Mon compte
    JeruZalem
    note moyenne
    1,4
    456 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur JeruZalem ?

    75 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    1 critique
    3
    10 critiques
    2
    20 critiques
    1
    22 critiques
    0
    21 critiques
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 944 abonnés Lire sa critique

    1,0
    Publiée le 4 mai 2016
    Ah, Jérusalem, ville historique à la confluence des religions chrétienne, judaïque et mulsumane, catalysatrice du conflit israélo-palestinien... et maintenant cadre d'une mauvaise publicité apocalyptique pour les Google Glass.

    Attention, les gars, les frères Paz ont décidé de faire dans le navet horrifique de compétition et, de ce point de vue, ils ne rigolent pas, les frangins !

    Après une introduction qui laisse augurer un nouveau petit film de possession avec tout le bazar démoniaque qui va avec, "JeruZalem" (avec un gros "Z", ça fait penser à "World War Z" comme ça... sauf que c'est très loin d'être une référence) se transforme en film de vacances sans intérêt de deux étudiantes américaines à Jérusalem. Elles y rencontreront un beau gosse anthropologue à moitié dingo (pratique pour expliquer au spectateur deux ou trois trucs en passant), un fêtard musulman bien sympa et deux soldats israéliens interprétés par des crevettes humaines.
    Bon, ça ne fait pas grand chose tout ça, surtout lorsque cela concerne l'ensemble des premières 45 looongues minutes du film. Heureusement, les Paz à la carbonara ont un truc imparable pour tenter de nous faire avaler cette grosse pillule : filmer ça en found-footage mais en plus au travers de Google Glass. Waoooouuh, devant le génie de ces gars-là, on se tait et on se prosterne, un point c'est tout !!
    Dans un néant abyssal, on va découvrir les differentes fonctionnalités de ces lunettes, comment les utiliser avec diverses applications, etc. Une démo instructive mais on n'était pas vraiment venu là pour ça, on avait bêtement cru qu'on regarderait un film d'horreur avec une histoire sympa dans un cadre exotique rarement abordé dans le genre...

    Mais, comme on vous l'a dit, les Paz bolognaises, c'est des petits malins et, à la moitié de leur film, ils nous révèlent leur grand dessein : pondre une espèce de "Cloverfield" démoniaque !
    C'est le souffle coupé (mais pas pour les bonnes raisons) que l'on assiste à une sorte d'apocalypse biblico-corano-torahique en plein Jérusalem se résumant à 5-6 infectés pourvus de jolis petites ailes et à un énorme bidule monstrueux en train d'effectuer une randonnée sans but en pleine ville.
    C'est la grande rigolade, les enfants ! Au milieu de ces quelques bestioles en CGI complètement foirés, notre petit groupe d'andouilles internationales courent un peu partout pour s'échapper de la ville en état de siège en nous déroulant tous les clichés des films d'infectés comme s'ils n'avaient jamais mis un pied dans une salle de cinéma.
    Le pire, c'est que cette deuxième partie, censée nous en mettre plein la vue à un rythme effréné, semble encore bien plus longue que la première et on en vient à prier que l'héroïne casse enfin ses lunettes diaboliques pour mettre un terme à notre calvaire.

    Par son pitch, le projet pouvait se révéler intriguant et il faut reconnaître que le tournage en cachette dans les rues de Jérusalem nous offre une autre vision de la ville mais les ambitions des frėres Paz ont été dépassées par leur absence de talent et leurs maigres moyens. Au final, ils n'auront fait de leur "JeruZalem" qu'un énième found-footage complètement raté qui sera sans doute diffusé en boucle dans une succursale de l'Enfer pour torturer des âmes damnées.
    Les Paz étaient définitivement bien trop cuites...
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 1 février 2016
    JéruZalem, en compétition au festival de Gérardmer, a été une énorme... déception !
    Même si le début est plutôt entrainant avec son histoire de fin du monde vu à la 1ière personne dans les quartiers de la Ville Sainte, le reste une fade copie de CLOVERFIELD.
    Les acteurs sont honnêtes (à part Kévin qui manque de crédibilité et de spontanéité), la narration tourne vite au ridicule, à l'incohérence, voir même à l'absurde (surtout vers la fin)...
    On sent un manque de budget dans les effets spéciaux, un manque d'originalité dans le scénario...
    Bref, on se lasse très vite de ce JéruZalem séduisant de prime abord et la seule question qui nous reste à la fin, c'est : "pourquoi suis-je resté jusqu'au bout ?".
    Ceci est mon opinion, mais libre à vous de vous faire votre propre avis !
    AMANO JAKU
    AMANO JAKU

    Suivre son activité 252 abonnés Lire ses 797 critiques

    1,5
    Publiée le 18 février 2016
    Sincèrement, je dois être totalement maso…comment puis-je encore regarder un found-footage en sachant pertinemment que, 9 fois sur 10, il s’agira d’un nouveau navet sans aucun intérêt. Mes derniers visionnages en la matière ont été plutôt éprouvant avec les affreux "Pyramide"," Exits" et "The Visit" (Shyamalan : je t’en veux énormément pour cette bouse indigne de toi !!) ; seul "The Dyatlov Pass Incident" de Renny Harlin avait réussi à être original et intéressant. Cela fait donc 1 bon truc sur 4 et, si je suis la logique, je dois donc me taper 6 nullités avant de retomber sur une bonne péloche. Et bien "JeruZalem" confirme bien cette règle : voilà un nouveau found-footage à oublier au plus vite ! Pourtant, au début, j’étais plutôt confiant car ce film propose de bonnes idées comme le fait de tourner à Jérusalem et d’utiliser d’anciennes prophéties religieuses comme toiles de fond, mais l’idée la plus intéressante étant que, cette fois-ci, les protagonistes n’utilisent pas les sempiternels caméscopes ou GoPros mais des lunettes connectées genre Google Glass que l’héroïne porte constamment pour corriger sa vue : rien que pour cela, "JeruZalem" gagne déjà des points par rapport à ses concurrents en corrigeant certains problèmes récurrents des found-footages (comme le fait injustifié de n’avoir qu’un seul point de vue ou le fait que le personnage chargé de filmer ne lâche jamais sa caméra même lorsque la situation devient extrêmement dangereuse). Mais soyons franc, c’est tout ce que le film a à nous proposer de bien, car pour le reste, "JeruZalem" se vautre lamentablement : au lieu d’exploiter au maximum le cadre et les décors pour les sublimer (je rappelle en plus que le tournage a été fait de façon illicite puisque les autorisations n’ont pas été délivrée à cause du climat de tension dans le pays), les réalisateurs se contentent de filmer Jérusalem comme n’importe quelle autre ville à travers les yeux de jeunes touristes étrangers aux préjugés nombreux et stupides qui ne profitent de leurs séjours que pour aller dans des nightclubs pour se bourrer la tronche sur de la pseuso-techno. Ensuite, après cette longue et inutile exposition (45 minutes !!), le film bascule dans son idée de base et souhaite enfin nous révéler son côté fantastique….en vain là aussi puisque finalement rien ne nous est expliqué, le récit se contentant de nous montrer une invasion de créatures de taille diverses lorgnant sans aucune honte sur des films existants ("Cloverfield", "Troll Hunter" et "[REC]" en premiers lieux) sans avoir le budget de ces derniers : ainsi on évite de nous montrer les créatures face caméra en jouant sur la lumière (tout est sombre et illisible) et la mise en scène (plans décadrés pour laisser agir la suggestion du hors champ ; utilisation sur-exagérée de la caméra tremblotante et vomitive à la Jason Bourne)…bref on pige rien, on a mal aux yeux et on se fait grave « censuré » lors de ce dernier acte pathétique et ce jusqu’à ce fameux plan final qui semble nous balancer alors « ce n’est que le commencement….mais là c’est la fin du film !! » : totalement nanardesque, une véritable catastrophe ! Le pire dans tout ça, c’est que "JeruZalem" a remporté le Prix du Jury au Festival de Gérardmer 2016 : cette aberration pourrait être dû au fait que les jurés se soient drogués (et je le préfèrerais même)…mais soyons franc, je pense qu’il s’agit juste d’un acte politico-hypocrite voulant récompenser un film israélien qui raconte ce qui se passe dans sa capitale au travers du prisme du film d’horreur et qui montre des juifs et des musulmans s’entraider afin de s’en sortir…mais à mes yeux, même si cette volonté est réellement présente dans le film, "JeruZalem" est un navet de plus qui me confirme une fois de plus que le found-footage est un cancer pour le cinéma d’horreur.
    black B.
    black B.

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 517 critiques

    1,0
    Publiée le 8 février 2016
    Contrairement a ce qui est dit dans certains commentaires, les effets spéciaux ne sont pas si honteux.. Ça en reste pas moins in-regardable, prenez Rec et Dob War Z, mixez le tout, et voila la mélasse qui en sort. 1heures de documentaire promo au sein de Jérusalem, puis l'action vient en fin de film, la majeur parti offerte sous l'angle d'une paire de google glass cassée fissurée, dans le noir complet et dans les angles morts de la pseudo caméra.. Et non j'en rajoute pas ! Voila voila, le tout ayant gagné le prix du jury du fantastic'art =) A se demander si certains critères de production n’octroieraient pas automatiquement ce bénéfice. Je met une étoile pour la jaquette. A regarder sous peine de sanction anti-négationniste. 1/5
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 1 février 2016
    Si je suis resté jusqu'à la fin c'est juste pour pouvoir mettre mon bulletin de vote MAUVAIS après la projection à Gerardmer.
    Une première partie qui ressemble à un guide touristique (plutot bien faite, ça donne envie de visiter Jerusalem), des personnages inconsistants (les deux filles sont carrément énervantes), sauf peut-être Omar mais qui n'est pas assez exploité. L'idée de filmer avec les lunettes est intéressante mais tout le long du film c'est lourd, quand la fille court ça m'a donné envie de vomir, en plus c'est le prétexte pour des placements produits . Faut arrêter de faire des found footage, à moins de trouver le truc en plus, c'est un genre qui a été tellement exploité que j'ai atteins l'overdose.
    Durant la deuxième partie du film alors là c'est la fête du slip des incohérences et du portnawak .: spoiler: comme par hasard y'a une des gloumoutes qui est son frère et qui est gentil. Le taré du coin (King David) c'est le gamin de la video du début et il retrouve un moment de lucidité on ne sait pas pourquoi. Pourquoi les monstres qui sont déjà dans les souterrains n'arrivent pas à trouver la sortie?
    La liste est longue.
    La parenté avec World War Z est évidente (cf l'affiche). C'est raciste, misogyne et les gloumoutes numériques sont très très moches, et l'absence de moyens n'est pas une excuse!
    Mais ils avaient bu quoi le jury pour pour leur donner un prix?
    Moi je lui donne le prix de la bouze 2016!
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 2 février 2016
    D'un ennui mortel, encore une caméra portée mal filmé, mal monté, une histoire dont on connait la fin des les 10 premières minutes. spoiler: Et le coup de la Google gass qui capte miraculeusement 20 mètres sous terre pour reconnaître son frère ça c'est juste une gros blague
    tomPSGcinema
    tomPSGcinema

    Suivre son activité 457 abonnés Lire ses 3 critiques

    1,5
    Publiée le 19 février 2017
    Found footage sans aucune originalité, "JéruZalem" se trouve être un film d'horreur Israélien sans âme et possédant une réalisation bien terne ainsi qu' une interprétation bien peu convaincante de son casting, notamment en ce qui concerne les deux comédiennes qui s'avèrent même bien énervante à voir jouer. Mais le plus gros problème de ce long-métrage provient surtout du fait qu'il ne fait quasiment jamais peur et ce même quand apparaissent les fameux monstres qui sont présents tout au long de l'intrigue. Bref une belle déception pour ma part et c'est dommage car son histoire de porte de l'Enfer et de fin du monde se déroulant à Jéruzalem durant le Yom Kippour était au départ une idée plutôt alléchante.
    Terreurvision
    Terreurvision

    Suivre son activité 153 abonnés Lire ses 505 critiques

    2,0
    Publiée le 23 mars 2016
    Mal écrit, mal joué, JeruZalem n'échappe pas à la comparaison avec Cloverfield sur une trame similaire et nécessitera une forte dose de tolérance pour se faire une place dans le cœur du spectateur... La critique complète est en ligne sur le site Terreurvision.
    pfloyd1
    pfloyd1

    Suivre son activité 63 abonnés Lire sa critique

    1,5
    Publiée le 31 mars 2016
    La force de Jeruzalem est sans nul doute la beauté de la ville. Fini la caméra à l'épaule, on évolue, maintenant on vit l'histoire de ces deux jeunes américaines à travers des lunettes ultra sophistiquées connectées en permanences. Ca bouge, on est dedans, avec elles, et on s'exalte franchement de la beauté de ces rues et ruelles (j'irai bien là bas un jour, tiens) mais au delà de l'environnement, on veut nous faire croire à des forces maléfiques trainantes dans les parages. Dur d'y croire, en fait. Au bout d'une heure de film (si,si!) , on commence à comprendre de quoi il s'agit mais cela frise le ridicule, ces monstres ailés n'ont rien de crédible, dommage, d'autant que l'on nous les presente à la manière d'un Paranormal Activity... peuh..là on délire..
    papi boom
    papi boom

    Suivre son activité Lire sa critique

    0,5
    Publiée le 2 février 2016
    peu importe le film ou l histoire...
    la maniere dont le film est tourné, a la première personne a la "projet blairwitch"
    avec une succession ininterrompue d incrustations facebook, google, youtube et autres reconnaissances faciales a la noix avec des fausses sautes d images style vielle tele des annees 50 ...
    est tout simplement insupportable, c'est in-regardable
    Grégory Dubreuil
    Grégory Dubreuil

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 77 critiques

    1,5
    Publiée le 7 février 2016
    Pffff ... Encore un film d'horreur raté
    Je vais commencer à ne plus croire à cette franchise ...
    Il mets du temps à se déclencher et quand il se déclenche on s'ennui tout autant ... Aucun frémissement à part de se dire à plusieurs reprises qu'il est ridicule et extrêmement mal exploité ... Je ne le conseille vraiment pas !
    1,5 etoile juste pour la promesse et la tentative d'exploiter la nouvelle technologie out offrir un nouveau point de vue plus immersif dans l'œil du protagoniste principal !
    bibialien
    bibialien

    Suivre son activité 10 abonnés Lire ses 794 critiques

    1,5
    Publiée le 6 février 2016
    Jeepers Creepers à Jerusalem caméra au poing, fallait oser
    Tant d’ahans pour ça !
    Allez, joli décor et une belle Rachel
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 3 894 abonnés Lire ses 6 critiques

    2,0
    Publiée le 26 janvier 2016
    Un pitch alléchant et une affiche très jolie qui nous en dévoile un peu plus sur ce qu'on peut attendre, mais un film qui est finalement assez décevant surement dû au manque de budget qui a obligé les réalisateurs a tourné autour de l'histoire sans jamais l'exploiter et sans jamais réellement montrer les choses ce qui peut se comprendre quand on voit les 2/3 effets spéciaux un peu kitsch. Je suis déçu parce que le film avait du potentiel, il y a de bonnes idées comme le fait de filmer grâce à une smart glasse du style google glass ce qui change de la caméra à l'épaule puis surtout il y a cette histoire qui est originale et aurait dû nous mener vers quelque chose de bien mieux. La première partie est classique avec ces deux jeunes femmes qui prennent du bon temps en vacances, il n'y a rien de nouveau et à la limite, on s'en moque par contre, la seconde est vraiment loupée parce que toute l'action se passe hors champ. Les personnages passent leur temps à fuir, c'est un peu bête ce que je dis parce que c'est une réaction logique, mais que serait par exemple un slasher avec des personnages intelligents ? Puis même au-delà de ça, les Paz Brothers auraient du trouver un moyen de mettre en avant les personnages en leur donnant une importance par rapport à l'intrigue histoire qu'ils s'impliquent un peu plus parce que là cette longue fuite est assez redondante et ennuyeuse. Une autre déception, c'est au niveau de l'horreur, il n'y a rien, c'est hyper soft, je suis sûr qu'avec une bonne ambiance et de la tension, j'aurais eu plus de facilité à oublier tous les défauts qui gâchent ce film.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 14 avril 2016
    Le film se suit sans déplaisir (même si l'idée de la caméra fixée sur des lunettes peut donner mal au crane au bout d'un moment...) en dépit du côté "cliché" de certains protagonistes. J'ai trouvé l'histoire intéressante, bien que prévisible vers la fin...
    thelaw
    thelaw

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 195 critiques

    2,5
    Publiée le 2 février 2016
    ce film est un non savant mélange entre REC, World War Z et Cloverfiled. Filmé en found footage via une paire de lunettes cette recette commence à être usée surtout si le résultat n'est pas à la hauteur. Oui il y a de belles images de la ville de Jérusalem mais les effets spéciaux ne sont pas géniaux, quelques questions sans réponse, les jeux des acteurs est parfois moyen surtout si on veut montrer que c'est filmé en temps réel. Ce n'est pas mauvais non plus, prix du jury au festival du film fantastique de Gérardmer 2016 ! Je pense que le côté religieux, et quelques scènes intéressantes ont fait basculé le Jury mais je m'attendais à mieux.
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top