Mon compte
    Dollars
    note moyenne
    2,7
    29 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Dollars ?

    12 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    3 critiques
    3
    1 critique
    2
    6 critiques
    1
    2 critiques
    0
    0 critique
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 124 abonnés Lire ses 10 critiques

    3,0
    Publiée le 11 août 2013
    Les truands modernisent peu à peu leurs mèthodes dans les annèes 70! Leurs prouesses techniques vont constituer le thème central d'un certains nombre de mètrages qui se situent dans la grande tradition du « hold-up savant » inaugurèe par John Huston avec le mythique "The Asphalt Jungle" et par Jules Dassin avec "Du rififi chez les hommes". Parmi les films amèricains des 70's comprenant des sèquences de hold-up remarquables, citons "Dollars" de Richard Brooks avec Warren Beatty en charismatique employè de la sècuritè et Goldie Hawn en prostituèe délurèe (« Projo, camèra, le clap, ça tourne ! »). Cette chasse à l'homme distrayante pour des billets verts en Allemagne est un film à part dans l'oeuvre de Brooks qui accepte ici la règle du jeu hollywoodienne avec une intrigue mi-morale mi-amorale! Habile captation de l'intèrêt du spectateur dans sa seconde partie avec des retournements de situations en tous genres! Ce n'est pas son meilleur long-mètrage mais il est raisonnable de penser qu'un divertissement comme celui-ci vieillira sans doute beaucoup mieux que certains films du genre! Soulignons la musique de Quincy Jones (70's oblige) avec un morceau de Little Richard...
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 845 abonnés Lire ses 3 critiques

    2,0
    Publiée le 11 août 2013
    « Chaque grand hold-up est révélatrice de son époque », cette réplique du personnage incarné par Warren Beatty pourrait laisser présager une sous-lecture plus prenante que n’importe quel film de braquage. Et pourtant Dollars n’a rien d’autre à offrir qu’un cambriolage astucieux mais dont le système est décrit à travers une série de rebondissements dont le mécanisme global reste abstrait. Toute la deuxième heure n’est donc qu’une succession mal alambiquée d’événements à laquelle seule la scène finale semble pouvoir donner un sens. Avant ça, les deux personnages principaux sont présentés de façon superficielle, leurs motivations étant particulièrement mal introduites et les interprétations peu probantes (Goldie Hawn est même franchement insupportable), tandis que les personnages secondaires sont tous particulièrement caricaturaux.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 3 961 abonnés Lire ses 7 critiques

    1,0
    Publiée le 2 janvier 2012
    Non pas qu'il soit froncièrement mauvais, ce "Dollars". On sent en effet bien la volonté de Richard Brooks d'insuffler un soufle, un rythme trépidant à l'oeuvre tout en essayant de ne pas se prendre au sérieux et d'éviter l'aspect quelque peu convenu d'un genre qui en a vu d'autres. Hélas, force est de reconnaître que l'entreprise est quelque peu ratée. Numéro d'acteurs tombant régulièrement à plat, scénario tellement indéchiffrable qu'il en devient à la longue pénible, motivations des personnages tout aussi mystérieuses... Brooks nous perd rapidement dans un mini-déluge d'incompréhensions fatal au film dont ne ressorte en définitive que quelques passages bien menés (notamment à la fin) mais trop rare pour capter notre attention. Ainsi ce qui se présentait comme une comédie policière rondement menée s'avère finalement être un spectacle poussif d'un intérêt fort mineur... On dit que l'erreur est humaine et c'est pourquoi on pardonnera sans trop de problèmes à l'un des réalisateurs les plus intelligents de l'Histoire du cinéma ce petit faux pas dans une carrière exemplaire, mais nul doute que la déception n'en demeure pas moins réelle et même légèrement difficile à avaler. Dispensable.
    dai72
    dai72

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 2 critiques

    2,0
    Publiée le 9 mai 2013
    Un début intéressant et prometteur, puis une heure beaucoup moins réussie et un final qui améliore un peu l'ensemble. Musicalement, c'est plutôt bon et le duo Beatty-Hawn fonctionne très bien. Cependant, on ne peut pas oublier les carences, les faiblesses de ce film présenté comme une comédie mais qui finalement ne nous fait pas rire. Non pas que ce soit sérieux, c'est juste qu'il n'y a pas de situations véritablement comiques. Un film assez décevant !!
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2 849 abonnés Lire ses 5 critiques

    1,5
    Publiée le 25 mai 2014
    Un Richard Brooks décevant qui commence de manière brouillonne d'ailleurs tout au long de Dollars Brooks se servira mal de la nervosité de l'intrigue. Un film de cambriolage peu passionnant à suivre et certainement trop long pour ce qu'il raconte, la dernière demi-heure au moins se suit avec plus d'attention pour quelques scènes d'action bien faites (Beatty poursuivit par une voiture sur un lac glacé) sinon mlagré son casting Dollars manque de saveur, le personnage de Goldie Hawn est agaçant seul l'homme aux lunettes noires se distingue un peu ainsi qu'une bonne B.O. signée Quincy Jones avec 2 chansons interprétées par Little Richard.
    bobmorane63
    bobmorane63

    Suivre son activité 111 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 27 août 2013
    Un film sur un cambriolage de banque, c'est un sujet qu'on a du voir une bonne centaine de fois au cinéma mais j'ai bien aimé "Dollars" de Richard Brooks datant de 1971 par son coté inventif et son humour. Un homme travaillant sur le système de sécurité de banque en Allemagne monte un coup avec sa copine. Des truands à lunettes et costumes noirs les soupçonnent et veulent leurs parts du gain mais le couple est plus malin et plus futé. Une bonne comédie policière écrite et réalisé par Richard Brooks qui ne manque pas d'imagination. La musique est signé Quincy Jones , compositeur phare des années 60/70 avant sa collaboration avec le roi de la pop Michael Jackson. Warren Beatty et Goldie Hawn forment un duo hilarant et malin et on reconnait aussi dans ce long métrage l'Allemand Gert Frobe. Un bon moment de détente ce film.
    loulou451
    loulou451

    Suivre son activité 87 abonnés Lire sa critique

    4,0
    Publiée le 4 avril 2014
    Mise en scène ultra-nerveuse, montage éblouissant, interprétation sans failles où le duo Warren Beatty, Goldie Hawn fonctionne à merveille... Richard Brooks fait feu de tout bois avec cet excellent "Dollars". A mi-chemin entre le policier et la farce, cette histoire touche au but avec à la clé quelques scènes d'exception comme cette poursuite sur la glace inoubliable ou le vol dans la banque dont s'inspira plus tard "Inside Man". Un excellent film.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 995 abonnés Lire ses 4 critiques

    4,5
    Publiée le 22 janvier 2016
    Une histoire de casse très originale et filmée de main de maître. La distribution est une joyeuse galerie de portraits dominée bien évidemment par un Warren Beatty impérial et surtout par une époustouflante Goldie Hawn dans le rôle d'une prostituée aussi délurée que décontractée. Le suspense est magnifiquement orchestré aussi bien dans la scène centrale que dans la longue poursuite finale. Brooks a donné à Warren Beatty un rôle à la Robin de bois, certes naïf mais attachant (n'oublions pas que c'est une comédie), Tout juste peut-on reprocher au film quelques confusions et déficit d'explications.
    globi C.
    globi C.

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 451 critiques

    2,5
    Publiée le 28 juin 2016
    Un histoire de casse parfait qui semble partir sur de bonne base avec un couple vedette parfait pour le charme et l'humour plus la multiplication des personnages secondaire impliqués avec leurs propres histoires. Malheureusement première déception le casse en lui même n'est pas très crédible et la suite avec les poursuites n'est pas très bien réalisées ça manque de rythme et là aussi on n' y croit pas.
    bellini 2
    bellini 2

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 82 critiques

    2,0
    Publiée le 7 juin 2014
    Le plus mauvais film de Richard Brooks. Une première partie confuse au possible, une deuxième partie totalement invraisemblable: longue poursuite dans la quelle personne ne se perd. A éviter!
    énole C.
    énole C.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 15 critiques

    2,0
    Publiée le 12 septembre 2014
    Après une première partie pas trop mauvaise et un peu confuse, arrive une longue course-poursuite ridicule qui nous amène assez banale.
    En gros: un long moment sans hauts ni bas.
    Choublane4
    Choublane4

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 32 critiques

    2,5
    Publiée le 17 décembre 2020
    spoiler: À Hambourg, en Allemagne de l'Ouest, le consultant américain en sécurité Joe Collins (Warren Beatty) est considéré par le directeur de la banque Kessel (Gert Frobe) comme l'expert en sécurité bancaire le plus honnête et le plus travailleur au monde. À l'insu de Kessel, Joe a conçu un plan avec sa petite amie, la prostituée américaine expatriée Dawn Divine (Goldie Hawn), pour prendre le contenu des coffres-forts bancaires appartenant à plusieurs criminels et les placer dans un autre appartenant à Dawn. Comme Joe l'explique à Dawn, le vol sera au-delà de la loi car les vols de fonds illégaux ne pourront jamais être signalés. Le plan de Joe dépend de son intellect et de sa connaissance du coffre-fort coûteux de la banque, ainsi que des informations que Dawn lui fournit sur certains de ses clients: Sarge (Scott Brady), un sergent américain impliqué dans le marché noir, un avocat connu uniquement sous son surnom, M. Las Vegas (Robert Webber), qui aide ses clients de Las Vegas à éviter les impôts; et Candy Man (Arthur Brauss), un tueur sadique et un trafiquant de drogue. Helga (Christiane Maybach), une danseuse de strip-tease dans une discothèque dirigée par des gangsters est tuée, apparemment après avoir organisé pour Dawn de rencontrer Candy Man et de l'accompagner sur un vol pour Copenhague. À l'insu de Dawn, Candy Man doit livrer du LSD concentré qu'il a versé dans une bouteille de champagne vide. Pendant le vol, il donne à Dawn le champagne à transporter dans son sac, lui disant de le garder pour plus tard. À leur arrivée à Copenhague, cependant, elle est arrêtée par des douaniers, qui disent qu'ils ont reçu un pourboire (de Joe) selon lequel elle pourrait passer de la drogue dans le pays. Pendant qu'ils l'interrogent, Candy Man prend subrepticement le champagne et s'éloigne. Lorsque Dawn est relâchée par les autorités, elle retourne à Hambourg, au soulagement de Joe, qui n'a appris la mort d'Helga qu'après qu'il soit trop tard pour arrêter Dawn. Le jour du braquage, dont Joe avait déjà annoncé qu'il s'agissait de son dernier avant de rentrer chez lui, Joe met son plan en marche en disant à certains employés de la banque de faire attention à un homme à l'air suspect avec une cicatrice. À l'heure spécifiée, une Dawn nerveuse, qui a révisé son plan toute la matinée, appelle et murmure une menace de faire sauter la banque si Kessel ne donne pas à un homme avec une cicatrice le lingot d'or exposé dans un étui sécurisé dans le hall. Un Kessel nerveux alerte Joe, qui va avec lui pour récupérer le lingot d'or, puis le saisit rapidement et se précipite dans le coffre-fort alors qu'il ordonne au greffier de fermer immédiatement la porte du coffre-fort. Kessel et les autres à la banque sont étonnés par le courage de Joe mais inquiets lorsqu'ils se rendent compte qu'il avait laissé la clé pour ouvrir le coffre-fort de l'intérieur sur son bureau. Kessel communique avec Joe via le système de sécurité vidéo et lui assure que la police est en route et cherchera la bombe. Il insiste également, malgré les assurances de Joe qu'il ira bien et que Kessel ne devrait pas ruiner une porte de 50000 $, en utilisant un chalumeau pour briser le verrou du coffre-fort, car il craint qu'il n'y aurait pas assez d'air jusqu'au lendemain matin où la porte s'ouvrirait automatiquement. Après que la police a déterminé qu'il n'y avait pas de bombe, des dizaines de spectateurs et de médias arrivent à la banque. Alors que son sort est largement rapporté à la télévision allemande locale, Joe déverrouille et vide rapidement les coffres-forts ciblés, plaçant le contenu de chacun dans la boîte de Dawn et chronométrant ses activités pour éviter le balayage de l'objectif de la caméra de sécurité. Pendant ce temps, des milliers de personnes dans toute l'Allemagne regardent la télévision et saluent Joe pour sa bravoure, même Sarge et M. Las Vegas. Lorsque le soudeur a enfin franchi la porte du coffre-fort, Joe a terminé son travail et les coffres-forts semblent intacts. Le lendemain, lorsque Sarge vient vider son coffre-fort, il aperçoit Joe et le félicite pour son «savoir-faire américain» et sa bravoure. Alors que Sarge et Candy Man entrent dans des chambres privées pour ouvrir leurs coffres-forts respectifs, ils sont stupéfaits de les trouver vides, tout comme M. Las Vegas, qui s'effondre sous le choc. Pendant ce temps, Dawn, qui est entrée dans la banque et a pris le contenu de son coffre-fort, maintenant débordant d'argent et de la bouteille de champagne de Candy Man, est à peine capable de quitter la banque sans l'aide d'un Kessel impatient, qui la trouve attirante. Au fil de la journée, Candy Man est menacé et sauvagement battu par ses contacts de drogue pour ne pas avoir leur argent, et Sarge, croyant que son partenaire, le major (Robert Stiles), l'a volé commence à le battre jusqu'à ce que Candy Man arrive et leur dit que seules les personnes qui n'ont pas pu signaler leur vol ont été volées. Alors qu'ils réfléchissent à ce qui s'est passé, Candy Man voit une photo de Sarge et Dawn, puis emmène Sarge et Major dans son appartement. Bien que Sarge pense que Dawn est «une stupide large», incapable d'être impliquée dans le vol, ils trouvent le nom et le numéro de téléphone de Joe dans son carnet d'adresses, puis l'appellent et raccrochent rapidement. Candy Man, qui dit ne pas croire aux coïncidences ou aux héros, attend pendant que Sarge appelle Kessel pour demander l'adresse du domicile de Joe, disant qu'il est un ami qui a perdu son adresse. Kessel est d'abord réticent à révéler les informations, mais cède quand Sarge dit qu'il en a besoin pour une fête. Kessel a alors des doutes et appelle Joe pour l'informer de ce qu'il a fait. Joe lui dit que ce n'est pas un problème, puis emballe rapidement tout l'argent que lui et Dawn ont compté. Dawn ajoute la bouteille de champagne à la valise (ignorant le contenu) qu'elle emportera, puis, sur les instructions de Joe, s'en va dans sa voiture juste au moment où Sarge, le major et Candy Man arrivent. Pendant que le major suit Dawn, Sarge et Candy Man poursuivent Joe dans son immeuble, puis à travers les ruelles et les gares de Hambourg. Pendant ce temps, Dawn échappe à Major en embarquant dans un train sur le point de partir, puis en sautant à la sortie de la gare. Sarge et le Candy Man continuent de chasser Joe à travers la ville et le tunnel souterrain de l'Elbe avant que Joe ne s'échappe de Hambourg en se cachant dans une voiture transportée sur une remorque de transport de voitures. Candy Man note le numéro de plaque d'immatriculation du camion et appelle la destination du camion. Tôt le lendemain matin, Sarge et Candy Man découvre le camion et quelques instants plus tard, ils aperçoivent Joe marchant dans la neige. Ils sautent dans la voiture de Sarge et suivent la route autour d'un lac gelé, et quand la voiture est coincée dans de la neige fondante, Candy Man saute dans une autre voiture et se dirige vers le lac. Alors que Candy Man fait des allers-retours pour essayer de dévaler Joe, la glace commence à se fissurer et la voiture coule, l'envoyant plonger à mort dans l'eau glacée. Maintenant, Joe commence à courir vers un train en mouvement alors que Sarge monte dans sa voiture et le suit. Quelque temps plus tard, alors que Joe dort dans un compartiment du train, Sarge (ayant arrêté le train avec une fusée éclairante sur la voie ferrée pour embarquer secrètement) met un pistolet sur sa tête. Il réclame l'argent, mais quand Joe ouvre la valise, elle ne contient que de vieux journaux et la bouteille de champagne. Joe dit alors que Dawn les a tous trompés et convainc Sarge de travailler ensemble pour la retrouver. Ils décident d'ouvrir la bouteille de champagne pour sceller l'affaire, mais pendant que Joe regarde son verre et se demande pourquoi il n'y a pas de bulles, Sarge boit tout droit de la bouteille et commence presque immédiatement à se tordre de douleur alors que le LSD concentré entre en vigueur. Lorsque le train arrive à la gare suivante, Joe jette la valise à la poubelle et s'éloigne. Quelque temps plus tard, Dawn s'enregistre dans une station balnéaire du sud de la Californie et retrouve joyeusement Joe, lui disant qu'elle savait qu'ils ne le tueraient jamais tant qu'il n'aurait pas l'argent.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top