Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16490 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    islander29
    islander29

    Suivre son activité 366 abonnés Lire ses 1 905 critiques

    4,5
    Publiée le 26 octobre 2017
    Quel remarquable travail, sur les costumes, la lumière, la musique, les décors.....On a une maitrise à la Jean Pierre Jeunet (un long dimanche de fiançailles etc....)....le scénario lui, réveille la guerre de 14 18 et de tous ses profiteurs ( faux monuments aux morts, cercueils frauduleux, etc....) et il est servi par un souffle narratif à la fois romantique prolixe et dramatique. Bref cela fonctionne de la première à la dernière minute, comme un tourbillon à la fois esthétique et romanesque....bravo à la direction d'acteurs et aux acteurs eux mêmes qui semblent par leurs mimiques et leurs grimages tout droit venus de la première guerre mondiale......Que dire des scènes de batailles et des reconstitutions de rues...On frôle la perfection autant dans les couleurs que dans les détails ou la matière.........On est dans le made in Dupontel, dans un autre registre plus sensible et dramatique comme le souligne la fin du film, mais qui fait un bien fou.....une belle histoire servie par une forme et un fond sans défauts .A ne pas rater assurément.....
    reymi586
    reymi586

    Suivre son activité 243 abonnés Lire ses 2 443 critiques

    5,0
    Publiée le 28 novembre 2017
    Une merveilleuse histoire d'Albert Dupontel, pleine d'émotion et de douceur. L'histoire est moins exubérante (et parfois gesticulante) que d'habitude avec Dupontel mais on reconnait quand même bien sa patte avec son humour décapant. Un très belle réussite, on se régale tout le long du film avec cette histoire, ces acteurs, ces décors, etc...
    Chantal J.
    Chantal J.

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 11 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Film sensationnel. Une histoire lue et déjà vue en avant-première mais que je reverrai avec un grand plaisir.
    Edouard64
    Edouard64

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 38 critiques

    4,5
    Publiée le 11 décembre 2017
    Le secret de la réussite, c'est aussi la fin. Celle-ci est émouvante et splendide. Alors oui, on aime. Beaucoup. Oui, on a pleuré, haï, aimé parfois. Il y a du Victor Hugo de pacotille là-dedans, de l'Amélie Poulain distancié, mais au service d'une telle horreur que ça passe.
    Antoine D.
    Antoine D.

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    Je suis allé voir ce film lors de sa sortie sans apriori et sans avoir regardé la bande annonce, et je n’ai pas été déçu, c’est de loin le meilleur film que j’ai vu cette année, à la fois bluffant, décalé, très poétique et chargé d’émotions. La photographie est sublime, le scénario touchant et pertinent et Albert Dupontel en tant qu’acteur scénariste réalisateur et producteur est incroyable. Laurent Laffite incarne parfaitement le rôle qui lui a été attribué, un film inclassable
    gabrielle29
    gabrielle29

    Suivre son activité Lire ses 16 critiques

    5,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    DU TRES GRAND DUPONTEL. Une adaptation brillante du prix Goncourt 2013. Une mise en scène inventive, un casting brillant, des décors époustouflants, de l'humour là ou on ne s'y attend pas, un des meilleurs films français de ces dernières années, voir le meilleur.
    François-Xavier C.
    François-Xavier C.

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 50 critiques

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Magnifique ! Un grand Dupontel. Le roman est assez bien respecté. On y retrouve l'humour grinçant, la dérision et le détachement face a l'horreur, au charnier et surtout a la cupidité de ceux en ont profité. Les acteurs sont excellents, même les seconds rôles. Une comédie dramatique jamais larmoyante. Une belle satire de la société de cette après grande guerre. J'ai bien aimé les petites libertés prises concernant la fin... c'est même mieux comme ça !
    Vador Mir
    Vador Mir

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 258 critiques

    1,0
    Publiée le 5 mars 2018
    Même si les décors sont relativement soignés, on a du mal à rentrer dans l'histoire. Le jeu des acteurs est plat, les dialogues sont sans âme et on s'ennuie ferme. Dupontel n'est tout simplement pas à la hauteur, ni en tant qu'acteur ni en tant que réalisateur. Tout semble forcé et laborieux. Un trop gros budget pour pas grand chose, et comme d'habitude, le cinéma français va se sentir obligé d'acclamer cette bouse.
    Fathy D
    Fathy D

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 23 critiques

    5,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    Au revoir la haut ! Pierre Lemaître et Albert Dupontel nous offrent un grand moment de littérature et probablement le meilleur film de l'année. Quelle créativité, tragédie, poésie, émotion. Un superbe casting, à la hauteur du propos. Nahuel Perez Biscayart, déjà remarqué dans «120 battements» est juste fantastique. Bravo à toute l'équipe, et Merci Monsieur Dupontel ... continuez !!
    Charly_b
    Charly_b

    Suivre son activité Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 12 octobre 2017
    Vu en avant première. Certainement le meilleur film d'Albert Dupontel. J'avais lu le roman de Pierre Lemaitre et la transposition à l'écran est virtuose, avec une réalisation, une photographie, une production dignes des grands films. A ne pas rater !
    LeFilCine
    LeFilCine

    Suivre son activité 83 abonnés Lire ses 444 critiques

    4,5
    Publiée le 2 octobre 2017
    Albert Dupontel s’est donc attelé à l’adaptation du prix Goncourt 2013, œuvre imposante de Pierre Lemaitre. Le challenge était grand pour lui qui, malgré la réussite de son précédent long métrage (9 Mois Ferme), n’avait jamais porté un projet si ambitieux. Il a d’ailleurs écrit lui-même le scénario, un gros défi au vu de la richesse du bouquin. Celui-ci réussi la prouesse de n’édulcorer que très peu l’œuvre originale, mais se permet tout de même d’en changer la fin, pour la rendre meilleure ! Et il injecte dans le récit son humour si atypique, qui se mêle avec subtilité aux sujets graves du roman de Pierre Lemaitre. Ses équipes artistiques ont réalisé un boulot de dingue en ayant reconstitué tout à la fois le Paris des années folles et les tranchées de la grande guerre, ou encore en ayant créés de somptueux masques pour le héros à la gueule cassée. La distribution révèle son lot d’acteurs déjà confirmés (Niels Arestrup, Mélanie Thierry, Emilie Dequenne, Laurent Lafitte) et des jeunes talents qui explosent (Nahuel Perez Biscayart). Laurent Lafitte se régale et nous régale dans l’interprétation d’un personnage au cynisme absolu. Quant à Nahuel Perez Biscayart, il confirme ses talents dans un rôle compliqué où il n’a souvent que le regard comme vecteur d’émotion. Ce que réussi à faire Albert Dupontel du chef d’œuvre de Pierre Lemaitre est absolument formidable : il nous embarque dans une épopée post grande guerre à la manière d’Un Long Dimanche de Fiançailles ; il nous entraine dans la folle ambiance des années 20, dans le style de Gatsby le Magnifique ; mais il arrive, en plus, à conserver son style inimitable, cette candeur si souvent drôle, et parfois émouvante. Merci monsieur Dupontel.
    alexderichaud
    alexderichaud

    Suivre son activité Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    J'ai vu le film en avant première il y a un mois et j'ai beaucoup aimé l'adaptation du livre. Bravo Dupontel !!! L'interprétation des acteurs est magnifique.
    Julie D.
    Julie D.

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 13 critiques

    5,0
    Publiée le 9 novembre 2017
    Sublime ! Un des plus beaux films que j’ai vu depuis longtemps. Les décors, les costumes, la musique. Tout nous transporte dans cette période d’entre-deux-guerres. Le scénario est original. Les personnages sont percutants. Ce film m’a fait passer par bons nombres d’émotions. Le thème est dur mais ne tombe pas dans le pathos. Je recommande vivement !
    soniadidierkmurgia
    soniadidierkmurgia

    Suivre son activité 477 abonnés Lire ses 3 446 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2018
    Pour son sixième long métrage en qualité de réalisateur, Albert Dupontel l'éternel sale gosse du cinéma français semble être enfin sur la voie de l'assagissement la cinquantaine venue. Une très grande majorité de la critique l'a remarqué et semble s'en réjouir. Notre époque qui voit les violences sociales remonter du fond d'un âge que l'on croyait définitivement enterré, tente à grand peine d'en nier la résurgence par une recherche frénétique du consensus mou au tamis duquel sont désormais passées toutes les interrogations qui taraudent le "peuple". Bien difficile jusqu'alors de ranger dans une case bien précise un Albert Dupontel qui est un peu à lui tout seul ce qu'il nous reste de nos plus grands iconoclastes comme Coluche, Jacques Martin ou Pierre Desproges. Depuis "Bernie" qui fit l'effet d'une bombe de mauvais goût juste à l'orée du siècle nouveau en passant par le génial et incompris " Le Créateur" en 1999, suivi de l'inconvenant "Vilain" en 2009, jusqu'au complètement déjanté "9 mois ferme" en 2013, l'ancien gagman avait rédigé lui-même (le plus souvent aidé de Gilles Laurent) les scénarios de ses films à partir d'idées originales nées dans son cerveau dont la particularité comme celui d'un Terry Gilliam ou d'un Orson Welles est de n'être pas tout-à-fait ordonné comme celui du commun des mortels. Y courent à toute vitesse et de manière un peu désordonnée des neurones que par une alchimie bizarre, leurs propriétaires parviennent à mettre au pas pour transformer en œuvre d'art la créativité qu'ils ont engendrée. Il aura fallu qu'Albert Dupontel passe sous les fourches caudines de l'adaptation pour que tout le monde se réjouisse de le voir enfin mettre sa rage créative au service d'une œuvre dument cataloguée respectable car oblitérée du Prix Goncourt 2013. La même critique rassure les fans de la première heure en affirmant que par endroits, l'arquebusier Dupontel n'a pas oublié de planter une flèche là où ça fait mal. Tout cela est vrai mais qu'en est-il de la subversion cruelle et enfantine qui nous rappelait que dans une tranchée perdue du cinéma français résistait encore un combattant de l'incorrect, seul capable d'aller chercher chez Sandrine Kiberlain (dans "9 mois ferme") toute la folie qu'elle nous cachait jusqu'alors ? Curieuse démarche qui voudrait nous faire croire que c'est un Dupontel quelque peu assagi qui tirera à lui tout seul la production cinématographique française vers la prise de risque. Ne faut-il pas davantage craindre que tel Buster Keaton auquel il rend un hommage appuyé dans son film qui s'était fait broyer par la MGM quand il avait cru y gagner davantage d'indépendance, Albert Dupontel ne se fasse rattraper par le confort avec pas très loin derrière lui son petit frère le conformisme ? Faisons donc confiance à priori à un de nos réalisateurs les plus originaux et talentueux. Son film qui reprend un peu l'imagerie des films de Carot et Jeunet ("Delicatessen", 1990) teintée de références aux grands anciens du muet (Chaplin, Keaton, Linder) ou aux westerns spaghetti de Sergio Leone, reste très agréable à suivre. L'histoire de ces deux êtres opposés socialement et culturellement qui se retrouvent dans la marginalité après le traumatisme de la Grande Guerre inspirée du roman éponyme de Pierre Lemaitre, offre un parfait mélange entre drôlerie et émotion porté à la perfection par les acteurs œuvrant chacun dans un créneau bien défini. Niels Arestrup, Emilie Dequenne et Nahuel Pérez Biscayart pour susciter l'émotion, Laurent Laffite, Michel Vuillermoz et Philippe Uchan pour insuffler un peu de légèreté au sein d'une intrigue qui démontre que le cynisme des années 1920 était tout aussi redoutable que celui qui est à l'œuvre aujourd'hui. Quant à Albert Dupontel qui a du remplacer Bouli Lanners initialement prévu, il tient le rôle du clown blanc, celui qui fait le lien entre son copain de tranchée, artiste devenu "gueule cassée" à qui il doit la vie et son père industriel qui a profité sans une once de culpabilité du conflit pour accroitre sa fortune. Techniquement les films de Dupontel sont souvent innovants et visuellement plutôt bien léchés. Ici, grâce aux effets spéciaux, il accède à une autre dimension qui semble l'avoir fasciné au point que l'ensemble parait parfois un peu empesé. Malgré la crainte exprimée plus haut et les quelques défauts dus à une reconstitution historique tirant par moment vers l'image d'Epinal, "Au revoir là-haut" n'ennuie jamais et nous emporte très loin à certains moments, tenant ainsi largement sa place au sein d'une production nationale quelque peu asphyxiée par la frilosité des producteurs à la recherche du plus plus grand dénominateur commun .
    Eselce
    Eselce

    Suivre son activité 419 abonnés Lire ses 4 151 critiques

    4,5
    Publiée le 28 novembre 2017
    Excellent ! Film plein de poésie à la réalisation et aux décors soignés. Les masques sont splendides, l'histoire tient la route et le récit nous en met plein la vue ! Les acteurs et actrices sont parfaits ! L'humour est là et la tragédie et la bureaucratie sont bien présents dans la fin du conflit de la Première Grande Guerre. J'ai un peu tiqué sur la responsabilité des uns et des autres ainsi que sur la façon dont le gouvernement français de l'époque traitait les morts et l'hommage aux soldats morts pour la France. Mais le tout est crédible et l'absurdité et le marquage du conflit sont brillamment exprimés. A voir !
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top