Notez des films
Mon AlloCiné
    Un ange à la mer
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Un ange à la mer" et de son tournage !

    Premier long

    Le réalisateur belge Frederic Dumont réalise ici son premier long-métrage de fiction après avoir réalisé quelques documentaires à l'occasion de ses multiples voyages autour du monde (Chili, Hawaï, Égypte, Italie...). Ce projet date de 2003, année où le scénario a été écrit, avant de pouvoir être tourné cinq ans plus tard, une fois les montages financiers aboutis.

    Casting réussi

    Ce film, qui repose sur l'intensité d'une relation entre deux êtres, a requis une réelle clairvoyance au moment du casting. Si l'expérimenté Olivier Gourmet s'est déjà à plusieurs reprises distingué par l'étendue de son registre d'acteur "humain", la performance du novice Martin Nissen résonne d'autant plus par sa candeur désarmante. Le réalisateur explicite le choix de son célèbre compatriote : "J'ai écrit le rôle pour lui. Quand je lui en ai parlé, je ne le connaissais pas, mais il m'a dit que le film était une priorité, ça a duré trois ans. Il voulait absolument faire ce film, et il a adoré". Il évoque également l'interprétation d'Anne Consigny, qui joue la mère : "Je l'ai poussée à aller loin. Elle a toujours voulu défendre son personnage. Elle avait du mal à imaginer qu'une mère passe à côté de ça". A propos des conditions de tournage concernant son jeune protégé, il avoue enfin avoir "fait des séquences très dures, très longues", sans n'avoir "jamais été imprégné par le rôle au point de se laisser aller à la mélancolie."

    Maroc et famille

    Un ange à la mer se déroule au Maroc, pays que le réalisateur connaît particulièrement pour y avoir vécu plusieurs années. Il définit ainsi l'importance de l'endroit pour l'histoire, notamment dans le cadre d'un film organisé autour de la famille : ""Le Maroc, c'est mon pays, mais je voulais aussi isoler les membres de cette famille, les éloigner de leurs amis proches, créer une atmosphère vraiment particulière (...). Je voulais, au fur et à mesure que l'histoire se passe, que les gens deviennent des figurants déconnectés. La mère est expulsée du cadre, parce qu'elle n'existe plus dans le rapport entre le père et son fils (...). On me reproche de ne pas avoir mis de respiration" explique-t-il. "Mais le film part avec une famille qui semble idéale et qui, après, rentre dans une tension. J'avais cette image d'un élastique que l'on tire sans jamais relâcher. Je voulais que l'on voie comment les personnages se débrouillent".

    Confession

    Le sujet, très sensible, qui imprègne le film a pu susciter des réactions passionnées et virulentes au sein des divers publics qu'il a rencontrés. Mais s'il reconnaît volontiers l'âpreté du message, il ne s'agit pas ici d'une volonté de bouleverser pour le "plaisir", et le réalisateur nous apprend que le scénario est ainsi très lié à son histoire, réelle. Il confie la genèse de son projet et le choix du thème central, la maltraitance psychologique faite aux enfants, : "Je voulais montrer que cela peut bouleverser, et casser une vie: je tire une sonnette d'alarme ! (...) C'est mon histoire. J'ai gardé ce secret pendant 25 ans. J'ai écrit à partir de ce secret. Le scénario s'est construit autour de ces souvenirs du Maroc, des chats, des couleurs, des images."

    Seconds rôles eclipsés

    Centré principalement sur la relation père/fils, le film tourne autour d'un creuset familial intime (où l'on peut rajouter la mère). Pour des besoins de structure de l'histoire et pour maximiser le temps alloué à ses personnages principaux, Frederic Dumont a choisi de couper plusieurs scènes avec ses personnages secondaires, et de renforcer ainsi la "présence" de ses protagonistes tout en explicitant le message.

    Festival et récompenses

    Le film a obtenu trois récompenses au Festival International du Film de Karlovy Vary en République Tchèque en 2009. Il a également été sélectionné en Corée pour le Festival International de Pusan cette même année.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • En Passant Pécho (2021)
    • La Mission (2020)
    • Green Book : Sur les routes du sud (2018)
    • Monster Hunter (2020)
    • Mortal Kombat (2021)
    • There Will Be Blood (2007)
    • The Dig (2021)
    • xXx (2002)
    • Malcolm & Marie (2021)
    • Fast & Furious 9 (2021)
    • Tarzan (2016)
    • Wonder Woman 1984 (2020)
    • La Faille (2007)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Avatar 2 (2022)
    • Manchester By the Sea (2016)
    • Independence Day : Resurgence (2016)
    • Raya et le dernier dragon (2021)
    • Première année (2018)
    • Interstellar (2014)
    Back to Top