Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16474 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    HamsterPsycho
    HamsterPsycho

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 1 014 critiques

    4,0
    Publiée le 4 décembre 2017
    Heureusement que le bouche à oreille existe car la bande annonce donne une image entièrement fausse du film. S'il n'y avait eu que ça, je ne serai pas allé le voir. J'ai fait confiance à mon entourage et je n'ai pas regretté. L'histoire est intéressante et instructive et le personnage d'Edouard très attachant. Le rythme est bien géré. Dupontel reste toujours aussi peu spontané lorsqu'il a un peu trop de texte.
    The Rotisseur
    The Rotisseur

    Suivre son activité 30 abonnés Lire ses 494 critiques

    5,0
    Publiée le 10 décembre 2017
    Quelle bombe mes aïeux ! Nul doute que Au revoir là-haut aura été un des films qui m'auront le plus marqué en 2017. Beau, fin et assez crû dans son atmosphère. Il est clair que Dupontel a misé très haut sur cette œuvre en matière de réalisation. Tous les acteurs sont dans leur personnage, sans surjouer. Et l'ambiance est vraiment maîtrisée, avec les décors et la musique. Au revoir là-haut est à voir aux yeux de tous !
    Domnique T
    Domnique T

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 168 critiques

    3,5
    Publiée le 13 novembre 2017
    A force d'exigence, la recherche de la perfection de l'image - voire du son - frise l'exercice de style. Tout est bien fait c'est évident. Dupontel s'est entouré d'une pléiade d'acteurs de talents et de ce fait, la faiblesse de son interprétation est mis en évidence ! Et puis, il y a la fin !! Mais quel gâchis !!
    videoman29
    videoman29

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 1 504 critiques

    5,0
    Publiée le 13 septembre 2018
    Il y a des films qui laissent sans voix, ils sont bien peu nombreux mais ils existent et « Au revoir là-haut » est de ceux là, sans la moindre discussion possible. Puisqu'il m'est impossible d'en parler (rappelez-vous, je suis sans voix), je me jette donc sur mon ordinateur pour écrire tout l'admiration que je porte à M. Albert Dupontel. Cet artiste de génie nous sort cette fois de son chapeau une œuvre forte qui rend un hommage juste et mérité aux combattants de la grande guerre. Certes, nous fêtons cette année le centenaire de l'armistice... mais son film n'a pas grand chose à voir avec les habituelles reconstitutions historiques qui jalonnent l'histoire du cinéma. On reconnaît immédiatement la touche légèrement décalée et acide de ce cinéaste à part qui parvient à sublimer les thèmes qu'il choisit de mettre en lumière. L'histoire qu'il nous raconte aujourd'hui est belle et poétique mais également empreinte d'une triste réalité qu'il dénonce avec une incroyable justesse (justice). Du coup tout le monde en prend pour son grade (surtout les plus grands) et le résultat est totalement jubilatoire. Il faut également signaler l'incroyable qualité de la distribution, tous les acteurs prenant un visible plaisir à donner vie aux personnages de cet hallucinant conte moderne. Les Césars 2018 ne s'y sont pas trompés en lui décernant 5 statuettes dont celle du meilleur réalisateur... Du grand art, tout simplement !
    Shelby77
    Shelby77

    Suivre son activité 63 abonnés Lire ses 1 312 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2018
    Dupontel a abordé le sujet avec beaucoup de poésie et de couleurs, privilégiant la suggestion à la transgression. Un très beau film que le réalisateur a adapté librement avec une grande sincérité.
    Quentin E. V.
    Quentin E. V.

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 067 critiques

    4,5
    Publiée le 23 mars 2018
    Je peux comprendre la déception de ceux qui ont connu un chef d'oeuvre en livre, qui ont imaginé leurs propres personnages, leurs propres décors et leurs propres masques, et qui se retrouvent à avoir une figure imposée et précise... Pour ma part, dans les deux cas, l'histoire me touche ayant côtoyé un homme dans cette situation, c'est compliqué et difficile à vivre... Au revoir là-haut possède de très bons acteurs, un très bon réalisateur et un très bonne histoire de Pierre Lemaitre. Le seul reproche que je ferai, c'est d'avoir rendu Edouard asexué... Pourquoi ? Est-ce si dérangeant dans la société française que des personnes soient gays ? N'est-on pas le pays qui défend les égalités ? La derrière tirade de son père prenait tout son sens : "J'aurais du t'accepter comme tu étais !". Malgré tout, incontournable !
    Michel C.
    Michel C.

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 792 critiques

    3,5
    Publiée le 22 octobre 2017
    Vu en avant première, oeuvre plutôt réussie d'Albert Dupontel, et moins déjantée qu' à son habitude. A partir du prix Goncourt 2013, les décors absolument magnifiques sur un fond de fin de guerre font mouche, les costumes et les couleurs font partie de la réussite de ce film, belle arnaque... mais aussi belle équipe, à travers Niels Arestrup, le défiguré Nahuel Perez Biscayart - beau rôle, mais surtout Laurent Laffitte, et mes deux préférées : Mélanie Thierry, et Emilie Dequenne en parfaite harmonie je trouve dans ce film. Beaucoup d'originalité et beau défi que cette adaptation fine, précise et très artistique !! **
    Fabien S.
    Fabien S.

    Suivre son activité 81 abonnés Lire ses 2 788 critiques

    4,0
    Publiée le 4 octobre 2020
    Pour sa sixième réalisation, Albert Dupontel réussit une très belle adaptation du roman de Pierre Lemaître. De très beaux décors, de très beaux masques, une belle reconstruction de l'après la première guerre mondiale.
    Patrice D-P
    Patrice D-P

    Suivre son activité Lire ses 2 critiques

    5,0
    Publiée le 4 octobre 2017
    Excellent !!! Beau, émouvant, drôle, poétique, ............... L'histoire est passionnante. Les acteurs, les décors et les couleurs sont magnifiques ! Un film comme on voudrait en voir plus souvent.....
    Stephenballade
    Stephenballade

    Suivre son activité 235 abonnés Lire ses 1 232 critiques

    5,0
    Publiée le 7 octobre 2019
    "Au revoir Là-haut" ne m’avait absolument pas tenté. Ni le titre, ni l’affiche. Et les multiples avis dithyrambiques n’ont en rien changé ma décision. Pas même vacillé. Eh bien je fais mon mea culpa quant au fait que je n’ai pas apporté ma modeste contribution quant à la réussite commerciale de ce film. Bon vous me direz que ce n’est pas une place de plus ou de moins qui aura changé la donne. Mais quand même ! c’est un film français, après tout !! Et un film de cette qualité-là, eh bien j’estime qu’on n’a pas le droit de le rater ! Ou de le bouder. Enfin bref ! Voilà mon erreur à moitié réparée. "Au revoir Là-haut" : un sacré film quand même. Un long métrage durant lequel une question vint peu à peu me turlupiner : au revoir Là-haut ou adieu Paradis ? Ma foi, il me semble que ça revient au même, parfaitement résumé dans le titre. Toujours est-il que j’ai été absolument bluffé. D’abord par la logistique et les moyens mis en œuvre. Franchement, Albert Dupontel a su faire déployer les moyens. On est loin du budget des plus grosses productions américaines, mais à l’œil, ça ne se voit absolument pas. Les décors, les costumes, le grand nombre de figurants… Et cette façon de descendre sur cette fourmilière serrée autant que des sardines. Oui en prend plein les yeux. Et cela sans même connaître le bouquin, comme par exemple moi qui ne savais absolument rien de l’histoire mis à part le succès qu’elle connut dans les salles. Dans tous les cas de figure, impossible de ne pas être impressionné et surpris par la fastueuse direction artistique. Pourtant rien ne laisse augurer un tel spectacle, du fait que ça commence de façon anodine dans un miteux commissariat. Ah j’ai dit que le début était anodin : en apparence ! Le film a beau se dérouler à 95% sous forme de flashback, ça ne rend que plus belle la chute de l’histoire, et cela même si la fin a été changée par rapport au roman (avec la bénédiction de l’écrivain, bien sûr). Et quand en plus tout est parfait… Oui, tout est parfait ! La réalisation, le montage, la mise en scène, le teint un peu pâlot de l'image, la musique (chapeau bas à Christophe Julien qui a su s’inspirer de grands compositeurs tels que Nino Rota, Ravel et… Ennio Morricone, excusez du peu), et bien entendu l’interprétation. Il est évident que nous serions tentés de parler davantage d’Albert Dupontel qui a réussi la prouesse d’être devant et derrière la caméra, de Nahuel Perez Biscayart pour l’immense qualité de son expression corporelle, tout simplement parce qu’ils sont sur le devant de la scène. Mais il serait injuste de ne pas parler de Laurent Lafitte car c’est vraiment lui qui m’aura étonné le plus. En ce qui me concerne, sans connaître plus que ça sa filmographie, je le voyais plus comme un trublion qui aime amuser la galerie. Or ici, il est à l’exact opposé de mon imagination. Mieux : à des années-lumière ! Et lui aussi est parfait dans la peau de son personnage aussi dangereux qu’utile dans la destinée des deux personnages principaux. Et puis j’ai envie de parler d’Héloïse Balster, cette jeune fille qui m’a rappelé quelqu’un aussi bien dans sa façon de bouger que de parler, mais ça reste personnel et pour le moins anecdotique. Quant à Niels Arestrup, dont la silhouette rappelle un peu celle d’Anthony Hopkins, il joue parfaitement son rôle selon la description peu envieuse donnée et dessinée par son propre fils. "Au revoir Là-haut" est donc un grand film. Et cela de façon définitive. Merci Monsieur Dupontel. Merci d’avoir consenti à réaliser ce film après bien des péripéties quant à assoir quelqu’un dans le siège inconfortable du cinéaste. Cela aurait été dommage de passer à côté de ça.
    Wagnar
    Wagnar

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 363 critiques

    4,5
    Publiée le 13 juin 2018
    Quel beau film ! Albert Dupontel signe là une oeuvre remarquable, magnifique et réussie, remplie d'émotions, avec des acteurs prodigieux (y compris la gamine). Pour moi, voici le film qui méritait de remporter le César du Meilleur Film (mais qu'il n'a pas reçu, ce qui me fait profondément enrager). Bref, j'ai adoré. Continuez comme ça, Mr Dupontel !
    Anton75
    Anton75

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 64 critiques

    1,0
    Publiée le 29 novembre 2018
    Vu sur Canal. Pas de regret de ne pas l'avoir vu en salles. Adaptation illustrative et figée du roman de Pierre Lemaître. Déjà, si Dupontel voulait bien se donner la peine d'ar-ti-cu-ler, on profiterait pleinement du récit (c'est LE mal du cinéma français, la moitié des acteurs marmonnent dans leur barbe, réduisant les dialogues à une bouillie inaudible). Ensuite, l'adaptation révérencieuse dudit Dupontel manque singulièrement de chair (désolé de la métaphore, s'agissant de l'histoire d'une "gueule cassée"). Bref, malgré de beaux décors, de beaux costumes, de belles reconstitutions et une pléthore d'acteurs côtés, c'est une sacrée débâcle. Mais le réalisateur aurait dû le savoir : l'adaptation d'un livre est un exercice très... casse-gueule.
    Jorik V
    Jorik V

    Suivre son activité 646 abonnés Lire ses 1 252 critiques

    3,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Albert Dupontel est un cinéaste avec un style bien à lui, parfois à la limite de la bande dessinée enragée doublé d’un état d’esprit frondeur et quelque peu hors-normes. Le fait qu’il adapte un roman lauréat du prix Goncourt pouvait sembler étrange. A la vision de « Au revoir là-haut » on peut se dire qu’il s’est acquitté de la tâche avec un certain brio. Cependant, ce qu’il gagne en ambition, il le perd en singularité car on a parfois du mal à retrouver la patte du metteur en scène dans cette belle fresque qui se rapproche en de nombreux points du cinéma de Jean-Pierre Jeunet d’« Un long dimanche de fiançailles », sans pour autant le singer ou le plagier. Le film fait montre d’une ambition visuelle importante et l’ampleur de sa mise en scène répond en tous points aux requêtes d’un roman qu’on devine dense et pas toujours facile à adapter. Sa caméra se fait plus posée ce qui ne l’empêche aucunement de nous offrir quelques plans au mieux transcendants de beauté, au pire tout à fait novateurs. Par exemple, l’apparition du lieutenant Pradelle dans les tranchées tout en jeu sur les ombres et les lumières est un modèle du genre. On peut citer également la fête à l’Hotel Lutecia qui s’avère un exemple de dynamisme dans la mise en scène prouvant qu’un sujet classique peut se voir doté d’une mise en scène innovante, inventive et moderne. Encore une fois, un peu comme Jean-Pierre Jeunet en son temps. En revanche, passé l’excellent début dans les tranchées, la mise en place et la première moitié du film sont un peu laborieuses. Il y a des carences narratives (le flashback mettant en scène la relation entre le jeune Péricourt et son père est astucieux visuellement mais se révèle une mauvaise idée pour comprendre la psychologie des personnages) et on se sent un peu à l’étroit dans les combles où se réfugient les deux personnages principaux durant le premier tiers. On y tourne un peu en rond avant que l’arnaque au monument aux morts prenne vie et le film avec. On peut aussi déplorer quelques zones d’ombres et des faits trop rapidement évoqués pour être pleinement compris, mais c’est souvent l’apanage de récits qui passent de l’écrit à l’écran. En outre, si Dupontel a soigné ses rôles masculins de Laffitte à Arestrup, plus difficile de juger la composition masquée de Nahuel Perez Biscayart. Mais là où le bât blesse, c’est concernant les seconds rôles féminins, Emilie Dequenne et Mélanie Thiéry étant trop peu présentes à l’écran pour se faire une quelconque idée. Elles en sont malheureusement laissées à l’état de faire-valoir. Dans tous les cas, Dupontel déborde d’envie de cinéma avec un grand C. Son film est bourré d’énergie et il a certainement du mal à parfois canaliser tout ce qu’il voudrait voir apparaître à l’écran. Mais c’est ce genre de proposition riche et généreuse qui fait plaisir à voir dans le paysage cinématographique français. Espérons que la prochaine fois il arrive complètement à allier sa patte à un si beau et grand sujet pour que les deux ne fassent qu’un et accouche d’un chef-d’œuvre qu’il doit être très certainement capable de nous pondre.
    Lokdu B.
    Lokdu B.

    Suivre son activité 37 abonnés Lire ses 225 critiques

    5,0
    Publiée le 14 décembre 2017
    Un chef d'oeuvre signe dupontel. On ne s'ennuie pas une seconde avec la dose d'humour qui faut pour ce genre d'histoire. Salle presque pleine et le ressentie etait je crois pareil pour tout le monde scotcher. Sa ma donné envie de lire le Roman. Les dialogues son juste parfait les acteurs vraiment Tres bon. Une speceial pour lafitte Que je dois avoué je n'aime pas trop comme acteur mais la parfait. Bref Tres bon film a voir absolument. sa change des cretineries qui ya en ce moment a l'affiche
    Toto INF
    Toto INF

    Suivre son activité 15 abonnés Lire ses 547 critiques

    4,0
    Publiée le 30 novembre 2017
    Un très bon film français ! Doté d'une direction artistique très particulière, mais maitrisé, ainsi que d'un jeu d'acteur plus que convaincant, le film nous propulse dans la folie française des années trente d'après-guerre, à travers le récit de deux soldats rescapés de la grande guerre. Une histoire qui nous surprend à chaque tournant, une bande-son très soigné, une ambiance générale qui colle parfaitement au film et à ces propos. Bref, une très bonne surprise dans le paysage cinématographique français.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top