Notez des films
Mon AlloCiné
    Arrivederci amore, ciao
    note moyenne
    3,0
    372 notes dont 78 critiques
    répartition des 78 critiques par note
    20 critiques
    26 critiques
    9 critiques
    11 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    Votre avis sur Arrivederci amore, ciao ?

    78 critiques spectateurs

    Beerus
    Beerus

    Suivre son activité 44 abonnés Lire ses 57 critiques

    5,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Le nouveau Michele Soavi est une petite bombe, un polar nerveux, sadique, glauque, et parfaitement réalisé par le maître italien. On est comme emporté avec le personnage prisonnier de sa spirale de violence, d’un réalisme confondant et superbement jouer, c’est assurément l’un des meilleurs films de l’été avec antibodies et les pusher, loin du blockbuster formaté pirate des caraïbes (même si très divertissant).
    velocio
    velocio

    Suivre son activité 504 abonnés Lire ses 2 304 critiques

    0,5
    Publiée le 19 février 2013
    Quel plaisir de rencontrer enfin un film qui s'apparente à un florilège de tout ce que je déteste au cinéma : accumulation de scènes complaisantes (sexe, violence), mise en scène à base d'afféteries ridicules, scènes grotesques, on est vraiment gâté. Bien entendu, on s'ennuie copieusement d'un bout à l'autre. Quand on pense à tous les bons films italiens qui ne sortent pas dans notre pays et que des distributeurs ont trouvé le moyen de sortir celui-là ! Une seule scène de cinéma réussie : la toute dernière.
    Henrico
    Henrico

    Suivre son activité 68 abonnés Lire ses 1 032 critiques

    0,5
    Publiée le 28 août 2020
    Il ne fait aucun doute que ce sont les critiques relativement élogieuses des «professionnels» qui ont influencé une bonne partie du public à aller voir ce film de Michele Soavi, lequel n'a jamais fortement impressionné par ses autres films. En tout cas, les cinéphiles éclairé(e)s, eux, ne s'y sont pas trompés. Même avec la plus grande complaisance, il leur a été difficile de voir autre chose en ce film q'un pur navet. Si le roman n'est paraît-il, pas dépourvu d'intérêt, le scénario, lui, est cousu de fil blanc. Mais très épais, et très blanc, le fil! Les personnages sont des stéréotypes dont les contours psychologiques ont été dessinés à la hache. Les répliques assourdissantes de lourdeur. La voix off, redondante à souhait, est juste là pour nous faire mieux entrer dans le crâne les ressorts convenus d'une intrigue hallucinante de banalité : reconversion sans transition d'un guérillero assassin en malfrat, opérant dans un bar, où officient des prostituées. Soavi en profite pour nous montrer des scènes de sexe ostentatoires et gratuites. Ce qui fait qu'en moins de 30 mn, abruti d'un tel traitement, n'importe quel cinéphile normalement constitué, ne peut que se diriger vers la sortie.
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 2256 abonnés Lire ses 5 684 critiques

    3,5
    Publiée le 16 juin 2013
    Arrivederci amore, ciao est un bon film qui mêle plusieurs genres ce qui donne un aspect parfois inégal à l'ensemble de ce polar mais l'histoire est assez forte pour nous accrocher cela traite de la réhabilitation assez tortueuse d'un ancien terroriste (un nostalgique des brigades rouges) interprété avec conviction par Alessio Boni avec à ses côtés un excellent Michele Placido en flic véreux. Sans être extra ce film reste prenant et se regarde avec un certain intérêt, il y aussi quelques scènes de fusillades bien faites.
    paragooon
    paragooon

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 53 critiques

    2,5
    Publiée le 29 septembre 2006
    Film nerveux, avec des acteurs convaincants mais l'histoire n'a pas cette force que 'Romanzo Criminale' pouvait avoir. Cependant son coté cynique et subversif m'ont bien plu
    Jean-Marie S
    Jean-Marie S

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 221 critiques

    4,0
    Publiée le 21 mai 2012
    Et si Alessio Boni, sous ses faux airs d'Alain Delon, possédait le visage de l'ange du mal à travers son personnage de Giorgio, ancien révolutionnaire communiste recherchant la rédemption. Et comme grand nombre de films traitant du sujet, on ne va pas échapper aux clichés du flic ripou, du dernier coup, du secret en trop. Mais l'intérêt de ce film est ailleurs. Il est dans les pas de son interprète principal, véritable bête humaine qui cherche à tout prix à retrouver cette liberté et ce qu'importe les moyens. Alessio Boni est magistral, et Michele Soavi nous narre une histoire bien construite ; les 2 confirment le savoir faire italien dans le genre balisé du polar.
    Raw Moon Show
    Raw Moon Show

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 803 critiques

    4,5
    Publiée le 7 mars 2015
    Ah si si si, l'un des grands films de l'année 2006. Très franchement, Arrivederci amorce ciao est tellement sous-estimé (le film comme le réalisateur Michele Soavi), a été tellement peu diffusé depuis sa sortie qu'il faut le défendre encore et encore ! Retors ou tortueux, cruellement d'actualité ou cruel tout court, amoral ou immoral, antihéros ou supervilain ? Toutes les questions trouvent leurs réponses dans cette déclaration d'amour univoque : Arrivederci Amore Ciao ! ! ! Petit florilège des critiques de l'époque "Arrivederci amore, ciao est en effet une sorte d'opéra de la décadence, de danse de mort, de constat de fin d'un monde et de dissolution générale des principes qui l'avaient fait tenir debout." (Avoiralire.com). "C'est un film étrange, sinueux, tordu, déroutant, presque malade, qui autopsie le mal sous toutes ses formes" (Cinelive). "Au total, le sidérant mélange des genres cousu de citations, le rythme qui ne mollit jamais, la bande-son rétro de variété italienne et un joli casting disent ingénieusement comme l'époque est devenue folle, et avec elle, les hommes." (Mad Movies).
    lorenzo fly
    lorenzo fly

    Suivre son activité 5 abonnés Lire ses 807 critiques

    4,5
    Publiée le 3 juillet 2011
    Sublime film. Simple et bien construit, on ne voit vraiment pas le temps passé. Une très belle histoire riche et maitrisé dans sa réalisation. Beaucoup de thème abordé pour arriver à cette quête de la liberté. Très beau film italien à savourer tellement c'est bien fait. L'acteur principal est parfait et cette musique italienne...
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 306 abonnés Lire ses 3 180 critiques

    0,5
    Publiée le 11 mars 2013
    Difficile de penser que l'auteur de ce navet est la même personne qui a réalisé les excellents "Bloody Bird" (1987) et "Dellamorte Dellamore" (1994). Et pourtant cette oeuvre fadasse est bien signé par Michele Soavi. Ce dernier n'avait d'ailleurs pas réalisé de longs métrages depuis le fameux "Dellamorte Delamore" (Prix spécial du jury à Fantastic'Arts). Quel malheur donc que l'italien ait repris la caméra pour nous pondre cette chose peu inspirée et vide. Rien à garder, tout à jeter !!!!
    xavierch
    xavierch

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 1 167 critiques

    2,0
    Publiée le 4 février 2012
    Le film me paraissait intéressant de prime abord, mais il se perd dans des tours et des détours, ce qui fait qu'il est difficile de savoir pourquoi cet "homme" veut absolument se débarrasser de tout ce qui l'entoure. C'est noire, c'est vil, mais sans raison, sans but, c'est dommage...
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 379 abonnés Lire ses 3 087 critiques

    4,5
    Publiée le 25 décembre 2016
    Difficile de faire court avec un film aussi dense, riche, profond et remuant. M. Soavi signe donc un polar à la construction ironique (plus notre "héros" se dirige vers sa rédemption sociale, plus il s'enfonce dans la criminalité sordide) et à la mise en scène totale, d'une puissance évocatrice sans égale et parcourue de séquences magistrales, écrites, jouées et réalisées avec un talent et une implication qui laisse pantois. Véritable joyau de cinéma au milieu d'un océan de films convenus et sans ambition, cet authentique chef d'oeuvre, incontournable pour tout cinéphile qui se respecte, est un uppercut d'une violence inouïe, qui peint notre monde avec une acuité et un refus de la bienséance qui ne peut que nous interpeller. Plusieurs séquences surpassent bon nombre de films ou de filmographies et l'ensemble s'affirme comme un des sommets de la décennie. Plusieurs visions seront nécessaires mais quand elles procurent un plaisir aussi grand, pourquoi se priver ? D'autres critiques sur
    nicothrash60
    nicothrash60

    Suivre son activité 141 abonnés Lire ses 1 977 critiques

    3,0
    Publiée le 6 juin 2016
    Michele Soavi, en pro du film d'horreur, s'intéresse ici au polar et pas n'importe lequel, le polar des plus noir. Bien évidemment l'ambiance y est, parfois très sombre et envoûtante et son acteur principal a le mérite d'avoir le faciès de l'emploi, une gueule d'ange pour le moins viciée ... Pour autant, les Scorsese et autre Leone peuvent dormir sur leurs deux oreilles car on ne retrouve absolument jamais l'aspect fresque du milieu inhérent à leurs travaux, Soavi se contente lui d'enchaîner les scénettes avec certes un certain talent mais le moins que l'on puisse dire, c'est que le parcours de son personnage central est loin d'être palpitant. Quelques scènes assez aériennes viennent en revanche agrémenter l'ensemble et relever très sérieusement l'intérêt, d'autant que la bande son est particulièrement efficace. Ce n'est pas un mauvais film mais j'en attendais bien mieux et je n'ai pas pu me détacher non plus de l'enrobage très 80's qui rend bien souvent l'ensemble désuet alors que l'on est en 2006 ... Décevant donc mais tout de même à voir une fois, notamment pour le casting efficace.
    titiro
    titiro

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    3,0
    Publiée le 28 janvier 2012
    C'est un polar sombre, cru, intelligent, bien ficelé, et bien mené. Le genre de polar qui s'apprécie grandement.
    Moorhuhn
    Moorhuhn

    Suivre son activité 89 abonnés Lire ses 579 critiques

    3,0
    Publiée le 22 novembre 2012
    Après le très bon Dellamorte Dellamore qui fut une excellente surprise, il me tardait de découvrir un nouveau Soavi sur un thème qui, habituellement, me botte pas mal au cinéma. Ça démarre très bien d’ailleurs avec une mise en scène qui paraissait purement géniale. Malheureusement je trouve que celle-ci demeure inégale. Mais de qualité attention, disons que Soavi multiplie les instants réalisés avec brio mais va tenter des trucs des fois qui ne sont pas fameux. Les plans-séquences dans la boîte de nuit ça tue, le coup de la mouche durant le procès c’est nul. Mais globalement on a quand même le droit à un thriller formellement maîtrisé mais qui demeure juste un peu trop tape-à-l’oeil à cause d’une utilisation trop fréquente de filtres. Et même dans le traitement de l’histoire j’ai trouvé ça correct mais sans plus. Déjà Soavi s’embarrasse de trop de poncifs du genre qui alourdissent un peu la narration et moi justement je m’attendais à du neuf, à une bonne touche personnelle. On se tape pas mal de personnages caricaturaux, le traditionnel flic ripoux notamment, la femme pure et au-dessus de tout soupçon, les criminels de guerre d’ex-Yougoslavie… Bref une belle palette de protagonistes déjà vus et pas forcément intéressants, ce qui fait que dans son traitement le film n’est pas original pour deux sous et n’a finalement pas grand-chose dans le bide à mon sens. En revanche le personnage principal est lui très intéressant. Un homme froid en quête de rédemption. Une quête qui sera entachée de sang et quelque part ça fait plaisir de voir ce genre d’anti-héros au cinéma. Alessio Boni est juste très bon dans ce rôle. Arrivederci amore ciao reste un bon thriller noir, violent et direct mais manque de saveur et de substance pour ma part. J’aurais souhaité plus de tension, plus d’oppression notamment mais ça en manque cruellement. Je trouvais que le personnage principal s’extirpait trop facilement des situations, notamment après sa mésaventure dans la boîte de nuit. Globalement le scénario m’a quand même assez déçu. C’est loin d’être mauvais mais on ne retrouve ni la folie ni l’intelligence de celui de Dellamorte par exemple. En fin de compte on a le droit à un film très correct mais à l’impact moindre. Certaines scènes sont réellement bonnes et l’ensemble se suit sans problème grâce à un rythme bien cadencé mais je ne garderais pas un souvenir impérissable du film qui s’éloigne trop souvent dans des sujets annexes peu aboutis et qui aurait pu bénéficier d’un recentrage sur son sujet principal, ça aurait largement suffi car c’est bien là que réside l’intérêt du film.
    Carne
    Carne

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 116 critiques

    5,0
    Publiée le 6 avril 2007
    Après 12 ans d’absence sur les écrans de cinéma, Michele Soavi revient en force avec un polar dans la plus pure tradition du genre tout en gardant le style qui a fait de lui un des réalisateurs les plus géniaux et originaux de ces dernières années, à savoir un aspect visuel splendide teinté de poésie et de séquences oniriques nombreuses. Outre des acteurs excellents (notamment le charismatique Michele Placido) et un scénario passionnant, Arrivederci Amore Ciao offre en prime un sens de l’esthétisme cinématographiquement divin (magnifique chanson de l’italienne Caterina Caselli) ainsi qu’un rythme soutenu qui accroche le spectateur de la première à la dernière seconde pour l’emmener là où il ne s’y attend pas et lui foutre un gros coups de poing dans l’estomac lors d’un final démontrant avec bonheur la maestria de Michele Soavi. Arrivederci Amore Ciao n’est pas juste un grand film, il est le fruit d’un artiste exceptionnel touché par la grâce quasi religieuse de la création. DIVIN !!!
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top