Notez des films
Mon AlloCiné
    Gran Torino
    note moyenne
    4,5
    70963 notes dont 4414 critiques
    répartition des 4414 critiques par note
    2644 critiques
    1158 critiques
    219 critiques
    217 critiques
    88 critiques
    88 critiques
    Votre avis sur Gran Torino ?

    4414 critiques spectateurs

    Pleymo210
    Pleymo210

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 499 critiques

    4,0
    Publiée le 3 août 2011
    Gran Torino est un drâme touchant avec des acteurs très juste. Traitant pourtant d'un sujet délicat il s'en sort à merveille avec une histoire intrigante et bien réalisé. A recommander. Ma note : 16 / 20 .
    T-Tiff
    T-Tiff

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 945 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2014
    "Gran Torino" est un très bon film de Clint Eastwood, ici acteur principal et réalisateur. Le réalisateur est, comme à son habitude, très bon, avec une mise en scène parfaite et bien réfléchie dans ses détails. L'acteur est surprenant, à la fois drôle et touchant, mélange particulièrement agréable et maîtriser par Eastwood. Le scénario traite de pleins de sujets à la fois, c'est ce qui le rend si intéressant. Malgré cela, les nombreuses longueurs empoisonnent un peu sa réussite. Cependant, la fin, particulièrement émouvante, vaut largement le coup. Le film d’Eastwood traite d’un sujet d’actualité faisant largement débat, le réalisateur nous plonge dans une réalité difficile à accepter, celle de l’insécurité, en particulier aux Etats-Unis. Le film est donc polémique, c’est un de ses atouts majeurs. En tout cas, "Gran Torino" est un très bon film, réalisé d’une main de maître par l’inévitable Clint Eastwood.
    Mosse.
    Mosse.

    Suivre son activité 67 abonnés Lire ses 445 critiques

    4,0
    Publiée le 18 avril 2009
    Second film en très peu de temps ( 3 mois seulement après "L'Echange" ) pour Clint Eastwood, qui fait son retour devant la caméra ( ce qu'il n'avait plus fait depuis 2004 et son "Million Dollar Baby", film qu'il avait également réalisé et pour lequel il avait reçu l'Oscar du meilleur réalisateur ) pour le plus grand bonheur de tout le monde! Et non ce n'est pas un "Inspecteur Harry" 6, ce n'est même pas un film d'auto défense comme annoncé par certains. Non, rien de tout cela, juste un film émouvant, une leçon de vie donnée par Clint aux adolescents de son quartier mal fréquenté. Mais ce n'est pas non plus aussi bien que ce que l'on pouvait attendre... Eastwood est juste parfait dans son rôle d'américain super patriotique et raciste ( bien que j'ai trouvé son 'changement d'attitude' trop facile et couru d'avance ), mais Bee Vang est insupportable... Je n'ai pas du tout adhéré à son jeu et de plus il à un physique parfait pour jouer un méchant dans un film de Chuck Norris, avec ses yeux de chien battu et sa moustache de puceau... mais il ne semble pas vraiment à sa place dans un 'grand' film! Par contre, et c'est génial, l'ambiance change du tout au tout en quelques minutes, on rigole beaucoup dans ce film, Kowalski ( Eastwood ) fait quelques remarques parfois pleine de bon sens, parfois profondément raciste mais souvent hilarantes, et ses dialogues avec son coiffeurs sont parfaits! A côté de cela, il y les scènes dramatiques du film, et bien sur la fin, triste mais pas spécialement inattendue pour autant... Un bon film, auquel Clint Eastwood donne toute sa valeur en offrant une prestation exceptionnelle pour son age. Oui, un bon film, mais sans plus. On reste un peu sur notre faim quand le générique commence...
    guifed
    guifed

    Suivre son activité 43 abonnés Lire ses 282 critiques

    5,0
    Publiée le 31 octobre 2013
    Gran Torino, dernière partition du maître Clint Eastwood? Non, bien sûr. La plus aboutie? Peut-être bien. Elle fait en tout cas partie des plus grandes. Gran Torino, c'est un peu l'histoire de son auteur. Un vieillard croulant sous le poids de ses années de guerre et de larmes, de fer et de sang, et qui expie sa frustration sur tous ses proches. Eastwood a fait d'une pierre trois coups; tout en dressant un portrait acide de la société américaine des années 70 (melting pot en bois, institution familiale en désuétude, mal-être des Anciens combattants) il transcende le prisme sociétal pour aller chercher au plus profond de ses personnages la beauté de l'humanité, le tout sur fond de débat philosophique autour de la vie et de la mort. Avant d'aborder ces trois aspects, il faut rendre hommage à la formidable performance d'acteur de Clint Eastwood. Il démontre une nouvelle fois qu'il est aussi bon derrière la caméra que devant celle-ci. Concernant la peinture de la société américaine, on a pu mesurer l'ampleur du caractère conservateur du regard d'Eastwood. L'Amérique n'a absolument rien du meeting pot survendu par tous les politiques. Les cités connaissant un clivage abrupt entre toutes les nouvelles ethnies de la dernière vague d'immigration (asiatiques, afro-américains, hispaniques). Sa vision du décalage entre l'intégration des jeunes et des vieux, des garçons et des filles, semble être tout à fait lucide, ou du moins est-elle très bien transposée à l'écran. Le gangstérisme se développe; la corrélation est vite faite. Il y a donc décalage entre les différentes ethnies, mais aussi entre les différentes générations. L'ancienne génération (incarnée par Walt ici) a du mal à suivre le dynamisme de la nouvelle. Clint Eastwood décide également de tordre le cou à la nouvelle famille moderne. Intéressée, sans valeurs, superficielle: tout y passe pour la famille de Walt, qui dégoûte le spectateur vis-à-vis de ce qu'endure Walt. Le tout n'est pas si simpliste que décrit ici: la mise en scène rend tous ces thèmes extrêmement conciliables à l'intrigue centrale. Quand voit le verre tomber de la main de Walt dans un formidable plan ralenti, on comprend que monsieur Eastwood n'a pas oublié l'émotion que se doit d'apporter le cinéma. On se sent aussi révolté et énervé que Walt sur ce plan. L'attachement progressif du vieux à cette famille asiatique s'avère extrêmement touchant, et ce notamment grâce à la douceur austère du jeu d'acteur de Eastwood. Walt déploie sa véritable personnalité à mesure que le film avance, et que la fin inexorable approche: il se dévoile complètement, comme il ne l'a jamais fait de toute sa vie, à cette famille asiatique qu'il connaît depuis une semaine. Parfois les étrangers savent libérer ce qu'on a de plus profond et d'authentique en nous. C'est ce que semble vouloir montrer le réalisateur ici. Mais c'est aussi la perspective de la mort, ainsi que sa réflexion qu'il entame avec le personnage intéressant et ô combien symbolique qu'est le prêtre, qui le poussent à agir différemment. L'homme en noir n'apparaît qu'à des moments de tourment extrême. Fermé et arrogant au début, Walt finit par se confier au religieux (mais si il ne le fait jamais entièrement comme on le voit à la fin, où il n'avoue pas les vraies raisons de ses regrets et de sa tristesse; est-ce le signe d'un regard définitivement cynique sur l'Eglise de la part de Eastwood?). Le débat est certes assez simpliste, mais tellement opportun au vu de l'intrigue et du reste de la fresque de Gran Torino... Ce film est tout simplement génial. Allier émotion, tension, critique sociale, et surtout finesse de l'analyse psychologique, le tout dans un film où on ne sort pas du cadre de la maison de banlieue et de son voisinage...c'est grand. Son créateur est grand. Peut-être le plus grand, oui, la question mérite de se poser.
    MissCinéphile
    MissCinéphile

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 300 critiques

    3,5
    Publiée le 6 août 2014
    Une intrigue qui n'élude ni les longueurs ni les répétitions (les allées et venues du prêtre, Walt consommant des bières sur son porche,...), un Clint Eastwood grognon à souhait et l'authenticité de comédiens non professionnels, sans oublier des répliques souvent très bien senties (notamment les "altercations" avec Martin le coiffeur) font de "Gran Torino" un film assez déroutant, peu typique de la production cinématographique contemporaine mais néanmoins diablement attachant.
    Sebmagic
    Sebmagic

    Suivre son activité 128 abonnés Lire ses 1 120 critiques

    4,5
    Publiée le 17 novembre 2010
    Ce film s'annonce bien parti pour être le meilleur film de cette année. Clint Eastwood, cette légende de la réalisation, nous livre encore un chef-d'oeuvre, son dernier film devant la caméra. On s'attache au personnage de façon extrême, le film est drôle, très très drôle avec cet humour noir, très noir. Toute la première partie du film est culte rien que par ses dialogues et par la présentation jubilatoire du personnage de Walt. La deuxième partie du film est tout aussi excellente mais diffère dans le sens où ce personnage, solitaire et associable, va commencer à apprécier ceux qu'il insultait gratuitement et se retrouver en eux, pour arriver à un dénouement génial et presque inattendu. Le film est touchant dans le sens où Clint Eastwood n'hésite pas à se moquer de lui-même et de ses précédents rôles qu'il semble critiquer, voire abhorrer. Et c'est là que ce monsieur fait fort, c'est qu'il se caricature lui-même en usant d'auto-ironie. En bref, ce film est dantesque, absolument à ne pas louper (si vous devez choisir un film à voir, choisissez celui-ci, vous ne le regretterez pas). Une bonne tranche de rigolade et d'émotion, le tout dans une ambiance exceptionnelle et une façon de filmer qui nous font accrocher à l'histoire pendant tout le film. Magnifique, une très grande oeuvre.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 80 abonnés Lire ses 1 692 critiques

    5,0
    Publiée le 17 avril 2009
    Que dire... Magnifique, fabuleux, extraordinaire, ou enfin. Enfin un bon film, quoique cette année avec Benjamin Button et Dans la brume électrique c'est pas mal. En tout cas merci Clint pour ce film, peut être le dernier mais il sort par la grande porte. Et en extra il chante à la fin, bon c'est pas aussi bien mais on apprécie. Perso ça m'a rappelé Collision, à un degré moindre évidemment, mais avec une histoire moins portée sur l'examen sociologique, ce qui ne gâche rien. Clin d'œil à ses films tels l'inspecteur Harry, de flics ou les westerns, là on y est pas du tout, ça change et tant mieux. Toujours à la page comme réalisateur, pourvu qu'il ne fasse pas celui de trop mais il en prend pas la route. Il est mieux en VO au passage, les voix françaises ne correspondent pas (trop jeunes) et les textes sont moins biens, pour le reste que du bon, du génial : la musique est efficace quoique sobre (ça correspond à l'ambiance), les acteurs sont très bons (mention Super à Clint, je ne voyais personne d'autre dans ce rôle), l'histoire est pa banale, ni traitée de façon linéaire... Bref tout change d'un film ricain moyen et tant mieux, ça faisait longtemps et ça fait un bien fou, même ceux qui n'ont aucun attrait pour la culture ou l'histoire US devraient apprécier. Foncez le voir sans hésiter.
    Flamme-010
    Flamme-010

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 50 critiques

    3,5
    Publiée le 6 septembre 2014
    « Gran Torino » repose essentiellement sur la prestation de Clint Eastwood en vétéran de guerre irascible et xénophobe. La vie d'un veuf septuagénaire qui vit dans une société qu'il ne comprend plus, dont les enfants ne s'intéressent qu'à son héritage (comme cette très convoitée Ford de 1972), et qui - cerise sur le gâteau - doit supporter l'arrivée massive de familles d'immigrés dans son quartier...Immigrés qu'il voit d'abord d'un mauvais œil avant de se raviser pour mieux apprendre à les connaître, voir à les défendre au péril de sa vie. À la fois comédie cynique et drame empreint de tendresse, un film sur la vieillesse et la transmission de valeurs.
    Attigus R. Rosh
    Attigus R. Rosh

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 2 089 critiques

    5,0
    Publiée le 17 août 2016
    Superbe film de et avec Clint Eastwood. Le film est porté par un personnage, Walt Kowalski, raciste envers la communauté asiatique, très bien écrit, à la fois drôle, détestable et attachant. L'histoire est belle et très sympathique. Les acteurs sont bons, même si tous les regards sont portés vers Clint Eastwood. Rien à dire, excellent film.
    yohanaltec
    yohanaltec

    Suivre son activité 62 abonnés Lire ses 767 critiques

    5,0
    Publiée le 9 novembre 2012
    Du très très grand spectacle. Comme je l'ai déja dit pour ma critique sur Million Dollar Baby, Eastwood nous offre un film qui mène violence, racisme, et tristesse (drame). Eastwood nous offrent des scènes de drame de violance et de gangs qui illustrent parfaitement bien les banlieues un peu perdu de cet état. Eastwood crée une telle émotion dans le personnage de Kowalski et dans aussi celui de Tao, pauvre petit asiatique qui se fait maltraiter pau un gang d'asiatiques complètement félés. spoiler: D'ailleurs sa finit très très mal, pire que dans Million Dollar Baby En tout cas, ces une heure et cinquante- six minutes de cinéma on changé la fin de carrière d'Eastwood, qui a dit qui ne reviendrais plus à l'écran de sa vie, mais qui est finalement revenu pour Trouble with the Curve (ou Une Nouvelle Chance) qui va raconter une histoire sur les lois du BaseBall. En tout cas, ce film est clairement génial, il me fait penser au film violent et raciste genre American History X mais en beacoup moins violents en tout cas.
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 343 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juin 2017
    Clint Eastwood dans son meilleur rôle en tant que réalisateur. Un veuf raciste et profondément marqué par la guerre de Corée qui aide une famille vietnamienne. Rares sont les cinéastes qui arrivent à faire une bonne fin, Clint y arrive brillamment et conclut ainsi un film totalement bouleversant et humain.
    Vutib
    Vutib

    Suivre son activité 101 abonnés Lire ses 701 critiques

    5,0
    Publiée le 7 juillet 2011
    Clint Eastwood est une figure légendaire du cinéma. Particulièrement productif, il a su, durant plus de 50 ans, nous dévoiler diverses facettes de son talent, plus ou moins réussites, à travers des films souvent poignants et impeccablement réaliser.Malgré quelques échecs (personne n'est parfait), personne ne pourra remettre en cause le génie de ce grand homme. Dans Gran Torino, le mastodonte nous raconte une histoire sincère, humaine et simple à la fois, témoignant d'un esprit mature et d'une réflexion approfondie sur les conflits interraciaux en Amérique, les vices de la pègres et les querelles et relations de voisinages. Campant le rôle d'un vieillard aigri, haineux et raciste, Clint signe là sa dernière apparition devant la caméra... et quel rôle! Certainement le plus aboutit et le plus réussi de toute sa longue carrière. Un personnage horriblement attachant et communicatif, évoluant au cours de ses relations... et magnifiquement interprété. Magistral. Clint Eastwood revient encore une fois derrière la caméra (ce qui est maintenant systématique depuis une vingtaine d'année) et sa mise en scène fait forcément mouche: toujours sobre, alliant le classicisme avec une émotion quasi omniprésente, Clint arrive à donner une patte unique à son film, une ambiance lourde mais incroyablement expressive à la fois, sans bavures, minutieusement sélectionnée afin de nous présenter un film clair et sans fioritures ni scènes superflues. Les autres acteurs, inconnus, témoignent d'un naturel renversant, rendant l’œuvre d'Eastwood encore plus percutante. Le scénario fait souvent place à un humour noir et à des sentiments finement travaillés, liés à des relations complexes mais terriblement vivantes, humaines. L'histoire est bouleversante et nous secoue. Rien n'est à jeter dans ce film, film se présentant au final comme l'aboutissement d'une carrière imparfaite mais unique. Sorte de testament psychologique, Gran Torino est bien plus qu'un simple Eastwood, c'est avant tout sa création la plus aboutie, la plus franche et la plus réussie. Un véritable coup de maître.
    rcan
    rcan

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 87 critiques

    4,5
    Publiée le 20 avril 2015
    Avec Gran Torino, Clint Eastwood arrive à la fin de sa carrière en tant qu'acteur (son dernier film étant Une Nouvelle Chance) et on peut dire qu'il la clôt à merveille ! Ici, pas de personnage affectif, souriant, aimable mais tout le contraire ! On a droit à un Clint raciste, odieux, désagréable, insatisfait, et j'en passe ! Mais malgré ça, on l'aime bien ce Clint et l'on s'attache à son personnage. Gran Torino raconte l'histoire de Walt Kowalski, un vétéran de la guerre de Corée qui vient de perdre sa femme. Une nuit, il surprend Thao, un de ces voisins, en train d'essayer de voler sa Ford Gran Torino agissant pour le gang de son cousin. Peu à peu, Walt va se lier d'amitié avec Thao et sa famille hmong. Gran Torino, peut être comparé à une pizza, vous savez, cet aliment aux ingrédients si simples mais que tout le monde adore. Une pizza, avec une dose de caviar. Gran Torino, est donc un film très simple en soi, Clint ne va jamais dans l'excès, n'abuse jamais d'effets spéciaux comme dans la plupart des films de maintenant, pour nous livrer un film profond et humain, un très grand film ! Clint Eastwood à la réalisation et en tant qu'acteur ne pouvait être que très prometteur, et le film tient sa promesse ! Il faut dire qu'il est doté d'un excellent scénario, très bien rythmé, aux répliques à la fois tordantes mais également très intelligentes. Clint ne va jamais dans la demi-mesure, il fait tout comme il se doit. Le langage plus "grossier" du gang est donc à son rendez-vous ainsi que l'énorme répondant de Walt. Certaines de ses répliques peuvent s'avérer cultes, comme par exemple je confesse que j'ai aucune envie de confesser Face de citron rebut de rizière (excellent celui-la Son mépris, au delà de se manifester par ses paroles, est présent également dans le visuel avec sa façon de cracher par terre comme le faisait les cow-boys. On peut dire que Gran Torino est une histoire de famille ! Clint à décidé de s'entourer de son fils ainé Kyle Eastwood ainsi que Michael Stevens et Jamie Cullum pour composer la musique, qui est très belle d'ailleurs bien que peu présente. La bande son est particulière, mais très adéquate au film, elle amène des moments de stress et la musique du style militaire est très bonne. Niveau casting, Clint a encore une fois choisi un membre de sa famille, son fils Scott Eastwood qui joue le petit rôle de Trey. Pour le reste du casting, c'est généralement des acteurs inconnus mais tous très bons. Bee Vang joue le rôle de Thao, Ahney Her celui de Sue à noter également John Carroll Lynch, le coiffeur, dont les échanges de répliques sont excellents! Christopher Carley, le pasteur est (d'après Walt) un jeune puceau sur-éduqué d’à peine 27 ans qui sort du séminaire et qui aime tenir la main des vieilles dames superstitieuses et leur promettre l’éternité. Gran Torino est un drame passionnant de bout en bout et dont les 1 heures 50 minutes passent comme une lettre à la poste. On découvre entre autres les coutumes des hmong, et c'est l'occasion pour Walt de refaire son garde-manger gratuitement. On a parfois (souvent même) l'impression qu'il est vénéré tel un dieu et à chaque nouvel arrivage de hmong près de sa maison, on ne peut s'empêcher de sourire. Clint déjà bien connu en tant qu'acteur mais aussi comme réalisateur prouve une fois de plus tout son talent. Il offre une réalisation impeccable, efficace, et propose des plans très travaillés. La photographie est quant à elle du même niveau que le film, excellente ! Encore un film dans la filmographie du maestro et encore une fois un film dont je n'ai pas été déçu. Il est sans doute le meilleur réalisateur de sa génération et qui malgré son âge n'a pas perdu une miette de son talent. Il l'a encore prouvé grâce à son dernier film American Sniper qui était tout simplement excellent ! Gran Torino est donc la pizza, et la réalisation ainsi que le scénario forment le caviar. Clint nous livre donc un excellent plat (le canard laqué aurait été plus approprié) à déguster avec sagesse. Un énorme succès au box-office largement mérité et qui fait sans nul doute partie des meilleurs films du papy Clint ! Gran Torino est un film a voir au moins une fois dans sa vie, pour se rendre compte à quel point Clint peut nous surprendre.
    Anthony Stark
    Anthony Stark

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 122 critiques

    4,5
    Publiée le 21 février 2015
    Mais quel film! Simple et génial! Dans ce film, Clint Eastwood dénonce les racailles des quartiers qui emmerdent, rackettent, tabassent les gens sans raison. Un excellent drame avec une petite touche d'humour qui fait rire de temps en temps. Clint Eastwood joue très bien malgré son âge. spoiler: Certaines scènes sont marquantes comme celle de début à l'enterrement où des membres de la famille de Kowalski se moquent de sa femme morte. Ou encore celle où la pauvre Sue qui s'est fait violée et rentre chez elle tabassée. Mais la plus marquante reste celle où l'on croit que Clint vas tuer les membres du gang facilement même à 80 ans mais non! Il a eu la bonne idée de faire mourir son personnage héroïquement et sans aucune exagération. Et Eastwood joue tellement bien le vieux raciste vivant encore dans les années 1950 qu’on ne peut s’empêcher de sourire à ses insultes certes racistes mais tellement bien dosées et dites que là on se dit qu’on a un grand sous les yeux. Mais je voudrais tout de même citer cette réplique qui pour moi ressemble parfaitement à certains personnages qu’a pu jouer Clint Eastwood : « Il vous est jamais arrivé de tomber sur un mec qui fallait pas faire chier ? C’est moi. ». Accompagné d’une sublime musique, d’une petite dose d’humour savamment intégrée au film, d’un scénario puissant et d’acteurs excellents dont se détache le grand Clint Eastwood, le dernier des géants du cinéma toujours aussi grand et talentueux en matière d’interprétation et de réalisation, Gran Torino est un excellent film du cinéma aussi beau que mythique.
    Alex-Stryker59
    Alex-Stryker59

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 226 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2011
    Le meilleur Eastwood ? Film excellent. Une intrigue géniale, un cadre assez simple en soi, c'est presque un huis-clôt. Une esthétique très réussie. Un film sur la société américaine. La confrontation entre le vieux vétéran de guerre bourrin et les jeunes issus de l'immigration. Eastwood a su créer un film extraordinaire, où le personnage principal joué par nul autre que lui en personne, est très recherché. Un humour assez vulgaire, surtout dans les scènes du coiffeur et à la fin. Au final, la Gran Torino est le témoin inerte du film. Elle assiste à tout mais n'intervient que très indirectement. Les personnages sont assez curieux et inventifs. Le jeune pasteur et les deux enfants de Walt. Enfants qui, à l'enterrement au début du film, ont une attitude détestable. La fille qui consulte son portable pendant les obsèques de sa grand-mère, le ventre à moitié découvert et avec un piercing qui plus est !! Dans le film, les enfants de Walt n'ont pas vraiment de leçon à donner à leur grand-père question attitude et c'est ce qui fait la force du film : on ne tombe dans le cliché bateau du vieux bourrin qui était méchant et qui devient gentil. C'est bien plus complexe que cela. Les gangs sont les vrais méchants du film en vérité. Le film dénonce à la fois les préjugés qui existent entre les différentes communautés ethno-culturelles d'un pays mais également l'absurdité de la violence gratuite. Un excellent film, un chef d'oeuvre. Bravo M. Eastwood !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top