Mon AlloCiné
    Berberian Sound Studio
    note moyenne
    2,3
    281 notes dont 63 critiques
    répartition des 63 critiques par note
    3 critiques
    10 critiques
    16 critiques
    15 critiques
    10 critiques
    9 critiques
    Votre avis sur Berberian Sound Studio ?

    63 critiques spectateurs

    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 251 abonnés Lire ses 450 critiques

    4,0
    Publiée le 12 mai 2015
    Le Giallo est un genre que j'affectionne particulièrement. Lorsque j'ai vu qu'un film, Berberian Sound Studio, allait rendre hommage au genre, j'ai immédiatement noté ce film dans ma : "liste des films à voir".

    On y suit un dénommé Gilderoy, un ingénieur du son anglais. Un petit gros, timide, sans personnalité, réduit à travailler avec plusieurs italiens parfaitement antipathique pour le mixage d'une obscure série B italienne dont on ne verra que le générique.

    Dès les premières minutes de films, j'ai été transporté au paradis. Berberian Sound Studio est un film sur un Giallo et ô joie, filmé comme un Giallo. Les références y sont nombreuses, à commencer par les musiques (forcément ancrés dans le propos du film), les lumières (la photos est absolument sublimes) mélangeant les teintes rouges du panneau "SILENZIO" à celles bleutées du projecteur de cinéma, ou encore à travers les mains gantés d'un mystérieux projectionniste. La réalisation c'est le gros point fort de "Berberian Sound Studio". C'est même d'ailleurs son seul intérêt. Car il n'y a pas à proprement parler de trame scénaristique. Gilderoy, fait son boulot à contre-cœur, accepte sans broncher la mauvais humeur de ses collègues et commence à délirer sévère sur la fin... Et c'est à peu près tout. Il n'y a pas vraiment de suspens, pas de rebondissement et pas vraiment de conclusion. Ce qui est assez regrettable.

    Pourtant malgré l'absence de scénario, Peter Strickland parvient à nous garder en haleine. On se fout de l'histoire. On se contente d'admirer la virtuosité de sa réalisation et de chercher les références.

    Si vous n'avez jamais vu de Giallo ou que vous n'êtes pas sensible à la mise en scène, passez votre chemin, vous risquez fort de vous ennuyer. Sinon foncez ! Berberian Sound Studio n'est pas un film mais une expérience.
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1283 abonnés Lire ses 3 519 critiques

    2,0
    Publiée le 4 avril 2013
    Le Giallo est une spécialité italienne qui connut son heure de gloire dans les années 70. De l'horreur, des cris d'épouvante et de la sauce tomate. D'une certaine façon, Berberian Sound Studio peut se voir comme un documentaire sur les coulisses de ce cinéma d'exploitation, en particulier dans le domaine des bandes-sons réalisées de façon artisanale. Avec un massacre organisé de légumes tel qu'on en a jamais vu sur les écrans au point qu'il serait peut-être bon d'alerter leur société protectrice. On apprécie au passage la confrontation entre deux cultures oh combien différentes, l'anglaise et l'italienne, source de conflits et de confusion dans le périmètre réduit d'un studio d'enregistrement. C'est malheureusement tout ce qu'on peut retirer d'un scénario sans consistance aucune qui, in extremis, fabrique un retournement lynchien pour le moins déconcertant, pour ne pas dire grotesque. Peter Strickland, le réalisateur du troublant Katalin Varga, aime les sujets originaux et volontiers absurdes. Pour cette fois, dans Berberian Sound Studio, le résultat sur l'écran est moins que convaincant. Il est totalement vain.
    S M.
    S M.

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 555 critiques

    5,0
    Publiée le 6 octobre 2013
    Enfin un film original en 2012! Si si, ça existe encore! Et en plus, il s'agit d'un film qui rend hommage aux grands gialli des années 70. Que demander de plus? Un giallo donc mais pas un giallo comme les autres car sans meurtres visibles et sans sang. "Berberian Sound Studio" est une expérience sensorielle rare. Visuellement sublime, tout est dans les images et dans les sons. Inutile de préciser que la BO est grandiose. L'ambiance est particulière et réellement prenante. Tout ou presque se déroule dans ce studio glauque. Les acteurs sont très bons avec la mention spéciale pour Toby Jones, l'acteur principal, très convaincant avec son physique atypique. Tous les codes des gialli sont bien là et respectés. Je suis conscient que ce film ne plaira pas à tout le monde car vraiment spécial et barré. Pour conclure, je dirais que "Berberian Sound Studio" serait la rencontre entre un Dario Argento et un David Lynch.
    Emile Strogonoff
    Emile Strogonoff

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 95 critiques

    4,0
    Publiée le 3 avril 2013
    Une mise en abîme qui a du chou. On se réjouira de ne pas avoir à avaler la soupe habituelle où brailler n'est plus une fin en soi mais un accessoire au service du scénario.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 29 mars 2013
    "film d'horreur New age","hommage vibrant au giallo","farce sonore au détriment d'une surenchère de gore", BSS pourrait souffrir de nombreux superlatifs, mais cet objet inclassable est bien plus que ça.

    BSS est une mise en abîme continuelle et contemplative sur le cinéma caché, sur ce que les films ne montrent pas.

    BSS est un voyage dans les entrailles du 7 ème art, au coeur de sa fabrication même. Le son supplante l'image suffisante;la suggestion remplace la démonstration.

    Trip sensoriel et exercice de style jubilatoire sur le monde du cinéma, BSS pourrait revendiquer son ascendance avec des œuvres telles Blow Out( Up?) et Zabriskie Point pour sa sensibilité.

    Un ravissement pour les amateurs d'art tout simplement, loin des clichés esthétisants, des slashers débilitants, avec une couche d'humour grotesque autant que touchant.

    Rêve ou cauchemar, fantasme ou réalité, à vous de choisir, mais tendez bien les oreilles...
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 789 abonnés Lire ses 3 461 critiques

    3,0
    Publiée le 6 mai 2013
    C’est un étrange hommage qu’a réussi à rendre le Britannique Peter Strickland aux films de genre italiens des années 70, et à travers eux au cinéma tout entier, en prenant pour point de départ une reconstitution à la sauce baroque du travail fait sur cet élément indissociable du 7ème art qu’est le son. Les fans d’Argento pourront y découvrir avec une certaine délectation la face cachée d’un film qui aurait presque pu être de lui tout en profitant d’une atmosphère glauque digne de ce giallo que l’on entend mais dont on ne voit rien. Le physique plein de mystère de Tobey Jones et certains cadrages bien pensés participent à donner son charme vintage à cet objet cinéphilique qui, de par son concept, ne se limite qu’à un public très limité.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 329 abonnés Lire ses 3 499 critiques

    0,5
    Publiée le 27 octobre 2013
    Au bout de 45 mn j'ai stoppé ! Sans commentaire, c'est une farce.
    JeffPage
    JeffPage

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 534 critiques

    3,0
    Publiée le 5 février 2013
    Film d'horreur étrange, "Berberian Sound Studio" suit un ingénieur du son anglais qui vient travailler dans un studio italien afin d'assurer la sonorisation d'un film d'horreur. Si le sujet est intéressant, le film ne l'exploite pas a fond. En effet, après une première moitié plutôt sympathique, la fin vire vers le surréalisme, transformant l'ensemble en un film étrange et énigmatique. Il reste la réalisation superbe a base de clair obscur et de couleur d'ombre tout bonnement magnifique. Au final, ce film, si il ne rempli pas toute ses promesses, reste un bon divertissement différent.
    petitelfejess
    petitelfejess

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 19 critiques

    0,5
    Publiée le 5 février 2014
    Ennuyeux, aucun interet , et en plus ils gachetn la nourriture ;)
    Yellocrock
    Yellocrock

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 603 critiques

    4,0
    Publiée le 4 février 2013
    Vu au Festival de Gerardmer, je tiens à honorer l'envie du cinéaste de proposer une œuvre particulière, qui revient à l'art du cinéma par la suggestion et le jeu sur les sons. Car le son est la part importante du film, le son qui nous permet d’imaginer les scènes horribles que doit recréer Gilderoy avec de la pastèque, du choux et des ustensiles en tout genre. Un jeu de son et de silence, qui devient un peu long vers la fin quand le réalisateur oublie un peu le spectateur dans sa vision du film. Le dénouement en laissera plus d'un sur le carreau, mais l'expérience est enivrante et recherchée. Si vous le pouvez, découvrez-le.
    anonyme
    Un visiteur
    0,5
    Publiée le 2 avril 2013
    Vu au Festival de Gerardmer. Enfin vu, subit serait plus juste. J'ai pas du tout accroché et je n'étais le seul... Bon courage !
    Dicidente
    Dicidente

    Suivre son activité 14 abonnés Lire ses 691 critiques

    2,5
    Publiée le 13 octobre 2013
    Un britannique va travailler an Italie afin d'être mixeur au sein d'un studio. Il faut avouer que le film est original et soigné, jeux de lumière, cadrage, ect, c'est vraiment beau souvent..Bon jeu d'acteur é il finit en queue de poisson, et y a t'il vraiment une histoire, ce n'est en tout cas pas l'impression qu'on nous donne ici...Est-ce juste un constat sur le choc des culture (british/ritals), le mal du pays, sur la mauvaise ambiance au boulot, voir le harcèlement, sur le sexisme?
    pierre-of-86
    pierre-of-86

    Suivre son activité 11 abonnés Lire ses 10 critiques

    5,0
    Publiée le 19 octobre 2017
    Ce film est fascinant, les codes esthétique du Giallo, sont repris de façon brillante. Secondement, un travail de la suggestion et des codes de l'horreur très bien pensé. Troisièmement, le dernier segment du film, ou comment utiliser le montage, le temps, la langue parlée spoiler: , pour nous insérer dans la folie, dans la rêverie, dans la mort d'une partie d'un homme, voir même d'un homme tout court.
    Ce film est une expérience qu'un cinéphile devrait vivre, devrait écouter, devrait voir, au sens premier de ces termes. Le seul bémol que je relèverais serait un scénario un poil léger, mais malgré tout un film aussi audacieux, et qui réussi à vraiment me surprendre mérite à mes yeux d'être pardonné, c'est un chef d'oeuvre, imparfait, mais un chef d'oeuvre tout de même.
    🎬 RENGER 📼
    🎬 RENGER 📼

    Suivre son activité 2844 abonnés Lire ses 6 236 critiques

    3,0
    Publiée le 7 mai 2020
    Berberian Sound Studio (2012) est une brillante mise en abyme, une plongée à la fois fascinante et glaçante dans l’univers des giallos.

    Direction l’Italie dans le milieu des 70’s, dans un studio de postproduction vieillot (pour ne pas dire miteux) où un ingénieur du son (d’une certaine renommée) est embauché pour assurer le montage et le mixage de la bande sonore d’un certain Santini, un maestro de l'horreur.

    Le film nous fait vivre de l’intérieur les coulisses de la postsynchronisation d’un film d’horreur. Entre les bruiteurs qui s’acharnent sur des pastèques (pour représenter les écrasements faciales), une poêle à frire (pour représenter un tisonnier brulant enfoncé dans le v….), des coups de couteaux dans des laitues (pour simuler les coups de poignards) et de l’autre, les "scream queen" qui s’époumonent en hurlant de toutes leurs forces.

    Peter Strickland nous entraîne de plein fouet dans cet univers, véritable expérience sensorielle au cœur d’une partition sonore à la fois envoutante et inquiétante. Un huis-clos palpitant où Toby Jones (dans le rôle de l’ingénieur du son, plus habitué aux documentaires animaliers qu’aux films d’horreur) va lentement mais surement sombrer dans un cauchemar éveillé.

    Un exercice de style qui force le respect et poussera à l’admiration les férus de giallos (et pas seulement !).

    ► http://bit.ly/CinephileNostalGeek ★ http://twitter.com/B_Renger ◄
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 1428 abonnés Lire ses 4 430 critiques

    3,0
    Publiée le 22 septembre 2014
    1976 : Gilderoy, ingénieur du son anglais naïf et introverti, débarque en Italie pour travailler sur la post-production d'un giallo. Au sein du Berberian Sound Studio, il découvre un genre sur lequel il n'avait jamais travaillé et se retrouve confronté aux humeurs du producteurs, aux caprices des actrices et aux divagations du réalisateur. Seul et un peu perdu, logeant dans le studio, passant ses journées à bruiter des scènes atroces (les pastèques, radis et courgettes en prennent pour leur grade), Gilderoy commence à perdre pied... Si "Berberian Sound Studio" est un film qui parlera surtout aux amateurs du genre, il n'en est pas moins relativement fascinant notamment par son idée du huis-clos constant au sein du studio et pour l'envers du décor, aussi peu reluisant soit-il, qu'il nous montre. Peter Strickland est certainement un homme qui connaît ses références et il nous offre un film troublant et parfois déroutant. Si l'exercice de style est indéniablement réussi en terme de mise en scène, il tourne hélas parfois un peu en rond en terme scénaristique.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top