Notez des films
Mon AlloCiné
    Affliction
    note moyenne
    3,0
    189 notes dont 30 critiques
    répartition des 30 critiques par note
    5 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    7 critiques
    5 critiques
    1 critique
    Votre avis sur Affliction ?

    30 critiques spectateurs

    g0urAngA
    g0urAngA

    Suivre son activité 42 abonnés Lire ses 1 735 critiques

    2,5
    Publiée le 23 janvier 2013
    Affliction est aujourd'hui un film assez banal et ennuyeux. Malgré sa réalisation de grande classe, le film n'arrive à aucun moment nous sortir d'une certaine monotonie et ce, malgré l'excellente prestation des acteurs. Le scénario, malgré sa bonne écriture, ne soulèvera aucun moment un évènement qui nous prendra à défaut. Dommage !!!
    AMCHI
    AMCHI

    Suivre son activité 1961 abonnés Lire ses 5 631 critiques

    3,5
    Publiée le 7 novembre 2010
    Affliction est un film très sombre voire sinistre qui bénéficie d'une interprétation de grande qualité, Nick Nolte et le regretté James Coburn sont tous les 2 remarquables. Cela commence un peu comme un polar mais ça vire surtout sur les problèmes du personnage incarné par Nick Nolte. Un beau film mais à l'atmosphère très noire.
    Shephard69
    Shephard69

    Suivre son activité 131 abonnés Lire ses 2 067 critiques

    2,5
    Publiée le 8 juin 2015
    Sur fond de mort suspecte dans une petite communauté au fin fond du New Hampshire, un film qui, malgré un casting imposant avec notamment James Coburn, Willem Dafoe ou encore Sissy Spacek, s'avère franchement banal dans sa mise en scène. L'ambiance m'a beaucoup fait penser à l'œuvre de Sam Raimi "Un plan simple", Nick Nolte est impressionnant face à ce monstre sacré qu'est Coburn dans cette histoire de conflit entre un père violent et alcoolique et son fils foncièrement bon mais dominé par la colère et le mépris.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 275 abonnés Lire ses 3 365 critiques

    2,0
    Publiée le 27 août 2010
    Sujet mal traité. Mauvaise mise en scène même si le scénario est à peu près au RDV. A déconseiller
    Thomas Roavina
    Thomas Roavina

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 348 critiques

    5,0
    Publiée le 26 novembre 2007
    C'est le premier film de Paul Schrader (scénariste à titré de Martin Scorsese) que je vois est c'est un gros choc, un upercut dans le ventre tant la justesse du propos est etonnant de perspicacité. Schrader amènne son sujet calemement, il prend le temps d'installer tout les personnages et les faits. De ces actions découlera une réaction enchaine toujours maitrisé sur le même rythme mais avec un personnage principale (Nick Nolte exellent) de plus en plus obsesionnel chez qui la folie naîtra de façon insoupcsonné jusqu'a atteindre un degré impresionnant de colère. Nick Nolte campe ce père déchu, faibrile, rongé par la violence qu'abrite son père, ne va pouvoir assumer tout ses problèmes et de ce fait va s'engager tête baissée dans une lutte perdue d'avance et surtout imaginaire. Comme pour compenser ses difficultés quotidiennes, W.Whitehouse va penser pouvoir rétablir un ordre jamais perturber, on revois là la thématique de Taxi driver mais traitée différament, dans un lieu opposé à la ville de N-Y, une petite ville enneigé avec un personnage à la base sain d'esprit. Le proscesus de chute est sensiblement le même à savoir que Nick Nolte va s'aliener contre tout le village pour des raisons qui lui sont personnels. La maitrise du sujet est impeccable, Paul Schrader expose les faits, laisse son acteur exprimer la détresse et la vexation, les seconds rôles tous trés bon (Sissy Spacek, James Corbun imposant, Willem Dafoe trop peu présent mais déscisif) auxquels Nolte va se frotter, puis le réalisateur d'american gigolo fait trembler la terre quand arrive l'heure du dégout le plus total pour N.Nolte. Un film à sans unique qui nous mène droit dans les bas-fond d'un certain vice pas souvent représenter sur les écrans; l'affliction et ce qu'elle engendre.
    nephesh
    nephesh

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 355 critiques

    1,0
    Publiée le 3 mai 2011
    Pffff, non. Chiant. Dommage, belle brochette d'acteurs. Coburn est excellent en père violent mais on ne le voit pas assez. Et on ne voit Dafoe que 2 ou 3 fois ... Donc en gros si vous n'aimez pas Nick Nolte, ne regardez pas ce film. Même si vous l'aimez d'ailleurs. En fait, l'histoire de base est bien mais on tourne tellement autour des merdes familiales qui entourent le looser que cette trame principale passe au second plan. On ne sait même pas tout à la fin en . Et ça finit par un discours moralisateur comme quoi les hommes battus étant enfant ne doivent pas avoir de relation adulte car ils feront comme leur papa. Déçu ...
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1215 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    2,0
    Publiée le 19 juin 2012
    Paul Schrader adapte Russell Banks mais le résultat n'est pas terrible. S'il parvient à nous intéresser quand il nous montre les résultats sur la vie d'un homme dont l'enfance a été passée sous le joug d'un père terrifiant (incarné avec brio par James Coburn qui remporta au passage un Oscar), il se perd au cours du film en ne sachant pas sur quel pied danser avec son intrigue. Entre enquête policière et drame social, "Affliction" ne trouve pas son équilibre et il reste au film ses superbes paysages enneigés et son Nick Nolte à fleur de peau pour maintenir l'attention.
    Estonius
    Estonius

    Suivre son activité 647 abonnés Lire ses 3 740 critiques

    1,5
    Publiée le 24 juillet 2019
    On croit être parti pour une enquête policière et on se retrouve avec un méli-mélo mélodramatique familial sans rythme et sans grand interêt. On ne s'accroche à rien… Et tout ça pour à la fin nous expliquer spoiler: que l'énigme policière n'en est pas une (?), pour nous dire dans la même phrase une chose et son contraire et pour conclure par de la psychanalyse de bazar. Décevant parce qu'inintéressant et prétentieux
    20centP
    20centP

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 220 critiques

    3,5
    Publiée le 3 novembre 2011
    Envoûtant. On retrouve l'univers de Russel Banks, déjà magnifiquement porté à l'écran par Egoyan (de beaux lendemains). Le film évolue de l'intrigue policière pour mettre en scène la descente aux enfers de son personnage central. Nick Nolte est grandiose, James Coburn effrayant. La réalisation est toutefois assez conventionnelle avec une lumière parfois excessivement blafarde.
    chrislain
    chrislain

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 384 critiques

    1,0
    Publiée le 5 octobre 2007
    Malgré une histoire très classique et parfois bancale, une réalisation de téléfilm de luxe, l'interprétation haut de gamme et de qualité permet au film d'éviter le ratage complet. Jamais vraiment passionnant ni réellement ennuyeux.
    lejeff64
    lejeff64

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 262 critiques

    2,0
    Publiée le 20 décembre 2009
    Jolie casting mis peu en valeur par une mise en scène laborieuse. L'histoire est sans grand intérêt et on s'ennuit rapidement.
    copel
    copel

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 22 critiques

    2,5
    Publiée le 2 janvier 2008
    Nick Nolte joue presque à la perfection dans cette descente aux enfers qui le rend dingue... il devient petit à petit aussi barré que son pére. Malheureusement j'ai trouvé ca un peu long, tres peu d'action... il se passe pas grand chose.
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 475 abonnés Lire ses 3 446 critiques

    4,5
    Publiée le 30 juillet 2018
    La carrière de réalisateur de Paul Schrader est largement éclipsée par son brillant parcours de scénariste aux côtés de Martin Scorsese pour lequel il a écrit les mythiques "Taxi Driver" (1976) et "Raging Bull" (1980). Riche de 21 longs métrages, elle est désormais assez conséquente pour attribuer à celui-ci la qualité pleine et entière de réalisateur. Très hétéroclite et souvent radical dans ses goûts et préoccupations, Paul Schrader peut donner l'impression de se disperser à force de brouiller les pistes entre films à forte dimension psycho-sociale ("Blue Collar", "Hardcore", "Afflication") et films référentiels à l'esthétisme pompier ("American Gigolo", "La féline", "The canyons"). "Afflication" qui traite des ravages de la violence paternelle à partir d'un roman éponyme de Russel Banks paru en 1989 est sans aucun doute le plus sombre de sa filmographie. Aussitôt lu le livre, celui-ci résonne dans l'esprit de Schrader dont le père sans être aussi violent que celui décrit par Russel Banks (le livre est en partie autobiographique) a fait preuve d'une autorité qui a laissé des traces chez l'adulte tourmenté qu'est devenu le scénariste/réalisateur. Dans une petite bourgade du New-Hampshire (Paul Schrader est natif du Michigan) enfouie sous la neige, Wade Whitehouse (Nick Nolte) enfant du pays et policier communal, concilie avec le plus grand mal sa vie professionnelle erratique avec une vie privée qui part à vau-l'eau depuis que sa femme (Mary Beth Hurt) l'a quitté emmenant avec elle sa fille Jill. Le contexte déprimant dans lequel évolue Wade Whitehouse est présenté sans fard en préambule par Paul Schrader qui utilise au mieux la très lourde et pesante présence de Nick Nolte auquel il avait immédiatement pensé en écrivant le scénario cinq ans plus tôt. L'enquête qui se présente à lui concernant un pseudo accident de chasse mortel provoqué par son collègue et meilleur ami Jim (True-Frost) ne va pas contribuer à clarifier la situation personnelle de Wade qui s'enlise dans l'obsession névrotique d'un procès contre son ex-épouse pour récupérer l'éducation de sa fille qui le fuit. L'affection sincère et dévouée de Margie Fogg (Sissy Spacek) sa nouvelle compagne n'aidera pas plus Wade dans sa quête désespérée de normalité. En réalité plane au-dessus de Wade l'image d'un père violent et alcoolique (James Coburn) qui le ramène en permanence aux comportements subis et appris dans son enfance. Tournant sur lui-même tel un lion en cage, Wade est prisonnier d'un passé qu'il n'a pu surmonter. A travers Rolfe (Willem Dafoe) le frère cadet de Wade qui s'est rapidement éloigné pour s'ouvrir un horizon différent, Paul Schrader s'interroge sur les mystères de l'influence parentale dont les effets peuvent être antagonistes selon les éléments de la fratrie. La place de l'aîné semble la plus problématique. L'intrigue policière devenue accessoire, le réalisateur ne quitte plus la lourde carcasse et le regard embrumé de Wade qui avance doucement vers la seule issue qui s'offre à lui pour s'arracher à ce qui ressemble à une malédiction. Refusant tous les effets de style un peu faciles auxquels il recourt quelquefois, Schrader en parfaite symbiose avec ses acteurs, dépeint la face sombre trop souvent occultée des rapports névrotiques au sein de la famille, éternel symbole de l'idéal américain. Un film d'une noirceur absolue où Nick Nolte s'affirme comme un des plus grands talents de sa génération qu'il convient de classer juste à côté du somptueux "Blue collar" et du déchirant "Hardcore".
    Horcruxeboy
    Horcruxeboy

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 198 critiques

    1,0
    Publiée le 14 octobre 2015
    Pas la moindre possibilité de s'identifier à ces personnages dérangés et sur-testostéronés, plombant une intrigue qui, pourtant, avait de quoi être intéressante. Long, fade, sans aucune sensibilité et esthétiquement banal, Affliction tire plus sur le supplice cinématographique que sur le grand film d'auteur.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 451 critiques

    0,5
    Publiée le 13 octobre 2007
    Film dont la seule utilité est de dénoncer les méfaits de l'alcool et la violence sur les mineurs. On suit Nick Nolte, qui pète les plombs et détruit toute la vie qu'il a construit sur une histoire qui lui a monté à la tête. Le film baigne dans une atmosphère sombre, avec toute cette neige, tout ce froid, ces malheurs et la dureté de la vie dans ce patelin paumé. La violence omniprésente et l'alcool comme refuge des misères en toile de fond. Il ne s'agit pas d'un film policer mais d'un drame voire plus précisément d'une tragédie. Sinon, un film d'une longueur tuante, dénué de rythme, de rebondissement, d'intérêt pour cette histoire du type qui va droit dans le mur, pas d'attachement pour les personnages. Moi, ça m'a retourné l'estomac. À vous de voir.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top