Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Voyages de Gulliver
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Voyages de Gulliver" et de son tournage !

    Inspiration littéraire

    Les Voyages de Gulliver est une nouvelle adaptation au cinéma du fameux roman d'aventures du même nom, écrit en 1721 par Jonathan Swift. Connue de tous, cette célèbre histoire avait déjà été transposée sur petits et grands écrans à de nombreuses reprises. Ses adaptations les plus marquantes restent le film réalisé en 1960 par Jack Sher, avec Kerwin Mathews dans le rôle de Gulliver, et le téléfilm de Charles Sturridge en 1996. Aussi étonnant que cela puisse paraître, le nom de Jonathan Swift n'est pas cité au générique de la version de 2011.

    Jack Black à la hauteur

    C'est le déjanté Jack Black qui a été choisi pour incarner le personnage de Gulliver. Immédiatement emballé par l'idée, l'acteur a tout de suite accepté le rôle et a su insuffler à son personnage la touche d'humour qu'on lui connait. "Jack est la pièce maîtresse du film", déclare Rob Letterman. Et le producteur exécutif Benjamin Cooley d'ajouter : "Jack a donné à Gulliver une certaine innocence ; il en a fait un personnage à la fois agaçant et attachant. Il s’amuse comme un gamin dans ce film."

    Premier film "live"

    Après avoir réalisé Gang de requins et Monstres contre Aliens, Rob Letterman signe avec Les Voyages de Gulliver son premier film en prises de vues réelles. En revanche, il s'agit de la deuxième fois que le réalisateur donne vie à un personnage aux proportions gigantesques. En effet, il avait déjà tenté l'expérience avec la géante Génormica dans Monstres contre Aliens.

    Les décors, un défi de taille

    La conception des décors du film - gigantesques pour les Lilliputiens, et minuscules pour Gulliver - s'est avérée être un défi de taille pour le chef décorateur Gavin Bocquet, qui avait déjà travaillé sur la dernière trilogie Star Wars. "J’ai constamment pris en compte les problèmes d’échelle, en me demandant par exemple comment les Lilliputiens s’y prendraient pour construire une maison destinée à une personne beaucoup plus grande qu’eux. (...) Au premier regard, la maison semble normale, mais si vous faites plus attention aux détails – comme la machine à café géante (pour les Lilliputiens), les fenêtres et le sol – vous verrez que tout a été fait pour avoir l’air d’avoir été fabriqué par des personnes de 8 centimètres de haut. Imaginez le nombre de lattes qu’il a fallu pour le plancher !", explique le chef décorateur.

    DualMoco

    Les Voyages de Gulliver est le premier film à faire un usage aussi intensif de la caméra DualMoco, dont la technique révolutionnaire a permis de créer la différence de taille entre Gulliver et les Lilliputiens. Jack Black jouait ainsi derrière un écran vert à un endroit du plateau, tandis que les autres acteur faisaient semblant de lui donner la réplique à un autre endroit. "Je voulais que Jack puisse interagir avec les autres acteurs, et je voulais que ces interactions aient l’air naturelles, comme si tous se trouvaient vraiment dans la même pièce. C’est essentiel pour une comédie", explique Rob Letterman.

    Robot géant

    Le monde de Lilliput à été conçu par le fameux studio d'effets visuels Weta Digital, connu pour son travail sur Le Seigneur des anneaux, King Kong ou encore Avatar. Le gigantesque robot contre lequel se bat Gulliver a en revanche été créé par la société Hydraulx, déjà à l'œuvre sur le film-catastrophe 2012. "L’idée était de créer un robot à l’aspect moderne actionné par une technologie de l’ère victorienne. Cela nous a inspiré les aspects les plus mécaniques du robot comme ses engrenages et son système de poulies," explique le superviseur des effets visuels Erik Liles. Par ailleurs, la machine géante étant réalisée en images de synthèse, Jack Black a dû affronter un cascadeur affublé d'un costume de robot lors du tournage.

    Girly Emily !

    L'actrice britannique Emily Blunt s'est vue confier la couronne de la princesse Mary et interprète ainsi selon ses propres termes le rôle le plus "girly" de sa carrière, après avoir joué les assistantes névrosées dans Le Diable s'habille en Prada et les spécialistes de nettoyage de scènes de crime dans Sunshine Cleaning. "Il était temps que je joue enfin un rôle de femme douce et innocente !", déclare la jeune actrice.

    Un acteur au sommet

    Également producteur exécutif du film, Jack Black s'est investi autant dans le jeu des autres acteurs que dans l'interprétation de son propre personnage. Le comédien n'a donc pas hésité à donner la réplique aux "Lilliputiens", même lorsque sa présence n'était pas requise sur le plateau. Cette aide a été d'un grand secours aux autres acteurs qui étaient presque toujours obligés de jouer derrière un écran vert.

    Musique

    Outre les compositions de Henry Jackman, la bande originale des Voyages de Gulliver compte une reprise de la célèbre chanson d’Edwin Starr, "War", arrangée par Jack Black et John Kimbrough pour donner une version plus baroque. Les paroles de cette chanson reprennent par ailleurs les thèmes pacifistes inhérents au roman de Jonathan Swift.

    Tournage

    Si la plus grande partie du film a été tournée derrière des écrans verts dans les studios de Pinewood en Angleterre, certaines scènes ont toutefois bénéficié de cadres plus prestigieux, tels que le Blenheim Palace et l’Old Royal Naval College de Greenwich, au sud-est de Londres.

    Clins d'oeil

    En arrivant chez les Lilliputiens, Gulliver ne se gêne pas pour flatter son image aux yeux des minuscules bonshommes, ce qui donne lieu à plusieurs clins d'œils à des blockbusters américains. Le géant se présente ainsi comme le Président beau gosse, dont le vice-président est Yoda. Il se vante également d'avoir survécu au naufrage du Titanic et d'avoir vaincu un certain Dark Vador.

    Nouvelle destination

    Dans le roman de Jonathan Swift, Gulliver échouait sur une île encore inexplorée (ce qui pouvait paraître plausible au XVIIIe siècle, étant donné que le monde n'avait pas encore été exploré dans sa totalité). Dans le film de Rob Letterman, le héros qui devait initialement atterrir sur une planète inconnue, se retrouve finalement propulsé dans une autre dimension. "Un de nos principaux objectifs était de faire en sorte que le public puisse croire à l’existence de Lilliput. Nous voulions les emmener dans ce monde en même temps que Gulliver", explique John Davis, producteur du film.

    Clin d'oeil

    Deux des personnages du film se prénomment "Dan" et "Jinks". Il s'agit d'un clin d'œil au producteur Dan Jinks.

    Changement d'acteurs

    L'acteur Taylor Lautner devait initialement camper le personnage d'Horatio. Les producteurs l'estimant trop jeune pour le rôle, il a finalement été remplacé par Jason Segel (En cloque, mode d'emploi, How I Met Your Mother).

    Qui pour la princesse ?

    L'actrice Sarah Michelle Gellar a été pressentie pour incarner la princesse Lilliputienne. C'est finalement Emily Blunt qui a été choisie pour le rôle. Cette dernière a d'ailleurs abandonné le tournage de Iron Man 2 pour se consacrer aux Voyages de Gulliver.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 30 jours max (2019)
    • Antoinette dans les Cévennes (2020)
    • Les Apparences (2019)
    • Les Choses qu’on dit, les choses qu’on fait (2020)
    • Tenet (2020)
    • Mon Cousin (2019)
    • Parents d'élèves (2020)
    • Un pays qui se tient sage (2020)
    • Blackbird (2020)
    • Drunk (2020)
    • Josep (2020)
    • Le Bonheur des uns... (2020)
    • La Daronne (2020)
    • Boutchou (2019)
    • Adieu Les Cons (2020)
    • Antebellum (2020)
    • Mon grand-père et moi (2020)
    • A cœur battant (2019)
    • The Good criminal (2020)
    • J’irai mourir dans les Carpates (2020)
    Back to Top