Mon AlloCiné
    Une Pure formalité
    note moyenne
    3,4
    119 notes dont 23 critiques
    répartition des 23 critiques par note
    6 critiques
    4 critiques
    9 critiques
    1 critique
    0 critique
    3 critiques
    Votre avis sur Une Pure formalité ?

    23 critiques spectateurs

    zoulalyan sirun
    zoulalyan sirun

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    0,5
    Publiée le 1 juin 2021
    Depardieu et Polanski sont époustouflant là-dedans, mais ça ne suffit pas d'en faire un film.
    A la fin du film je me suis demandé si je ne me suis pas endormi et raté une action ou un évènement important. Renseignement pris, non ! Je n'ai finalement rien raté : il ne s'est tout simplement rien passé.
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 134 abonnés Lire ses 7 574 critiques

    0,5
    Publiée le 19 avril 2021
    J'ai regardé Une pure formalité avec une certaine fascination en attendant que quelque chose se passe. Mais rien ne s'est produit dans cette histoire. Comme le film met en vedette Roman Polanski et Gérard Depardieu je l'ai regardé jusqu'à la fin. Au début je n'ai pas réalisé ce qui s'était passé mais mon subconscient a travaillé dessus et à trois heures du matin je me suis réveillé et j'ai réalisé qu'il s'était rien passé. Par conséquent une grande partie du mystère et de la confusion dans mon esprit concernant le film a été éclaircie. Il y a une tempête un black-out et une pluie incessante. Le vieux poste de police de campagne il y a des bougies partout dans la pénombre. L'eau s'égoutte dans les bols et les tasses. Et pourtant rien ne se passe. La critique disait c'est le meilleur film de tous les temps il y a des rebondissements incroyables et autres superlatifs. Je n'ai rien trouvé de tel a part que Roman Polanski est aussi mauvais acteur que réalisateur...
    Alasky
    Alasky

    Suivre son activité 145 abonnés Lire ses 2 517 critiques

    3,0
    Publiée le 5 avril 2021
    Huis-clos sombre et intriguant dans lequel Gérard Depardieu est impeccable comme toujours, ici face à Roman Polanski. Belle musique signée Ennio Morricone !
    mickael l.
    mickael l.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 33 critiques

    3,5
    Publiée le 13 janvier 2021
    Super huis clos. Le duo Depardieu Polanski est génial . un beau jeu du chat et la souris , le tout dans un bon suspense. Seul bémol il est un peu longuet dommage .
    ferdinand75
    ferdinand75

    Suivre son activité 228 abonnés Lire ses 3 070 critiques

    3,0
    Publiée le 19 octobre 2020
    Un huis clos , forme d'enquête policière , où Polanski joue très bien un inspecteur de police , questionnant Depardieu , assassin présumé. Le face à face fonctionne très bien , le jeu des acteurs est excellent même si l'intrigue est un peu juste,et le scénario simpliste.
    Catherine C.
    Catherine C.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 43 critiques

    4,5
    Publiée le 17 octobre 2020
    On peut détester Depardieu l’homme mais le comédien est bel et bien le plus grand acteur français actuel. Il nous prouve une fois de plus l’étendue de son talent dans ce film et passe de la colère, même cruauté à la tristesse et au questionnement puis à la résignation. Onoff, le grand écrivain qu’il joue se retrouve dans un huis clos au commissariat et bloqué la nuit par une pluie abondante, une coupure d’électricité et de téléphone. Face à lui Polanski, le commissaire qui a lu et relu ses livres jusqu’à connaitre par cœur des passages l’interroge par pure formalité mais se transformera au fil de la nuit en véritable interrogatoire. Un cadavre a été trouvé près de la maison d’Onoff. Qu’a-t-il fait la veille ? Qui est la victime ? Est-il impliqué ? Depardieu est magistral face aux photos retrouvées par le commissaire puis face aux pages blanches de sa déposition. A voir pour ce superbe face à face.
    SB88
    SB88

    Suivre son activité Lire ses 273 critiques

    3,0
    Publiée le 17 octobre 2020
    Un film plutôt bien réalisé mais sans grand intérêt malgré le très bon Depardieu.
    Un huis-clos moite, trop simple, assez creux. Ça aurait pu être génial vu l'idée de départ. 3,1/5
    fabrice d.
    fabrice d.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 819 critiques

    3,0
    Publiée le 16 octobre 2020
    Que dire de ce film? C'est un film artistique et complexe. C'est un formidable duo d'acteurs: Depardieu est magnifique et Polanski, moins prolifique, est pas très bien aussi. Malgré le huis-clos, les longues joutes verbales, on ne s'ennuie pas. Pourtant l'histoire bien que simple, on interroge quelqu'un, un célèbre écrivain soit-disant, pour un possible meurtre. Mais au fur et à mesure que le film avance, que certains détails apparaissent on reste dans l'expectative et le questionnement. Tout reste flou et énigmatique. Il faut être prêt à se poser des questions.
    Les images sont belles, les décors aussi, les lumières, on sent que c'est travaillé et c'est beau. C'est plus que La Légende du pianiste sur l'océan à mon avis. La musique de Morricone ne me laissera pas un grand souvenir par contre.
    Comme dit plusieurs fois, ce film mérite surement plusieurs visionnages pour en capter tout la complexité et la subtilité et peut-être répondre à certaines questions.
    Hotinhere
    Hotinhere

    Suivre son activité 116 abonnés Lire ses 2 977 critiques

    2,5
    Publiée le 14 octobre 2020
    Un huit-clos déroutant mais intrigant qui vaut surtout le coup d'œil pour le confrontation entre Depardieu et Polanski.
    Dominique Fleury
    Dominique Fleury

    Suivre son activité Lire ses 3 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2020
    J'ai regardé ce film au moins une dizaine de fois depuis sa sortie en France, c'est-à-dire depuis plus de 25 ans, et je ne m'en lasse pas. On peut le voir à n'importe quel degré, lui donner le sens qu'on veut : thriller, polar, film noir, film métaphysique, méditation sur ce qui constitue l'identité de l'homme (le souvenir ?). La cure subie par Oloff est brutale, c'est à un accouchement de soi-même auquel on assiste, difficile, violent, mais le héros en sort transfiguré grâce à son passeur psycho-pompe, le commissaire de police. C'est un film superbe : la première partie est austère, on s'enfonce dans le marécage de la déréliction. Puis l'image, s'éclaire peu à peu... la lumière commence à pénétrer dans ce poste de police déshérité, au fond de nulle part, et on sent que quelque chose d'autre est possible, peut-être, quelque chose de moins désespérant... on n'ose y croire, et pourtant.... Superbe.... la fin me donne toujours la chair de poule. La belle chanson écrite par Pascal Quignard (tout le scénarion est d'ailleurs de Quignard), "Ricordare," véritable leitmotiv de la seconde partie du film l'éclaire et suggère une possible issue...Qui peut me dire si on trouve quelque part ce DVD en français, même sous-titré ? Je ne le vois disponible qu'en allemand, j'ai même trouvé une version japonaise, mais en française, point. Qui peut me dire ?
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 413 critiques

    5,0
    Publiée le 30 août 2020
    Une pure formalité (Una pura formalità) est un film italo-français réalisé par Giuseppe Tornatore en 1994.
    Un grand film dont l'excellent scénario est écrit par Giuseppe Tornatore et Pascal Quignard.
    Un film étrange, déroutant, un huis-clos dans un lieu mystérieux, de très bon seconds rôles et un formidable duo porté par deux monstres du cinéma. formidable tête à tête entre deux grands acteurs : Gérard Depardieu et Roman Polanski.
    La musique est signé par le grand Ennio Morricone. Un film prenant, envoûtant a ne pas spoilier.
    Une fois entré dedans, on n'en ressort pas.
    Virginie Geritzen
    Virginie Geritzen

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 22 juin 2020
    Parfait. Duo Gerard et Roman qui nous tiennent le suspens, rare avec Polanski mais une fin comprehensible.
    Eowyn Cwper
    Eowyn Cwper

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 1 827 critiques

    3,0
    Publiée le 25 avril 2019
    Entre Cinema Paradiso et Marchand de rêves, on sait ce que le très bien nommé Tornatore tournait : du cinéma, au sens propre. Dans cette entredeux, il fait jaillir de nulle part un ovni diablement littéral sur des diables littéraires : Depardieu, écrivain, accusé, névrotique, et Polanski, lecteur, accusateur, critique. Deux interprétations phénoménales, plus glaçantes que la pluie interminable noyant le commissariat jusqu’aux os, jaunes et noires comme une combinaison métamorphique du cinéma de genre à l’italienne, où les acteurs sont venus tout donner mais sacrifier leur voix dans un tournage multilingue qu’on sait fort peu pratique.

    On ne le sent pas venir, mais cette pure formalité est l’annonce d’une nuit qui sera étirée dans l’histoire jusqu’à en faire toute la trame, le long de laquelle on croit apprendre à connaître ces personnages si psychologiquement aboutis dont la caméra retrace le mouvement des émotions sans avoir besoin d’espace.

    Une exiguïté policière mais une continuité audacieuse et frissogène dans la sombreur et l’humidité, la prise mayonnaisique d’un maëlstrom fantastique attaché au plus proche de la personnalité des interprètes. C’est une nuit de cauchemar que l’on passe avec la pluie en arrière-fond comme du bruit blanc, pourtant ce sont les ombres qui règnent et des nuages noirs qui s’entrelacent dans les esprits malmenés par le vrai enquêteur : Tornatore, tournant un film et en bourrique, un magicien d’alchimies ténébromanciques, auteur de confusions rendant le débat sur son art impossible mais exaltant tout de même.

    septiemeartetdemi.com
    Chaill
    Chaill

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 388 critiques

    3,5
    Publiée le 4 mai 2018
    Avant tout un face à face de très haut niveau entre deux mythes du cinéma. Une ambiance glauque, poisseuse, suintante, une sorte de huis-clos nocturne dans un commissariat en décrépitude, l'interrogatoire d'un homme errant seul sans papiers dans un bourg ou un meurtre s'est produit; et une mystérieuse amnésie qui mènera à une étonnante surprise, et un deuxième visionnage éventuel pour une compréhension globale de l'oeuvre. On regrettera néanmoins la longueur de l'interrogatoire en question, qui devient lassant à force de questions-réponses, dialogues, puis monologues avant d'arriver au dénouement. Pas étonnant de la part d'un réalisateur qui aime magnifier ses comédiens, auteur notamment de Cinéma Paradiso (longuet aussi).
    Dom Domi
    Dom Domi

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 206 critiques

    5,0
    Publiée le 13 octobre 2020
    Comment écrire sur ce film sans être prétentieux ou à côté de la plaque ?
    Je n'en dirais donc que peu de chose.
    Un film sur l'après...
    Y a-t-il quelque chose après ?
    Après une mort violente et préméditée, passe-t-on par un " interrogatoire " poussé au cours duquel on prend conscience qu'on est plus. Plus rien dans le sens où on n'existe plus pour le monde des vivants. Pour ceux qui restent, il reste des images et une histoire, des souvenirs, des remords et des regrets mais il n'y a plus personne au bout du fil...
    Les acteurs sont prodigieux.
    La réalisation extraordinaire.
    Un grand moment à vivre...
    domi...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top