Mon AlloCiné
    No Land's Song
    note moyenne
    4,1
    167 notes dont 21 critiques
    répartition des 21 critiques par note
    3 critiques
    17 critiques
    1 critique
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur No Land's Song ?

    21 critiques spectateurs

    alain-92
    alain-92

    Suivre son activité 273 abonnés Lire ses 1 078 critiques

    4,5
    Publiée le 21 avril 2016
    Un documentaire instructif, téméraire, riche en émotions et fascinant de bout en bout. Mais aussi un formidable témoignage aux chanteuses iraniennes. À certaines, aujourd'hui disparues, mais qui, déjà à leur époque, ont défié toutes les interdictions pour faire entendre leurs voix. Aujourd'hui le combat d'une femme, sa témérité et son ambition, fait entendre les voix d'aujourd'hui. La puissance vocale des chanteuses qui accompagnent le documentaire et l'incroyable chaleur qui se dégage de chacune d'elles, offrent de grands moments. Beaucoup d'espoir aussi. Le combat de Sara Najafi devant la caméra de son frère, Ayat Najafi, mérite tous les éloges. Les magnifiques chanteuses qui participent à ce projet, accompagnées par de formidables musiciens, toutes les louanges. Un très beau documentaire qui, de la première à la dernière image, propose un exceptionnel moment de cinéma accompagné par de très belles musiques et des voix, tout simplement magiques.
    Steevnat
    Steevnat

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 68 critiques

    5,0
    Publiée le 14 mars 2016
    Vu en avant-première. Un film magnifique unanimement applaudi en fin de séance. La cause est belle, le doc parfaitement scénarisé, les musiques superbes, les choix de mise en scène intelligents. Un bijou qui vous prend aux tripes.
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 22 mars 2016
    Dans le passionnant « À peine j'ouvre les yeux », film de Leyla Bouzid sorti sur les écrans il y a quelques mois, nous découvrions à quel point il était risqué pour la jeune Farah d'oser chanter dans la Tunisie de Ben Ali. Aujourd'hui, c'est un documentaire venu d'Iran qui retrace les combats menés par des chanteuses de ce pays désireuses de se produire en public. Or en Iran, depuis la révolution de 1979 et les diktats de l'Imam Khomeyni contre la musique, il est interdit aux femmes de chanter en solo pour un public mixte (composé d'auditeurs des deux sexes). La jeune compositrice Sara Najafi (sœur du réalisateur) entreprend donc une véritable lutte afin de faire entendre la voix des femmes en Iran. Avec des chanteuses et des musiciens, elle ose s'engager dans de laborieux pourparlers afin d'obtenir l'autorisation d'organiser un concert à Téhéran. Pour ce faire, il faut multiplier les rendez-vous au ministère de la culture iranien et supporter les refus sans baisser les bras. Il peut même être utile de rencontrer un mollah afin de lui demander des explications, ce qui donne lieu à des scènes à la fois consternantes et savoureuses tant le supposé théologien s'empêtre dans ses raisonnements confinant à l'absurde.
    Heureusement, pour mener à bien son combat, Sara Najafi peut non seulement compter sur le soutien de chanteuses et musiciens de son pays, mais aussi de France et de Tunisie. C'est un véritable partenariat qu'on voit se mettre en place au fil de ce documentaire en même temps que se noue un dialogue interculturel des plus intéressants. En France, ce sont les chanteuses Jeanne Cherhal et Elise Caron accompagnées de leurs musiciens qui s'engagent aux côtés des Iraniennes. De Tunisie vient aussi s'adjoindre au groupe Emel Mathlouthi, une chanteuse à la voix d'or. Tout ce monde se rencontre, discute, débat, chante et espère se produire un jour sur une scène de Téhéran.
    On imagine la joie et l'émotion qui étreignent le cœur de ces femmes quand enfin, après avoir surmonté tous les obstacles et les tentations de désespoir, un concert a lieu, le 19 septembre 2013, à l'Opéra de Téhéran. Toutes sont présentes, les Iraniennes, les Françaises et la Tunisienne. Et les voix féminines tant honnies par les censeurs obscurantistes s'élèvent enfin. Quand la tunisienne Emel Mathlouthi fait entendre son chant, lorsque s'impose sa voix si belle, c'est à la manière d'un hymne à la liberté. Liberté conquise le temps d'un concert, mais liberté encore à gagner pour les femmes d'Iran et de tant d'autres pays ! Ce qui est sûr, en tout cas, c'est que ce superbe documentaire (chaleureusement applaudi par les spectateurs de la séance à laquelle j'ai assisté) insuffle de l'espoir. 8/10
    chas
    chas

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 146 critiques

    3,5
    Publiée le 10 février 2016
    Une jeune iranienne compositrice à l’énergie communicative essaye d’organiser un concert international avec Jeanne Cherhal entre autres, où des femmes chanteraient pour un public mixte.
    Mais ce n’est pas normal aux yeux des décideurs mâles qui ne regardent pas leur interlocutrice en face. Des femmes fortes, intelligentes qui au-delà de l’irrévérence à chanter en solo en reviennent aux fondamentaux de la liberté, de la dignité.
    Quand tant de volonté, d’opiniâtreté sont dépensées pour des motifs qui semblent dérisoires, ces petites victoires paraissent grandioses.
    Film utile où la production permet l’avancement de projets, comme avec « Benda Bilili », la troupe d’handicapés passés des rues de Kinshasa à une tournée européenne,
    Jmartine
    Jmartine

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 516 critiques

    4,5
    Publiée le 24 mars 2016
    En Iran existe un ministère de la Culture et de la Guidance Islamique… Oublions tout de suite la Culture pour ne conserver que la Guidance Islamique que l’on pourrait tout aussi bien appeler Censure…Depuis la « révolution islamique » de nombreux lieux culturels ont été désaffectés et transformés en entrepôts, en souks…Depuis 1979, les femmes n’ont plus le droit de chanter en public en solistes, et un docte religieux interviewé déclare que la hauteur de la voix féminine trouble sérieusement la gente masculine, la voix des femmes provoqueraient une sorte d’orgasme masculin !!! Et pourtant avant cette révolution existait une grande tradition de voix féminines avec notamment Qamar-ol-Moluk Vaziri qui avait été la première chanteuse à oser abandonner le hijab pour se produire devant un public d’hommes…Ayat Najafi filme sa sœur, la lumineuse Sara Najafi, jeune compositrice et chanteuse iranienne dans son projet fou et combien provocateur d’organiser un concert de chanteuses solistes, pour un public mixte en invitant deux chanteuses françaises, Jeanne Cherhal et Elise Caron ainsi que l’une des égéries du printemps arabe, la tunisienne Emel Mathlouthi…rejoignant Parvin Namazi, l’un des grandes voix traditionnelles perses et Sayeh Sodeyfi, mezzo soprano, compositrice et enseignante de chant à l’université et au conservatoire…on suit le long combat sur deux années, de Sara pour sortir de l’oubli une tradition du chant féminin, une lutte contre l’obscurantisme, la bureaucratie…la Guidance Islamique pose ses conditions, pas de postures équivoques, le hijab y compris pour les françaises, et comble de l’hypocrisie, la présence d’un pseudo chanteur homme qui servira de caution lors du concert…il y dans ce magnifique documentaire des trous noirs, ceux où Sara négocie avec les représentants de la Guidance Islamique, et où on ne peut filmer…Chacun joue à la limite de l’interdit, sans trop savoir qui instrumentalise l’autre, finalement le concert tant redouté se fera, un moment d’émotion très fort…Courez voir ce documentaire très prenant à la forte charge politique contre un régime qui veut contrôler toute création et écarter la moitié de sa population…c’est un film simple mais totalement bouleversant…et qui donne la pêche !!!
    Steven Merlier
    Steven Merlier

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 178 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2016
    documentaire iranien sur le projet qui pour nous peut paraitre banal de monter un concert de chant chanter par des femmes en solo !

    Ce documentaire montre toutes les difficultes et le combat de cette femme qui c est battu pendant plusieurs annees pour ce concert !

    Le partenariat avec la france . Les visites au ministere de la guidance islamique ! Ce film est revoltant tant qu on se rend compte du trairement de la femme dans ces pays ! Les passages avec l erudit soit disant qui replace la femme dans la cuisine ! Bref un film qui prend au tripes jusqu a la derniere minute le film noys emporte dans ce combat pour la justice !

    Un film palpitant et tres beau !!

    Une petite perle ce film !
    crachou94
    crachou94

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 426 critiques

    4,0
    Publiée le 18 mai 2016
    Plus un documentaire qu'un film, ce film révèle toute l'absurdité et l'archaïsme de l'Iran qui interdit aux femmes de chanter en solo pour des raisons fumeuses.
    Quel bonheur d'entendre ces voix et ces airs magnifiques.
    Quel courage montrent ces femmes.
    jihel jihel
    jihel jihel

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 2 critiques

    4,5
    Publiée le 7 avril 2016
    Un documentaire qui nous laisse au bord des larmes. La musique, d'une rare intensité jette une passerelle entre l'Orient et l'Occident et apporte un souffle salvateur de liberté qui pourrait, se dit-on, susciter d'autres désobéissances.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 591 abonnés Lire ses 2 293 critiques

    4,5
    Publiée le 21 mars 2016
    Le film à voir cette semaine est un documentaire. Un documentaire sur l’Iran dont j’ai déjà dit ici , pas plus tard que jeudi dernier, dans ma critique de Nahid, combien il nous devenait familier à force de voir des films et des documentaires à son sujet.

    Sauf que No Land’s Song n’est pas seulement un documentaire de plus à ajouter à une liste qui deviendrait trop longue.

    C’est un aspect particulier de la réglementation iranienne qui est ici en cause : l’interdiction faite aux femmes de chanter en solo devant des hommes. Interdiction insultante, absurde, ridicule. Insulte aux femmes, bâillonnées dans leur expression. Mais insulte aussi aux hommes qui seraient incapables de maîtriser leur désir à l’audition du chant d’une femme.

    Sara Najafi, une compositrice iranienne aussi belle qu’intelligente, a décidé d’organiser un concert. Son frère, Ayat Najafi, la filme pendant deux ans, tentant de bureau en bureau d’obtenir des services du ministère de la Culture et de la Guidance islamique (sic) une autorisation constamment refusée. Cette quête don-quichottesque donne lieu à un splendide portrait de femmes. Sara Najafi d’abord. Ses sœurs de combat iraniennes ensuite, notamment ses aînées qui se remémorent avec nostalgie l’époque pré-révolutionnaire où le chant des femmes était autorisé. Et enfin Jeanne Cherhal, Elise Caron et Emel Mathlouthi qui viennent de France pour participer au concert que Sara Najafi organise.

    Car il ne s’agit pas simplement de pousser la chansonnette devant un public de militants, truffé de mollahs sourcilleux. Le chant n’est pas un prétexte mais bien une finalité en soi. Et le résultat est splendide, d’un professionnalisme impeccable qui donne envie de se ruer sur la BO du film.

    Deux coups de cœur pour le prix d’un. Cinématographique et musical.
    Alfredibut
    Alfredibut

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 56 critiques

    5,0
    Publiée le 30 mars 2016
    Un film vraiment exceptionnel, extrêmement émouvant, puissant, passionnant...
    On ne voit pas le temps passer.
    Le réalisateur arrive bien à faire ressentir la tension, la difficulté pour les femmes de chanter en Iran, et l'on est d'autant plus ému à la fin.
    J'ai presque versé une larme.

    Courez le voir!
    L'Info Tout Court
    L'Info Tout Court

    Suivre son activité 323 abonnés Lire ses 1 025 critiques

    4,0
    Publiée le 17 octobre 2016
    Dans un pays où la religion édicte les lois, Sara Najafi s’engouffre avec son projet dans un chemin de croix qui force l’admiration. Son film est le récit sans fioritures ni concessions d’une société emmurée dans la tradition et sourde à la condition humaine. Ses habitants, résistants fatigués mais debouts, font office de héros tranquilles. Par un jeu de hauts et de bas cauchemardesque, No Land’s Song s’impose comme un documentaire courageux et édifiant.
    au-dela-des-nuages
    au-dela-des-nuages

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 73 critiques

    4,0
    Publiée le 17 mars 2016
    Un documentaire qui ressemble à une fiction et qui n'en est pas une du tout. Les acteurs (pardon les participants) sont d'une grande beauté et d'une grande vérité. On observe et on est étonné de la capacité de ces personnes à vivre et témoigner de façon entièrement naturelle au milieu de ces paysages urbains magnifiquement filmés. Une grande virtuosité de tous les technicien(ne)s : montage, son, lumière etc font de ce documentaire un film passionnant et la virtuosité des interprètes/musiciens/chanteuses sont remarquables. Quel émotion d'entendre et de voir chanter cette femme âgée avec sa voix merveilleuse qui nous fait pleurer (ainsi que le musicien qui l'accompagne)
    Didier L
    Didier L

    Suivre son activité 21 abonnés Lire ses 222 critiques

    4,0
    Publiée le 11 janvier 2017
    Donner de la voix (et quelles voix !) pour se faire entendre dans un pays où les femmes sont voilées et leur parole muselée. Sans être révolutionnaire dans la forme, ce documentaire, par la force de caractère de sa réalisatrice Ayat Najafi, nous rappelle à quel point l'expression artistique peut être subversive et nous émeut aux larmes quand la Femme parvient, par sa tenacite et sa voix, à toucher droit au coeur. Indispensable.
    isa.kupiec
    isa.kupiec

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 175 critiques

    4,0
    Publiée le 10 mai 2016
    On découvre ici l'absurdité d'un pays aux règles archaïques et où les femmes trouvent tous les stratagèmes possibles pour éviter de vivre comme au moyen-âge, la confrontation avec les musiciens français, qui vivent dans un cocon de facilité, d'aides diverses et variées est confondant de justesse...
    Sim S
    Sim S

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 25 critiques

    5,0
    Publiée le 22 novembre 2018
    Un documentaire qui est une très belle réussite. On se laisse porter par le combat de ces femmes sans tomber dans un quelconque pathos. Que dire de plus? On ne peut être qu'admiratif. Je retiens la voix de cette femme d'un certain âge qui avec sa voix absolument magnifique, irréelle, m'a fait couler une petite larme. C'est bien la première fois. Merci.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top