sous forme de mise en abyme du regard du cinéaste madrilène sur sa comédienne.

    Les Amants Passagers (2013)

    Dans Les Amants passagers, comédie loufoque où des personnages hauts en couleurs pensent vivre leurs dernières heures à bord d’un avion à destination de Mexico, Penélope Cruz effectue un savoureux cameo de quelques minutes en donnant la réplique à Antonio Banderas, autre comédien fétiche d'Almodóvar.

    Douleur et gloire (2019)

    Dans Douleur et gloire, récit à la frontière entre autofiction et autobiographie, le réalisateur espagnol met en scène son alter-ego, un réalisateur en souffrance interprété par Antonio Banderas, et donne à Penélope Cruz le rôle de sa mère fictive, Jacinta. Pour ce rôle, l'actrice s'est nourrie de sa rencontre avec la propre mère de l'acteur, plusieurs années avant de tourner le film.

    Madres paralelas (2021)

    Dans sa dernière collaboration en date avec sa muse, Pedro Almodóvar met en scène Penélope Cruz dans le rôle de Janis, une photographe sur le point d'accoucher qui va croiser la route d'Ana (Milena Smit), une jeune fille de 17 ans également enceinte, à l'hôpital. Leurs destins vont alors s'entremêler et leurs maternités respectives vont bouleverser leur destin à jamais. 

    Drame sur la question des origines et de la filiation, Madres Paralelas a permi à l'actrice d'obtenir le Prix d'Interprétation féminine au Festival de cinéma de Venise.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top