Notez des films
Mon AlloCiné
    Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys
    note moyenne
    3,9
    1129 notes dont 109 critiques
    répartition des 109 critiques par note
    14 critiques
    42 critiques
    33 critiques
    14 critiques
    4 critiques
    2 critiques
    Votre avis sur Love & Mercy, la véritable histoire de Brian Wilson des Beach Boys ?

    109 critiques spectateurs

    arsènelupin813
    arsènelupin813

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 1 août 2015
    Ce qui est paradoxal avec les biopics, c'est que les plus réussis sont les plus souvent des illustres inconnus. J'imagine que beaucoup de spectateurs connaissaient la musique de Brian Wilson, mais je dois avouer que ce musicien (de génie) m'était moins familier que Ray Charles. Et pourtant le film est plus réussi. Le réalisateur ose des choix tranchés. Il applique à la lettre le principe de caractérisation: il vaut mieux partir d'un cliché que d'y arriver. De fait la blonde californienne, le psychiatre maboul, l'artiste maudit m'ont tous semblé au début uni-dimensionnels, d'autant plus que tout a été été dit sur les 70s, révolte et utopie, blablaba. Les personnages s'enrichissent progressivement. On se met à s'identifier à Barbie Girl !… Les situations donnent lieu à une rare émotion. Paul Dano interprète Wilson jeune, John Cusack la version quinqua ravagé. Ce choix accentue la dualité, - la schizophrénie - du personnage. Il y a là une réflexion intéressante, et loin d'être banale, sur la frontière avec la folie. La musique sert de guide.
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 2920 abonnés Lire ses 7 252 critiques

    3,0
    Publiée le 1 août 2015
    Plutôt intéressant que de s'attaquer à la vie mouvementée du talentueux Brian Wilson, ancien leader des mythiques Beach Boys et leurs mélodies souvent irrésistibles. Le film a d'ailleurs pas mal d'atouts : d'abord, avoir choisi deux acteurs différents pour interpréter Wilson à une vingtaine d'années d'intervalle, John Cusack comme Paul Dano (tous deux convaincants) illustrant ainsi deux faces bien distinctes du créateur. De plus, on apprécie la volonté du scénario de ne jamais édulcorer la réalité, évoquant en définitive nettement plus les moments douloureux du héros que ses triomphes (quasiment pas la moindre scène de concert ou de tournée). Enfin, difficile de ne pas relever la volonté salutaire que Bill Pohlad a de nous plonger dans le processus de création musicale, parfois épuisant et infiniment plus complexe qu'on ne pourrait l'imaginer. On regrettera alors seulement une mise en scène un peu classique (hormis quelques audaces, spoiler: dont un étonnant « trip » évoquant « 2001, l'Odyssée de l'espace »!! ) et un choix certes osé mais finalement frustrant d'avoir peu recours à la musique du groupe (quand je vais voir un biopic sur les Beach Boys, c'est en partie pour entendre leurs tubes!). Reste que l'histoire est suffisamment riche et même parfois émouvante (notamment à travers la complexe histoire d'amour qu'entretient le héros avec Melinda (Elizabeth Banks, ici très bien)) pour que l'on suive toujours avec intérêt ce destin assez hors du commun, faisant de « Love & Mercy » une relative réussite.
    ROKENROL
    ROKENROL

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 92 critiques

    4,0
    Publiée le 31 juillet 2015
    j'ai beaucoup aimé, paul dano comme a sont habitude est excellent...les acteurs sont efficaces, la musique qu'on connait tous superbe, tres bon film
    Mercédès D
    Mercédès D

    Suivre son activité 16 abonnés Lire ses 10 critiques

    2,0
    Publiée le 28 juillet 2015
    Je me suis rarement autant ennuyée au cinéma. Aimant les Beach Boys, j'étais ravie d'aller voir ce film, la déception a été écrasante. Les acteurs sont lourds, John Cusack semble avoir subit un lifting raté, et voir le jeune Brian Wilson dériver fatigue et épuise. Elizabeth peine à sauver le tout. On est loin de ressortir avec leur formidable musique dans la tête.
    Demglinguez
    Demglinguez

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    4,0
    Publiée le 28 juillet 2015
    Ce film se veut la biographie de Brian Wilson, génie musical du groupe des Beach Boys. La manière de raconter la vie de ce personnage est originale : le film est construit autour d'un parallèle entre des scènes retraçant la vie de Brian dans les années 1960-70 au moment de l'apogée du groupe et des scènes ultérieures correspondant à la rencontre de Brian avec Melinda à un moment où ce dernier est malade et seul, sous l'emprise de son psychiatre, le Dr Landy. Le film se place du point de vue de Brian Wilson pour donner une vision de la musique des années 60-70 : les attentes musicales du public de l'époque, la compétition entre les Beach Boys et les Beattles, le rôle de sa maladie dans son génie musical qui lui donne des airs de savant fou. L'évocation de la personnalité de Brian Wilson permet également de traiter du phénomène de manipulation mentale exercé par des êtres mal intentionnés profitant de la faiblesse de certaines personnes malades. D'autant plus que le personnage est attachant, notamment par la sincérité dans sa relation avec Mélinda à laquelle il ne cache rien de son état, ce qui renforce son état de victime.
    Adrien C.
    Adrien C.

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 9 critiques

    4,0
    Publiée le 26 juillet 2015
    A part la fin, qui est tellement improbable mais qui se veut attendrissant, ce film décrit bien le personnage de Brian Wilson. Pour les amateurs des Beach Boys le film est bien fourni au niveau musique. Le jonglage entre le Wilson des années 60 et celui qui la quarantaine passée n'est que l'ombre de lui même rythme bien le film, on ne s'y ennuie pas une seule seconde. A voir pour les fans, les mélomanes, mais aussi ceux qui aiment l'histoire de la musique pour ce film qui montre un personnage sous 2 aspects différents
    Freakin' Geek
    Freakin' Geek

    Suivre son activité 181 abonnés Lire ses 868 critiques

    0,5
    Publiée le 25 juillet 2015
    Autant le dire tout de suite, si vous vous attendiez à découvrir la carrière des Beach Boys avec Love & Mercy, vous allez être très déçus. Le film de Bill Pohlad ne fait en réalité que survoler celle ci pour s'intéresser uniquement à deux périodes charnières de la vie de son principal compositeur Brian Wilson. Les débuts du groupe sont très vite résumés pour nous montrer à quel point celui-ci ne semblait pas être satisfait par les concerts et les fans mais souhaitait avant tout pouvoir composer de nouvelles chansons. Le film nous raconte principalement une partie de la création des albums Pet Sounds et Smile sans se soucier du reste de leur carrière. Bill Pohlad s'est inspiré du film I'm Not There qui montrait différentes facettes du chanteur Bob Dylan interprétés à chaque fois par des acteurs différents. Dans Love & Mercy, il a choisi Paul Dano pour incarner le Brian Wilson jeune et créative et John Cusack pour le Brian Wilson dépressif et malade. Le film passe son temps à faire des allers retours entre les années 60 et la fin des années 80 avec l'impression d'être dans deux films totalement différents. La seule grande réussite de Love & Mercy est la retranscription de cette période où tout le génie musical de Brian Wilson a éclot. Le voir expérimenter ou harceler ses musiciens pour leur faire sortir ce qu'il avait exactement en tête et tâtonner jusqu'à l'écriture de tubes devenus incontournables est sans conteste la partie la plus intéressante du long métrage. Bill Pohlad a choisi d'utiliser des filtres sépia pour donner l'impression d'images d'archives filmées à l'époque de l'enregistrement de l'album. Le rendu est tellement convaincant qu'on aurait aimer trouver les véritables images de cette époque pour suivre cette passionnante création. Elle souligne aussi l'immense gâchis causé par les substances illicites qui a vrillé la tête de pas mal d'autres artistes aussi talentueux à la même époque. Beaucoup moins convaincant, la partie consacré à la maladie de Brian Wilson et sa rencontre avec sa seconde femme Melinda Ledbetter est d'un ennui profond. Il n'y est plus du tout question de musique alors que le groupe continuait encore à cette époque de sortir régulièrement des albums. Ce n'est que la déchéance d'un homme qu'on n'arrive pas à croire qu'il s'agit de la même personne que dans les années 60 qui traîne son mal être martyrisé par un homme qui semble être à la fois son psy et son agent. Ces séquences extrêmement dérangeantes ne rendent pas justice à Brian Wilson et ne sont qu'une perte de temps qui nous donne envie de quitter la salle de cinéma en courant. Dans le rôle de Brian Wilson, Paul Dano se montre bien plus convaincant que John Cusack. Le jeune acteur qu'on avait vu en auteur de romans dans Elle S'Appelle Ruby arrive bien à exprimer la folie créative de Brian Wilson et montre un personnage particulièrement attachant. John Cusack en revanche reste cet acteur has been que l'on prend quand tout les autres acteurs ont dit non. Un sous Nicolas Cage qui a l'air de jouer son propre rôle plutôt que le leader des Beach Boys. Heureusement qu'Elizabeth Banks en Melinda Ledbetter et Paul Giamatti sont là dans ces séquences pour remonter le niveau. Ce dernier est particulièrement terrifiant en psy possessif au final bien plus fou et dangereux que son patient. Résumer la vie de Brian Wilson a deux périodes ne rend définitivement pas honneur au grand compositeur qu'il est. Il y avait certainement beaucoup mieux à raconter concernant le musicien que de s'attarder sur la période la plus néfaste de sa vie qui ne méritait pas plus de cinq minutes à l'écran. Ceux qui encensent ces passages, ne sont pas des fans de musique mais des cinéphiles un brin trop intellos qui préfèrent encenser l'ennui. Ceux qui voudraient en savoir plus sur la carrière des Beach Boys ou même sur Brian Wilson feraient en tout cas mieux de chercher un véritable documentaire plutôt que de perdre leur temps devant Love & Mercy. C'est franchement dommage pour Paul Dano qui est excellent mais qui est sabordé par un John Cusack définitivement mauvais.
    Eslenya
    Eslenya

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 167 critiques

    3,0
    Publiée le 22 juillet 2015
    Bien mais sans plus. Trop autour des problèmes psychologiques de Brian et pas assez autour de la musique des beach boys. Toute la musique se trouve dans la bande annonce.
    VILLE.G
    VILLE.G

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 466 critiques

    4,5
    Publiée le 20 juillet 2015
    Passionnant, très bien filmé, très bien joué, instructif, émouvant. Un film vraiment excellent
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein
    Ramm-MeinLieberKritiker-Stein

    Suivre son activité 96 abonnés Lire ses 543 critiques

    3,0
    Publiée le 21 juillet 2015
    Brian Wilson possède donc à lui seul un biopic féerique et poignant, poignant car il s’inscrit dans une intégrité et une intimité envers le personnage et ses manières, que celui-ci soit en forme ou « malade », et qui surprend, étonne, et passionne dans la plus grande partie de son temps. Plusieurs bonnes idées s’inscrivent alors tout au long de l’oeuvre : du quatuor d’acteurs (Dano et Cusack pour double facette; Banks et Giamatti agissant comme des agitateurs de la personnalité de Wilson) efficace et très juste à la mise en scène intelligente. L’inspiration est, pour ce film, un thème fondamental : c’est qui fait vivre un personnage en mal avec un autrui qui, la plupart du temps, le persécute et le laisse, voire l’enfonce dans une boue poisseuse au lieu de l’aider à se relever. Bill Pohlad, le réalisateur, donne moins de place à la musique qu’aux protagonistes principaux, laissant ainsi à ces derniers une véritable place derrière la caméra pour s’exprimer, n’étant pas interrompus dans leurs interprétations par une bande-son énervante à force d’une trop lourde présence. Le rythme entre passé et futur est intéressant à suivre grâce à un montage subtil et réfléchi. Le ton reste très classique mais la manière de filmer le rêve ajoute une réelle fantaisie au récit. Et un véritable plaisir à regarder, durant deux heures, une âme coupée en deux parties qui tente de remonter à la surface. Passionnant.
    Air-Lili
    Air-Lili

    Suivre son activité Lire ses 5 critiques

    5,0
    Publiée le 18 juillet 2015
    Disons 4,6 étoiles. Je ne sais pas pourquoi je suis allée voir ce film alors que je ne connaissais rien des Beach Boys. J’y ai gagné le plaisir de voir un bon film et de découvrir une musique de qualité, même si ça n’est pas ce que j’écoute habituellement. Je conseille à ceux qui ne connaissent pas non plus les BB, et en particulier aux jeunes, de se déplacer. L’histoire est palpitante, tout le monde peut s’identifier à son héros. En conclusion : Je pense que c’est une erreur d’avoir mis autant l’accent sur les BB, il aurait mieux valu souligner le côté universel du sujet, cela aurait fait davantage mouche.
    marcator.
    marcator.

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 41 critiques

    3,5
    Publiée le 17 juillet 2015
    La qualité de ce biopic vaut surtout à mon sens par la formidable interprétation des 3 acteurs principaux Dano Cusack Giamatti , si l'on met de coté bien sur la bande son qui a évidemment son importance, tout comme la miss blonde d'ailleurs. C'est donc avant tout très bien interprété et le scénario qui va et vient tout au long du film entre 60's et 80's est audacieux et intelligent. A voir, et pas seulement si l'on n'est fan des beach boys (ce n'est d'ailleurs pas spécialement mon cas)
    OrLebSca 21
    OrLebSca 21

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 98 critiques

    3,5
    Publiée le 20 janvier 2016
    Biopic de Brian Wilanson, leader des beach boys, Love and Mercy aurait pu se contenter de ratracer chronologiquement les grandes lignes d'une biographie en soulignant les dates clé de la vie du groupe populaire des années 60 et 70. Or, ici, le point fort est que ce n'est pas tant l'histoire du groupe qui est contée ici mais bien la description de l'esprit tortueux et torturé de leur leader qui, on le voit, oscille entre phases de créativité et de dépression. J'avoue ne pas apprécier spécialement John Cusack de manière générale mais ici sa performance est plus que louable, de même que pour Paul Dano. Les effets de style et de jeu qui décrivent les pics de folie dans lesquels est parfois plongée Brian Wilson sont réussis, transmettant la psychose au spectateur. Certains trouveront cependant des scènes bizarres mais c'est justement là le but : montrer aux sains d'esprit la perception du monde vécue par ceux qui souffrent de troubles mentaux; objectif réussi. Plus que de valoir le détour, Love and Mercy est un film qui plonge dans les méandres de la psychologie, et mérite d'être vu (et entendu) ne serait-ce que pour la bande-son qui retrace les grands tubes des Beachs Boys.
    Anne M.
    Anne M.

    Suivre son activité 46 abonnés Lire ses 615 critiques

    3,0
    Publiée le 16 juillet 2015
    Deux périodes charnières de la vie de Brian Wilson des Beach Boys, rôles joués par 2 acteurs différents. Le film évite sciemment toute narration exhaustif ou chronologique. Le cinéaste s'attache notamment aux épisodes suivants : entrée de Brian Wilson dans la maladie mentale, genèse d'un tube, maltraitance de Brian Wilson par diverses personnes (son père, son tuteur, son cousin) et histoire d'amour salutaire, qui dure encore. Je n'ai été ni vraiment captivée, ni émue, même si j'ai trouvé ces thèmes intéressants et bien menés.
    ghislaine18
    ghislaine18

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 165 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juillet 2015
    J'ai beaucoup aimé l'histoire de ce musicien génial. Je connaissais bien sûr les Beach Boys et leurs morceaux les plus connus mais c'est tout. Les deux acteurs qui interprètent Brian Wilson sont formidables et vraiment j'ai suivi avec intérêt cette histoire. Comme les artistes même les plus géniaux peuvent être abusés par leur entourage. L'histoire de Brian m'a fait penser à Elvis et aussi à Michael Jackson. Vraiment intéressant.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top