Notez des films
Mon AlloCiné
    Au Revoir Là-haut
    note moyenne
    4,3
    16474 notes dont 1218 critiques
    répartition des 1218 critiques par note
    550 critiques
    432 critiques
    140 critiques
    55 critiques
    26 critiques
    15 critiques
    Votre avis sur Au Revoir Là-haut ?

    1218 critiques spectateurs

    Joker42
    Joker42

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 162 critiques

    3,5
    Publiée le 1 juin 2018
    Indéniablement "Au revoir là-haut" d'Albert Dupontel réhausse le niveau moyen du cinéma français et se montre au-dessus de la mêlé par sa qualité visuelle, l’interprétation de son réalisateur et quelques personnages et rôles excellents - entre autre Marcel Péricourt, le père d'Edouard interprété par un Nils Arestrup saisissant, et le maire Labourdin joué par un excellentissime Philippe Uchan - On sent pour une fois dans le cinéma français un vrai travail de mise en scène et un vrai soucis dans le côté esthétique des décors. Les personnages sont au cœur de l'intrigue et ça se voit. Saluons donc là tout le travail de Dupontel qui n'a comme soucis que celui de rendre hommage à une œuvre littéraire à succès et à faire plaisir à ses téléspectateurs. Mais de là à ce que le milieu du cinéma français en fasse son chef d’œuvre, tout comme il avait fait sien "Le Fabuleux Destin d'Amélie Poulain", non je ne suis pas d'accord. Il faut savoir résister à cette auto masturbation qui cache bien des misères de films dans le paysage français. Certe "Au-revoir là-haut" est un bon film mais il ne nous prend pas aux tripes pour autant et les acteurs sont très inégaux. Le choix de Laurent Lafitte dans le rôle du lieutenant Pradelle est un massacre pour ce dernier. Quant à Emilie Dequenne, elle confirme qu'elle est une mauvaise actrice qui plus est dénuée de charisme. Enfin à l'image du cinéma français rarement la musique élève le niveau et l'intensité de l’œuvre cinématographique. C'est ici un bel exemple d'une bande sonore qui n'émeut pas et qui sied davantage à un conté pour enfant ou à un épisode de Louis la Brocante.
    Fanatoile
    Fanatoile

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 158 critiques

    3,5
    Publiée le 8 septembre 2017
    J'ai eu la chance de voir ce film en juillet en avant première dans un cinéma de normandie à Fécamp très exactement en présence d'Albert Dupontel qui a réalisé un très bon film sur l'exploitation des dommages de guerre avec un super casting, dont Nahuel Perez nouveau venu sur nos écrans et bien sur Dupontel lui-même qui a remplacé au pied levé Bouli Lanners .: le film n'a vraiment rien perdu au change; Je vois pratiquement tous les films réalisés ou joués par Dupontel et celui-ci est d'un nouveau genre mais très réussi.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1635 abonnés Lire ses 3 731 critiques

    2,5
    Publiée le 17 décembre 2017
    Je crois que je n'aime pas le cinéma d'Albert Dupontel, je n'ai rien contre lui comme acteur, mais vraiment ses films je les trouve d'un ennui certain. Et celui-là d'autant plus que tout le monde en disait du bien, que j'ai lu la BD également scénarisée par Lemaître l'auteur du bouquin dont est tiré le film et qu'elle était franchement sympathique... Je trouve ça ennuyant parce que visuellement je trouve ça assez inintéressant à quelques exceptions faites, mais surtout j'ai déjà vu une représentation graphique avec cette BD, elle était bien, le film n'apporte rien de plus que la BD, donc quel intérêt ? Surtout que là c'est long pour rien. Pire encore, les changements, notamment la fin (je ne sais lequel est le plus proche du roman, que je lirai peut-être) sont moins bien, plus grand public, donc pourquoi voir ça ? D'ailleurs le film souffre vraiment de son aspect trop propre, trop lisse. On parle de la guerre, on parle des gueules cassées et finalement on ne voit rien, on ne sent pas cette horreur, Dupontel est bien trop timoré, et si on ne voit pas, on ne ressent pas. J'aimerais bien savoir l'intérêt d'avoir une gamine qui touche les cicatrices défigurant le visage de l'un des héros hors champ. C'est quoi cette idée ? Pareil, ce même personnage est défiguré car il s'est fait tirer dessus. On le voit, enfin on voit son corps sortir de l'écran sous l'impact de la balle, mais pas la balle défoncer sa mâchoire. Il y a ici une édulcoration de la guerre, qui fait qu'il passe à côté de son sujet, celui de se réinsérer dans la société en ayant une gueule cassée. Je sais bien que l'imagination fait toujours plus que ce que l'on voit, mais vraiment là ça a existé, on doit pouvoir le voir, on n'a pas à l'imaginer, ça existe... On n'est pas face à une menace indicible dans un film d'horreur, mais face à l'atrocité du réel. Je sais également que Dupontel aime les univers à l'esthétique surtravaillée et même là il ne va pas assez loin. Je sais pas il y avait mille moyens de rendre ça plus intéressant, un traitement cru de la guerre et fantasmer justement toutes ces scènes de vie avec les masques où on aurait pu se permettre d'être bien plus délirant... Mais en fait c'est juste sage et banal. J'ai l'impression que Dupontel n'arrive pas à donner de l'ampleur à son film pour qu'il dépasse émotionnellement le film de décorateur. D'ailleurs ce n'est pas pour rien qu'au générique la personne qui a créé les masques arrive dès le début. C'est un film de décorateur où l'émotion est noyée par une musique banale et pompière qui prive le spectateur de tout rapport au réel et à toute émotion. Après l'histoire est bien, mais mal racontée, c'est long pour rien, ça manque d'inventivité. Les rares scènes qui sortent un peu du lot se comptent sur les doigts d'une main, dont une rupture de la règle des 180° alors qu'un mec annonce à Lafitte que ça se présente mal pour lui. Rien que la mise en scène annonce donc déjà les problèmes à venir pour le personnage. D'ailleurs toutes les scènes avec Lafitte ou Arestrup sont bien plus intéressantes, parce qu'on sent qu'en rentre vraiment dans la magouille, là où avec l'arnaque aux monuments aux morts on reste assez superficiel, comme si les gentils ne pouvaient pas être un peu pourris malgré tout. Alors pour l'histoire c'est sans doute le meilleur film de Dupontel parmi les trois que j'ai vus, mais ça reste pas terrible. Et pourtant, au début, j'ai cru que ça pourrait être un grand film populaire, mais très vite en oubliant la noirceur de l'histoire, en la rendant plus classique, plus banale, le film perd son intérêt, notamment avec son rythme. C'est pas détestable, mais c'est pas bon.
    Christiane P
    Christiane P

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 69 critiques

    3,5
    Publiée le 26 novembre 2017
    C'est un film à ne pas rater très certainement, mais je n'ai adhéré, je ne suis pas rentrée dedans, si le début était véridique, la suite était trop loufoque au point que je ne m'y retrouvais plus, trop absurde, un peu science fiction. La fin trop "fleur bleue" par rapport à ce qui précède. Les acteurs sont parfaits, bien que je n'ai pas trop aimé le jeu de Dupontel. Bref, que vous dire, allez y vous jugerez vous-même, quant à moi s'il y a des films que j'aime revoir, ce ne sera pas le cas de celui-ci.
    gloupbloup
    gloupbloup

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 82 critiques

    3,5
    Publiée le 8 novembre 2017
    Chouette film, c'est poétique, soigné, romantique , le film à une âme , fidèle au livre...bref, tout ce qu'on veut comme superlatifs mais ça manque de rythme pour ma part, et on s'attache pas assez aux personnages. Le film est oublié le lendemain, et même dès le générique de fin. Il ne reste rien. Dommage.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 401 critiques

    4,5
    Publiée le 23 février 2018
    Dupontel a mis les petits plats dans les grands et signe un film avec autrement plus de gueule que le précédent. Adieu l'image de téléfilm et les cadrages hasardeux, place à la photo d'époque et aux cadres de BD, à l'esprit cartoon ou du burlesque muet dans les gags et la gestuelle des comédiens, tous réjouissants.
    novemberromeo
    novemberromeo

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 331 critiques

    5,0
    Publiée le 28 mars 2018
    Un film remarquable, ou quand le cinéma français est encore capable de chef d'œuvre ! Chapeau bas à tous les acteurs avec une mention toute particulière à Nahuel Pérez Biscayart qui au delà du masque réussi à transcrire toute l'intensité de son personnage.
    Santu2b
    Santu2b

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 641 critiques

    2,0
    Publiée le 29 octobre 2017
    Albert Dupontel tenait un sujet en or en adaptant l'excellent roman de Pierre Lemaitre, prix Goncourt 2013, dans lequel deux anciens combattants de la Grande Guerre montent une arnaque aux monuments aux morts. Pourtant, on peine à retrouver l'esprit de Dupontel là-dedans. Bien loin de son giron déjanté à l'oeuvre dans "Bernie" ou encore le précédent "9 mois ferme", le cinéaste a voulu ici signer un film poli et sage, tire-larmes et résolument orienté grand public. Pour preuve, les seuls changements significatifs du film par rapport au livre (principalement la fin) ne semblent avoir été effectués que pour rajouter cette fibre sentimentaliste méconnaissable. Que ce soit au coeur des tranchées ou des rues parisiennes, le résultat ne présente qu'un établis d'images léchées et proprettes ainsi qu'une galerie d'acteurs gominés à l'instar du peu convaincant Laurent Laffitte. Alors, attention, "Au revoir là-haut" n'est pas un navet et se suit sans ennui. Mais il aurait pu être réalisé par n'importe quel autre réalisateur consensuel, tellement son concept semble avoir été basé sur l'impersonnalité.
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 105 abonnés Lire ses 2 072 critiques

    4,0
    Publiée le 5 octobre 2017
    Réalisé par Albert Dupontel, j'ai eu la chance de voir ce film en avant première au Forum des Images en compagnie du réalisateur et il est, en toute honnêteté, vraiment très bien. Adapté du roman éponyme de Pierre Lemaître que je n'ai pas lu mais dont je sais au moins une chose : spoiler: la fin n'est pas du tout la même mais ça peut très bien se comprendre pour les besoins du film. J'avais au départ de sérieux doutes quant au film car la bande-annonce ne me tentais pas vraiment et le synopsis non plus, je ne savais donc pas vraiment ce que j'allais voir mais j'ai été réellement surpris car je ne m'attendais pas à un aussi bon résultat. D'une part, le scénario (que je ne résumerais pas ici car il y a trop de détails) est très bien écrit, on pourrais croire au début du film que tout vole un peu partout n'importe comment mais très vite, on se rend compte que rien n'est laissé au hasard et que tout est très bien pensé tout simplement. La fin nous laisse aussi quelques bonnes surprises assez inattendues et très bien pensées. L'autre côté très fort du film, c'est les émotions qu'il arrive à nous faire passer car nous pouvons littéralement passer du rire aux larmes. Effectivement, malgré le côté dramatique qui plane au dessus du spectateur durant tout le film, nous avons aussi de l'humour mais pas de l’humour bien lourd comme les comédies françaises savent si bien le faire depuis quelques années, non, ici nous avons un humour raffiné et parfois touchant qui colle très bien à l'ambiance du film. Je félicite aussi l'esthétique qui est vraiment très bonne, notamment les décors ou encore les nombreux masques d'un des personnages principaux qui sont tous magnifiques. Le rythme est également très bon puisqu'on ne s'ennuie pas une seconde ! Du côté des acteurs, nous avons Nahuel Pérez Biscayart que j'avais bien aimé dans "120 battements par minutes" mais qui est ici tout a fait stupéfiant et tout bonnement excellent ! Nous avons également Laurent Lafitte, Albert Dupontel, Émilie Dequenne etc. qui jouent tous franchement très bien. "Au revoir là-haut" est donc un très bon film que je conseille fortement !
    7fabcool7
    7fabcool7

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 575 critiques

    3,0
    Publiée le 8 novembre 2017
    Bon petit film mais un cruel manque d'émotion ou on ne s'attache pas trop au personnage. Film presque vite oublié en faites. Je m'attendais à mieux en faites vu les notes!! Le masque qu'il porte au moment de voir son père est très mal choisi. J'adorais Dupontel (depuis son one man show) mais à l'écoute des interviews & autre....Il a vraiment pris la grosse tete dommage.
    Maximus28
    Maximus28

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 67 critiques

    2,0
    Publiée le 26 octobre 2017
    Film super long et ennuyeux a mourir . Un peu Barré et déjanté comme tous les films de Dupontel. Je n’avais qu’une hâte sortir de la salle . Je ne comprends pas tous les commentaires dithyrambiques.
    Caméo
    Caméo

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 68 critiques

    2,5
    Publiée le 26 octobre 2017
    Une remarquable direction artistique (décors, costumes, photographie, son...) mais cela n'a jamais suffi à faire un grand film : la mise en scène tape à l'oeil d'Albert Dupontel qui use et abuse des contre-plongées et des travelling avant égare rapidement le spectateur de l'histoire qui nous est conté. Les personnages n'ont aucune réelle épaisseur ce qui est un comble pour un film qui mise sur l'émotion. Laurent Lafitte - après son interprétation peu convaincante dans Elle de Verhoeven - confère peu de profondeur à son personnage de salaud. Nahuel Perez Biscayart, Emilie Dequenne et Niels Arestrup sont en revanche remarquables. Le perfectionnisme de Dupontel a noyé son film dans un décorum où le spectateur n'a jamais le temps de poser son regard sur les éléments du décor, sur les personnages et sur l'histoire. Tout glisse à l'image de ces plans sans cesse en mouvement. Une mise en scène ne peut pas reposer sur des idées de mise en scène mais elle doit s'appuyer sur un regard juste sur le monde et les hommes. Dans ce film, l'imagerie fait office de regard.
    gunbuster
    gunbuster

    Suivre son activité 246 abonnés Lire ses 1 451 critiques

    1,5
    Publiée le 5 mars 2018
    Il s'agissait d'après l'ensemble de la critique et des spectateurs du film le plus aboutit de l'année 2017. J'ai donc décidé de lui donner sa chance à sa sortie DVD. Et le film a d'évidentes qualités, qui prouvent le savoir-faire et le talent qui existent dans le milieu du cinéma français. Commençons par l'incroyable reconstitution, aussi bien dans les décors, costumes, et très nombreux accessoires très travaillés notamment les masques d'Édouard. On notera également le travail prodigieux des caméras, effets de lumières, cadrage parfait, aussi bien sur des plans de près que des plans d'ensemble. Même la musique, souvent parent pauvre des films français est réussie, dans le ton de l'époque. Venons-en au acteurs, si la performance Nahuel Perez Biscayart est réussie, certains acteurs jouent de manière fluctuante, comme Albert Dupontel lui-même ou le pourtant charismatique Niels Arestrup qui en fait à sa tête d'un plan à l'autre. On regrettera l'absence de véritable présence de Laurent Lafitte, le caméo aussi forcé qu'improbable de la pourtant charmante Mélanie Thierry, ou du jeu plus qu'ambiguë d’Émilie Dequenne. Concernant l'histoire, ça coince vraiment : le récit passe du coq à l'âne en permanence, suivant de multiples trames narratives, sans en développer aucune pleinement, ce qui donne le sentiment de voir un ensemble de morceaux de films et non un long-métrage d'un seul tenant. À force de vouloir développer autant de thèmes : les gueules-cassées, la dénonciation des militaristes, des profiteurs de guerre, des excès des années folles, et du drame social vécu par le plus grand nombre, de la recherche des proches disparus pendant la Grande Guerre, le film se perd et perd le spectateur du même coup. Pour finir, on ne peux éluder le rôle d'une mise en scène maladroite, peu habile, et manquant de folie, de suspense, d'émotions de Dupontel. La bande-annonce aura fait illusion, mais le film reste un échec artistique d'autant plus décevant que les techniciens et artistes qui ont travaillé sur ce projet ont fait un travail remarquable. Reste que Dupontel n'est pas Jean-Pierre Jeunet (allez revoir le magnifique un Long Dimanche de Fiançailles, on n'a pas fait mieux depuis).
    Éric De Larmor
    Éric De Larmor

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 91 critiques

    5,0
    Publiée le 31 octobre 2017
    Novembre 1918. A quelques jours de l’Armistice, Edouard Péricourt sauve Albert Maillard d’une mort certaine. Rien en commun entre ces deux hommes si ce n’est la guerre et le lieutenant Pradelle qui, en donnant l’ordre d’un assaut absurde, brise leurs vies en même temps qu’il lie leurs destins. Sur les ruines du carnage de la première guerre mondiale, chacun va tâcher de survivre : Pradelle, plus cynique que jamais, symbole du grand capitalisme, s’apprête à faire fortune sur le dos des morts tandis qu’Albert et Edouard, condamnés à vivre, vont tenter de monter une arnaque monumentale, comme une revanche sur tous ces salauds planqués qui les ont envoyés au casse-pipe. Au revoir là-haut, c’est l’histoire d’une tragédie racontée comme une farce, c’est un cœur tendre enrobé dans le mauvais esprit d’un voyou, c’est la puissance d’un regard généreux qui englobe aussi dans cette sublime histoire d’amitié une charge contre les puissants, les salauds, les politiques véreux ou va-t-en guerre… et c’est le film le plus abouti et le plus romanesque d’un vrai cinéaste.
    Boogeyman13
    Boogeyman13

    Suivre son activité 39 abonnés Lire ses 16 critiques

    1,0
    Publiée le 25 octobre 2017
    Ayant lu le piètre roman dont s'inspire ce film, j'étais au fâit de nombreuses choses ... Pour fâire plaisir, j'ai donc etait voir ce film... Je n'en attendais rien, et pourtant je suis déçu .... Ce film, c'est un gigantesque capharnaüm, que Dupontel érige, et que la plupart des personnes va trouver "genial " ... Ce film ne ressemble à rien. C'est un ensemble de scenes incompréhensibles, saturées d'image, avec un grain particulier pour donner l'illusion de la patine du temps, ce qui ne peut que plaire au spectateur lambda ... Dupontel renoue ici avec le désordre qui caractérise ces films : tout va à 100 à l'heure, sans aucun souci de cohérence, tout explose sous les yeux, tel un barnum incontrôlable ... Et cela fait un film visuellement l'air, qui fait mal aux yeux, et qui s'avère plus qu'éprouvant... On en sort aussi fatigué que pour "Blade Runner 2049 ", un nouvel exemple de film non sensique, qui se pretends auteuriste et qui n'est en réalité qu'un nouvel ersatz de Cinema ... Et cela bîen sur guide par la prétention du réalisateur ... Car oui, Dupontel est pretentieux, lui pour qui Ia Nouvelle vague n'a accoucher que de films "bricoles ", qui ne ressemblent à rien ... Dupontel a eu içi Ies moyens pour asseoir son ego démesuré, et il se déchaîne, à grands coups d'effets ridicules qui t'ont illusion aux yeux du spectateur lambda ... Ce film est extremement fatiguant sur le plan visuel... Sur le plan du scenario, Dupontel prends toutes les libertes possibles avec le livre originel, et accouche d'une histoire incomprehensible, qui n'a aucun rapport avec ce que Pierre Lemaitre à ecris ... La fin de ce film etant une trahison manifeste avec le livre ... Celui ci n'est pas genial, loin s'en faut, mais il a le merite d'être cohérent , ce qui n'est pas le cas du film de Dupontel... Quand au casting, il s'avère finalement inapproprié ... Biscaryat confirme apres "120 BPM" qu'il est un acteur médiocre, avec son air de clown triste, Dupontel est comme d'habitude, hystérique, Laffite ne laisse rien passer ... Au final, le bon peuple dira que ce film est un chef d'oeuvre, un grand film populaire, et qu'il faut ne rien comprendre au cinema pour ne pas l'aimer... Pour ma part, sans prétention, je connais un peu le cinema et je n'aime pas du tout ce film bouffi d'orgueuil et de suffisance, hideux visuellement, extremement fatiguant et éprouvant ... Mais cela n'engage que moi, et ma visïon de ce film ne vaut rien ....
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top