Mon compte
    Somewhere
    note moyenne
    2,4
    3964 notes dont 793 critiques En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    répartition des 793 critiques par note
    50 critiques
    114 critiques
    148 critiques
    134 critiques
    165 critiques
    182 critiques
    Votre avis sur Somewhere ?

    793 critiques spectateurs

    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 22 janvier 2013
    Une remix à Los Angeles de lost in translation avec la relation père/fille Dorff/Fanning magistral, cependant le film reste très lent et le scénario est trop faible. Sofia Coppola se repose sur ses lauriers mais inclut au film une ambiance qu'elle seule peut donner.
    robertnicholson
    robertnicholson

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 118 critiques

    2,5
    Publiée le 11 janvier 2013
    Le moins bon des films de la fille Coppola enfin tout cas celui pour lequel j' accroche le moins . QQ séquences sont assez pertinentes ( celles sur la promo d' un film) . On note qq clins d' oeil à ce qui rapporte au mouvement grunge si je dis pas de bétises (au dela du morceau des Foo, il n' y a pas un moment ou l' on voit le perso principal avec un T shirt Sub Pop ?)
    C.Wright
    C.Wright

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 152 critiques

    1,5
    Publiée le 5 janvier 2013
    L'idée de base était originale : montrer la solitude d'une star qui a pourtant tout pour elle. Mais on peut montrer la solitude d'une autre manière qu'un dialogue toutes les 15 minutes ou des scènes d'une lenteur infernale. Quelques bons passages, mais c'est dommage que le film soit si mou. Vite oublié ...
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 15 février 2013
    Moins bien accueilli que ses précédents films, Somewhere est pourtant un très bon film qui reste dans la continuité de la filmographie de Sofia Coppola. Comme pour toutes ces réalisations, Somewhere se sert de l'ennui comme contexte pour faire évoluer ses personnages. Ici, elle étudie la relation père/fille avec beaucoup de subtilité. Le père, un acteur montant incarné par l'excellent Stephen Dorff, s'ennui dans sa vie, entre strip-teaseuses et soirée. Et c'est là où l'on voit le talent de Sofia Coppola qui se met à filmer le vide de cet acteur tout en le rendant intéressant. Le film jouit donc d'une mise en scène très lente, calme, qui retranscrit parfaitement l'état passif de la vie de ce père. La photographie, bien que plus en retrait, reste soignée et nous offre de très belles scènes avec un jeu de couleurs reposants. C'est alors qu'arrive sa fille, qui se voit contraint de rester avec son père pour une période indeterminée. C'est à partir de ce moment que Sofia Coppola introduit une grande tendresse dans sa mise en scène, filmant ces petits moments d'intimité avec grâce et talent.
    Somewhere reste un film lent et passionnant sur une vie rempli de vide qui nous est magnifiquement retranscrit par Sofia Coppola.
    markab
    markab

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    1,5
    Publiée le 23 décembre 2012
    J'avais plus ou moins aimé les précédants films de l'auteur mais là, j'avoue que je me suis particulièrement ennuyé devant ce film vu heureusement en DVD : scénario proche de zéro, mise en scène inexistante, on a là un des nanars de l'année...
    ... mais il y aura toujours un journaliste pour nous dire quel chef-d'oeuvre on n'a pas su voir, comme quoi la vie est toujours surprenante !
    Phil-64
    Phil-64

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 147 critiques

    3,0
    Publiée le 16 décembre 2012
    Long, long, long! Au début j'ai beaucoup hésité a zapper, mais dès la première apparition de Cleo, la superbe Elle Fanning, la lenteur et l'envie de se tirer une balle partent : le film devient envoûtant, beau... On voit ce qu'est la vie d'un acteur, en gros. Sans Elle Fanning, j'aurai zappé direct le film.
    Fred M.
    Fred M.

    Suivre son activité Lire ses 7 critiques

    3,5
    Publiée le 6 décembre 2012
    juste dire que le duo Elle Fanning Stephen Dorff est tres beau !
    Un film qui a beaucoup de sens !
    Wouppa
    Wouppa

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 110 critiques

    2,0
    Publiée le 26 novembre 2012
    film a voir si on a 2h de libres ou un pass à rentabiliser,mais ça ne casse pas des briques: histoire d'une star hollywoodienne, pas réellement passionnée par sa vie plutôt déprimante, remplie de filles et de cigarettes. De ses aventures, il a quand même une fille de 11 ans qui, par son naturel, le remet face à la réalité. Il y a des longueurs, pas d'idées spécialement intéressantes mais ce film permet tout de même de révéler cette jeune et bonne actrice:Elle Fanning.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 13 novembre 2012
    Voilà un film "tranche de vie" comme pouvait l'etre Lost in Translation.
    Pas de debut, pas de fin, juste la pauvre vie de cet homme qui se tire pendant 1h30 sous nos yeux fatigués.
    La magie de Tokyo a disparue.
    Lion d'or à Venise quand meme, la concurence ne devait pas etre feroce
    titou-boulet
    titou-boulet

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 4 critiques

    2,0
    Publiée le 2 novembre 2012
    Un film qui se laisse regarder sans plus ni moins. Cependant on aperçoit plus d'une dizaine de fois le la perche et le micro apparaître dans le champs ce qui montre l'incompétence du/de la scribe
    QuaiduCinéma
    QuaiduCinéma

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 21 critiques

    5,0
    Publiée le 30 octobre 2012
    Johnny Marco est une star hollywoodienne. Dans son hôtel du Château Marmont à Los Angeles il se prélasse sur la terrasse, buvant lentement son café, puis va faire un tour de circuit en Ferrari, et invite des cowgirls dans sa chambre le soir. Johnny Marco semble avoir une vie facile, claquant des doigts pour obtenir ce qu’il souhaite, sortant des billets de son portefeuilles pour acheter ce qu’il veut. Et pourtant… Et pourtant Johnny Marco ressent un profond malaise, un vide existentiel.

    Voir la suite: http://quaiducinema.wordpress.com/2012/05/15/hollywood-sennuie-le-rire-prend-place-et-le-genie-surgit-somewhere-sofia-coppola-2011/
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 29 septembre 2012
    Un homme, couché, regarde des jumelles lui faire un strip-tease, il conduit une voiture, il regarde à nouveau un strip-tease de jumelles, une femme lui montre ses seins, il joue au ping-pong... Bien plus qu'un film sur une banale star déprimée, c'est un film sur l'ennui, et si le projet de Sofia Coppola était d'ennuyer le spectateur, bravo à elle, c'est réussi.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 10 mars 2013
    Rarement 1h38 vous paraitront aussi longues et ennuyeuses. Et j'aime les films lents pourtant.... j'aime beaucoup cette réalisatrice mais la qualité de ses films ne cesse de baisser.
    shmifmuf
    shmifmuf

    Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 1 761 critiques

    4,0
    Publiée le 29 novembre 2012
    Ce film reprend le thème de la solitude moderne et urbaine déjà abordé par Sofia Coppola dans "Lost in Translation". Le duo père-fille est d'une justesse rare.
    Ce film intimiste et certes peu accessible est pour moi une excellente surprise.
    EricDebarnot
    EricDebarnot

    Suivre son activité 158 abonnés Lire ses 1 262 critiques

    2,5
    Publiée le 22 août 2012
    Ce qui frappe, d'entrée, dans le dernier Sofia Coppola, c'est une rudesse inédite de la mise en scène, tranchant avec les atmosphères précieuses et douces qui étaient sa signature jusque là : on est plus proche dans "Somewhere" du cinéma d'un Vincent Galo par exemple, et ce nouveau radicalisme est l'une des (rares) bonnes nouvelles du film. On peut par contre juger que le sujet de "Somewhere" est d'une universalité qui touche à la pure banalité, parce que Coppola n'est jamais dans la transcendance, juste dans la description amusée, et ce d'autant que son choix de peindre cette déprime existentielle dans le monde factice - caricatural ? - de Hollywood ne lui ajoute aucune substance, mais au contraire la rend passablement "superficielle". Ce n'est pas que les stars de cinéma n'ont pas droit à la détresse morale, mais en ces temps de crise planétaire, la confusion émotionnelle dans laquelle macère le pauvre Stephen Dorff nous semble quand même bien peu empathique... Du coup, quand un soupçon de paranoïa envahit une scène, on se prend à rêver de se retrouver dans le "Imperial Bedroom" de Bret Easton Ellis : mais non, Sofia ne se risque pas à frôler la folie, elle se cantonne à un vague spleen, qu'elle imagine d'ailleurs pouvoir abandonner comme une voiture inutile (une Ferrari, quand même...) au bord de la route... Les seuls moments vraiment magiques, où "Somewhere" nous touche au coeur, sont dû à l'incroyable cinégénie de Elle Fanning, véritable soleil qui brûle l'écran à chacune de ses apparitions.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top